La langue française

Moulinet

Sommaire

  • Définitions du mot moulinet
  • Étymologie de « moulinet »
  • Phonétique de « moulinet »
  • Citations contenant le mot « moulinet »
  • Images d'illustration du mot « moulinet »
  • Traductions du mot « moulinet »
  • Synonymes de « moulinet »

Définitions du mot « moulinet »

Trésor de la Langue Française informatisé

MOULINET, subst. masc.

A.− Vx. Petit moulin. (Dict. xixeet xxes.).
B.− P. anal. Appareil ou dispositif qui fonctionne par un mouvement de rotation ou qui a une disposition en ailes. On met [la pâte], pour en séparer l'eau (...), dans de grandes auges (...) de grès, [] un moulinet de bois met en mouvement la masse de pâte (Al. Brongniart, Arts céram.,t. 2, 1844, p. 150).[L'exemplaire du journal] descend ensuite dans un moulinet tournant qui le dépose sur un banc de cordons mobile éloignant les exemplaires sortis pour laisser la place au nouvel arrivant (Civilis. écr.,1939, p. 8-15):
On a fait des crécelles de différentes formes : Dideron, dans ses Annales archéologiques, donne la description d'un de ces moulinets provenant de la cathédrale de Bourges (...). Cet antique instrument a été repris à une époque contemporaine, pour en faire un véritable jouet d'enfant... D'Allemagne, Hist. jouets,1902, p. 30.
Spécialement
HIST. Petite croix en bois, montée sur pivot et manœuvrée comme un treuil pour serrer la corde qui servait à étrangler un condamné à la roue pour abréger son supplice. Lorsque le patient ne devait pas être rompu vif, ou qu'on voulait user envers lui de quelque douceur, on lui passait au cou une corde communiquant à un moulinet, au moyen duquel on l'étranglait ([L'héritier],Mém. Révol. fr.,t. 2,1830, p. 47, note).
HYDROL. Appareil employé pour mesurer la vitesse d'écoulement d'un cours d'eau grâce à une hélice qu'on immerge et qui, entraînée par le courant, transmet à un compteur son nombre de tours. Le moulinet est (...) maintenu en direction par une dérive. L'opérateur le maintient en position au bout d'une perche (Colas-Cab.1968).
GRAV. et IMPR. Assemblage en croix de deux pièces de bois, qui sert à donner le mouvement aux presses lithographiques ou de taille-douce. À l'avant du chariot [de la presse Brisset] est attachée une sangle qui va s'enrouler autour d'un arbre mis en mouvement par un moulinet (Chelet, Lithogr.,1933, p. 96).En 1804, il [Senefelder] conçut une presse à deux cylindres entre lesquels la pierre recouverte de la feuille était entraînée sous l'action d'un moulinet comme dans les presses de taille-douce d'aujourd'hui (Civilis. écr.,1939, p. 10-5).Vieilli. Faire le moulinet. ,,Rabattre d'un seul coup de main la frisquette et le tympan sur la presse typographique`` (Bég. Estampe 1977).
PÊCHE. Accessoire muni d'une bobine, fixé sur une canne à pêche et permettant de raccourcir ou d'allonger le fil. Moulinet automatique, à tambour fixe, tournant. Y a d'autres gens, encore, qui pratiquent le lancer du moulinet. Encore une mécanique hors de prix (...) des pivots à rubis, une horlogerie flatteuse à l'œil, tout ce qu'il y a de rupin (Genevoix, Boîte à pêche,1926, p. 84).
TECHNOL. ,,Treuil vertical ou horizontal traversé par des leviers et qui s'adapte aux engins destinés à élever les fardeaux`` (Chabat 1881).
Tourniquet placé à l'entrée d'un chemin ou d'un édifice, qui ne laisse passer qu'une personne à la fois. (Dict. xixeet xxes.).
C.− Mouvement circulaire et rapide effectué avec les bras (et parfois avec un objet que l'on tient à la main). Il prit sa canne, un formidable bâton de chêne dont il se servait toujours en ses courses nocturnes (...). Et il regarda en souriant l'énorme gourdin qu'il faisait tourner, dans sa poigne solide de campagnard, en des moulinets menaçants (Maupass., Contes et nouv.,t. 2, Clair de lune, 1882, p. 32).Dans la grande galerie de la Sorbonne, quelques étudiants chantaient à tue-tête et faisaient des moulinets avec leurs serviettes (Magnane, Bête à concours,1941, p. 416).Ses deux bras font de frénétiques moulinets évoquant le tournoiement d'une hache (Lifar, Traité chorégr.,1952, p. 120).
Spécialement
ESCR. Mouvement circulaire et rapide effectué avec une épée, un sabre ou pour écarter l'arme de l'adversaire ou parer ses coups. Faire le moulinet. Max essaya d'un moulinet en manœuvrant son sabre avec une dextérité de bâtonniste; il voulait étourdir Philippe et rencontrer son sabre, afin de le désarmer (Balzac, Rabouill.,1842, p. 541).Tantôt il [l'artilleur] écharpe, tantôt il pique en avant. Ensuite, il exécute des moulinets terribles qui font papilloter les paupières, et des moulinets suprêmes, si rapides et si nets qu'on distingue en l'air une corbeille d'acier (Renard, Lanterne sourde,1893, p. 16).
P. métaph. Quelques crapules joviales des cabinets d'affaires de la Côte d'Azur faisant des moulinets avec des mots (Morand, Homme pressé,1941, p. 38).
DANSE. Figure de quadrille dans laquelle les danseuses, réunies par la main droite et donnant la main gauche à leur cavalier, effectuent un tour complet. À la dernière figure, quand les dames du quadrille eurent à former le moulinet, ses doigts pressèrent alors ceux de la comtesse (Balzac, Paix mén.,1830, p. 347).Mon salon fut donc si rempli (...) et la confusion y fut telle, que les dames de la première et de la seconde race se laissèrent entraîner à se toucher le bout des doigts pour faire la figure de contredanse qu'on appelle le moulinet (Sand, Hist. vie,t. 4, 1855, p. 47).
Prononc. et Orth. : [mulinε]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1. xiiies. « petit moulin » (G. Schlessinger, Die altfranzösischen Wörter im Machsor Vitry, 57, p. 44); 2. 1390 « petit moulin à vent servant de jouet » (Arch. nat. KK 21, fol. 89 vods Gay); 3. 1527 « rouleau traversé par deux leviers en croix s'appliquant à différentes machines pour tirer les cordages, lever des fardeaux » (Compte Béthune ap. La Fons, Gloss. ms., Bibl. Amiens ds Gdf.); 4. 1701 « instrument pour serrer la corde qui étranglait le condamné sur la roue » (Fur.); 5. 1812 « assemblage de bois en forme de croix qui donne le mouvement aux presses à bras lithographiques » (Mozin-Biber); 6. 1896 « bobine sur laquelle on enroule la ligne d'une canne à pêche » (Bouillet). B. 1. 1623 faire le moulinet (avec un bâton) (Sorel, Francion, éd. Colombey, 497); 1651 (avec les bras) (Scarron, Roman comique, éd. E. Magne, 55); 2. 1594 « figure de contre-danse » (Satyre Ménippée, éd. E. Tricotel, p. 19); 1830 « figure du quadrille » (Balzac, loc. cit.). Dimin. de moulin*; suff. -et*, l'expr. faire le moulinet vient du sens de mouliner « bâton à deux bouts pour faire le moulinet » (1418 ds Gdf.). Fréq. abs. littér. : 67. Bbg. Delb. Matér. 1880, p. 208. − Hasselrot 1957, p. 201; 20es. 1972, p. 76. − Quem. DDL t. 1.

