La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « mauve »

Mauve

Variantes Singulier Pluriel
Féminin mauve mauves

Définitions de « mauve »

Trésor de la Langue Française informatisé

MAUVE1, subst. fém. et adj.

I. − Subst., BOT. Plante dicotylédone, herbacée, vivace, famille des Malvacées, dont les fleurs possèdent des propriétés émollientes. Eau, infusion, tisane de mauve. Ainsi, on commencera par appliquer, pendant du temps, des cataplasmes simplement émolliens, avec les pulpes de mauve, guimauve, bouillon-blanc, poirée, pariétaire, etc. (Geoffroy, Méd. prat., 1800, p.291).Les herbes parasites, les ronces, les grandes mauves bleues s'élèvent par touffes épaisses entre les rosiers (Lamart., Confid., 1849, p.70):
1. Babette aux yeux rouges lutte à côté d'elle. Elle a détourné toutes les boîtes où sont les simples, les herbes sèches pliées dans du papier journal: la camomille, la mauve, la sauge, le thym, l'hysope, l'aigremoine, l'aspic, l'artémise... Giono, Colline, 1929, p.106.
CHIM. Eau de mauve. Réactif coloré obtenu en agitant des fleurs de la mauve séchées dans de l'eau (d'apr. Lar. encyclop.).
Pop., vieilli, p. anal. de forme (avec la feuille de mauve). Parapluie en coton rouge ou vert. Il reniflait, lamentable et grotesque, avec sa mauve en loques (Huysmans, Soeurs Vatard, 1879, p.40).
II. − Adj. D'une couleur violet pâle, faisant penser à celle de certaines fleurs de mauves. Fleurs mauves; velours mauve; gris-mauve; rouge-mauve. Elle était vêtue d'une délicieuse robe mauve à noeuds de ruban gris-perle (Zola, Conquête Plassans, 1874, p.978).Les bois que l'on traverse se fleurissent déjà de crocus mauves (Gide, Journal, 1896, p.67):
2. Moi, annonce Marie Belhomme, à qui on ne demande rien, c'est de la mousseline blanche, et les rubans couleur pervenche, d'un bleu mauve, très joli! Colette, Cl. école, 1900, p.254.
Emploi subst. masc. sing. à valeur de neutre. Un beau mauve. Et l'histoire de la robe violette! J'aime beaucoup le violet, le mauve, le lilas, mais toutes les femmes qui se respectent portent le noir, alors... pour m'imposer dans ce milieu il aurait fallu commencer par avoir un physique que je n'avais pas (Triolet, Prem. accroc, 1945, p.304).
REM.
Mauvéine, subst. fém.,chim. Matière colorante violette, dérivée de l'aniline et utilisée dans l'industrie du coton ou comme indicateur de pH. (d'apr. Méd. Biol. t.2 1971). L'industrie des matières colorantes, jusqu'ici limitée à l'extraction des produits naturels ou basée sur des transformations empiriques comme ce fut le cas, entre autres exemples, de la préparation de la mauvéine par Perkin, en 1856, (...) pouvait annexer et valoriser les dérivés des goudrons de houille, grâce à une suite de réactions enfin rationnellement conduites (Hist. gén. sc., t.3, vol.1, 1961, p.331).
Prononc. et Orth.: [mo:v]. Le subst. ds Ac. dep. 1694; l'adj. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. A. Ca 1256 subst. bot. (Aldebrand de Sienne, Régime du corps, 165, 10 ds T.-L.). B. 1. 1804 subst. «couleur de la fleur de cette plante» (Berthollet, Art de la teinture, II, 321); 2. 1829 adj. Noeuds oranges et mauves (Journal des dames et des modes, p.339). C. 1841 (Phys. du parapluie ds Larch. 1872: Sa forme conserve une certaine ressemblance avec la feuille de mauve [...] La mauve est toujours en coton rouge ou vert). Du lat. malva désignant cette plante (cf. André Bot.). Fréq. abs. littér.: 465. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 149, b) 460; xxes.: a) 982, b) 1012. Bbg. Quem. DDL t.16, 20.

MAUVE2, subst. fém.

