La langue française

Ligament

Sommaire

  • Définitions du mot ligament
  • Étymologie de « ligament »
  • Phonétique de « ligament »
  • Citations contenant le mot « ligament »
  • Traductions du mot « ligament »
  • Synonymes de « ligament »

Définitions du mot ligament

Trésor de la Langue Française informatisé

LIGAMENT, subst. masc.

Faisceau de tissu fibreux blanchâtre, variable dans sa forme et dans sa taille, résistant et peu extensible, reliant entre eux les éléments constituant une articulation ou maintenant divers organes. Ligaments articulaires, interosseux; ligaments rotuliers, du genou; ligaments distendus, arrachés; déchirure des ligaments. Le tendon du muscle biceps qui pénètre dans cette articulation, produit aussi l'effet d'un ligament (Cuvier, Anat. comp., t. 1, 1805, p. 266):
Notre sentiment de l'énergie musculaire déployée « est une sensation afférente complexe, qui vient des muscles contractés, des ligaments tendus, des articulations comprimées, de la poitrine fixée, de la glotte fermée, du sourcil froncé, des mâchoires serrées », bref, de tous les points de la périphérie où l'effort apporte une modification. Bergson, Essai donn. imm.,1889, p. 30.
Ligaments péritonéaux. Replis du péritoine reliant les organes abdominaux, soit entre eux, soit à la paroi abdominale (cf. Méd. Biol. t. 2 1971).
ZOOL. Partie fibreuse et élastique qui réunit les deux valves d'un coquillage. Il résulte de la description de la poulette [mollusque], qu'on doit la séparer du genre des huîtres, puisqu'elle a une charnière dentée, plusieurs ligamens, et une organisation intérieure toute différente (Voy. La Pérouse,t. 4, 1797, p. 132).
Au fig. Les chagrins de tout genre vont toujours leur allure, enserrant ma vie de mille ligaments (Balzac, Corresp.,1833, p. 233).
Prononc. et Orth. : [ligamɑ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1520 [éd. 1534] anat. (Guidon en fr., fol. 35 d'apr. Vaganay ds Rom. Forsch. t. 32, p. 38; cf. Grande chir. de G. de Chauliac, éd. E. Nicaise, p. 241 : des playes des nerfs, chordes et ligamens). Empr. au lat.ligamentum « lien », spéc. « bandage, bande » méd.; cf. liement. Fréq. abs. littér. : 268. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 290, b) 39; xxes. : a) 14, b) 8.
DÉR.
Ligamentaire, adj.Qui concerne les ligaments. L'indolence, l'hypertrophie, la laxité ligamentaire et les craquements donnent à ces arthropathies un aspect « pseudo-tabétique » (Ravault, Vignon, Rhumatol.,1956, p. 546).[ligamɑ ̃tε:ʀ ]. 1reattest. 1903 (E. Perrier, Zool., t. 3, p. 2442); de ligament, suff. -aire*.

Wiktionnaire

Nom commun

ligament \li.ɡa.mɑ̃\ masculin

  1. (Anatomie) Partie blanche et fibreuse qui sert à attacher des os ou des viscères et quelquefois à les soutenir.
    • Les ligaments de l’articulation du genou.
    • Les ligaments du foie.
    • Les ligaments des os de la cuisse.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LIGAMENT. n. m.
T. d'Anatomie. Partie blanche et fibreuse qui sert à attacher des os ou des viscères et quelquefois à les soutenir. Les ligaments de l'articulation du genou. Les ligaments du foie. Les ligaments des os de la cuisse.

Littré (1872-1877)

LIGAMENT (li-ga-man) s. m.
  • 1 Terme d'anatomie. Faisceaux fibreux d'un tissu blanc argenté, très serré, peu extensible, et difficile à rompre. Les ligaments de l'articulation du genou.
  • 2 Par extension, nom donné à toutes les parties dont l'usage est de fixer plus ou moins solidement les organes dans des positions données. Les ligaments larges de la matrice. Les ligaments postérieurs de la vessie. Les ligaments du foie.
  • 3La partie qui réunit les deux valves des coquilles.

