La langue française

Longe

Sommaire

Définitions du mot longe

Trésor de la Langue Française informatisé

LONGE1, subst. fém.

A. − Lanière de cuir servant à attacher un cheval ou à le mener à la main. Et aussitôt, il [le brigadier] dénoua la longe qui pendait à l'arçon pour attacher François par les menottes à son cheval (Barrès, Colline insp.,1913, p. 238).
En partic. Longue corde que tient le dresseur ou le maître de manège pendant que le cheval fait des cercles dans la carrière. Travailler un cheval à la longe. Au sortir de cette conférence j'assistai à la leçon d'équitation de Henri. Il monta deux chevaux, le premier sans étriers en trottant à la longe, le second avec étriers en exécutant des voltes sans tenir la bride, une baguette passée entre son dos et ses bras (Chateaubr., Mém., t. 4, 1848, p. 231).
P. anal. Guides, rênes d'un autre animal domestique. Il y a même des piétons, dans cette province qui n'est sans doute plus espagnole, traînant à la longe des bestiaux de boucherie (T'Serstevens, Itinér. esp.,1963, p. 285).
Au fig. Marcher sur, s'empêtrer dans sa longe. S'embarrasser dans les discours que l'on tient. Je ne sais comment il [Schlegel] enveloppe ce qu'il dit : on n'est jamais frappé des résultats. C'est un défaut commun à presque tous les auteurs allemands. Ils s'empêtrent dans leur longe (Constant, Journaux,1804, p. 157).
P. métaph. Rompre sa longe. S'enfuir. Le doute n'était pas possible. Elle s'était enfuie. Cette insultante façon de rompre sa longe, le jeta dans une rage folle (Huysmans, Sœurs Vatard,1879, p. 322).
B. − FAUCONN. ,,Lanière de cuir souple que l'on attache à la patte de l'oiseau de proie quand il n'est pas assuré sur sa perche`` (Mots rares 1965).
C. − ,,Lanière de cuir tressée dans une partie de sa longueur, attachée au manche d'un fouet et portant la mèche`` (Rob.) :
Il y a sous la table un serpent épais comme le pouce et qui dort plié en S. − C'est la longe du fouet. − C'est un serpent. − C'est la longe du fouet. Giono, Colline,1929, p. 35.
P. compar. Ce sentier qui est déroulé dans les collines comme la longe d'un fouet (Giono, Regain,1930, p. 115).
Prononc. et Orth. : [lɔ ̃:ʒ]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1165 « courroie » (Benoît de Ste-Maure, Troie, 15674 ds T.-L.); 2. ca 1200 fauconn. (Escoufle, 6794, ibid.). Emploi subst. de longe anc. forme au fém. de l'adj. long*.

LONGE2, subst. fém.

BOUCH. Moitié de l'échine de veau ou de chevreuil depuis le bas de l'épaule jusqu'à la queue. Il me faisait arrêter devant toutes les boutiques de boucher et, me montrant avec orgueil les longes de veau et les quartiers de bœuf (...) (Du Camp, Hollande,1859, p. 16).Je tiens toujours en réserve quelque jambon de Bayonne, quelque pâté de venaison, quelque longe de veau de Rivière (Gautier, Fracasse,1863, p. 23).Il transporta plats et casseroles dans la voiture. Sans rien laisser : ni la dinde rôtie, ni le pâté, ni la longe aux morilles (Pourrat, Gaspard,1930, p. 266).
Prononc. et Orth. : [lɔ ̃:ʒ]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Ca 1165 « morceau de viande pris dans le long de l'épine dorsale dans une grosse pièce » (Benoît de Ste-Maure, Troie, éd. L. Constans, 14969); en partic. 1176-81 parlant d'un chevreuil (Chrétien de Troyes, Chevalier Lion, éd. M. Roques, 3456); 1275-80 longe de porc (Jean de Meun, Rose, éd. F. Lecoy, 11751). D'un lat. pop. *lumbea, fém. subst. de *lumbeus « des reins, qui concerne les reins » lui-même dér. du lat. class. lumbus, v. lombes. Fréq. abs. littér. : 51.

LONGE3, subst. fém.

Arg., dans le lang. des forçats pour « années longues ». Année. Il est tombé, va! Il en sera quitte pour tirer ses vingt longes (Hugo, Misér., t. 2, 1862, p. 181).Y'avait bien une vingtaine de longes que Jacques le Chicandier vivait aux Indes (Le BretonArgot1975).
Rem. S'emploie ,,très rarement`` (ibid.), ne s'emploie ,,jamais`` (Cellard-Rey 1980) pour indiquer l'âge d'une personne.
Prononc. : [lɔ ̃:ʒ]. Étymol. et Hist. 1815 arg. « année passée au bagne » (Chanson de malfaiteur Winter ds Esn. : Douz' longes de tirade); d'où 1836 « année » (Jargon de l'argot réformé ds Sain. Sources arg. t. 1, p. 209). Forme anc. et dial. du fém. de long*, l'année de prison étant longue à s'écouler; déjà en 1725 on rencontre, avec ce sens, la forme longue (Le Vice puni ou Cartouche ds Sain. loc. cit., p. 333) qui n'est pas reprise par la suite. Bbg. Chautard Vie étrange Arg. 1931, p. 111. - Sain. Arg. 1972 [1907], pp. 75, 317.

