La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « lopin »

Lopin

Définitions de « lopin »

Trésor de la Langue Française informatisé

LOPIN, subst. masc.

A. − Vieux
1. Morceau de nourriture, principalement de viande. As-tu pu, du moins, en cet habitacle de misère, les empêcher de mourir de faim et prélever sur ta maigre pitance un lopin à leur jeter? (Gautier, Fracasse,1863, p. 285):
1. Que, dans une cuisine, un chat par fraude aggrippe Quelque friand lopin de poisson ou de tripe (...) Le voilà franc coquin et digne du boulet Pommier, Colifichets,1860, p. 93.
Rem. ,,Il est populaire, et ne se dit guère qu'en plaisanterie`` (Ac. 1878).
2. P. ext. Morceau, parcelle. Je ne pense pas que, de votre côté, on insiste pour quelques lopins de montages. L'important est d'avoir une frontière stratégique (Mérimée, Lettres Panizzi,1866, p. 227).Manquait ensuite un beau lopin irrégulier de papier blanc (Arnoux, Roi,1956, p. 370):
2. Et quelques paysans des alentours de Paris, ayant trouvé moyen d'avoir quelque lopin de ses entrailles [de Ravaillac] les traînèrent, pour les y brûler, jusque dans leurs villages. Tharaud, Trag. Ravaillac,1913, p. 256.
Au fig. L'homme vendu dit au libéral : « Si vous feignez de préférer à votre propre fortune les avantages de tous, c'est que vous n'avez aucune chance d'obtenir un bon lopin du budget » (Stendhal, Rome, Naples et Flor., t. 1, 1817, p. 251).À la maison, nous trouvons Arène, un Méridional venu à la conquête d'un lopin de célébrité parisienne, un blagueur avec trop d'acent et trop mirlitonnant de petits vers (Goncourt, Journal,1877, p. 1202):
3. De l'autre côté du Rhin, en face de Manheim, on retrouve la Bavière, par une suite des odieuses coupures et des tripotages des traités de Paris, de Vienne et d'Aix-la-Chapelle. Chacun a fait sa part avec des ciseaux, sans égard à la raison, à l'humanité, à la justice, sans s'embarrasser du lopin de population qui tombait dans une gueule royale. Chateaubr., Mém., t. 4, 1848, p. 303.
B. − Usuel
1. Lopin (de terre). Morceau de terre. Cultiver son lopin. Comme il voudrait être déjà revenu de son pays, où il ira chercher ses papiers et vendre son petit lopin de terre (Ponson du Terr., Rocambole, t. 1, 1859, p. 99).C'était le Nanne, là-bas, qui brisait les mottes au milieu d'un lopin. Des vaches rouges passaient par les pacages (Pourrat, Gaspard,1922, p. 155).Elle a défriché ainsi, lopin par lopin, semaine après semaine, des espaces énormes! (Céline, Mort à crédit,1936, p. 585):
4. ... M. et Mmede Bouarjaud habitaient pauvrement un petit château, autour duquel les terres domaniales, vendues lopin à lopin, se réduisaient au parc, clos de murs. Colette, Mais. Cl.,1922, p. 190.
Au fig. On voudrait avoir son petit lopin de bonheur et en être seul propriétaire (Huysmans, En mén.,1881, p. 21).Annette vit Sylvie sur son terrain, le lopin qu'elle s'était taillé dans la jungle parisienne (Rolland, Âme ench., t. 2, 1925, p. 63):
5. Malheur à qui n'a pas gardé un lopin où vivre, une parcelle de soi en soi et s'est livré aux hasards qui profitent du moindre barreau pour mettre des ronces. Car si rien ne gouverne il en pousse du dehors et du dedans. Cocteau, Diff. d'être,1947, p. 148.
2. MÉTALLURGIE
a) ,,Morceau de fer prêt à être forgé`` (Jossier 1881).
Lopin cinglé. ,,Morceau de fer forgé, étiré`` (Jossier 1881).
b) ,,Morceau de fer obtenu par la réunion de plusieurs autres morceaux soumis au travail de la forge`` (Havard t. 3 1889). Sans doute on pouvait sans trop de difficultés retirer du four primitif un lopin de métal permettant de façonner quelques petits objets (J. Déchelette, Manuel archéol. préhist. celt. et gallo-rom., t. 3, 1914, p. 29).
3. Arg. Postillon, crachat. Ousqu'est la liberté, si on peut pas laisser tomber un lopin en omnibus? (Bruant1901, p. 193).
Prononc. et Orth. : [lɔpε ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1314 « petit morceau, part de quelque chose » (Gervais du Bus, Fauvel, 1330 ds T.-L.); 2. ca 1430 lopin de terre (doc. ds Du Cange, s.v. lopadium). Dér. de lope « morceau », qui n'est cependant attesté en ce sens qu'au xves. (Passion de Semur d'apr. FEW t. 5, p. 421b), de même orig. que loupe1*. Fréq. abs. littér. : 72. Bbg. Sain. Sources t. 1 1972 [1925], p. 157; t. 2 1972 [1925], p. 138; t. 3 1972 [1930], pp. 300, 302.

