Lorsque : définition de lorsque


Lorsque : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

LORSQUE, conj.

A. − Emplois temp.
1. [Marque la simultanéité temp. entre le procès de la prop. sub. et celui de la prop. princ. (l'espace de lorsque coïncide avec celui du procès sub.; c'est dans cet espace que vient s'inscrire le procès princ.)] À l'époque où, au moment où. Synon. usuel quand.
a) [L'espace de lorsque est celui du passé simple, du fut., du passé composé ou du plus-que-parfait de l'antériorité, du prés. hist., du prés. scénique, du cond.] Mais lorsqu'elle a vu l'empire se consolider, lorsqu'est né le prince impérial, elle s'est rapprochée, s'est faufilée auprès de l'empereur (Goncourt, Journal,1892, p. 196).Lorsque viendra pour toi la grande crise qui vient pour tout homme, la tête te tournera (Vogüé, Morts,1899, p. 320).Elle l'avait accueillie au moulin de Martial, lorsque Jeuselou l'avait trouvée, en forêt, blessée par Robert (Pourrat, Gaspard,1931, p. 36). Œdipe resté regarde la ceinture. Lorsque Jocaste entre, en robe de nuit, il cache vite la ceinture sous la peau de bête (Cocteau, Machine infern.,1934, III, p. 107).Lorsque Heinrich raconte ce premier rêve à son père, celui-ci se souvient que jadis il a vu des images toutes pareilles (Béguin, Âme romant.,1939, p. 193).Le soleil brillait sur la lagune lorsque nous quittâmes le palais : c'était une journée de beau temps promise (Gracq, Syrtes,1951, p. 154):
1. ... et Jeanne disait en effet que lorsque sa mère ne serait plus là elle entrerait au couvent... Nizan, Conspir.,1938, p. 222.
b) [L'alliance avec l'imp. ou le prés. (ou avec le passé composé ou le plus-que-parfait de l'accompli) produit un effet d'itér.] Dans les Exercices de saint Ignace, lorsqu'est venu le moment de l'élection, le retraitant se demande : quelle décision vais-je prendre? (Bremond, Hist. sent. relig., t. 3, 1921, p. 74).Lorsqu'un des vôtres arrive au pouvoir, c'est signe de richesse, c'est signe que la France a son plein d'huile, d'amitié et de raison (Giraudoux, Bella,1926, p. 48):
2. ... nous avions une conversation muette, en frappant au plancher; c'était le moyen qu'elle employait pour m'avertir, quand elle rentrait, ou quand elle sortait pour aller chez sa mère, ou lorsqu'elle souhaitait que je descendisse pour causer... Restif de La Bret., M. Nicolas,1796, p. 81.
c) [L'espace de lorsque peut cependant être suffisant pour inscrire en lui un imp. duratif] Je me souviens que lorsqu'elle était enfant, on lui interdisait le moindre amusement (Chardonne, Épithal.,1921, p. 9).C'est d'elle seule que vous auriez raison d'être jalouse, m'a-t-il dit lorsque nous ne nous tutoyions pas encore (Gide, École femmes,1929, p. 1255).
d) [Avec le passé ant., le fut. ant., le cond. passé, lorsque signifie que le procès sub. est accompli au moment où survient le procès de la princ.] Un embarras se produisit lorsqu'on eut débouché la première bouteille de Bordeaux (Maupass., Contes et nouv., t. 2, Boule de suif, 1880, p. 126).Je ne serai tranquille, disait-il à sa mère, que lorsqu'elle aura débarrassé le plancher (Mauriac, Th. Desqueyroux,1927, p. 275).
Rem. 1. Le verbe princ. peut ne pas être exprimé (la sub. introduite par lorsque ne se rapporte pas au verbe princ.) : Je ne suis pas contente du tout de ta tenue et de tes manières, lorsque ton prétendu est là (Becque, Corbeaux, 1882, I, 3, p. 70). L'ell. est surtout fréq. après un terme de compar. : Imaginez une magistrature sans fonctionnaires de carrière, où les juges sont choisis parmi les avocats en renom, comme jadis en France, lorsque les avocats devenaient magistrats et prenaient la particule (Morand, Londres, 1933, p. 254). Except., le verbe être et son sujet (ici on) peuvent être omis : Jouissant d'ailleurs d'une langueur que la dictée balancera (au sens de ce jeu de la balançoire que l'on goûte tant lorsqu'enfant) je cède à la tentation du journal (Du Bos, Journal, 1928, p. 90). 2. Lorsque peut être repris par que si la seconde prop. est coordonnée à la première : Lorsque la nuit tomba et que la lumière parcimonieuse n'empêcha plus l'ombre d'envahir le fond de la chambre, il se leva, la main appuyée au mur, comme un malade (Daniel-Rops, Mort, 1934, p. 547). En revanche, dans les cas de juxtaposition, lorsque est gén. répété : Mais, lorsque tout va mal, lorsque les autres souffrent autour de moi et que je devrais, moi aussi, souffrir, je sens alors en moi quelque chose qui ressemble à de la joie (Daniel-Rops, Mort, 1934, p. 52). Mais il peut également être repris par que : Lorsqu'il était près d'elle, la nuit, qu'il lui prenait la main en marchant, (...) il sentait bien qu'elle ne se livrait pas (Genevoix, Raboliot, 1925, p. 212).
