La langue française

Métèque

Sommaire

  • Définitions du mot métèque
  • Étymologie de « métèque »
  • Phonétique de « métèque »
  • Citations contenant le mot « métèque »
  • Traductions du mot « métèque »

Définitions du mot « métèque »

Trésor de la Langue Française informatisé

MÉTÈQUE, subst. masc.

A. − HIST. GR. Étranger domicilié dans la cité, protégé par la loi et soumis, d'une façon générale, aux mêmes obligations militaires et fiscales que les citoyens, sans être admis, toutefois, à la citoyenneté. Le quatrième jour [des Panathénées] la procession (...) se mettait en marche: en tête étaient les pontifes (...) des vierges de famille noble (...) puis des métèques avec des vases et des ustensiles d'or et d'argent (Taine, Philos. art, t. 2, 1865, p. 213).L'introduction sur l'agora d'esclaves affranchis, de métèques naturalisés (Faure, Espr. formes, 1927, p. 26):
. La population libre comprend, du point de vue juridique, deux catégories de personnes: les métèques et les citoyens. Les premiers sont des étrangers installés à demeure. (...) il s'en rencontre dans presque toutes les cités grecques... A. Aymard, J. Auboyer, L'Orient et la Grèce antique, Paris, P.U.F., 1953, p. 330.
B. − P. ext., péj. Personne, souvent étrangère, dont l'aspect exotique, l'allure, le comportement n'inspirent pas confiance. Je viens d'entrer dans le New-York des étrangers (...). Pour désigner ses métèques, l'argot américain a mille nuances (Morand, New-York, 1930, p. 74).Simionescault! Un métèque! Un rasta! Un type dont les grands-parents gardaient les moutons en Bessarabie (Duhamel, Passion J. Pasquier, 1945, p. 100).Il [le père de l'auteur] interdisait qu'on mît en question les principes du nationalisme; (...) il détestait les métèques, s'indignait qu'on permît aux juifs de se mêler des affaires du pays (Beauvoir, Mém. j. fille, 1958, p. 38).
REM.
Météquisme, subst. masc.,hapax. Alors que les Camelots du Roi (...) prenaient, en toute occasion, la défense des intérêts français (...) les compagnons d'Almereyda prirent naturellement le contre-pied, c'est-à-dire le parti du météquisme, de l'étranger (L. Daudet, Vers le roi, 1920, p. 127).
Prononc. et Orth.: [metεk]. Att. ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. 1743 hist. gr. mestèque «étranger domicilié à Athènes» (Et.-F. Geoffroy, Matière Médicale ds Fr. mod. t. 14, p. 298); 1840 métèque (Ac. Compl. 1842); 1903 «étranger domicilié» (Nouv. Lar. ill.); v. aussi J. Malignon, Dict. de pol. Empr. du gr. μ ε ́ τ ο ι κ ο ς «étranger domicilié à Athènes», proprement «qui change de résidence» formé de μ ε τ α ́, v. mét(a)- et ο ι ̃ κ ο ς «maison»; cf. le b. lat. metoecus «celui qui habite dans une cité étrangère» (vies.). Cf. la forme métoicien (1765 ds Encyclop. t. 10), métoecien 1808 (Boiste), métécien (1840, Ac. Compl. 1842), dér. sav. du lat. metoecus, gr. μ ε ́ τ ο ι κ ο ς ; suff. -ien*. Fréq. abs. littér.: 34.

Wiktionnaire

Nom commun

métèque \me.tɛk\ masculin et féminin identiques

  1. (Antiquité) Dans la Grèce antique, celui ou celle qui habite dans une cité dont il n’est pas originaire, un étranger de l’intérieur du pays.
    • Ce métèque est très respecté dans notre cité.
  2. (Péjoratif) Terme pour désigner un étranger dont l’allure exotique et l’attitude provoquent la méfiance.
    • Ce métèque se croit chez lui dans mon village.
    • Avec ma gueule de métèque
      De Juif errant, de pâtre grec
      Et mes cheveux aux quatre vents…

      — (Georges Moustaki, Le Métèque)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MÉTÈQUE. n. m.
T. d'Antiquité. Nom donné en Grèce aux Étrangers domiciliés qui jouissaient des droits civils, mais non des droits politiques. Il se dit, en mauvaise part, d'Étrangers séjournant dans un pays.

Littré (1872-1877)

MÉTÈQUE (mé-tè-k') s. m.
  • À Athènes, étranger domicilié. Lorsqu'une guerre prolongée, une colonie ou tout autre événement avait diminué le nombre des citoyens, c'était dans les rangs des métèques qu'on choisissait des individus qui devaient remplir le vide, Letronne, Instit. Mém. inscript. et belles-lett. t. VI, p. 186.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « métèque »

Lat. metœcus, de μέτοιϰος, étranger, qui vient de μετὰ, indiquant changement, et οἶϰος, maison, demeure.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du grec ancien μέτοικος, métoikos, formé à partir de μετά, metá (« changement ») et οἶκος, oîkos (« maison »). Ce terme signifie « celui qui a changé de résidence ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « métèque »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
métèque metɛk

Citations contenant le mot « métèque »

