La langue française

Lilas

Définitions du mot « lilas »

Trésor de la Langue Française informatisé

LILAS, subst. masc. et adj.

I. − Subst. masc.
A. − BOT. Arbuste de la famille des Oléacées, aux fleurs disposées en grappes très odorantes. Un fourré de lilas; lilas de Perse. La jeune fille, qui rêvait à l'ombre des lilas (Rolland, J.-Chr., Maison, 1909, p. 977):
Quittant la Grèce à regret, j'avais traversé la Yougoslavie en proie à un délire blanc et rose, admiré les bosquets de lilas sauvages, des arbres fruitiers, cerisiers ou poiriers, frémissants de candeur et de-ci de-là les grêles gerbes incarnadines des pêchers, tous plus beaux que je ne me souvenais qu'ils pussent être... Gide, Feuillets,1949, p. 1081.
P. ext. Lilas d'Espagne (centranthe); lilas des Indes (mélia). Cependant, puisque les arbres les plus rares prospèrent dans les jardins de la capitale, ils devaient réussir à Chavignolles; et Pécuchet se procura le lilas des Indes, la rose de Chine et l'eucalyptus, alors dans la primeur de sa réputation. Toutes ses expériences ratèrent (Flaub., Bouvard, t. 1, 1880, p. 33).
B. − P. méton. Les fleurs du lilas. Lilas violet, blanc. Nous fîmes des canapés d'herbes; Nous nous grisâmes de lilas (Hugo, Chansons rues et bois,1865, p. 54).
[Dans le domaine de la mode] Grappe de lilas. Ornement des chapeaux. Une grappe de lilas la coiffait (Courteline, Ronds-de-Cuir,1893, 4etabl., 2, p. 135).Elle jetait sur ses épaules sa « visite » en cachemire noir brodée de jais, coiffait sa petite capote à grappes de lilas foncés (Colette, Mais. Cl.,1922, p. 181).
II. − Emploi adj. inv. D'une couleur mauve tirant sur le bleu ou le rose et qui rappelle la couleur du lilas. Lorsque le soleil se coucha, les sables infinis devinrent pourpres, puis lilas, puis violets, et enfin d'un gris sombre aux approches de la nuit (Du Camp, Nil,1854, p. 75).Je n'insiste pas, d'autant plus qu'en ce moment la colère... au lieu de vous faire lilas, je serais capable de vous faire vert-pomme (Meilhac, Halévy, Cigales,1877, II, 13, p. 89).Elle restait une Marie-Antoinette au nez autrichien, au regard délicieux, conservée, embaumée grâce à mille fards adorablement unis qui lui faisaient une figure lilas (Proust, Temps retr.,1922, p. 979).
Violet lilas. Violet lilas. − Carmin, avec bleu de Prusse et blanc de plomb (Rousset, Trav. pts matér.,1928, p. 78).
Emploi subst. masc. La couleur elle-même. Anteouen était maintenant debout. Sa haute silhouette se profilait en noir sur le ciel devenu tout à coup d'un lilas très pâle (Benoit, Atlant.,1919, p. 105).
REM. 1.
Lilacé, -ée, adj.Qui se rapporte au lilas, qui ressemble au lilas. C'est peint dans une tonalité un peu lilacée, sans minuties et sans négligences (Huysmans, Art mod.,1883, p. 122).
2.
Lilasse, adj.Dont la couleur se rapproche de celle du lilas. Ah! oui, ce bouquet préparé sur ma table par les chères mains de ma mère qui tant voudrait vous connaître : une rose rose, une rose plus rose, des œillets blancs, des ancolies lilasses, des violiers pourprés, encore des ancolies bleues et des ancolies plus roses que les autres, et des feuilles (Jammes, Corresp. [avec Gide], 1897, p. 108).
3.
Lilasser, verbe trans.Donner la couleur lilas. Du satin clapotant et du crêpe liquide, Une incantation évocatrice guide Vers un champ japonais que lilasse l'iris (Montesquiou, Hort. bleus,1896, p. 142).
Prononc. et Orth. : [lilɑ] et [-la]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1605 bot. lilac (O. de Serres, Théâtre d'agric., VI, 10 ds Hug.); 1651 lilas (N. de Bonnefons, Le Jardinier françois, p. 75 ds Mél. Dauzat (A.), p. 28); p. ext. 1757 adj. « de la couleur du lilas » (Inventaires mobiliers au xviiies., éd. A. Bourgeois, p. 10 : un habit et culotte d'étoffe de soie fond lilas à petites fleurs). Empr. à l'ar.līlāk, lui-même issu du skr. nīlah par l'intermédiaire du persan līläǧ (v. FEW t. 19, p. 108 b). Fréq. abs. littér. : 620. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 458, b) 1 238; xxes. : a) 1 526, b) 663. Bbg. Arveiller (R.). Mots orientaux, notes lexicol. Mél. Dauzat (A.) 1951, pp. 23-32. - Hehn (V.) Kulturpflanzen und Haustiere... Berlin, 1902, p. 510. - Rommel 1954, p. 147, 158.