2. Même lorsque. Même quand. L'habitude du plaisir, même lorsqu'il ne va point jusqu'à dégrader directement les forces, nous rend incapables de supporter les changemens brusques que les hasards de la vie peuvent amener (Cabanis, Rapp. phys. et mor., t. 1, 1808, p. 196).Et même lorsque avec des mains presque dévotes Tu vins frôler le vieux clavecin endormi, Ce fut un chant si pâle et si dolent (Rodenbach, Règne silence,1891, p. 195):
3. Même lorsque ces espaces sont à jamais rayés du présent, (...) même lorsqu'on n'a plus de grenier, même lorsqu'on a perdu la mansarde, il restera toujours qu'on a aimé un grenier, qu'on a vécu dans une mansarde. Bachelard, Poét. espace,1957, p. 28.
3. Littér. Lorsqu'une fois. Une fois que, dès que, à partir du moment où. Synon. quand une fois.À quel rôle indigne les femmes veulent nous réduire, lorsqu'une fois nous leur avons laissé voir l'empire qu'elles ont sur nous! (Restif de La Bret., M. Nicolas,1796, p. 164).Oh! les applaudissements, ce bruit de grêle... lorsqu'une fois on l'a connu, il est impossible de s'en passer (A. Daudet, Femmes d'artistes,1874, p. 21).
B. − Emplois log.
1. Vx ou littér. [Marque la simultanéité temp. et l'oppos. (suivi de l'ind. ou du cond.)] Tandis que. Synon. alors que (v. alors II B).Elle trouve dans ses enfants, devenus des hommes, des protecteurs, lorsque son époux n'y voit souvent que des rivaux (Bern. de St-P., Harm. nat.,1814, p. 321).Ils s'abordent tous, me disais-je, avec un langage rudimentaire et qui croit transporter lorsqu'à peine il signifie (Saint-Exup., Citad.,1944, p. 617):
4. ... comme sa femme venait d'une voix timide lui demander un renseignement, il tomba sur elle, l'injuria, cria qu'il ferait se repentir un jour le sale monde qui manquait de reconnaissance, lorsque tous auraient dû être par terre, à lui lécher les pieds. Zola, Germinal,1885, p. 1244.
2. Rare. Puisque, étant donné que. Allons, allons! Maître, cher ami... lorsque tant de malheureux vous bénissent! (Bernanos, Joie,1929, p. 636).
Rem. gén. 1. Les deux élém. de la conj., autrefois séparés (jusqu'au xviies.) dans la graphie en lors que, peuvent l'être encore en fr. mod. par l'insertion de dis-je, donc, même, surtout (cf. lors). 2. Le e final s'élide toujours devant elle, il, on, un(e); parfois aussi devant après, aucun, aussi, avec, en, etc., encore que l'on observe des variations dans l'usage entre les aut. et souvent chez un même aut. : Lorsque Hamlet arrive seul au troisième acte sur la scène, et qu'il dit en beaux vers français le fameux monologue to be or not to be : la mort, c'est le sommeil (Staël, Allemagne, t. 3, 1810, p. 236). Lorsqu'Hamlet veut faire jurer à sa mère (...) qu'elle n'a point eu de part au crime (...), elle hésite (Staël, Allemagne, t. 3, 1810, p. 237). 3. Les dict. de synon. ont voulu voir une différence de sens entre quand qui marquerait la circonstance du temps, et lorsque qui marquerait l'occasion; mais la différence entre ces 2 mots est davantage d'ordre stylistique, lorsque étant d'un emploi plus littér. (du fait même qu'il apparaît plus fréq. que quand avec le passé simple et le passé ant.). Ces deux mots peuvent d'ailleurs figurer dans des phrases coordonnées, où l'un reprend l'autre (supra ex. 2).
Prononc. et Orth. : [lɔ ʀsk]. Ac. 1694-1762 lors que, dep. 1835 lorsque. Étymol. et Hist. Ca 1200 lors que (Le Chastelain de Coucy, Chansons, éd. A. Lerond, III, 30); xiiies. [ms.] (Chrétien de Troyes, Perceval, éd. A. Hilka, 2714, var. ms. F); [cf. la transcription lorsque 1454 par L. H. Labande, Hist. de Beauvaisis, 1892, p. 336 d'apr. K. Baldinger ds R. Ling. rom. t. 20, p. 82]; 1530 lorsque (Palsgr., p. 814 b). Composé de lors* et de que*. La prononc. du s, tardive (cf. 1632 D. Martin, Grammatica gallica, p. 42, qui, d'apr. Thurot Prononc. t. 2, p. 20 écrit encore lorke; ainsi que 1670 Molière, Amants magnifiques, V, 1 : lors, dis-je, qu'un...), à laquelle s'ajoute dans la prononc. pop. un e de renforcement [lorseke] (cf. 1733 L. Dumas, Bibl. des enfants, t. 3, p. 190 d'apr. Thurot, op. et loc. cit. : Les Parisiens disent lorseque... d'une manière trop forte), peut-être sous l'influence de parce que* (v. Lerch t. 2, p. 41, note), est à mettre en relation avec celle de puisque* et de jusque* (cf. 1777, Roche, Entretiens sur l'orth., p. 22 d'apr. Thurot, op. et loc. cit.). Fréq. abs. littér. : 31 476. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 58 733, b) 43 931; xxes. : a) 42 386, b) 34 711. Bbg. Antoine (G.). À propos de quand. Fr. Mod. 1948, t. 16, pp. 269-274. - Chetrit (J.). Syntaxe de la phrase complexe à sub. temp. Paris, 1976, pp. 71-95. - Cohen 1946, p. 57. - Galet (Y.). Les Corrélations verbo-adverbiales au niveau de la phrase complexe et fr. class. Fr. mod. 1975, t. 43, pp. 344-346. - Olsson (L.). Ét. sur l'emploi des temps ds les prop. introd. par quand et lorsque... Uppsala, 1971, 148 p., passim.

