La langue française

Légitimité

Sommaire

  • Définitions du mot légitimité
  • Étymologie de « légitimité »
  • Phonétique de « légitimité »
  • Citations contenant le mot « légitimité »
  • Traductions du mot « légitimité »
  • Synonymes de « légitimité »
  • Antonymes de « légitimité »

Définitions du mot légitimité

Trésor de la Langue Française informatisé

LÉGITIMITÉ, subst. fém.

A. − Qualité, état de ce qui est légitime, conforme au droit, à la loi. Je ne reconnois point la légitimité d'un mariage célébré sur les autels de l'erreur, que j'ai renversés sans retour (Genlis, Chev. cygne, t. 2, 1795, p. 148).L'introduction d'une instance contre une disposition dont on conteste la légitimité juridique (en particulier le recours au Conseil d'État) constitue un trait caractéristique de l'état de droit (Meynaud, Groupes pression Fr.,1958, p. 223).
En partic. État d'enfant légitime. La légitimité de l'enfant né trois cents jours après la dissolution du mariage, pourra être contestée (Code civil,1804, art. 315, p. 59):
1. ... n'étant pas prévenu de me munir de ces pièces, j'ai négligé de les prendre avec moi. − Ah! diable! fit Monte-Cristo. − Étaient-elles donc tout à fait nécessaires? − Indispensables. (...) si l'on allait élever ici quelque doute sur la validité de votre mariage, sur la légitimité de votre enfant! Dumas père, Monte-Cristo, t. 1, 1846, p. 807.
B. − Conformité de quelque chose, d'un état, d'un acte, avec l'équité, le droit naturel, la raison, la morale. Ce n'est qu'après qu'une guerre a été entreprise, qu'on peut rendre les ministres responsables de la légitimité de cette guerre (Constant, Princ. pol.,1815, p. 76).Étienne parlementait toujours, cherchant à convaincre Deneulin de la légitimité de leur action révolutionnaire. Mais celui-ci répondait par le droit au travail (Zola, Germinal,1885, p. 1411).V. légalité ex. 2 :
2. ... Christophe n'avait pas l'esprit assez rassis pour admettre la légitimité de sa défaite. Il lui manquait la sérénité que donne au vrai artiste l'expérience d'une longue incompréhension des hommes et de leur bêtise incurable. Rolland, J.-Chr., Révolte, 1907, p. 409.
En partic. Conformité du pouvoir politique exercé avec les règles de souveraineté, d'exercice du pouvoir dans le pays considéré. Pour nous (...) la justice est le fondement nécessaire du droit, et seule elle constitue la légitimité du pouvoir (Lamennaisds L'Avenir,1831, p. 197):
3. Aussi (...) n'est-ce pas à rechercher des causalités que se sont appliquées les théories classiques du pouvoir, mais à bâtir des légitimités. Ces légitimités ont été successives. Les unes ont fondé le consentement des gouvernés par les théories du droit divin ou de la souveraineté populaire. Les autres ont animé le ralliement des philosophes ou l'action de certains hommes d'État. Belorgey, Gouvern. et admin. Fr.,1967, p. 12.
P. méton. Droit d'une dynastie, de souverains légitimes. Nulle part l'hérédité n'est plus solidement établie qu'en Angleterre, bien que le peuple anglais ait rejeté la légitimité fondée sur le droit divin, pour y substituer l'hérédité consacrée par le gouvernement représentatif (Staël, Consid. Révol. fr., t. 2, 1817, p. 155):
4. Le changement de dynastie se fit sans secousses (752). Il avait été admirablement amené. Toutes les précautions avaient été prises. Le dernier Mérovingien avait disparu, l'opinion publique approuvait. La consécration du Saint-Siège, le « sacre », rendait la nouvelle dynastie indiscutable et créait une autre légitimité. La substitution fut si naturelle qu'elle passa presque inaperçue. Le maire du palais était devenu roi. Bainville, Hist. Fr., t. 1, 1924, p. 32.
En France. Droit dont se réclame la branche aînée des Bourbons, p. oppos. à celle des Orléans. Messieurs, dit le préfet en se levant, au roi!... À la légitimité! N'est-ce pas à la paix que les Bourbons nous ont ramenée que nous devons la génération de poètes et de penseurs qui maintient dans les mains de la France, le sceptre de la littérature! (Balzac, Illus. perdues,1843, p. 676).Ces gens-là (...) ne lui pardonneront jamais d'avoir, en se ralliant à la dynastie d'un grand roi citoyen, porté le dernier coup au parti de la légitimité, à ce parti rétrograde que nous avons, en 1830, renversé du pouvoir (Sandeau, Sacs,1851, p. 20):
5. Le ministre me disait : la France est anti-bourbonienne. Tant pis pour la France, devais-je répondre, car la France ne peut vivre sans les Bourbons; hors de la légitimité, je ne vois qu'anarchie et despotisme. Maine de Biran, Journal,1818, p. 175.
Prononc. et Orth. : [leʒitimite]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1694 « état, qualité d'un enfant légitime » (Ac.); 2. 1762 « qualité de ce qui est équitable, juste » (Ac.); 3. 1797 pol. (Chateaubr., Essai Révol., t. 1, p. xl). Dér. de légitime1*; suff. -(i)té; cf. le lat. médiév. legitimitas, -atis « naissance légitime » (ca 1220 ds Latham). Fréq. abs. littér. : 570. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 589, b) 539; xxes. : a) 339, b) 574. Bbg. Dub. Pol. 1962, pp. 330-331. - Maulnier (Th.). Le Sens des mots. Paris, 1976, pp. 135-136. - Vardar Soc. pol. 1973 [1970], p. 258.

Wiktionnaire

Nom commun

légitimité \le.ʒi.ti.mi.te\ féminin

  1. Qualité de ce qui est conforme à la loi, à la justice, à la raison ou aux règles établies.
    • On attaqua la légitimité de son mariage.
    • L’interprétation chrétienne de la Genèse, quant à elle, a donné une légitimité théologique à l’autorité spirituelle de l’homme sur la femme, car Eve a été créée en tant qu’auxiliaire corporelle d’Adam (saint Augustin), en d’autres termes pour l’aider à avoir une descendance (saint Thomas d’Aquin). — (Sylviane Agacinski, Le progressisme ne peut pas tout justifier, entretien dans Le Point n° 2380, 12 avril 2018, p. 127)
  2. (En particulier) État, qualité d’un enfant légitime.
    • Grégoire de Tours nous montre dans ses récits que les enfants naturels du Roi ont le même droit que les enfants légitimes; la succession de ces souverains se partage entre eux sans tenir compte spécialement de la légitimité de la naissance. — (Gabriel Lepointe, La Famille dans l'Ancien droit, Montchrestien, 1947 ; 5e éd., 1956, p.112)
  3. (Politique) Droit des souverains qu’on appelle légitimes.
    • Les défenseurs de la légitimité.
  4. (France) (Histoire) Droit dont se réclamaient les princes de la branche aînée des Bourbons.
    • Les défenseurs de la légitimité.
    • Les partisans de la légitimité.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LÉGITIMITÉ. n. f.
La qualité de ce qui est conforme à la loi, à la justice, à la raison ou aux règles établies. On attaqua la légitimité de son mariage. La légitimité d'un droit, d'une action, d'une prétention, d'une demande. Il signifie particulièrement État, qualité d'un enfant légitime. On lui conteste sa légitimité. En termes de Politique, il se dit du Droit des princes qu'on appelle légitimes. Les défenseurs de la légitimité. Il se dit particulièrement en France du Droit dont se réclamaient les princes de la branche aînée des Bourbons. Les défenseurs de la Légitimité. Les partisans de la Légitimité.

Littré (1872-1877)

LÉGITIMITÉ (lé-ji-ti-mi-té) s. f.
  • 1Qualité de ce qui est légitime. On attaqua la légitimité de son mariage.

    L'état, la qualité d'un enfant légitime. On lui dispute sa légitimité.

  • 2Droit des princes que l'on appelle spécialement légitimes. Il [M. de Talleyrand] s'était dit qu'après avoir représenté le génie tout-puissant, représenter le droit (ce qu'il avait défini par un mot heureux, et qui avait obtenu un immense succès, celui de légitimité), représenter le droit était un rôle très digne, très convenable, et qui pourrait bien n'être pas inférieur à celui qu'il avait eu jadis, Thiers, Consul. et Emp. t. XVIII, p. 445. Combien d'agents illégitimes Servent la légitimité ? Béranger, Math. Bruneau.

    En ce sens on a dit la quasi-légitimité, en parlant de la branche cadette des Bourbons, parce qu'elle était montée sur le trône par une révolution, tout en appartenant à l'ancienne famille royale.

  • 3Qualité de ce qui est fondé en équité, en raison. La légitimité d'une action, d'une prétention.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « légitimité »

(1694) Dérivé de légitime avec le suffixe -ité.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « légitimité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
légitimité leʒitɛ̃ite

Citations contenant le mot « légitimité »

  • Le leadership désigne l’art et la manière d’exercer le pouvoir et pose le problème de la légitimité de l’autorité de celui qui l’exerce. De Alain Némarq / Leadership d'Eric-Jean Garcia
  • Tout pouvoir légitime est issu d'une usurpation. Maxime Du Camp, L'Attentat Fieschi, Charpentier
  • Une conviction qui commence par admettre la légitimité d'une conviction adverse se condamne à n'être pas agissante. De Roger Martin du Gard / Jean Barois
  • L'obéissance à un homme dont l'autorité n'est pas illuminée de légitimité, c'est un cauchemar. De Simone Weil / La Pesanteur et la grâce
  • Le travail des femmes, dont personne ne conteste la légitimité ni la légalité n'en est pas moins facteur de chômage et de dénatalité. Plutôt que d'envoyer les femmes au travail, mieux vaut les envoyer au lit. De Jacques Henriet
  • Les citoyens sont très fins, cultivés et très politiques. Je crois à la légitimité de leur participation. De Ségolène Royal / Nouvel Observateur - 6 Avril 2006
  • La République, qui joue sa légitimité dans les confrontations, a une préoccupation centrale : bannir la force mortelle. De Fabien Jobard / Le Monde Culture & Idées, 7 février 2015
  • Si l'on n'a pas une bonne démocratie, il y a une mauvaise légitimité des décisions et quand la croissance diminue, les risques de remise en cause de la solidarité sont considérables. De Erik Orsenna / Pierre Boncenne - Le Monde de l'éducation - Juillet 2000
  • Un écrivain n’a pas plus de légitimité que quiconque à analyser à chaud les drames qui laissent la société sidérée. Il peut en revanche s’intéresser au sens des mots qui prétendent dire les événements. De Olivier Rolin / le Monde des Livres, 16 janvier 2015
  • Ecrire, c'est rendre compte de quelque chose que l'on a vécu et qui mérite de sortir du cadre personnel. En ce sens, beaucoup d'écrivains d'aujourd'hui n'ont aucune légitimité. Ils devraient arrêter d'écrire. De Tahar Ben Jelloun / Entretien avec Catherine Argand - Mars 1999
  • Quelle est la légitimité du Défenseur des droits dans sa mise en cause des forces de l’ordre ? Libération.fr, Quelle est la légitimité du Défenseur des droits dans sa mise en cause des forces de l’ordre ? - Libération
  • Pour M. Matsumoto, même si le Polisario a proclamé la création de la pseudo «rasd» et occupe un siège à l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), en violation des procédures d’admission, cette entité ne jouit d’aucune légitimité légale, ni populaire et encore moins d’une légitimité démocratique pour prétendre représenter la population du Sahara marocain, ajoutant que la pseudo «rasd» n’exerce aucune autorité ou le contrôle d’un quelconque territoire. , "Le Polisario ne jouit d’aucune légitimité pour prétendre représenter la population du Sahara marocain" - Maroc Hebdo l'actualité du Maroc
  • La légitimité c'est d'aller voter - Edouard Philippe France Bleu, Municipales au Havre : "Dans une démocratie, la légitimité n'est pas de crier plus fort" pour Edouard Philippe
  • Chez My-Stand.com, nous devons faire preuve d'un maximum d'agilité car ce pivot temporaire n'avait évidemment pas été prévu. Cette approche doit nous permettre d'asseoir notre légitimité et d'accroître notre visibilité. Il n'est donc pas attendu de retour financier immédiat. Il s'agit d'un investissement qui, nous l'espérons, sera payant dans les prochains mois. En attendant, nous ne nous reposons donc pas et continuons à aller de l'avant. Site-Trends-FR, Bloc-Notes 17 - Pivot temporaire pour asseoir notre légitimité - Numerik - Trends-Tendances
  • Et sa succession a parfois pu constituer un héritage lourd à porter pour l'ancienne adjointe aux affaires scolaires. « J'ai enfin la légitimité que je cherchais depuis deux ans », admet-elle sans vouloir s'étendre plus sur le sujet. leparisien.fr, À Saint-Leu-la-Forêt, la maire Sandra Billet obtient la légitimité qu’elle «cherchait» - Le Parisien

Traductions du mot « légitimité »

Langue Traduction
Anglais legitimacy
Espagnol legitimidad
Italien legittimità
Allemand legitimität
Chinois 合法性
Arabe شرعية
Portugais legitimidade
Russe законность
Japonais 正当性
Basque legitimitate
Corse legittimità
Source : Google Translate API

Synonymes de « légitimité »

Source : synonymes de légitimité sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « légitimité »

Partager