Wiktionnaire

Nom commun

moulinet \mu.li.nɛ\ masculin

  1. Tourniquet dont on se sert pour enlever ou pour tirer des fardeaux, ou encore pour mesurer la vitesse de l’eau.
  2. (Par analogie) (Pêche) Petite manivelle que l’on adapte à une canne à pêche, pour en enrouler et dérouler le fil.
    • Pêcher des brochets au moulinet.
  3. Mouvement circulaire comme celui des ailes d'un moulin à vent.
  4. (En particulier) Mouvement que l'on fait avec une épée, avec un bâton, en les maniant en rond autour de soi avec tant de vitesse, qu’on puisse parer les coups qui seraient portés en même temps par plusieurs personnes.
    • Le meunier, d’un côté, tenant son bâton par le milieu et le faisant tourner au-dessus de sa tête, en exécutant ce que les Français appellent le moulinet, s’écria d’un ton vantard : …. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • « J’ai naturellement chargé tes pistolets mais je sais que tu aimes mieux les armes froides et surtout celles avec lesquelles on peut faire des moulinets. — (Jean Giono, Le hussard sur le toit, 1951, réédition Folio Plus, page 293)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MOULINET. n. m.
Sorte de tourniquet dont on se sert pour enlever ou pour tirer des fardeaux, ou encore pour mesurer la vitesse de l'eau. Par analogie, il se dit aussi d'une Petite manivelle que l'on adapte à une canne à pêche. Pêcher des brochets au moulinet. Faire le moulinet avec une épée, avec un bâton à deux bouts, etc., Se servir d'une épée, d'un bâton ou d'une autre arme de même sorte, en les maniant en rond autour de soi avec tant de vitesse, qu'on puisse parer les coups qui seraient portés en même temps par plusieurs personnes. Par extension, Il s'amuse à faire le moulinet avec sa canne.