HISTORIQUE

XIVe s. La corde [tendon] qui est composte du nerf et du liement, H. de Mondeville, f° 8.

XVIe s. Ligament est usurpé generalement pour toute partie du corps, laquelle conjoint une partie avec l'autre ; mais ligament specialement pris ne signifie que cette partie simple du corps humain, la plus terrestre après l'os et le cartilage, prenant le plus souvent son origine de l'un ou de l'autre, mediatement ou immediatement, et desinant aussi en l'un d'iceux, ou muscle ou autre partie, Paré, I, 7.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

LIGAMENT. Ajoutez :

4 Terme d'astronomie. Ligament noir, voy. GOUTTE au Supplément.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

LIGAMENT, s. m. (Anatomie.) partie du corps blanche, fibreuse, serrée, compacte, plus simple & plus pliante que le cartilage, difficile à rompre ou à déchirer, ne prêtant presque point, ou ne prêtant que très-difficilement lorsqu’on la tire.

Le ligament est composé de plusieurs fibres très déliées & très-fortes, qui, par leur différent arrangement, forment ou des cordons étroits, ou des bandes, ou des toiles minces. Ils paroissent servir à attacher, à soutenir, à contenir, à borner & à garantir d’autres parties, soit dures, soit molles.

Ainsi leurs usages sont, 1°. de lier les os ensemble dans leurs conjonctions, & d’empêcher qu’ils ne puissent se luxer que par d’extrèmes violences ; 2°. de suspendre & arrêter certaines parties molles dans leur situation, comme la matrice, le foie & autres ; 3°. de former des especes d’anneaux ou de poulies qui empêchent l’écartement des tendons de certains muscles, comme on le voit aux ligamans annulaires de la jonction du poignet.

Les ligamens considérés en eux-mêmes, different à raison de leur consistance & de leur sensibilité : à l’égard de leur consistence, on les appelle ligamens cartilagineux, membraneux & nerveux, selon qu’ils ont plus de rapport aux cartilages, aux membranes & aux nerfs. Pour ce qui concerne leur sensibilité, on conçoit que ceux qui sont des productions de parties tendineuses & nerveuses, sont beaucoup plus sensibles que les autres.

Les ligamens sont ou propres à des parties molles, ou communes aux autres parties molles & aux parties dures. Quant aux ligamens des parties molles, voyez-en l’article à chacune des parties qui en ont, ou voyez-les sous les noms particuliers que les Anatomistes leur ont donnés. Nous ne parlerons ici que des ligamens qui sont attachés aux os seuls & à leurs cartilages.

On peut en établir deux classes générales ; les uns sont employés aux articulations mobiles des os, les autres lient les os ou s’y attachent indépendamment de leurs articulations.

Les ligamens qui servent aux articulations mobiles des os, & que l’on peut appeller ligamens articulaires, sont de plusieurs especes.

Il y en a qui ne font que retenir & affermir les articulations, rendre leurs mouvemens sûrs, & empêcher que les os ne quittent leur assemblage naturel, comme il arrive dans les luxations. Ces ligamens sont comme des cordons plus ou moins applatis, ou comme des bandelettes, tantôt étroites, tantôt un peu larges, quelquefois assez minces, mais toujours très fortes & prêtant très-peu. Tels sont les ligamens des articulations ginglymoïdes, c’est-à-dire en charniere, & ceux qui lient les corps de vertebres ensemble.

Immédiatement au-dessous des ligamens articulaires, il se trouve une membrane assez mince, laquelle s’attache de part & d’autre autour de l’articulation, pour empêcher l’écoulement de la synovie, qui humecte continuellement la surface des cartilages de l’articulation.

Il y a de ces ligamens qui font tout ensemble l’office de lien ou de bande pour tenir les os assemblés, & de capsule pour servir de reservoir au mucilage. Ils environnent les articulations orbiculaires, comme celle de l’os du bras avec l’omoplate, celle du fémur avec l’os innominé, &c.

Il y a aussi des ligamens qui sont cachés dans les articulations, même par la capsule ; tel est celui de la tête du fémur, appellé communément, mais improprement, le ligament rond, & ceux de la tête du tibia, que l’on nomme ligamens croisés.

