La langue française

Mitraille

Définitions du mot « mitraille »

Trésor de la Langue Française informatisé

MITRAILLE, subst. fém.

I. − Pop. et fam. Menue monnaie; monnaie de billon. Synon. fam. ferraille.Il ne m'a payé qu'en mitraille (Ac.1835, 1878).Tu trouveras aisément une centaine de pièces de deux liards à l'effigie de Louis XV et de Louis XVI? − Eh! que diable, voulez-vous faire de cette mitraille? (Raban, Marco Saint-Hilaire,Mém. forçat, t.2, 1828-29, p.123).Mais pas besoin de simagrées. Voilà trois francs, Amédée, et garde la mitraille (Arnoux,Solde, 1958, p.188).
II.
A. − Ensemble de fragments de divers métaux (comprenant clous, morceaux de ferraille, débris de cuivre, de bronze) destinés à la fonte. On classe séparément les divers échantillons de fonte de provenance variée, en fontes blanches, truitées ou grises. Puis les lingots d'acier (...); enfin, les profilés, les tôles, les mitrailles, etc. (Barnerias,Aciéries, 1934, p.82).
TECHNOL. Laiton à souder (composé de cuivre, de fer et d'argent); ,,débris de laiton utilisé pour faire des brasures`` (Duval 1959).
B. − ARTILL., vx. Ensemble de vieux fers, clous, fragments de divers métaux dont à l'origine on chargeait les canons (incorporés le cas échéant, à des matériaux explosifs) et employés, par la suite dans la fabrication des cartouches pour l'artillerie (une fois enfermés dans des boîtes ou en paquets dans des sacs de toile). Tonneau rempli de poudre et de mitraille; canon chargé de mitraille, canon à mitraille; tirer à mitraille. Il a existé un complot tendant au meurtre du Premier Consul; (...) il y a eu amas de poudre, mitraille, balles et pierres pour l'exécution de ce complot; (...) ces munitions ont servi à composer une machine meurtrière (Procès conspir. 1erConsul, t.2, 1801, p.336).Pour tirer à mitraille, il faut être près de l'ennemi, parce que la mitraille ne porte pas loin. On ne se sert de ce genre de projectile que contre les masses, car la mitraille s'écarte comme le petit plomb (Bouillet1859).L'emploi de la mitraille est presque contemporain de l'emploi de l'artillerie (Bach.-Dez.1882).
P. métaph. [À propos d'un mélange de petits corps durs] Maurice avala cette mitraille [des petits pois mal cuits] (H. Bazin,Qui j'ose aimer, 1956, p.66).
Boîte à mitraille. Ancien projectile formé de vieux fers, clous, fragments de métaux, de balles et de biscaïens, enfermés dans une petite boîte cylindrique en fer-blanc (afin de ne pas endommager l'âme des canons), et qui éclatait dès sa sortie de la bouche à feu. Les boîtes à mitraille sont destinées à la défense rapprochée, de 0 à 600 mètres (Alvin,Artill., Matér., 1908, p.221).V. aussi crachat rem., ex. de Zola.
Obus* à mitraille.
C. −
1. Décharge collective d'armes à feu, notamment de pièces d'artillerie:
1. La France ne se séparera plus de vous, Républicains, car la France n'a jamais demandé que deux choses à un gouvernement: l'ordre et la liberté. Or, l'ordre, c'est vous qui pouvez seuls l'assurer, non pas pour un jour, mais pour toujours; non pas par des mitrailles ou des charges de cavalerie sur les boulevards! Fondateurs 3eRépubl., Gambetta, 1872, p.163.
En partic. Décharge, tir nourri d'obus, de balles d'armes automatiques (fusils, mitrailleuses). Synon. feu, bombardement.Braver la mitraille; charger sous la mitraille; fuir, résister, tenir sous la mitraille. P. méton. Ensemble des projectiles ainsi tirés incluant les éclats d'obus. Le tir faisait rage: les lignes de défense crachaient sans arrêt leur mitraille; de minute en minute, une nouvelle batterie, plus proche, entrait en action. (...). Dans les intervalles des coups, il perçut, soudain un crépitement de mitrailleuses (Martin du G., Thib., Épil., 1940, p.905).Les paysans moissonnent la tête en l'air, sous les avions qui lâchent des bordées de mitraille (Triolet, Prem. accroc, 1945, p.383).
P. métaph., au fig. Une mitraille de dragées, de fleurs, de bravos, de baisers, de salive. La réalité du cirque et sa mitraille circulaire d'yeux avides (Colette,Jumelle, 1938, p.165):
2. Certes, c'est quelque chose que d'avoir construit les barricades de février (...) mais c'est quelque chose aussi que d'être sans cesse (...) debout sur les barricades de la pensée, exposé aux haines du pouvoir et à la mitraille des partis. Hugo,Actes et par., 2, 1875, p.177.
2. P. méton., arg. milit. Ensemble des mitrailleurs d'un régiment. Au 219eles lettres sont adressées «(...) 3eMitraille», le capitaine Courtois, en arrivant au 116eInf., ordonne que les adresses portent «(...) C. M.-3». Au 109ele poilu ne dit jamais la troisième cé-èm (Esn.,Notes compl. «Poilu», [1919] 1956).
Prononc. et Orth.: [mitʀ ɑ:j], [-aj]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. I. 1. a) 1375 mistraille «morceau de métal» (Arch. KK 350, fo276 vods Gdf., s.v. mitaille); b) 1667 mitraille «sorte de ferraille dont on charge les canons» (Fournier, Hydrographie); 1765 «balles de fer mêlées de ferraille, dont on charge les canons» (Encyclop.); c) 1872 boîte à mitraille (Hugo, Année terr., p.106); 1908 obus à mitraille (Alvin, Artill., Matér., p.215); 2. 1872 «décharge collective d'artillerie» (Fondateurs 3eRépubl., loc. cit.). II. 1701 pop. «menue monnaie de cuivre» (Trév.). Altération de l'a. fr. mitaille attesté au sens de «morceau de métal» en 1295 (doc. ds Gdf.) et de «petite monnaie» au xives. (Gdf.), lui-même dér., à l'aide du suff. -aille*, de l'a. fr. mite «monnaie de cuivre de Flandre» (1288, Jacquemard Gielée, Renart le Nouvel, éd. H. Roussel, 7350), lequel est empr. du m. néerl. mite «id.», dér. de la racine germ. mit- «couper en morceaux». Fréq. abs. littér.: 231. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 229, b) 936; xxes.: a) 303, b) 102. Bbg. Gamillscheg (E.). Etymologische Miszellen. Rom. Jahrb. 1950, t.3, pp.290-291. _ Neue Beitr. zur rom. Etymologie. Hrsg. von H. Meier. Heidelberg, 1975, pp.368-376. _ Quem. DDL t.3.

mitraille (a. fr. mite « monnaie de cuivre de Flandres »),-

Mitraille, subst. fém.,p. plaisant. Corps des évêques. Après la réforme de la moinaille, on en viendra à celle de la prêtraille, et pour mieux réussir, on ira chercher la mitraille (Biblioth. fr. ds Besch.1845).

Wiktionnaire

Nom commun

mitraille \mi.tʁɑj\ ou \mi.tʁaj\ féminin

  1. (Vieilli) Ferraille dont on chargeait le canon.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  2. (Par extension) Les balles de fer ou biscaïens, ordinairement mêlés de ferraille, dont on faisait les cartouches pour l’artillerie.
    • Charger sous la mitraille.
    • Résister, tenir sous la mitraille.
    • Leur surprise fut grande, en arrivant, d’être reçus à coups de mitraille, et ils repartirent plus vite qu’ils n’étaient venus. — (Julie de Quérangal, Philippe de Morvelle, Revue des Deux Mondes, T. 2,4, 1833)
  3. (Au singulier) Décharge collective d’artillerie.
    • J’ai conté […] le miracle de cette résistance inouïe, à un contre six, […], dans la vase, les trous perfides des arroyos, sous un ciel qui crachait des tonnes de mitraille. — (Charles Le Goffic, Bourguignottes et pompons rouges, 1916, p. 91)
  4. (Populaire) (Par plaisanterie) Beaucoup de petite monnaie.
    • Après avoir farfouillé dans son sac elle pose sa mitraille sur le ramasse-monnaie du comptoir, comme ça, naïvement. — (Politique hebdo, 1971, page 85)