Wiktionnaire

Nom commun 1

longe \lɔ̃ʒ\ féminin

  1. (Équitation) Longue corde pour le dressage des chevaux.
    • Murph attacha la longe du licou du cheval à un anneau de fer scellé dans le mur. — (Eugène Sue, Les Mystères de Paris, 1843)
    • Pour aider à contenir le cheval droit pendant les premières leçons, on lui mettra le caveçon, dont la longe sera tenue et maniée par un homme placé devant et près la tête de l'animal. — (Félix van der Meer, Connaissances complètes du cavalier, de l'écuyer et de l'homme de cheval, page 255, Lebègue & Cie à Bruxelles & Dumaine à Paris, 1865)
  2. (Fauconnerie) Petite corde ou lanière de cuir qu'on noue au pied de l'oiseau pour l'empêcher de s'envoler quand il n'est pas assuré.
    • Les oiseaux habitent ordinairement une vaste chambre, sorte de volière dans laquelle sont placés des blocs où le faucon est retenu au moyen d'une longe. — (Louis Magaud d'Aubusson, La fauconnerie au moyen âge et dans les temps modernes, Auguste Ghio, Paris, 1879, page 120.)
  3. Courte corde utilisée en alpinisme, spéléologie, et dans des travaux en hauteur, servant à relier le baudrier à un point d’ancrage sécurisé.
  4. Partie d’un fouet fait en général de cuir tressé, qui prolonge le manche et auquel s’attache la mèche.
  5. (Marine) Petite embarcation de bord

Nom commun 2

longe \lɔ̃ʒ\ féminin

  1. (Boucherie) La moitié de l’échine d’un veau, d’un chevreuil, ou d’un porc, depuis le bas de l’épaule jusqu’à la queue.
  2. (Absolument) Longe de veau.
    • Manger une longe.

Nom commun 3

longe \lɔ̃ʒ\ féminin

  1. (Argot) Année de prison.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LONGE. n. f.
T. de Boucherie. La moitié de l'échine d'un veau depuis le bas de l'épaule jusqu'à la queue.

Littré (1872-1877)

LONGE (lon-j') s. f.
  • 1Corde, ou forte lanière de cuir plus ou moins longue, destinée à attacher les animaux à l'écurie, au poteau, ou à les guider dans les premières opérations du dressage. Mener un cheval par la longe. Ce cheval marche sur sa longe.

    Fig. et familièrement. Marcher sur sa longe, dans sa longe, s'embarrasser dans les mesures qu'on prend, dans les discours qu'on tient.

  • 2 Terme de manége. Corde d'une certaine étendue, placée à l'anneau du caveçon, et qui sert à tenir un cheval que l'on trotte sur les cercles. Trotter un cheval à la longe.

    Donner dans les longes, dans les cordes, se dit d'un cheval qui travaille entre les deux piliers.

  • 3Lanière de cuir, tressée dans une partie de sa longueur, qui porte la mèche, dans les fouets de carrosse.
  • 4 Terme de fauconnerie. Petite lanière de cuir que l'on attache à la patte d'un oiseau de proie, quand il n'est pas assuré sur la perche.

    Tirer à la longe, se dit de l'oiseau qui vole pour venir auprès de celui qui le gouverne.

HISTORIQUE

XIIe s. Sans faille, ce n'est pas mençonge, Bel-Acueil a trop longue longe, la Rose, 3588.

XVe s. Elle fist un enchantement tel qu'il fut advis au chevalier qu'il tensist [qu'il tînt] une couple de chiens par les longnes, Perceforest, t. III, f° 30.

XVIe s. Pour estendre leur longes [conquérir du païs], ils avoient à combatre la paucité et pauvreté, l'estonnement des chefs et des soldats, et plus encores celui des Rochelois, D'Aubigné, Hist. III, 37. … ce que la vigne ne feroit, si, la laissant vaguer à l'aise, on lui donnoit les longes à sa ruine, De Serres, 172. Nous louons… un oyseau de son aile, non de ses longes et sonnettes, Montaigne, I, 324.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

Longe, s. f. (Maréchal.) laniere de cuir ou de corde qu’on attache dans les maneges à la têtiere d’un cheval. Voyez Têtiere. Donner dans les longes ou cordes, se dit d’un cheval qui travaille entre deux piliers.