Lorsque : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LORSQUE. conj.
Quand, au moment où. J'en jugerai lorsque je serai mieux informé. Lorsqu'il est arrivé, je sortais. Lorsqu'il pleut, les oiseaux se taisent.

Lorsque : définition du Littré (1872-1877)

LORSQUE (lor-sk'. L'e s'élide ordinairement devant le pronom il, elle, on, et devant un, une) conjonct.
  • Dans le temps où, quand. Seul vous vous haïssez, lorsque chacun vous aime, Corneille, Poly. IV, 3. Et le moindre entretien de la beauté qu'on aime, Lorsqu'il est défendu, devient grâce suprême, Molière, Fâcheux, III, 1. Lorsqu'on me trouvera morte, il n'y aura personne qui mette en doute que ce ne soit vous qui m'aurez tuée, Molière, G. Dand. III, 8. Ils regrettent le temps à leur grand cœur si doux, Lorsque, assurés de vaincre, ils combattaient sous vous, Racine, Bajaz. I, 1.

    Quelquefois lors est séparé de que par un autre mot. Lors donc que vous viendrez.. . Vous qui méritez la correction lors même que vous la faites, apprenez de Jésus-Christ à être doux et humbles de cœur, Fléchier, Panég. II, 167.

REMARQUE

On a essayé de trouver une différence de sens entre lorsque et quand ; mais l'usage confond tellement ces deux mots qu'à chaque instant cette distinction est perdue de vue ; et dans la même phrase on les trouve employés l'un pour l'autre avec le même sens. Si tu m'aimais, Phédime, il fallait me pleurer Quand d'un titre funeste on me vint honorer, Et lorsque, m'arrachant du doux sein de la Grèce, Dans un climat barbare on traîna ta maîtresse, Racine, Mithr. V, 2. Et qui s'honorerait de l'appui d'Agrippine, Lorsque Néron lui-même annonce ma ruine ; Lorsque de sa présence il semble me bannir ; Quand Burrhus à sa porte ose me retenir ? Racine, Brit. I, 2.