Forme de verbe

mitraille \mi.tʁɑj\ ou \mi.tʁaj\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de mitrailler.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de mitrailler.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de mitrailler.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de mitrailler.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de mitrailler.

Nom commun

mitraille \Prononciation ?\ féminin

  1. Variante de mitaille.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MITRAILLE. n. f.
Toute sorte de vieux clous, de vieux fers, etc., dont on chargeait le canon; et, par extension, les Balles de fer ou biscaïens, ordinairement mêlés de ferraille, dont on faisait les cartouches pour l'artillerie. Un canon chargé de mitraille, à mitraille. Tirer à mitraille. Boîte à mitraille, Boîte cylindrique en bois, en fer ou en zinc, que l'on remplissait de mitraille et dont on chargeait les canons.

MITRAILLE se dit encore aujourd'hui de Décharges collectives d'artillerie. Charger sous la mitraille. Résister, tenir sous la mitraille.

Littré (1872-1877)

MITRAILLE (mi-trâ-ll', ll mouillées, et non mitrâ-ye) s. f.
  • 1Anciennement, toute sorte de vieille quincaillerie, de vieux morceaux de cuivre. Cuivre rompu en pots et morceaux ou mitraille, le cent pesant payera vingt sous, Ordonnance, 1680. Vieille ferraille, vieille mitraille, cri des revendeurs dans les rues de Bourges, Jaubert, Glossaire.
  • 2 Familièrement. Basse monnaie. Si, pour vous amuser le soir, Je chante au quai de la Ferraille, Vous savez que c'est dans l'espoir De gagner un peu de mitraille, Les disgrâces de porter perruque, dans FRANC. MICHEL, Argot.
  • 3Anciennement, toute sorte de vieux clous et autre ferraille dont on se servait pour charger des pierriers.

    Aujourd'hui, les balles de fer ou biscaïens, ordinairement mêlés de ferraille, dont on charge les canons. Remacle a une grosse mitraille au travers du corps, Courier, Lett. I, 498. Celle-ci [la ligne russe] s'avançait par masses épaisses, où d'abord nos boulets firent de larges et profondes trouées ; et pourtant elles approchaient toujours, quand les batteries françaises, redoublant, les écrasèrent de mitraille, Ségur, Hist. de Nap. VII, 10. La liberté mêlait à la mitraille Des fers rompus et des sceptres brisés, Béranger, Vieux sergent. En vain boulets, obus, la balle et les mitrailles, De la vieille cité déchiraient les entrailles, Hugo, Crép. 1.

  • 4Sorte de laiton qui sert à souder et qui est composé de fer, de cuivre et d'argent.
  • 5Mitraille pendante (voy. PENDANT.)

HISTORIQUE

XIVe s. Icellui du Rut trouva un petit sachet où il y avoit mitaille, qui est appelé billon, Du Cange, mita.

XVe s. Quantité de menue ferraille, appliquée à fait de marchandise de mitaille, Du Cange, ib.

XVIe s. De chacun cent pesant de plomb, d'estain, de baterie de mitraille, cuivre ouvré ou à ouvrer, et autre baterie ou dinanderie, Arrét du parlement, 20 sept. 1527.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

MITRAILLE. Ajoutez :
6Boîte à mitraille, dite aussi boîte à balles, projectile formé d'un cylindre en tôle ou en fer-blanc, renfermant des balles qui se dispersent à la sortie de la bouche à feu.

Tirer à mitraille, lancer avec un canon des boîtes remplies de balles, ou lancer avec un mortier des appareils renfermant des boulets, des balles, des grenades, etc.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

MITRAILLE, s. f. (Art milit.) Ce sont des balles de mousquet, des pierres, de vieilles ferrailles, &c. qu’on met dans des boîtes, & dont on charge les canons. Voyez Dragée & Cartouche.

Les mitrailles sont sur-tout d’usage à la mer pour nettoyer le pont des vaisseaux ennemis, lorsqu’il est rempli d’hommes ; de même que dans les attaques & les combats où l’on tire de près.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « mitraille »

Anc. franç. mitaille (l'r est épenthétique), de l'anc. franç. mite, très petite monnaie, qui vient du flamand mijte, minutie, petite monnaie.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De l’ancien français mitaille dérivé de mite (« menue monnaie flamande ») avec le suffixe -aille ; (1375) mistraille « morceau de métal » ; (1667) mitraille « sorte de ferraille dont on charge les canons ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « mitraille »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
mitraille mitraj

Citations contenant le mot « mitraille »

  • Tranquille, souriant à la mitraille anglaise, La garde impériale entra dans la fournaise. Victor Hugo, Les Châtiments, l'Expiation, V, 13
  • L'apostrophe, c'est la mitraille de l'éloquence. De Paul-Louis Courier
  • Nous pourrions bien nous apercevoir un jour que les aliments en conserve sont des armes bien plus meurtrières que les mitrailleuses. De George Orwell
  • Le tac-tac de la machine à écrire n'a pas autant de valeur que celui de la mitrailleuse. De Kurt Tucholsky / Apprendre à rire sans pleurer
  • C’était il y a 150 ans tout rond. La France de Napoléon III s’effondrait comme un soufflé face aux armées prussiennes. Une ville faite place forte résistait. Seule. Belfort, sous-préfecture du Haut-Rhin à l’époque, ne lâcha rien. Elle tint sous la mitraille pendant des mois, comptant ses morts et les jours, rare parcelle d’honneur militaire qui subsistât lorsque la France fut amputée du reste de l’Alsace. , Un été en Franche-Comté | Critiqué, ignoré... l’histoire agitée du Lion de Bartholdi
  • Mardi 16 juin 2020, l'émotion et la solennité ont marqué la cérémonie de commémoration. Outre Christian Disandro, la présence de M. Goudard fils du maquisard "Jimmy Goudard, le conducteur héroïque du camion, qui blessé, a conduit son véhicule sous la mitraille après avoir chargé les corps de ses camarades blessés sur le plateau du camion" était à noter. Lors de l'inauguration de la plaque, sur les lieux du drame, le commandant Ravel, ancien chef départemental des FTPF, avait effectué un vibrant hommage : "dans cette cité du Pouzin se dresse le monument qui porte le nom de ces jeunes et vaillants maquisards morts pour la Liberté et la grandeur de la France, pour la République, au service de l'Humanité et de la Démocratie." Avant de conclure : "jeunes lorsque vous passerez devant ce monument, pensez que parmi ces martyres se trouvent des enfants de 17 ans, qui n'ont jamais connu et goûté la joie de vivre libre. Soyez dignes de leur sacrifice, et comme eux, si cette République est attaquée, dressez-vous contre ses ennemis et jusqu'à la dernière cartouche, faites feu !" hebdo-ardeche.fr, Le Pouzin - La tragédie des 14 martyrs du Pouzin
  • Un récit, une aventure, une époque...et des hommes, fauchés par la mitraille. L'incident franco-siamois de 1893 superbement raconté par notre chroniqueur François Doré dans le Souvenir Français de Thaïlande ne fut pas sans victimes. Une guerre aurait pu en résulter. Nous l’avons vu dans le chapitre précédent : trois marins français ont été tués lors du passage de l’estuaire de Paknam. Des thaïlandais moururent aussi. Voici leur histoire... , THAÏLANDE - FRANCE: Les disparus de l'affrontement franco-siamois de 1893
  • Elle est la première à avoir interviewé Jean Castex, au soir de sa nomination à Matignon. On était un vendredi et Anne-Claire Coudray, qui présente les JT du week-end, commençait son tour de garde qui rassemble 6 à 8 millions de téléspectateurs. On était sur TF1, et les chaînes généralistes ont beau voir leur popularité s’éroder, la puissance de feu de la filiale Bouygues mitraille toujours large. Coudray a fait le métier avec cette empathie pour le genre humain qu’elle peine à dissimuler, avec cette retenue que la fonction impose quand on sert une messe fédératrice, où il s’agit d’éviter l’encens embaumeur comme le glas réprobateur, le carillon polémique comme le sermon frénétique. Elle ne devait surtout pas prendre l’air inquisiteur d’un Jean-Jacques Bourdin. Et il lui fallait se garder des onctuosités freudiennes qui viennent parfois à son rival de la maison d’en face, Laurent Delahousse, sur France 2. Elle a œuvré calmement, posément. Et jamais on n’aurait pu penser que celle que s Libération.fr, Anne-Claire Coudray, elle s’y est JT - Libération
  • La distance qu’il prend avec le conflit n’est pas une mise à l’abri physique, au contraire : le quotidien de son récit est émaillé de bombardements, de risques pris sous la mitraille pour approcher la ligne de front, quand même les chauffeurs mis à disposition de la presse par les autorités s’arrêtent prudemment à mi-chemin. Il s’agit plutôt d’un remarquable recul critique, qui lui permet de constater, non sans abattement, que la révolution espagnole est plus féconde en suspects fusillés qu’en avancées sociales, ou que ses soldats peuvent se livrer sans vergogne au pillage des demeures abandonnées. Le Monde.fr, « Espagne rouge », de Ksawery Pruszynski : un journaliste lucide sous la mitraille de la guerre civile
  • « J'attendais Isabelle Adjani, présidente, dit-il. J'avais mon appareil sur l'épaule. Je me suis approché pour lui dire bonjour. Elle n'en revenait pas que je ne la mitraille pas d'entrée de jeu. On a bien travaillé après ! » Cette actrice et de nombreuses autres sont les héroïnes de sa nouvelle exposition estivale à ciel ouvert, déployée dans trois endroits de la ville. Une manière de prolonger la balade en grand-angle et en baskets sur les pas des stars. Sans fard, mais avec flash. leparisien.fr, Cannes dans l’œil du photographe des stars - Le Parisien
  • Isabelle Kocher, la patronne d’Engie, remerciée jeudi 6 février, en était probablement à la troisième enveloppe. Le patron de Ford, Jim Hackett, n’y est pas encore, mais il sent la mitraille se rapprocher, et son conseil d’administration s’impatienter. Comme il ne peut plus blâmer son prédécesseur, parti depuis plus de trois ans, il exécute ses proches collaborateurs. Exit donc Joe Hinrichs, vétéran et gourou de la fabrication, qui dirigeait toutes les opérations. Il se retire à 53 ans, en dépit de sa popularité chez ses fournisseurs, employés et collègues. Le patron de Ford lui préfère son acolyte Jim Farley aux manières plus rudes. Le Monde.fr, « Le patron de Ford sent la mitraille se rapprocher, et son conseil d’administration s’impatienter »

Images d'illustration du mot « mitraille »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « mitraille »

Langue Traduction
Anglais grape shot
Espagnol tiro de uva
Italien colpo d'uva
Allemand traubenschuss
Chinois 葡萄射击
Arabe طلقة العنب
Portugais tiro de uva
Russe виноградный шот
Japonais ぶどう
Basque mahats jaurtiketa
Corse uva d’uva
Source : Google Translate API

Synonymes de « mitraille »

Source : synonymes de mitraille sur lebonsynonyme.fr

Mitraille

Retour au sommaire ➦

Partager