Les autres ligamens de la premiere classe, c’est-à-dire ceux qui sont attachés aux os, indépendamment de leurs articulations, sont encore de deux sortes.

Les uns sont lâches, & ne sont que borner, ou limiter les mouvemens de l’os ; tels sont ceux qui attachent les clavicules aux apophyses épineuses des vertebres ; les autres sont bandés & tendus ; tels sont ceux qui vont de l’acromion à l’apophyse coracoïde ; ceux qui sont attachés par un bout à l’os sacrum, & par l’autre à l’os ischion, &c.

Enfin, il se trouve des ligamens, qui quoiqu’attachés aux os, ou aux cartilages, servent aussi à d’autres parties, comme aux muscles, ou aux tendons, soit pour les contenir, les brider, les borner, en assurer ou en échanger la direction dans certains mouvemens ; tels sont les ligamens interosseux de l’avant-bras, ou de la jambe, ceux qu’on nomme tant à la main qu’au pié, annulaires, les ligamens latéraux du cou, & quantité d’autres.

Outre toutes ces différences de ligamens, on peut encore remarquer d’autres variétés par rapport à leur consistence, leur solidité, leur épaisseur, leur figure, & leur situation.

Il y a des ligamens qui sont presque cartilagineux, comme celui qui entoure la tête du rayon, la petite tête de l’os du coude, & les gaines annulaires des doigts.

Il y en a qui ont une certaine élasticité, par laquelle ils se laissent allonger par force, & se raccourcissent aussi tôt qu’ils cessent d’être tirés ; tels sont les ligamens qui attachent l’os hyoïde aux apophyses styloïdes, les ligamens des vertebres lombaires, & autres.

Quelquefois les ligamens se ramollissent & se relâchent, lorsqu’ils sont abreuvés par des humeurs surabondantes, ou viciées ; ce qui fait que les os, ou les parties molles qu’ils maintenoient dans leur situation s’en échappent ; en sorte que le relâchement de ces ligamens cause des dislocations de causes internes, des descentes de matrices, &c. & ces sortes d’accidens sont très-difficiles à guérir.

On peut consulter sur les ligamens considérés d’un œil anatomique, l’ouvrage de Walther, (A. F.) de articulis & ligamentis, Lips. 1728. in-4°. avec figures ; mais la Physiologie n’est pas encore parvenue à nous donner de grandes lumieres sur les ligamens des parties molles ; leur structure & leurs usages sont trop cachés à nos foibles yeux. (D. J.)

Ligament coronaire du foie, (Anatom.) on donne vulgairement ce nom à l’attache immédiate de la surface postérieure & supérieure du foie, & principalement de son grand lobe, avec la portion aponévrotique du diaphragme qui lui répond ; de sorte que la substance du foie, & celle du diaphragme, s’entretouchent dans cet endroit, & les membranes de l’un & de l’autre s’unissent à la circonférence de cette attache, laquelle n’a environ que deux travers de doigt d’étendue.

Ainsi le grand lobe du foie est attaché au diaphragme, principalement à l’aile droite de sa portion tendineuse par une adhérence immédiate & large, sans que la membrane du péritoine y intervienne ; car elle ne fait que se replier tout autour de cette adhérence, pour former la membrane externe de tout le reste du corps du foie.

Or cette adhérence large est improprement & mal-à-propos nommée ligament coronaire ; car 1°. ce n’est pas un ligament ; 2°. cette adhérence n’est ni ronde, ni circulaire, & par conséquent ne forme point une couronne ; 3°. elle n’est pas dans la partie supérieure de la convexité du foie, mais le long de la partie postérieure du grand lobe ; de maniere que l’extrémité large de cette adhérence est tout proche de l’échancrure ; & l’autre qui est pointue, regarde l’hypocondre droit.

Ligamens latéraux du foie, (Anat.) ce sont deux petits ligamens qui se remarquent à droite & à gauche, tout le long du bord postérieur du petit lobe, & de la portion du grand lobe, qui n’est pas immédiatement collée au diaphragme.

