La langue française

Crécelle

Définitions du mot « crécelle »

Trésor de la Langue Française informatisé

CRÉCELLE, subst. fém.

A.− Moulinet, généralement en bois, formé d'une languette flexible qui, en tournant autour d'un axe, frappe les crans d'un cylindre denté, ce qui produit un crépitement. Tourner, agiter, secouer une crécelle.
Spécialement
Jouet d'enfant. Un intolérable mioche de quatre ans, jouait avec une crécelle sur les marches du comptoir (Flaub., Éduc. sentim.,t. 1, 1869, p. 135).
LITURG. Instrument utilisé pour remplacer les cloches, du Jeudi au Samedi Saint. Sonner la crécelle (Ac.1932) :
1. ... un étrange bruit de crécelles s'élève du fond de Saxon, suivi aussitôt d'un concert de voix enfantines qui chantent sur un ton traînard : « Voilà... voilà..., pour le premier. » Et puis encore le bruit des crécelles... (...) c'est la tournée traditionnelle des enfants qui remplacent les cloches envolées pour Rome durant la semaine sainte; ils vont de maison en maison annoncer que l'heure de l'office est venue. Barrès, La Colline inspirée,1913, p. 338.
Instrument dont se servaient les lépreux pour avertir de leur approche. Le bruit de la vérité les épouvante comme la crécelle d'un lépreux (Montherl., Reine morte,1942, p. 221).
Instrument dont se servaient les forains, les marchands ambulants pour attirer la clientèle :
2. ... de petits Italiens, portant de grandes boîtes de fer peintes en rouge où les numéros (...) étaient marqués, et jouant d'une crécelle, proposaient : « Amusez-vous, mesdames, v'là le plaisir. » Proust, La Prisonnière,1922, p. 119.
B.− P. anal.
1.
a) Locutions
Bruit de crécelle. Bruit aigre, criard, crépitant. Le coron entier était dehors. (...). Et le murmure des commérages s'enflait peu à peu avec un bruit de crécelles, pareil à un coup de vent dans des feuilles sèches (Zola, Germinal,1885, p. 1226).
Voix de crécelle. Voix aiguë, criarde, désagréable. Avoir une voix de crécelle. Rire de crécelle.
b) P. méton., littér. Son produit par une crécelle; bruit semblable à celui que produit une crécelle agitée. Ce fut une tempête tout à coup! Piaulements, hurlements, bêlements, crécelles et sifflets, gloussements, hennissements (Du Camp, Mém. suic.,1853, p. 55).Sans la crécelle du réveil matin, ils auraient dormi (Richepin, Braves gens,1886, p. 20).
[En parlant du cri, du chant, des bruits émis par un animal] La crécelle des cigales, des grillons. La crécelle radoteuse des reinettes de l'étang (Laforgue, Moral. légend.,1887, p. 127).La crécelle d'un insecte laborieux (Vialar, Morts viv., 1947, p. 186).
c) Personne qui importune par son bavardage ou sa voix désagréable. Vous ne me prenez pas pour un homme vulgaire, pour une crécelle qui émet des sons vagues et vides de sens (Dumas père, Monte-Cristo,t. 2, 1846, p. 756).
P. métaph. La vieille lyre est brisée. Notre vers, où se répercutaient mille tonnerres, est changé en une crécelle, au son âpre, sec et dur (Renan, Drames philos.,Dialog. morts, 1886, p. 690).
d) Arg. milit., vx. Mitrailleuse (d'apr. Esn. Poilu 1919).
2. Crécelle. C'étaient des éperviers au ventre blanc et des crécelles criardes (Verne, Vingt mille lieues,t. 2, 1870, p. 118).
Prononc. et Orth. : [kʀesεl]. Ds Ac. 1740-1932; Ac. 1740 signale ,,par corruption de crécerelle``. Étymol. et Hist. A. 1. 1remoitié xives. [ms.] cresselle « moulinet de bois » (Cathon, B.N. 401, fo219dds Gdf. Compl); 2. 1866 fig. « personne très bavarde » (Lar. 19e). B. Fin xives. cresselle « crécerelle » (E. Deschamps; éd. G. Raynaud, t. IX, 159). Orig. obsc. Un étymon lat. vulg. *crepicella, crepitacillum dimin. de crepitaculum « crécelle » de crepitare « craquer » (FEW t. 2, p. 1321; Bl.-W.1-5), fait difficulté du point de vue morphol.; l'hyp. d'une dérivation d'un rad. onomatopéique *krek (L. Spitzer ds Z. rom. Philol., t. 44, 1924, pp. 192-193; REW3, no4768b) n'est pas à écarter. Le sens B révèle les interférences entre crécelle et crécerelle (v. ce mot). Fréq. abs. littér. : 78. Bbg. Gossen (C. T.). Vox rom. 1962, t. 21, p. 321. − Lebel (P.). À propos de qq. n. de la crécelle. Mél. Roques (M.). 1950, t. 1, pp. 139-147. − Sain. Sources t. 2 1972 [1925], p. 12, 19.

Wiktionnaire

Nom commun

crécelle \kʁe.sɛl\ féminin

  1. Moulinet de bois qui fait un bruit aigre.
    • Il y a des claquoirs simples ou doubles, que l'on appelle : claquoirs, battoirs, crécelles ou cricri, routelles, tartarelles ou tourterelles, dont la forme la plus connue est celle de Corbie, qui ressemble à un tonnelet de fer. — (Bulletin de la Société d'émulation historique et littéraire d'Abbeville, 1902, page 180)
    • – Bon, tu as raison… mais pour ce qui est des clochettes, des sonnettes, ça non, je les entends… et aussi des bruits de crécelle, le crépitement des fleurs de celluloïd rouges, roses, mauves, tournant au vent… — (Nathalie Sarraute, Enfance, Gallimard, 1983, collection Folio, page 21)
  2. (Liturgie) Instrument utilisé pour remplacer les cloches, du Jeudi au Samedi Saint.
    • Sonner la crécelle.
    • Un étrange bruit de crécelles s'élève du fond de Saxon, suivi aussitôt d'un concert de voix enfantines qui chantent sur un ton traînard : « Voilà… voilà…, pour le premier. » Et puis encore le bruit des crécelles… (…) c'est la tournée traditionnelle des enfants qui remplacent les cloches envolées pour Rome durant la semaine sainte ; ils vont de maison en maison annoncer que l'heure de l'office est venue. — (Barrès, La Colline inspirée, 1913, page 338)
  3. (Liturgie) Instrument utilisé pour accompagner le viatique.
    • Oh ! le viatique ! comme on était fier quand on pouvait l’accompagner !… Sous un petit dais de velours rouge, marchait le prêtre, portant l’hostie et les saintes huiles. Deux enfants de chœur soutenaient le dais, deux autres l’escortaient avec de gros falots dorés. Un cinquième marchait devant, en agitant une crécelle. — (Alphonse Daudet, Le petit chose, 1868, rééd. Le Livre de Poche, page 21)
  4. Instrument dont se servaient les lépreux pour avertir de leur approche.
    • Le bruit de la vérité les épouvante comme la crécelle d'un lépreux. — (Henry de Montherlant, La Reine morte, 1942, page 221)
  5. (Figuré) Élytre d’un insecte, dont le frottement produit un bruit évoquant celui d’une crécelle.
    • Des milliers de grillons ont pris possession de ces grands bâtiments déserts, on ne sait où poser le pied pour n’en pas écraser ; ils font tant de bruit avec leurs petites crécelles, que l’on a de la peine à s’entendre parler. Malgré l’amour que je professe pour les grillons, amour que j’ai exprimé en prose et en vers, je dois convenir qu’il y en avait un peu trop. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, 1840, édition Charpentier, 1859)
  6. (Péjoratif) Personne qui a une voix de crécelle.
    • Je l’ai entendu, maître Mouche ; il a une voix de crécelle et il parle en termes choisis, mais j’eusse préféré qu’il ne choisît pas du tout ses termes. — (Anatole France, Le crime de Sylvestre Bonnard, Calmann-Lévy, réédition Le Livre de Poche, 1967, page 144)
    • Mlle Maria, soixante-dix ans, n'a plus qu'une voix de crécelle que M. l’Archiprêtre fait taire d'un geste impératif : – « Ah ! s'il m’avait, dit-elle pour toute vengeance, entendue à vingt ans, quand j'étais le rossignol de la paroisse ? » — (Marcel Jouhandeau, Chaminadour, Gallimard, 1941 et 1953, collection Le Livre de Poche, page 239)

Forme de verbe 1

crécelle \kʁe.sɛl\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de créceler.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de créceler.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de créceler.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de créceler.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de créceler.

Forme de verbe 2

crécelle \kʁe.sɛl\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de créceller.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de créceller.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de créceller.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de créceller.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de créceller.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CRÉCELLE. n. f.
Moulinet de bois qui fait un bruit aigre et dont on se sert, au lieu de cloches, le jeudi et le vendredi de la semaine sainte. Sonner la crécelle. Il désigne aussi un Jouet d'enfant. Fig., Une voix de crécelle, Une voix perçante et désagréable. On dit aussi Cette personne est une véritable crécelle.

Littré (1872-1877)

CRÉCELLE (krè-sè-l') s. f.
  • Instrument de bois, qui sert à faire du bruit et dont on se sert les jours de la semaine sainte, durant lesquels les cloches ne sonnent pas, c'est-à-dire de jeudi à samedi midi ; cet usage de la crécelle n'existe plus. Prenons du saint jeudi la bruyante crécelle, Boileau, Lutr. IV.

    Instrument dont se servaient les lépreux pour avertir de leur approche.

    Jouet d'enfant.

REMARQUE

Furetière n'a que crecelle pour le nom de l'instrument et celui de l'oiseau (crécerelle). Richelet écrit cresselle. Au XVe Siècle, crécelle se dit de l'oiseau de proie.

HISTORIQUE

XVIe s. Et ce petit moulinet dont nous usons le jeudy et vendredy de la sepmaine sainte au lieu de cloches, que nous appellons cresserelle, a emprunté ce nom du son qu'il produit, Pasquier, Recherches, liv. VIII, p. 671, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « crécelle »

Le latin crepitaculum comme étymon fait difficulté d'un point de vue phonétique (→ voir crever) même à supposer un bas latin *crepicella[1] :
  1. du moyen français cresselle, cressiner[2] (« grincer, crisser »), ancien français crisner ;
  2. d'une onomatopée cric, crac, crec évoquant un bruit sec[1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Génev. crenelle. Origine inconnue. J. Scaliger le tire de querquedula, nom de la sarcelle ; Saumaise, de crepitacella, dérivé de crepitaculum, jouet qui fait du bruit ; Ménage, du grec ϰρὲξ, nom d'un oiseau.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « crécelle »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
crécelle kresɛl

Évolution historique de l’usage du mot « crécelle »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « crécelle »

  • On ne prend pas l'oiseau à la crécelle. De Proverbe français
  • Pourquoi vous faire grands avec des mots ? Philosophes au cerveau de crécelle. De Pierre Emmanuel / Babel
  • La position de l’ex-wonder boy PLR devient de plus en plus intenable. Traité en lépreux par son parti – il ne lui manque plus que la crécelle –, ayant perdu toute crédibilité devant le parlement, il tente de se positionner en sauveur des PME sans faire illusion. Lorsqu’il ne savonne pas tout simplement la planche de ses collègues du Conseil d’Etat dans le plus pur style populiste sur le délicat dossier des pistes cyclables. Le Courrier, Pierrot le flou - Le Courrier
  • Depuis des décennies, à Herrlisheim, les jours précédents le Vendredi saint, les enfants et les jeunes se réjouissent pour ressortir leur crécelle et faire résonner les marteaux sur les imposantes caisses de bois. Ces crécelles qui se transmettent de génération en génération et qui pour certaines renferment toute une histoire. Nostalgie pour les anciens du village qui se souviennent de l’époque où ils tournaient déjà eux-mêmes la manivelle, une joie pour les plus jeunes qui affichent un grand sourire, arpentant avec fierté les rues en chantant cette mélodie qui n’a pas pris une ride et qui annonce le jour nouveau qui se lève pour les plus démunis aussi bien que pour les plus aisés. , Herrlisheim | Covid-19 : la tradition des crécelles confinée
  • Cette année, pour Pâques, il n’y aura pas d’enfant dans les rues avec leurs crécelles. , Edition Toul | La tradition des crécelles chamboulée
  • En Picardie, il était de tradition que les enfants passent de maison en maison avec des crécelles censées remplacer les cloches. Ils en profitaient pour chanter et recevoir en retour quelques confiseries. Cette tradition perdure dans certaines communes de la région. Mais confinement oblige, elle n’aura certainement pas cours cette année. , Tradition : Pâques et ses crécelles | Le Bonhomme Picard
  • Saviez-vous que le jeu de la grenouille était originaire du Nord de la France ? Ou encore que la crécelle était un instrument de musique médiéval ? Les experts d’Affaire conclue partagent leurs connaissances avec les acheteurs. Bonne affaire ou pas, l’émission est toujours l’occasion de nourrir sa culture générale. , Replay Affaire conclue, tout le monde a quelque chose à vendre - Émission du vendredi 19 juin 2020 - France 2
  •  Mais il ne faut pas oublier aussi que lors d’épidémies, la crécelle était l’instrument que les malades devaient tourner pour se déplacer et avertir qu’un contagieux passait. Il est évident que ces contagieux, lépreux en particuliers, étaient mis au ban de la société, ils étaient exclus de partout. La peur de la maladie faisait son effet. , Pâques est là, sonnez crécelles !

Traductions du mot « crécelle »

Langue Traduction
Anglais rattle
Espagnol traqueteo
Italien sonaglio
Allemand rassel
Chinois 拨浪鼓
Arabe حشرجة الموت
Portugais chocalho
Russe погремушка
Japonais ガラガラ
Basque rattle
Corse zoccolo
Source : Google Translate API

Synonymes de « crécelle »

Source : synonymes de crécelle sur lebonsynonyme.fr

Crécelle

Retour au sommaire ➦

Partager