Wiktionnaire

Nom commun - ancien français

lopin \Prononciation ?\ masculin

  1. Morceau.
    • aimer le lopin.
      aimer la bonne chair, aimer manger.
  2. Coup, horion.

Adjectif - français

lopin \lɔ.pɛ̃\ masculin

  1. Relatif à Lavoye, commune française située dans le département de la Meuse.

Nom commun - français

lopin \lɔ.pɛ̃\ masculin

  1. Petite parcelle de terrain.
    • « Voyez, dit-elle, les prodiges qu’accomplit le paysan dès qu’il devient propriétaire du sol qu’il cultive ; voyez comment il pioche et remue son lopin, quelles récoltes il retire d’une terre très souvent ingrate ! […] » — (Pierre Kropotkine, Paroles d’un révolté, C. Marpon et E. Flammarion, 1885, L’expropriation, chapitre II)
    • Lorsqu’un paysan trouve une graine nouvelle, il l’essaie d’abord sur un petit lopin ; si elle prend, il peut se permettre de la semer sur tous ses champs. — (Amin Maalouf, Les Jardins de lumière, 1991, Le Livre de Poche, page 74)
    • Pourtant, un an après, la Française Cécile Fakhoury a ouvert à Abidjan une galerie de 600 mètres carrés sur un lopin de terre planté d’un magnifique ficus, en plein quartier résidentiel de Cocody. — (Roxana Azimi, Arts visuels : la belle endormie ivoirienne se réveille, Le Monde. Mis en ligne le 2 décembre 2018)
  2. (Littéraire) Petite partie d'héritage.
    • on lui envoyait tous les ans les 416 livres, son lopin de cadet. — (François-René de Chateaubriand, Mémoires d’outre-tombe, 1841, Première partie/Livre premier)
  3. (Métallurgie) Nom d'une enveloppe de tôle ou de vieux fer mince, renfermant de petits bouts de fer ou grains; on met cette enveloppe au feu et on la forge pour n'en faire qu'un tout.
  4. (Métallurgie) Morceau de fer destiné à être façonné.[1]
    • Le fer est le même que celui qui sert à forger les fers des solipèdes ; […] Les barres sont divisées en lopins d’une grandeur telle que chacun puisse servir à faire deux fers de bœufs ; […] L’ouvrier prend alors ce lopin avec les tenailles, une fois qu’il l’a débarrassé de la crasse et des battitures qui le recouvrent, il le place sur l’enclume. — (Pierre Delbeuf, 1868, École impériale vétérinaire de Toulouse, Ferrure du bœuf, pp.15–16)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LOPIN. n. m.
Petit morceau de terrain. Son héritage s'est borné à quelques lopins de terre.

Littré (1872-1877)

LOPIN (lo-pin) s. m.
  • 1Morceau de quelque chose qui se mange, et, principalement, de viande. Point de courroux, messieurs, …mon lopin me suffit, Faites votre profit du reste, La Fontaine, Fabl. VIII, 7. J'emportai mon lopin du morceau que je n'avais pu sauver, Rousseau, Conf. V.
  • 2 Par extension, morceau d'une chose quelconque. Il a eu un bon lopin dans cette succession.