Wiktionnaire

Nom commun

lilas \li.lɑ\ ou \li.la\ masculin singulier et pluriel identiques

  1. (Botanique) Arbuste ornemental à feuilles opposées simples cultivés pour les petites fleurs odorantes dont la couleur varie selon les espèces et les variétés.
    • La Cétoine dorée ou Émeraudine de Geoffroy est très commune; à l'état parfait, elle est essentiellement floricole, elle fréquente depuis la fin de mai jusqu'au commencement de l'automne, dans les champs, les fleurs des Ombellifères et des Chardons, et dans les jardins, les Roses, les Pivoines et les Lilas. — (E. Lucet, Les insectes nuisibles aux rosiers sauvages & cultivés en France: descriptions et mœurs, dégâts, moyens de destruction , Rouen : imprimerie E. Cagnard 1898, & Librairie des sciences naturelles P. Klincksieck, 1900, p. 51)
    • Et puis, je continuais à embellir ma maison : je remplissais des jardinières et j'exposais des potées de couleurs vives. Les lilas plantés par Sam étaient en fleur à présent et, l'un dans l'autre, la vie était belle. — (Kristan Higgins, Un grand amour peut en cacher un autre, traduit par Karine Xaragai, éd. Harper Collins & Mosaïc, 2014)
    • Notre si classique lilas est originaire des Balkans. Bien qu’anciennement cultivé par les Arabes qui l’introduisirent en Espagne au Xe siècle, il ne se répand dans le reste de l’Europe qu’au XVIe siècle (vers 1550). — (Véronique Mure, Jardins de garrigue, Édisud, 2007, page 76)
    1. (Botanique) Lilas commun.
      • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
    2. (Botanique) Fleur de cet arbuste.
      • Elle jetait sur ses épaules sa « visite » en cachemire noir brodée de jais, coiffait sa petite capote à grappes de lilas foncés. — (Colette, La Maison de Claudine, 1922)
    3. (Par extension) Parfum de cette fleur.
      • Nous nous grisâmes de lilas. — (Victor Hugo, Les Chansons des rues et des bois, 1865)
  2. Couleur bleue mêlée de rouge, qui est le plus ordinairement celle du lilas. #B666D2
    • L’aube obscure se leva sur la mer. Toutes choses furent teintées de lilas. — (Pierre Louÿs, Aphrodite, Livre I, ch. vi, Mercure de France, Paris, 1896)
    • Émission pour la Sarre - 2 Mark - Même type que le « 1 Mark » ; impression en brun-violet et teintes de fonds : lilas, jaune, bleu.. — (Les Billets de la Banque de France et du Trésor (1800-1952) in Bulletins nos 8 et 9 de la société d’Étude pour l’Histoire du Papier-Monnaie, 1953)
    • Il connut la légèreté gaie, l’insouciance calme dans les ors et les lilas diaphanes des matins… — (Isabelle Eberhardt, Le Major, 1903)
Variantes[modifier le wikicode]
  • En biologie, le nom binominal et les autres noms scientifiques (en latin) prennent toujours une majuscule. En français, les naturalistes mettent fréquemment une majuscule aux noms de taxons supérieurs au genre.
    Un nom vernaculaire ne prend pas de majuscule, mais on peut en mettre une quand on veut expliciter le fait que l’on ne parle pas d’individus, mais que l’on veut parler de l’espèce, du genre, de la famille, de l’ordre, etc.