Région. (Notamment Haute-Bretagne). Mouette. Les innombrables troupes de cormorans, de pétrels, de mauves et de manchots, établies sur le rocher des Eléphans, fournissent, pendant une partie de l'année, des milliers d'oeufs (Freycinet, Voy. terres austr., 1815, pp.100-101).Les enfants ont pour joie de dénicher les nids de goëlands et de mauves dans les falaises (Hugo, Travaill. mer, 1866, p.71).
Prononc.: [mo:v]. Étymol. et Hist. 1121-34 mave (Philippe de Thaon, Bestiaire, 2146, éd. E. Walberg, var. mauve mss o et c xiiies.). Empr., en anglo-normand au vieil angl. maew (FEW t.16, p.495b), terme germ. propre aux contrées maritimes. Bbg. Bonn. 1920, pp.91-92.

Wiktionnaire

Nom commun 3 - français

mauve \mov\ féminin

  1. (Ornithologie) (Bretagne) Mouette.
    • Des mauve ou mouettes , venant à tomber dans leur frêle embarcation , furent dévorées avec avidité et rendirent quelques forces à ces corps épuisés. — (Abraham Jean Arnaud Gerlach, Fastes militaires des Indes-Orientales néerlandaises, Éd. Borrani, Paris 1859)

Adjectif - français

mauve \mov\ masculin et féminin identiques

  1. De la couleur de la fleur du même nom, violet pâle. #D473D4
    • Il n'est pas permis, excepté sur le théâtre, d'avoir l'air aussi pittoresque que vous, avec vos flanelles blanches, votre chemise mauve et votre cravate violet foncé ! Si j'étais votre grand-mère, je vous enverrais changer de costume. — (Florence Louisa Barclay, Le rosaire, traduit de l'anglais par E. de Saint-Segond, Éditions Payot, 1925, p. 26)
    • La lumière d'une vieille lampe donnait sur son slip mauve et mou ; elle éclairait, au haut des cuisses, ces ramures pâles et chancelantes dont m'avait séduit le tracé. — (Patrick Grainville, La toison, Éditions Gallimard, 1972, chap. 19)
    • L’horizon était mauve, et j’ai su qu’il ferait beau. — (Lolita Pille, Bubble gum, Bernard Grasset, Paris, 2004, ISBN 2-246-64411-9, ch. III, p. 41)

Nom commun 2 - français

mauve \mov\ masculin

  1. (Colorimétrie) Violet pâle. #D473D4
    • Le mauve convient à votre teint. Le demi-deuil se porte quelquefois en mauve.
  2. (Québec) (Belgique) Violet (les couleurs mauve et violet y sont parfois distinctes, souvent pas).
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)

Nom commun 1 - français

mauve \mov\ féminin

  1. (Botanique) Plante de la famille des malvacées, du genre Malva ou de genres voisins, fréquemment employée en médecine comme émolliente et adoucissante.
    • Grâce à la mauve, qui croît en abondance dans tout l'archipel, je ne manquai ni de cataplasmes ni de tisanes émollientes. — (Jean Louis Armand de Quatrefages de Bréau, L’Archipel de Chausey, souvenirs d’un Naturaliste, Revue des Deux Mondes, tome 30, 1842)
    • Une abeille, dont le corsage brun brillait au soleil comme une armure de vieil or, vint se poser sur une fleur de mauve d’une sombre richesse et bien ouverte sur sa tige touffue. — (Anatole France, Le crime de Sylvestre Bonnard, Calmann-Lévy ; éd. Le Livre de Poche, 1967, p. 157.)
    • Comme les sages, elle cultivait son jardin. Elle avait toujours, en bonne place, quelques pieds de mauve, fleur à laquelle elle attribuait toutes les vertus. Avait-elle des maux de tête ou d’estomac ? Lui fallait-il enrayer un rhume ou dissiper une douleur diffuse ? Elle prenait une tasse, deux tasses d'infusion de fleurs de mauve qu'elle avait fait soigneusement sécher… et elle se trouvait rétablie. Elle ne faisait en cela qu’imiter les Anciens. Cicéron ne parle-t-il pas de cette plante dans ses Épîtres ? Elle croyait aux propriétés bienfaisantes des simples. N'était-ce pas là l'essentiel ? Elle ne recourait jamais à la science des médecins. Elle resta alerte jusqu'au bout et ne nous quitta que lorsqu'elle eut épuisé la vie. — (Édouard Bled, « Mes écoles », Robert Laffont, 1977, page 144.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MAUVE. n. f.
Plante qui a donné son nom à la famille des Malvacées et qui est fréquemment employée en médecine comme émolliente et adoucissante. Une infusion de fleurs de mauve. De la tisane de mauve.

MAUVE s'emploie aussi comme nom masculin et désigne la Couleur de violet pâle de la mauve. Le mauve convient à votre teint. Le demi-deuil se porte quelquefois en mauve. Adjectivement, Une robe mauve. Des rubans mauves.

Littré (1872-1877)

MAUVE (mô-v') s. f.
  • Genre de plantes, type de la famille des malvacées, qui a des propriétés émollientes. Tisane de mauve.

    Mauve sauvage (malva sylvestris, L.), plante dont les fleurs donnent une infusion employée comme réactif par les chimistes ; elle rougit par les acides et verdit par les alcalis.

    Mauve des Juifs, voy. CORETTE.

    Mauve en arbre, ketmie des jardins.

    Mauve rose, guimauve alcée.

HISTORIQUE

XIIIe s. Tiex [telles] prieres ne valent une feuille de mauve, Car du cuer doit issir ce qui te dampne ou sauve, J. de Meung, Test. 1475.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « mauve »

Wallon, mâbelète, mavelète, mauve sauvage ; provenç. espagn. et ital. malva ; du lat. malva ; grec, μολόχη. Il est probable que l'idée de mollesse est au fond de ces dénominations ; comparez mollis et μαλαϰός.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Fleur, couleur) (XIIIe siècle)[1] Du latin malva[1][2].
(Mouette) De l’ancien français mave (« mouette »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « mauve »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
mauve mov

Fréquence d'apparition du mot « mauve » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « mauve »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « mauve »

  • C’est le contraire du vélo, la bicyclette. Une silhouette profilée mauve fluo dévale à soixante-dix à l’heure : c’est du vélo. Deux lycéennes côte à côte traversent un pont à Bruges : c’est de la bicyclette.
    Philippe Delerm — La Première Gorgée de bière
  • « La responsable de Landscope Mauritius avait annoncé, fin juin, que des études de faisabilité seront effectuées pour le parc après appel d’offres. Le gouvernement a choisi donc de ne pas tirer des leçons du passé et de refaire les choses à l’envers. La question est : dans quel intérêt peut-on vouloir faire la même erreur pour développer un projet aussi coûteux sans avoir la garantie qu’il sera économiquement viable ? Certainement, pas dans l’intérêt des contribuables », répond la députée mauve
    Le Defi Media Group — Joanna Bérenger se dit inquiète du «pouvoir accru à Landscope Mauritius à travers le Finance Bill 2020» | Defimedia
  • La compétition sur la partie professionnelle du secteur des télécoms se renforce encore un peu. Proximus a annoncé ce mercredi que son réseau accueillera prochainement un nouvel acteur du marché. L’opérateur mauve vient en effet de signer un partenariat avec l’entreprise française Sewan qui deviendra un light MVNO (Mobile Virtual Network Operator), ces opérateurs s’appuyant sur des infrastructures déjà existantes pour proposer leur propre offre.
    L'Echo — L’opérateur Sewan débarque en Belgique via Proximus | L'Echo
  • Des extraterrestres envahissent la Terre A. Ces entités mauves et gluantes transforment les gens en véritables zombies! Les agents WXT et Jean sont déployés, mais rien ne semble ralentir les créatures. Des alliances avec d'anciens ennemis, une armure puissante et des gadgets ingénieux, rien de tout cela ne prépare les agents à ce qui les attend ici... et ailleurs.
    Radio-Canada — EP7 - La dimension mauve | L'Agent Jean | Radio-Canada Première

Traductions du mot « mauve »

Langue Traduction
Anglais mauve
Espagnol color de malva
Italien malva
Allemand mauve
Chinois 淡紫色
Arabe خبازي
Portugais malva
Russe розовато-лиловый
Japonais 藤色
Basque mauve
Corse malva
Source : Google Translate API

Synonymes de « mauve »

Source : synonymes de mauve sur lebonsynonyme.fr

Combien de points fait le mot mauve au Scrabble ?

Nombre de points du mot mauve au scrabble : 10 points

Mauve

Retour au sommaire ➦