Littré (1872-1877)

MOULINET (mou-li-nè ; le t ne se lie pas ; au pluriel, l's se lie : des mou-li-nè-z adroits ; moulinets rime avec traits, paix, succès, etc.) s. m.
  • 1Petit moulin (vieilli en ce sens). Elle a seulement une idée confuse d'avoir vu, le soir du procès-verbal, de l'argent blanc dans une boîte ou moulinet à poivre, Mémoire pour l'affaire de Coespelier, Arrêt du conseil d'État, 14 févr. 1730.
  • 2Moulinet à vent, machine tournante qu'on place dans la hotte d'une cheminée, pour agiter l'air et entraîner la fumée.
  • 3Petite roue d'un moulin à vent.
  • 4Tour traversé par des leviers, qui s'applique aux engins, aux cabestans, etc. pour tirer les cordages et élever les fardeaux.

    Faire le moulinet, se dit d'une manière de se défendre avec le sabre, ou avec le bâton à deux bouts, qu'on manie autour de soi avec une vitesse extraordinaire. Si ta fureur t'a coûté la vie, lorsque tu faisais le moulinet sur un troupeau de moutons, comme si c'eussent été des hommes…, Perrot D'Ablancourt, Lucien, Dial. Ajax et Agamemnon. Il se mit à jouer des mains, et fit un moulinet de ses deux bras, Scarron, Rom. com. I, 12. Le voilà à mettre l'épée à la main et à vouloir faire le moulinet sur les comédiens et la compagnie, Saint-Simon, 216, 165. Voyant à mes trousses chiens et gens, j'ai fait le moulinet avec mon bâton, sans trop regarder où je frappais, Courier, Lett. II, 40.

    Terme d'imprimerie. Faire le moulinet, abattre du même coup la frisquette et le tympan.

  • 5Se dit des pièces de bois qui se placent à côté des barrières pour laisser passer les gens de pied.
  • 6Sorte de bâton pour serrer une corde.

    Anciennement. Instrument avec lequel le bourreau étranglait le patient exposé sur la roue, quand il n'était point condamné à y expirer lentement.

  • 7Croix de fer au moyen de laquelle on met le cric en mouvement pour faire entrer ou sortir le boulon dans le moule à tuyaux.

    Sorte de vis qui fait mouvoir une barre servant de point d'appui à la tête des ondes, dans un métier à bas.

  • 8Petit bâton pour remuer le chocolat. Comme on roule un moulinet pour faire mousser le chocolat, Bernardin de Saint-Pierre, Paul et Virgin.
  • 9Morceaux de bois en croix qui donnent le mouvement à la presse en taille douce.

    Chez les tireurs d'or, espèce de broche pour empêcher que l'or ne se coupe.

  • 10Machine dont on se servait pour travailler à la monnaie (voy. MOULIN).
  • 11 Terme de danse. Figure dans laquelle toutes les danseuses d'un quadrille, réunies par la main droite et donnant la gauche à leur cavalier, tournent ou balancent en même temps. Les hommes font aussi le moulinet à leur tour. Moulinet sur place, tour de main que fait chaque couple, à la place qu'il occupe dans le quadrille. Le moulinet, chez les danseuses de corde, consiste à aller en avant et en arrière pour se donner le branle. Ils ont formé des figures dont le dessin se borne à des ronds, des carrés, des lignes droites, des moulinets et des chaînes, Noverre, Lett. sur la danse, p. 130, dans POUGENS.

    Demi-moulinet, pas figuré dans lequel les quatre dames se portent vers le centre, chacune donnant la main à la dame vis-à-vis. Les mains jointes sont ainsi au centre de la danse, et les dames décrivent un demi-cercle autour de ce centre ; c'est la moitié du moulinet des dames.

    Au plur. Les moulinets, troisième figure du quadrille des lanciers, qui se compose ainsi : 1° en avant deux et en arrière ; 2° en avant deux et salutations ; 3° demi-moulinet des dames et tour de main avec le cavalier vis-à-vis ; 4° second demi-moulinet qui ramène la dame à sa place et à son cavalier, avec lequel elle fait un tour de main. Cette figure s'exécute quatre fois.

  • 12Petit ornement de soie ou de ruban que portaient autrefois les dames.
  • 13Moulinet électrique, sorte d'appareil rotatoire que l'électricité met en mouvement et qu'on montre dans les cabinets de physique.

HISTORIQUE

XIVe s. À Jehan du Vivier, orfevre et varlet de chambre du roy, pour avoir rappareillié et mis à point un petit moulinet d'or, garni de perles et de balais petis, pour l'esbatement de madame Ysabel de France, De Laborde, Émaux, p. 395.