Adjectif

lilas \li.lɑ\ ou \li.la\ invariable

  1. Violet pâle. #B666D2
    • Lorsque le soleil se coucha, les sables infinis devinrent pourpres, puis lilas, puis violets, et enfin d'un gris sombre aux approches de la nuit. — (Maxime Du Camp, Nil, 1854)
    • Elle restait une Marie-Antoinette au nez autrichien, au regard délicieux, conservée, embaumée grâce à mille fards adorablement unis qui lui faisaient une figure lilas. — (Marcel Proust, Le Temps retrouvé, 1922)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LILAS. n. m.
Arbrisseau de la famille des Oléacées qui fleurit un des premiers au printemps, et qui porte de petites fleurs d'un parfum très agréable, disposées en grappes. Lilas blanc. Lilas violet. Lilas de Perse. Il s'emploie adjectivement pour désigner !a Couleur bleue mêlée de rouge, qui est le plus ordinairement celle du lilas. Une robe lilas. Un ruban lilas. Substantivement, Le lilas pâle. Le lilas foncé.

Littré (1872-1877)

LILAS (li-lâ ; l's se lie : un li-lâ-z en fleurs) s. m.
  • 1Genre syringa, famille des oléinées. Lilas commun, arbre qui fleurit au printemps, et porte des fleurs par bouquets (syringa vulgaris, L.) (variétés : lilas de Marly, syringa vulgaris, var. purpurea, et le lilas blanc). Homère a décrit la grotte du cyclope ; il ne l'a pas tapissée de lilas et de roses, Chateaubriand, Génie, II, V, 1. Au détour d'une eau qui chemine, à flots purs sous de frais lilas, Vous avez vu notre chaumine, Béranger, Hir.

    Lilas Varin ou de Rouen, syringa dubia, Pers.

    Lilas de Perse, syringa persica, L.

  • 2La couleur du lilas. Le lilas pâle. Le lilas foncé.

    Il s'emploie aussi comme adjectif invariable. Une robe lilas.

  • 3Lilas des Indes, ou lilas de la Chine, azédarach toujours vert ou margousier, melia azedarach, famille des méliacées.

    Lilas de terre ou terrestre, ou jacinthe paniculée de Sienne, la variété monstrueuse du muscari comosum, Mill., liliacées.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « lilas »

Esp. lilac, arabe lîlac ou lîlâc, qui, d'après Dozy, est le persan lîladg ou lîlang, indigo.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1600) lilac. (1651)[1] lilas. De l’arabe ليلك, lilâk[1], via le portugais lilás puis l’espagnol lilac[2].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « lilas »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
lilas lila

Citations contenant le mot « lilas »

  • Même le lilas blanc a une ombre. De Proverbe français
  • Au Cambodge, le lilas des Indes (Lagerstroemia speciosa), appelé en khmer « en-te-nél »(ឥន្ទនេល), est souvent cultivé comme plante ornementale. Il faut dire que ses jolies fleurs aux teintes qui vont du blanc au pourpre, délicates,  aux pétales d’aspect fragile, constituent un spectacle fort agréable lorsque les arbres de l’espèce, qui peuvent atteindre au Cambodge une hauteur d’une quinzaine de mètres, se couvrent de fleurs. L. speciosa est natif d’Inde et d’Asie du Sud-Est. Il est largement répandu, depuis le sud de la Chine jusqu’en Australie, en passant par l’Asie du Sud-Est péninsulaire, les Philippines et le Japon. La lilas des Indes est aussi connu sous le nom de « reine des fleurs » et, en anglais, sous celui de « queen’s flower ». On parle en chinois de « lilas à grandes fleurs » (大花紫薇 [dàhuā zǐwēi]) ou de « lilas à grandes feuilles » (大叶紫薇 [dàyè zǐwēi]). Tela Botanica, Cambodge : Le lilas des Indes, une plante aux multiples bienfaits – Tela Botanica

Images d'illustration du mot « lilas »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « lilas »

Langue Traduction
Anglais lilac
Espagnol lila
Italien lilla
Allemand lila
Chinois 紫丁香
Arabe أرجواني
Portugais lilás
Russe сирень
Japonais ライラック
Basque lila
Corse lila
Source : Google Translate API

Synonymes de « lilas »

Source : synonymes de lilas sur lebonsynonyme.fr

Lilas

Retour au sommaire ➦

Partager