Longe d’un licou, est une corde ou une bande de cuir attachée à une têtiere, & arrêtée à la mangeoire, pour tenir la tête du cheval sujette.

Longe, on dit, en Fauconnerie, tirer à la longe, de l’oiseau qui vole pour revenir à celui qui le gouverne.

Longe cul, se dit en Fauconnerie d’une ficelle qu’on attache au pié de l’oiseau quand il n’est pas assuré.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « longe »

(Nom commun 1) Du bas latin longea (« même sens »), lui même du latin longus («long»). 
(Nom commun 2) Du latin populaire lumbea (« même sens »), lui même du latin lumbus («lombe»).
(Nom commun 3) Dérivé de long.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Bas-latin, longia, lonza ; de longus, long.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « longe »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
longe lɔ̃ʒ

Citations contenant le mot « longe »

  • Dieu est un animal que l'on traque, que l'on tente d'apprivoiser, qui toujours s'enfuit, rompt la longe par laquelle on tente de le domestiquer, regagne les contrées sauvages, inaccessibles à qui a perdu l'innocence. De Edouard Brasey / Quand le ciel s'éclaircira
  • Près de Dunkerque, le « Longe Zuydcoote » est un club de longe-côte – une discipline en plein essor créée à Dunkerque il y a 15 ans, et qui consiste à… longer la côte muni d’instruments divers. Une manière de voir le littoral sous un autre œil, et une marche qui rassérène, rafraîchit et détend. La Voix du Nord, Amour, phoques et pagaie: c’est le longe-côte chez «Longe Zuydcoote»
  • [email protected] +33 6 30 49 31 23 https://www.sportsmersante.fr/horaires/horaires-longe-c%C3%B4te/ Unidivers, Longe côte Saint-Lunaire mardi 21 juillet 2020
  • Parti de la basilique du Sacré-Cœur à Paris le 8 juillet dernier, le chef d’entreprise dans l’événementiel Alexandre Olive, alias Alex New Explorer, 43 ans, va longer les côtes françaises pendant un mois pour soutenir l’association Petits Princes. Il arrivera le 20 juillet à Pauillac, puis il ira jusqu’à Soulac. Il effectuera ensuite une pause à Bordeaux jusqu’au 23 juillet. Pour le soutenir, les amoureux de la petite reine sont invités à l’accompagner durant une ou plusieurs étapes. SudOuest.fr, Bordeaux : il longe le littoral en vélo pour les enfants malades
  • Le longe-côte – marche aquatique côtière représente une activité complémentaire ou alternative à la randonnée pédestre, la marche nordique ou encore le fitness en salle. Les pratiquants profitent des bienfaits de la mer tout en pratiquant une activité physique. Docdusport, Longe-côte: tout ce que vous devez savoir pour pratiquer! - Docdusport
  • Alors que le protocole sanitaire lié au Covid-19 a provoqué la fermeture de beaucoup de clubs pour cet été, on peut-être tenté de partir seul pour une marche aquatique. Le longe côte, ça paraît simple comme une baignade mais il y a plein de choses à connaître et mieux vaut être en groupe. France 3 Normandie, Longe côte : ce qu'il faut savoir avant de se lancer dans la marche aquatique
  • Si l’on vous dit "randonnée", vous pensez automatiquement "excursion en montagne" et "grosses chaussures de marche" ? Oui, mais pas que ! Depuis quelques années, une randonnée d’un tout nouveau genre a fait son apparition sur les côtes ensablées de l’hexagone : le longe-côte. Inventée en 2006 par le français Thomas Wallyn, entraîneur d'un club d'aviron à Dunkerque, cette activité aquatique consiste à se frayer un chemin entre les vagues à la simple force de ses jambes et de ses bras.  Marie Claire, Le longe-côte, la rando dans l’eau qui tonifie le corps - Marie Claire
  • Les championnats de France de longe-côte auront finalement lieu le 10 octobre prochain près de la base Tom-Souville de Sangatte. À l’origine, ils étaient prévus en juin. Comment fonctionne ce sport en compétition ? Explications. LA VDN, Le championnat de France de longe-côte, différé de juin à octobre, aura lieu à Sangatte
  •  Les séances de longe côte au centre nautique de Saint-Brevin ont repris fin mai.   , A Saint-Brevin, le longe côte séduit surtout les femmes... | Le Courrier du Pays de Retz

Images d'illustration du mot « longe »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « longe »

Langue Traduction
Anglais loin
Espagnol lomo
Italien lombo
Allemand lende
Chinois 腰部
Arabe الخاصرة
Portugais lombo
Russe поясница
Japonais ロース
Basque solomoa
Corse lominu
Source : Google Translate API

Synonymes de « longe »

Source : synonymes de longe sur lebonsynonyme.fr
Partager