  • Nul n'est prophète en son pays, mais qu'on veuille l'être à l'étranger on se fait appeler métèque. De Mathias Lübeck
  • Le français est devenu une langue provinciale. Les indigènes s'en accommodent. Le métèque, seul, en est inconsolable. Lui seul prend le deuil de la nuance. De Emil Michel Cioran / De l'aveu d'être né
  • Quiconque a le malheur d'immigrer une fois - une seule ! - restera toujours métèque toute sa vie, et étranger partout, même dans son pays d'origine. C'est notre malédiction à nous, immigrants. De Pan Bouyoucas / Une bataille d'Amérique
  • Le franchissement des frontières permet-il de se réinventer ? Abnousse Shalmani, romancière et journaliste, y répond dans son essai "Éloge du métèque" (Grasset, octobre 2019). France Culture, Le métèque ou l’éloge de l’identité incertaine ?
  • Dans ce parcours qui recense quelques grandes figures de métèques, à travers les âges et les arts, l’on croise Salman Rushdie, Romain Gary ou Jack London. L’on croise aussi Pablo Picasso, Chaïm Soutine, Chagall ou de Modigliani. Car le métèque est transfuge par excellence, serait-ce de classe, il est mouvement et curiosité, le pas de côté, un pied de nez à sa condition. Ni d’ici ni de là-bas, voué à errer, se réinventer. Commerce du Levant, Abnousse Shalmani fait revivre la figure du métèque
  • « Le métèque » évidemment, mais aussi « La Mamma », « T’as beau pas être beau », « Bruxelles », « Le chant des partisans », « La complainte du phoque en Alaska », etc. Des chansons magnifiques, qui rappellent des souvenirs aux moins jeunes, qui attendrissent toujours. Mais au-delà de la qualité intrinsèque de ces chansons, c’est la façon dont ce trio les transmet qui est emballante : les musiciens respectent ces mélodies et leur apportent en plus, par leurs arrangements et leurs impros, un supplément d’âme qui touche, séduit et émeut. Le Soir Plus, L’Ame des Poètes Le Métèque - Le Soir Plus
  • Ami avec Roger Caillois, Claude Simon, Ismaïl Kadaré, et surtout Julien Gracq et Gilles Deleuze, qu’il cite en exergue de Méditation métèque « Être un étranger dans sa propre langue », il partage la volonté d’explorer la langue dans ce qu’elle a de plus secret : la magie de la poésie. Toujours pour se démarquer, il se choisit une forme de poème avec toujours trois quatrains d’alexandrins non rimés en belle page, qui renvoient à un distique au verso. La fausse page ne serait-elle qu’une fausse piste ? En tout cas, la poésie d’Yves Mabin Chennevière regorge d’aphorismes que Stéphane Batigne a eu la bonne idée d’éditer en un même recueil intitulé Murmure du soir. Unidivers.fr, YVES MABIN CHENNEVIÈRE. DE CORPS-NUDS À PARIS, MORT D’UN ÉCRIVAIN DIPLOMATE
  • Le succès l’ayant souri, il s’est entouré de Barbara et Serge Reggiani qui avaient pour objectif de parfaire son image avant qu’il ne présente au public son album contenant "gueule de métèque", "juif errant" ou encore "pâtre grec". amomama.fr, Georges Moustaki : la vie et la mort du chanteur de la chanson "Le Métèque"
  • Qu’est-ce qu’un métèque ? Une insulte aux relents maurrassiens ? Une chanson de Georges Moustaki ? Causeur, Éloge du métèque - Causeur
  • Dans son livre, elle parle des métèques qui l’ont marquée : Martin Eden de Jack London, Salman Rushdie, le juif imaginaire d’Alain Finkielkraut ou encore Romain Gary. "À chaque fois que j’ouvrais un livre, j’étais affamée de retrouver des gens qui me ressemblent". "Ils ont une force consolatrice". Sud Radio, Abnousse Shalmani : "le métèque est un anticommunautariste de fait" - Sud Radio
  • Bref, mon identité multiple, déracinée et dominée, exige d’être respectée en bloc, comme Clemenceau exigeait qu’on parlât de la Révolution. Alors c’en est fini de se moquer de mon patronyme et de mes parents. C’en est fini de rire de leur attachement à la République qui les a aidé, malgré tout et peut-être parfois même malgré elle, à être ce qu’ils sont devenus. Chacun doit respecter l’héritage des gens de mon sang mêlé de bâtard comme le fut mon arrière-grand-père qui, violence suprême, fut déposé de ce fait et nuitamment à l’établissement des Enfants Trouvés de Palerme. Ce que je suis, je le suis. Moi l’éternel métèque à qui on osa demander, alors qu’au nom de l’Assemblée Nationale dont j’étais un élu je venais présider la Commission de Surveillance de la Caisse des Dépôts et Consignations, si j’étais bien français ! Marianne, "Mon identité multiple, déracinée et dominée, exige d’être respectée en bloc" | Marianne

Traductions du mot « métèque »

Langue Traduction
Anglais metic
Espagnol metic
Italien metic
Allemand metic
Chinois 模态
Arabe ميتيتش
Portugais metic
Russe metic
Japonais メティック
Basque metic
Corse metica
Source : Google Translate API
Partager