XVe s. Un baston nommé molinet de poignée, Du Cange, molinellum. Il y avoit une image de Notre Dame qui tenoit par figures un petit enfant, lequel enfant s'esbattoit par soi à un moulinet fait d'une grosse noix, Froissart, III, IV, 1.

XVIe s. Il se faisoit faire place avec une espée à deux mains, et le faisoit bon voir sur un pied faisant le moulinet devant les dames, Sat. Mén. 13.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

MOULINET. Ajoutez :
14Moulinet de Woltmann, appareil muni d'une roue à ailettes inclinées, qui sert à mesurer la vitesse d'un courant à une profondeur quelconque.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

MOULINET, s. m. (Gram. & arts méchan.) petit moulin. Ce terme désigne encore des machines qui n’ont presque aucun rapport au moulin. Voyez les articles suivans.

Moulinet, s. m. (Méchan.) est la même chose que treuil ou tour ; c’est l’axis in peritrochio, ou axe dans le tambour, l’axe étant horisontal. Voyez Tour, Treuil, Axe dans le tambour.

Moulinet, faire le moulinet dans l’Art militaire, c’est faire tourner sur le centre, à droite ou à gauche, un bataillon rangé en bataille : c’est ce qu’on appelle aussi conversion centrale. Voyez Évolutions.

Moulinet, Virolet ou Noix, (Marine.) c’est une piece de bois qui a la forme d’une olive, qu’on met dans le hulot du gouvernail, & au-travers de laquelle la manivelle passe. Voyez Pl. IV. fig. 1. n° 180. le hulot du gouvernail.

Moulinet, barre à moulinet, croisée de moulinet, partie du métier à bas. Voyez les articles Métier a bas & Bas au métier.

Moulinet, terme de Plombier, c’est la partie de leur établi à fondre les tuyaux de plomb sans soudure, à laquelle est attachée une sangle pour tirer le boulon hors du moule, quand le tuyau est fondu. Voyez Plombier, & les Planches & figures du Plombier.

A présent on ne se sert plus du moulinet, mais d’une espece particuliere de cri dont la cramailliere s’attache au bout du boulon par le moyen d’un crochet. Ainsi on attire à soi la cramailliere & le boulon, par le moyen d’une manivelle qui fait tourner une roue dont les dents engrainent dans les crans de la cramailliere.

Moulinet, (Tireur d’or.) est une broche de fer percée dans toute sa longueur, & couverte sur les extrémités de devant par un morceau de buis, garni d’un haut rebord, derriere lequel est un autre bord beaucoup plus petit pour contenir la corde qui vient de la roue du moulinet. Ce morceau de buis ne l’enveloppant pas entierement, le moulinet est terminé par un bouton de fer de la même grosseur que le morceau de buis, qui se tourne sur la broche par une vis & empêche qu’il n’en sorte. Ce morceau de buis est lui-même garni de plusieurs petits roquetins, montés sur des fils de fer pour que l’argent, l’or, &c. ne se coupent point. Voyez Roquetins.

Moulinet, (Tonnelier.) c’est un instrument dont les Tonneliers se servent pour tirer des caves les tonneaux pleins de liqueur, qui sont trop pesans pour pouvoir les tirer à bras. Il est composé de deux pieces de bois de 8 ou 10 piés de longueur, & qui sont échancrées à la hauteur d’homme, de maniere à pouvoir recevoir un cylindre de bois qui est l’arbre du moulinet. Ces deux pieces de bois se placent presque debout, & s’appuyent par en-bas à terre, & par en-haut contre le mur : on place dans leurs échancrures l’arbre qui est percé des deux côtés de plusieurs trous dans lesquels on fait entrer des leviers de bois qui servent de bras pour le faire tourner. On attache à l’arbre des deux côtés, un cable qui descend dans la cave & embrasse la piece qu’on veut faire remonter. Alors on fait tourner l’arbre du moulinet, & par ce moyen on fait remonter le tonneau qui glisse sur le poulain. Voyez l’article & les Pl. du Tonnelier.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « moulinet »

Diminutif de moulin.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De moulin avec le suffixe diminutif -et.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « moulinet »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
moulinet mulinɛ

Citations contenant le mot « moulinet »

  • Données de ventilation par type , 1-5 wt, 6-8 wt, 8-20 wt, moulinet de pêche à la mouche Thesneaklife, Connaître en profondeur l’impact de l’épidémie de COVID-19 sur le marché Moulinet de pêche à la mouche 2020 – Thesneaklife

Images d'illustration du mot « moulinet »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « moulinet »

Langue Traduction
Anglais reel
Espagnol carrete
Italien bobina
Allemand spule
Chinois 卷轴
Arabe بكرة
Portugais bobina
Russe бобина
Japonais リール
Basque bobina
Corse bobina
Source : Google Translate API

Synonymes de « moulinet »

Source : synonymes de moulinet sur lebonsynonyme.fr
Partager