    Un lopin de terre, un morceau d'un fonds de terre.

  • 3 Terme de serrurier. Plusieurs petits morceaux de vieux fer réunis en un seul en les chauffant.

    Terme de maréchal. Morceau de fer destiné à devenir un fer de cheval, après avoir été forgé.

HISTORIQUE

XIVe s. Tout droit à Monmiral, ou [au] moustier Saint Martin, Commencha li rois Huez un merveilleuz hustin ; Dessus les trayteurs fierent [frappent] un grant lopin, Hugues Capet, V. 6068. Soit le beuf pourbouly, puis lardé, après ce qu'il sera tranchié par loppins, Ménagier, II, 5.

XVe s. Unglopin de binjoyn, Bibl. des ch. 6e série, t. I, p. 356. Un loppin de terre planté en saulaye, Du Cange, lopadium. Luy apporta trois lignes de sa main en ung loppin de papier, et ployé bien menu, contenant ces mots…, Commines, III, 2. Icellui Cherchemeau donna au suppliant de la paulme en la joue un très gros loppin [coup], Du Cange, lopadium.

XVIe s. Sans la faveur extraordinaire de Dieu, la France eust esté desmembrée en plusieurs lopins, Lanoue, 26. L'on prendra les mouches à lopins, avec une truelle de maçon, ou une grande cuillier, De Serres, 444. Pour ce qu'ils ont donnê à saint Sebastien l'office de guarir de la peste… ce credit l'a fait multiplier en quatre corps entiers, dont l'un est à Rome… sans les menus lopins qui en sont en plusieurs eglises, Calvin, Avertissement sur les reliques. Après Lysander disons que, où la peau du lyon ne peut suffire, il y fault coudre un loppin de la peau du regnard, Montaigne, I, 25. Un parler descousu : chasque loppin y face son corps, Montaigne, I, 191. Ils le rostissent et en envoyent des loppins à leurs amis, Montaigne, I, 239.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « lopin »

Normand, lobet. Étymologie douteuse Diez le tire de l'allemand Lappen, lambeau ; mais il y a la difficulté du changement de voyelle. Du Cange indique le bas-latin loppare, formé de l'anglais to lop, retrancher, émonder ; ici les voyelles concordent. Le latin lobus, lobe, ne peut guère être admis soit à cause du sens, soit à cause de la consonne qui n'est pas la même ; cependant remarquez le normand lobet.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De l’ancien français lopin (« morceau »), apparenté à loupe (« morceau informe qui pend lâchement »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « lopin »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
lopin lɔpɛ̃

Citations contenant le mot « lopin »

  • Les Jardins du Tistouleta s’adressent aux Milhaudois de découvrir ou retrouver le plaisir de cultiver la terre. Située dans la plaine milhaudoise, après la station d’épuration, sur l’emplacement de l’ancienne déchèterie, sur des terres nettoyées et réhabilitées grâce au partenariat de la municipalité, ce sont une quarantaine de parcelles de 100 m2 chacune qui sont proposées dans ces jardins collectifs. Une adhésion à l’association de 15 € et une cotisation annuelle de 65 € permettent à chacun de profiter d’un lopin de terre pour cultiver ce qui lui plaît. Reste à la charge de chaque jardinier sa consommation personnelle d’eau déterminée par un compteur individuel. midilibre.fr, Une nouvelle association pour cultiver la terre et la bonne humeur - midilibre.fr
  • Coincé entre deux nœuds ferroviaires à Bobigny, au nord-est de Paris, le lopin de terre fait une centaine de mètres carrés. C'est le principal site des ruches de l'association Espero, créée fin 2016 afin de favoriser l'insertion socio-économique de personnes éloignées de l'emploi : quelques Français au chômage, mais surtout des réfugiés et des demandeurs d'asile.  France Inter, Des abeilles pour intégrer les migrants
  • C’est un triste constat qui s’est fait ce dimanche de fête des Mères au jardin associatif de la commune. Sur ce lopin de terre, mis à la disposition par la mairie voilà près d’une décennie, utilisé par la MJC, deux parcelles individuelles ont été mises à mal. lindependant.fr, Une fête des mères amère pour les jardiniers de Marcorignan - lindependant.fr
  • Les élites politiques et les milieux économiques étaient à l’affût de terrains et d’affaires lucratives. La spéculation immobilière illégale allait bon train, au point qu’il devenait difficile d’acquérir un lopin de terre à Pemba [port au décor paradisiaque, chef-lieu du Cabo Delgado] ou à Palma [ville côtière de la province]. Jeunes et moins jeunes cherchaient du travail, et on aurait été bien en peine de trouver mieux [que cette région] en matière de perspectives d’emploi, de commerce ou de circulation des devises. Courrier international, Mozambique : le Cabo Delgado, du paradis à l'enfer
  • Philippe Anceau est un jardinier amateur passionné. Il aime planter et donner de la couleur à son lopin de terre. lindependant.fr, Arquettes-en-Val : Philippe Anceau a la passion du jardinage - lindependant.fr
  • Comment oublier ce cri de feu Ghassan Tuéni quand on voit l’agonie actuelle du Liban et de son modèle ? Qui ne connaît l’adage traditionnel du Levant qui dit : « Heureux celui qui possède un lopin de terre au Liban afin de faire brouter sa chèvre. » C’était jadis, au temps de la vie paisible et de la sociabilité bienveillante, qui ont fait la réputation du Liban depuis la fin du XIXe siècle. Toute l’histoire des régions qui forment aujourd’hui la République libanaise se distingue depuis 150 ans par les efforts consentis en faveur de la modernité, du progrès économique, du bien-être croissant, de l’éducation de haut niveau et de la grande qualité des services médicaux. Tout cela n’aurait pas été rendu possible sans ce petit grain de sel qu’on appelle « neutralité » et qui, depuis l’appel lancé récemment par le patriarche maronite Béchara Raï, constitue une priorité dans les débats au sein de l’opinion publique et de la classe politique. On rappelle que l’appel du cardinal Raï demande au chef de l’État que soit libérée la légitimité souveraine de l’État, que le Liban se repositionne sous l’ombrelle de la double légitimité arabe et internationale, et que la communauté internationale, à travers l’ONU, se porte garante de sa neutralité. « Il n’y a rien de nouveau sous le soleil », dirait le Livre de l’Ecclésiaste. La neutralité libanaise est un thème récurrent depuis de longues décennies, en fait depuis la naissance du Liban en 1920, voire depuis le protocole de 1860 régissant le Mont-Liban au sein de l’Empire ottoman. Le Liban a, du moins jusqu’en 1969, été mis à l’écart des rivalités armées qui ensanglantent le Proche-Orient. On peut résumer cela en disant que, depuis les origines, ladite neutralité libanaise est un état de facto et non de jure comme dans le cas de la Suisse. C’est ce qui explique pourquoi le Liban fut surnommé la « Suisse de l’Orient ». Cette Suisse orientale a permis à des communautés religieuses rivales non seulement de vivre ensemble, mais également d’exercer ensemble l’exercice du pouvoir et des affaires de l’État. L'Orient-Le Jour, « Laissez vivre mon peuple » - L'Orient-Le Jour
  • Une dizaine de bénévoles, jardiniers passionnés ont retroussé leurs manches pour redonner sa beauté au jardin des coquelicots. On vous raconte l’histoire de ce lopin de terre. La Voix du Nord, Grand nettoyage au jardin des coquelicots à Marly
  • Il y parle aussi de la "cabane à Soisson", ce lopin de vigne qui lui a été offert et qui lui fournit chaque année une soixantaine de bouteilles. Et, un peu partout, des viticulteurs qui font la réputation des différentes appellations de l’Yonne, ceux avec qui il s’est lié d’amitié au fil des années, d’Irancy à Chablis, de Coulanges à Saint-Bris. En bref, le récit d’un homme du terroir icaunais, qui y est toujours resté profondément attaché. Et qui, bien évidement, en aime le vin. www.lyonne.fr, Jean-Pierre Soisson cosigne un livre sur les vins icaunais, avec l’aquarelliste Roger Hirsch - Auxerre (89000)
  • La Ville avait mis à la disposition du CVC le terrain derrière la maison Bruck, un lopin d’environ 7 000 pieds carrés qui était une ancienne framboiseraie en friche. Journal Le Guide de Cowansville, Jardin collectif: le Comité vert de Cowansville dévoile le fruit de son travail - Journal Le Guide de Cowansville
  • Le confinement a fait réfléchir Sunshine qui a récupéré un vieux téléphone portable et ouvert un compte bancaire « pour que les gens puissent faire des dons ». Car Sunshine a une idée. Entre deux voyages, sur le lopin de terre de Sassey, il veut fabriquer des roulottes et les vendre. Il a besoin de 16 000 €. « Je reconsomme, mais maintenant, je suis en paix avec ça. » , Insolite | Le belge Sunshine mène une vie de nomade
  • À Audun-le-Tiche, le serpent de mer des jardins ouvriers continue de ramper. Sur ces terrains, propriété d’ArcelorMittal, des cabanons de fortunes ont poussé comme des champignons depuis plusieurs décennies. Les familles qui les occupent gracieusement, presque exclusivement originaires du Luxembourg, s’y retrouvent pour des moments festifs en soirée, mais y cultivent surtout leur petit lopin de terre. Seulement voilà, le maraîchage n’est pas la seule activité sur site. Plusieurs associations de protection animale, interpellées par des habitants d’une rue voisine, s’étaient émues de la présence de poules, chèvres, canards et lapins , vivant « dans des conditions indécentes ». , Faits-divers - Justice | Jardins ouvriers : la démolition des cabanons encore reportée
  • Une histoire de la fin des temps sur une Terre dont les hommes n’ont plus vu les maigres lopins qui s’en échappaient peut-être avant le grand cataclysme. Des récits de monstres marins, de Kraken affamés, de baleine sacrificielle, d’un jeune garçon qui cherche dans ses rêves lointains une mère perdue. Et le fol espoir que la vie pourrait encore, et pourquoi pas, refaire surface et repousser les eaux. MaXoE, La BD du jour : Grand Océan de Fabien Grolleau et Thomas Brochard-Castex (Cambourakis) (Livres / BD) - MaXoE BULLES - MaXoE
  • Ils étaient fermés, crise du coronavirus oblige. Ceux qui y cultivent leur petit lopin de terre peuvent respirer. Les jardins ouvriers viennent de rouvrir leurs parcelles aux amoureux des semis. Sous certaines conditions. Tant mieux, parce que le printemps est là et qu’il est l’heure des semis. , Retour en images dans les jardins ouvriers de Marly... | La Voix du Nord
  • L’été, ses vacances se passent sur le Bassin d’Arcachon, dans la famille de sa mère, où il dessine et garde les vaches. Sa mère vend un lopin de terre lui appartenant sur le Bassin d’Arcachon afin d’acheter un commerce de broderie et de permettre à son fils de suivre les cours des Arts Décoratifs à Paris. Dès 1892, Marquet rencontre Henri Matisse (1869-1954) avec lequel il se lie d’amitié. Une correspondance se met en place entre les deux hommes. Dans une lettre datée de septembre 1921, il écrit à Matisse : « Je viens de faire un voyage en auto, Paris, Bordeaux et Arcachon. Beaucoup d’émotions, pas d’accidents sérieux, ni de pannes, quelques crevaisons en traversant la Creuse. Je suis enchanté du voyage et de la Ford qui marche merveilleusement. » Marquet vient en fait de passer son permis de conduire. Échos Judiciaires Girondins, Un mois, une œuvre au musée des Beaux-Arts de Bordeaux - Jours tranquilles sur le bassin | Échos Judiciaires Girondins
  • En 2014, déjà, Laurence et Damien Brice étaient en butte avec la mairie d'Entraigues-sur-la- Sorgue, où ils résident, allée de la Piboulette. L'objet du litige ? Un lopin de terre de 405m2 que la municipalité administrée par Guy Moureau (PCF) veut récupérer, dans le cadre d'un projet de voie verte. La parcelle est contiguë à la voie ferrée - ancien embranchement ferroviaire de la Poudrerie - que la mairie avait rachetée à l'État en mai 1999. Les deux parties se la disputent. "L'arrière-grand-père de ma femme, Emile Desprès, a acheté un terrain de 4 000 m2 à la poudrerie en 1947, raconte Damien Brice. Puis, en 1951, il a racheté un petit bout de 405 m2, attenant à l'autre terrain." LaProvence.com, Société | Vaucluse : les époux Brice bataillent contre la mairie pour un lopin de terre | La Provence
  • En plus de ce bâtiment, situé au fond du lopin de terre, un puits est également présent. « Cet accès à l’eau est un plus », note l’élu. Mais avant que les jardiniers puissent investir les lieux, des analyses doivent être effectuées sur la qualité de l’eau et l’électricité être installée. www.lejdc.fr, Vous voulez cultiver un jardin à Cosne-sur-Loire ? De nouvelles parcelles sont proposées par la municipalité - Cosne-Cours-sur-Loire (58200)
  • « Nous avons un lopin de presque 300 mètres carrés, estime sa maman, et les enfants sont tout le temps dehors. C'est primordial pour nous qu'ils aient ce lien avec les végétaux, les insectes… » Marcel opine. « J'aime bien jardiner. J'ai une pelle et un râteau. J'arrose les tomates et les patates », ajoute fièrement le cultivateur en herbe. La relève est assurée. leparisien.fr, Pourquoi l’envie de jardiner a explosé avec le confinement - Le Parisien
  • Les usagers ont retrouvé avec joie leur lopin de terre fertile. lindependant.fr, P.-O. : ils cultivent leur bonheur dans les jardins familiaux de Claira - lindependant.fr
  • Il ne s’agit donc nullement de vous critiquer, mais en tant qu’apprenti-paysan de partager ma vision qui bien évidemment est aux antipodes de la vôtre. Il y a quelques années j’ai décidé d’investir dans l’agriculture, en achetant un petit lopin de terre (environ 2ha). J’aurais pu acheter plus grand, viser plus haut, m’inspirer, comme vous le dites si bien, des champions. Mais j’ai compris que la plus belle des réussites, ne sera jamais d’accumuler des terres et de la richesse, mais de contribuer à faire de l’Afrique un endroit meilleur à vivre. C’est l’ambition qui devrait nous animer pour ce millénaire, et c’est sûrement le vôtre, mais je me permets de vous dire avec beaucoup d’humilité que certains moyens peuvent être discutables. S’octroyer des centaines d’hectares n’est pas forcément le choix le plus productif de faire de l’agriculture. Ni le meilleur moyen de promouvoir plus de justice sociale, vous vous en êtes rendu compte. Mais au-delà de votre personne, c’est notre pays qui se fourvoie dans son idée de la réussite. Xalima.com, Lettre à Babacar Ngom. L'art du peu ou l'agriculture à l'épreuve de la culture. (Par El hadji Malick Ndiaye) - Xalima.com
  • Les habitants qui souhaitent profiter des jardins ouvriers ou des lopins de terre peuvent désormais le faire suite à « une position évolutive de l’État au regard des règles de confinement liées au Covid-19 ». Journal L'Est Éclair abonné, À Troyes, les jardins ouvriers et familiaux rouvrent

Images d'illustration du mot « lopin »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « lopin »

Langue Traduction
Anglais plot
Espagnol trama
Italien tracciare
Allemand handlung
Chinois 情节
Arabe قطعة
Portugais enredo
Russe участок
Japonais プロット
Basque lur-
Corse trama
Source : Google Translate API

Synonymes de « lopin »

Source : synonymes de lopin sur lebonsynonyme.fr

Lopin

Retour au sommaire ➦

Partager