Ces ligamens sont formés de la duplicature de la membrane du foie, qui au lieu de se terminer au bord postérieur de ce viscere, s’avance environ un pouce au-delà, tout le long de ce bord, & vient s’unir ensuite à la portion de la membrane du diaphragme qui est vis-à-vis.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « ligament »

Provenç. ligament, liament ; espagn. ligamiento ; ital. legamento ; du lat. ligamentum, de ligare, lier. Liement est la dérivation correcte de ligamentum.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin ligamentum (« bande, bandage »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « ligament »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ligament ligamɑ̃

Citations contenant le mot « ligament »

  • "La compétition était vraiment stressante et physique. Je savais qu'une médaille d'or conforterait ma place pour Tokyo 2020", a déclaré Abbasali. Toutefois, alors que la victoire était à portée de main, elle a subi une déchirure du ligament croisé antérieur (LCA) au niveau du genou gauche, une blessure qui provoque une souffrance à la fois physique et mentale. International Olympic Committee, Malgré sa déchirure du ligament croisé antérieur, la karatéka Hamideh Abbasali ne renonce pas à ses rêves olympiques - Actualité Olympique
  • Rapport global ligamentaires Prostheses marché 2020 a brève analyse et proposition complète à léchelle du segment de marché, la taille, laction, lanalyse transversale, et les prévisions de revenus pour 2023. Le fait de rapport sur les aspects essentiels du marché ligamentaires Prostheses sur les échelles mondiales et régionales. Il présente une analyse des facteurs de marché, les tendances de lindustrie, la dynamique du marché, les principaux acteurs et leurs limites. Par ailleurs, le marché ligamentaires Prostheses comprend des canaux de vente, les distributeurs, les négociants, les résultats de la recherche, la conclusion, lannexe et source de données. , ligamentaires Prostheses Taille du marché, Partager, 2020 dynamique (conducteurs, dispositifs de retenue et opportunités), les plans, du paysage concurrentiel et la croissance en prévision de 2023 – Derrière-l'Entente.com
  • Destins liés. Le 15 décembre dernier, Memphis Depay et Jeff Reine-Adelaïde ont tous les deux été blessés face au Stade Rennais. Un terrible coup de massue pour les pensionnaires du Groupama Stadium puisque le verdict a été le même pour l'un comme pour l'autre : une rupture du ligament croisé antérieur. Le club rhodanien avait communiqué la mort dans l'âme. «L’Olympique Lyonnais déplore les graves blessures de Memphis Depay et Jeff Reine-Adélaïde victimes d’une rupture du ligament croisé antérieur, respectivement du genou gauche et du genou droit, lors du match OL - Rennes comptant pour la 18ème journée de Ligue 1. La date opératoire sera définie dans les prochains jours mais l’indisponibilité ne devrait pas être inférieure à 6 mois». Touchés mais loin d'être abattus, les deux hommes sont passés par la case opération. Le Français a été le premier à passer sur le billard le 19 décembre. Le Néerlandais, qui se voyait manquer l'Euro 2020, a lui été opéré le 20 décembre à Rome. Ensuite a débuté le travail de rééducation. Foot Mercato : Info Transferts Football - Actu Foot Transfert, OL : où en sont les revenants Memphis Depay et Jeff Reine-Adelaïde ?
  • Le rapport sur les prévisions du marché mondial ligament stabilisateur 2020-2024 présente une ventilation précise de l’industrie en fonction du type, des applications et des régions de recherche. Les stratégies de croissance adoptées par ces sociétés sont étudiées en détail dans le rapport. La section taille du marché donne les revenus du marché ligament stabilisateur, couvrant à la fois la croissance historique du marché et la prévision de l’avenir. , Marché ligament stabilisateur 2020 Impact du COVID-19 et données sur les pays mondiaux – par entreprises clés, analyse par part de l’industrie, taille, croissance, tendance future – La Tribune de Tours

Traductions du mot « ligament »

Langue Traduction
Anglais ligament
Espagnol ligamento
Italien legamento
Allemand band
Chinois 韧带
Arabe رباط
Portugais ligamento
Russe связка
Japonais 靱帯
Basque ligament
Corse ligamentu
Source : Google Translate API

Synonymes de « ligament »

Source : synonymes de ligament sur lebonsynonyme.fr
Partager