HISTORIQUE

XIIe s. Lorsque [je] la vi, li laissai en hostage Mon cuer, qui puis i a fait long estage [séjour], Couci, XI.

XVIe s. Car lorsque femme à un amant conteste, Son contester signe d'amour atteste, Marot, IV, 110. Ottoman fut longtemps et à tort soupçonné de cette piece ; mais, depuis, un gentilhomme françois, vivant lorsque j'escris, m'a avoué qu'il en estoit l'auteur, D'Aubigné, Hist. I, 91.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « lorsque »

Étymologie de lorsque - Wiktionnaire

Agglutination de la locution conjonctive française « lors que », initialement prononcée \lɔʁ.kə\.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de lorsque - Littré

Lors, et que.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « lorsque »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
lorsque lɔrskœ play_arrow

Citations contenant le mot « lorsque »

  • Pieces of a Woman, lorsque l’enfant disparaît… LEFIGARO, Pieces of a Woman, lorsque l’enfant disparaît…
  • Debbie a grandi à Houston, dans un quartier noir. Elle ne veut que danser mais va vite se trouver confrontée au racisme « non dit » du monde du ballet. Même le soutien de sa professeure russe Mme Semenova ne suffira pas. Allen n'est pas du genre à abandonner. Elle croise la route de Martha Graham, Twyla Tharp ou Alvin Ailey. Et s'invente un avenir. Paradoxalement, c'est lorsque sa fille, alors à la Kirov Academy, se voit « renvoyée » à sa couleur de peau que Debbie Allen se lance dans l'aventure d'une école à son nom, Dada, à Los Angeles, où 75 % des élèves sont titulaires d'une bourse. Les Echos, Les rêves dansants de Debbie Allen | Les Echos
  • Quatre personnes sont mortes lorsque les pires tempêtes de neige que l’Espagne a connues en un demi-siècle ont paralysé le pays. Cosmosonic.com, L'Espagne subit la pire chute de neige en 50 ans lorsque les skieurs ont dévalé les rues de Madrid
  • Lorsque le parent chargé du versement de la pension alimentaire ne la règle pas, voire pas complètement ou irrégulièrement, la Caf peut agir à la place du parent bénéficiaire de la pension pour obtenir son versement. Il en est de même lorsque la Caf intervient en tant qu’intermédiaire financier et que le prélèvement n’est pas possible, pour défaut de provision suffisante sur le compte. La finance pour tous, Pension alimentaire : versement par l'intermédiaire de la Caf ouvert à tous - La finance pour tous
  • La règlementation précise que lorsque le logement se situe sur deux zones, il convient de retenir la zone de bruit la plus importante. Seloger, Nuisances sonores : quelle information sur le bruit doit-être fournie au locataire ? | Seloger
  • À vous tous, prêtres, diacres, consacrés, délégués pastoraux, laïcs en mission ecclésiale, membres des mouvements, des services diocésains, fidèles laïcs, je vous souhaite une année 2021 pleine d’espérance. L’espérance se creuse et se révèle au cœur des crises et des mutations que nous vivons en société et en Église. L’espérance porte le nom de Jésus-Christ. Revenons à la source de notre vie chrétienne, le Christ notre Seigneur. Il est présent à nos côtés et nous porte lorsque le chemin se fait plus ardu. La Croix, “Le Christ nous porte lorsque le chemin se fait plus ardu”, rappelle Mgr Bouilleret dans ses vœux
  • C'est lorsque le désir cesse que tout commence. De Stéphane Jean
  • La bouche obéit mal lorsque le coeur murmure. De Voltaire / Tancrède
  • La lune est belle lorsque le chien l’espère. De Proverbe savoyard
  • Les rires éclatent mieux lorsque la nourriture est bonne. De Proverbe irlandais
  • Chacun peut gouverner lorsque la mer est belle. De Publius Syrus
  • Nous mentons lorsque nous avons peur. De Tad Williams / L'arcane des épées
  • Tout nous trahit lorsque nous trahissons. De Sacha Guitry / Quadrille

Traductions du mot « lorsque »

Langue Traduction
Corse quandu
Basque noiz
Japonais いつ
Russe когда
Portugais quando
Arabe متى
Chinois 什么时候
Allemand wann
Italien quando
Espagnol cuando
Anglais when
Source : Google Translate API

Synonymes de « lorsque »

Source : synonymes de lorsque sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires