La langue française

Jupon

Sommaire

  • Définitions du mot jupon
  • Étymologie de « jupon »
  • Phonétique de « jupon »
  • Citations contenant le mot « jupon »
  • Traductions du mot « jupon »
  • Synonymes de « jupon »

Définitions du mot « jupon »

Trésor de la Langue Française informatisé

JUPON, subst. masc.

A. − Jupe de dessous, le plus souvent aujourd'hui en tissu de lingerie, portée par les femmes. Jupon de linon, de nylon, de soie. Elle était vêtue en hiver de quatorze jupons qui ne réussissaient pas à arrondir sa personne (Sand, Hist. vie, t. 4, 1855, p. 39).Les dessous apparaissaient, tombaient un à un : les jupons blancs de toutes les longueurs, le jupon qui bride les genoux et le jupon à traîne dont la balayeuse couvre le sol, une mer montante de jupons, dans laquelle les jambes se noyaient (Zola, Bonh. dames,1883, p. 781):
1. ... la jupe (...) tombe en plis très raides autour d'une taille fort renflée par un jupon empesé, agrémenté de volants festonnés et de dentelles, indispensable pour la belle tenue de la robe, très ample... Menon, Lecotte, Village Fr., 1, 1954, p. 93.
P. anal. Courte jupe portée par les hommes dans certains pays :
2. ... je ferai passer le prince devant la statue de son père; il remarquera les coups de pierre qui ont cassé le jupon à la romaine dont le nigaud de statuaire l'a affublé... Stendhal, Chartreuse,1839, p. 414.
Morceau de tissu froncé entourant un objet à la manière d'un jupon. Un jupon de papier autour des ampoules électriques (Colette, Naiss. jour,1928, p. 60).
B. − P. méton., pop. et fam. Femme, fille. Est-ce que deux vieux amateurs du beau sexe doivent se brouiller pour un jupon? (Balzac, Cous. Bette,1846, p. 133).Il devait y avoir par là-dessous quelque affaire de jupon (Aymé, Cléramb.,1950, II, 9, p. 119).
Au sing., coll. Les femmes, les filles. Aimer, courir le jupon. Ce gros homme sanguin courait volontiers le jupon; et l'on citait telle fille, telle femme du village, qu'il avait débauchées (Arland, Ordre,1929, p. 78).
REM. 1.
Juponesque, adj.,hapax. [Correspond à jupon B] Quand vous me parlez de ma négligence, et que vous l'attribuez à des causes juponesques (Balzac, Lettres Étr., t. 2, 1844, p. 431).
2.
Juponnaille, subst. fém.,hapax. [Correspond à jupon B] J'enrage de voir un homme de prix s'abrutir avec la juponnaille (La Varende, Nez-de-cuir,1936, p. 34).
3.
Juponnard, adj. masc.,hapax. Synon. de juponnier.Merki, très juponnard, qu'une femme toujours nouvelle accompagne quand il vient au Mercure (Léautaud, Journal littér.,1906, p. 321).
4.
Juponnement, subst. masc.,hapax. [Correspond à jupon A] Elle [la commise chargée des confections] doit savoir bien tenir ses bras et avoir un juponnement séduisant (...) c'est sur elle qu'on essaie (Avenel, Calicots,1866, pp. 55-56).
5.
Juponnerie, subst. fém.,fam. Ensemble de jupons. Synon. juponnage.On entendait, quand elles se mettaient en mouvement, crisser la juponnerie de taffetas (Benoitds Lar. Lang. fr.).
6.
Juponnier, subst. masc.;juponnière, adj. fém.a) Subst. masc., vieilli. Homme qui court les femmes. On voit bien que votre mari est tailleur, madame, dit la grande veuve (...). C'est un juponnier numéro un... je lui ai pourtant allongé de fameux coups de pied, sous la table (Zola, Assommoir,1877, p. 459).b) Adj. fém., hapax. Pendant la période de la crise juponnière (...) il demandait à des livres l'apaisement de ses ennuis (Huysmans, En mén.,1881, p. 325).
Prononc. et Orth. : [ʒypɔ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1347 agn. jupoun « tunique à manches portée par les hommes » [ds un texte lat.] (Cptes d'Édouard III, pp. 34-35 ds Gay); 1376 a. champ. gippon (Grands jours de Troyes, Arch. X1a9182, fo165 vods Gdf.); 1380 juppon (Arch. JJ 117, pièce 175, ibid.). B. 1. 1680 jupon « jupe de dessous, généralement en lingerie, portée par les femmes » (Rich.); 2. 1779 plur. « ensemble des jupes et des jupons » (Diderot, Le Neveu de Rameau, éd. J. Fabre, p. 109); 3. 1823 p. méton. un jupon « une femme » (Hugo, Han d'Isl., p. 133 : un homme qui porte l'épée ne doit pas devoir ses aiguillettes à un jupon); 1873 (Zola, Ventre Paris, p. 740 : Un homme, ça court après chaque jupon qui passe); 1900 coureur de jupons (Colette, Cl. à l'école, p. 106). Dér. de jupe*; suff. -on*. Fréq. abs. littér. : 621. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 408, b) 1 762; xxes. : a) 1 201; b) 625. Bbg. Quem. DDL t. 9 (s.v. juponnard).

Wiktionnaire

Nom commun

jupon \ʒy.pɔ̃\ masculin

  1. (Habillement) Sorte de jupe de dessous.
    • Mais l’enfant, de plus en plus épeuré, s’était caché dans les jupons de la femme, […]. — (Octave Mirbeau, La Bonne, dans Lettres de ma chaumière, 1885)
    • L’abbaye, dit-on, doit son origine à une comtesse Cuniga, une sorte de Barbe-Bleue en jupons, qui avait empoisonné ses sept maris et terrifiait toute la contrée par ses crimes. — (Maurice Grandjean, À travers les Alpes autrichiennes, page 147, A. Mame, 1893)
    • Elle met son corset, ses jarretelles, son pantalon, son jupon. — (Henri Barbusse, L’Enfer, Éditions Albin Michel, Paris, 1908)

Nom commun

jupon masculin

  1. (Habillement) Jupon.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

JUPON. n. m.
Sorte de jupe de dessous. Jupon de mousseline.

Littré (1872-1877)

JUPON (ju-pon) s. m.
  • 1Jupe plus courte que les femmes mettent sous les robes. Et son petit jupon Laisse entrevoir sa jambe blanche et fine, Voltaire, Ce qui plaît, etc. Lâche guerrier, à qui je ferai porter le jupon d'écorce de la vieille femme, Chateaubriand, Natch. II.
  • 2Il s'est dit aussi de la partie de l'habit de l'homme qui descend comme une jupe. Vous pourriez bien ici sur votre noir jupon, Monsieur l'huissier à verge, attirer le bâton, Molière, Tart. V, 4.

HISTORIQUE

XIVe s. Un bon gippon de soie en l'eure [il] lui donna : Onques ne l'ot vestu, ne par dedens entra, Guesclin. V. 1615, 1617. Tous nus sont sur les champs et tous lor draps ostez, Armures, bacinés et juppons bien ouvrez, ib. 6299.

XVe s. Ly uns se vest court d'un juppon ; Ly autres long jusqu'au talon, Deschamps, Poésies mss f° 404.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

JUPON, s. m. (Hist. moder.) habillement de femme semblable à la jupe, plus court seulement, & qui se porte dessous la juppe. Voyez Jupe.

On a des jupons piqués ; ces jupons sont ouattés, & on les pique pour empêcher la ouatte de tomber. La piquure forme différens desseins de goût.

On trace ces desseins par le moyen de moules. Pour cet effet on a un établi de hauteur convenable, & de deux piés de large ou environ, sur cinq à six piés de long. On le garnit de drap bien tendu & bien cloué sur les bords de l’établi. Pour dessiner un jupon, on commence par la campane ou le bas du jupon. On place le jupon sur la longueur de l’établi ; le bord d’en bas du jupon, le long du bord de l’établi opposé à celui qu’on a devant soi. Pour donner à la campane la hauteur, on a une corde qui porte un plomb de chaque bout : on place cette corde sur le jupon. On a à côté de soi deux ou trois morceaux imbibés d’eau, & couverts de blanc, ni trop clair delayé, ni délayé trop épais : on prend le moule à campane, on en frappe le côté gravé sur les morceaux de drap blanchis ; & ensuite on applique ce moule sur le jupon. Appliqué ainsi, on a un maillet dont on frappe le moule appliqué sur le jupon ; par ce moyen le moule laisse le dessein imprimé sur le jupon. On continue ainsi la campane ; la corde dirige. On passe au reste du jupon, procédant de la même maniere ; on laisse sécher. Sec, on le donne à une ouvriere qui le tend sur un métier & qui le pique : piquer, c’est faire une couture en suivant tous les trais du dessein imprimé par le moule.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « jupon »

 Dérivé de jupe avec le suffixe -on.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dérivé de jupe ; bourg. gipon ; norm. jupin, sorte de casaque ; provenç. jupon, jupio ; espagn. jubon ; port. gibão ; ital. giubbone. On disait beaucoup dans l'ancienne langue jupel, jupeau.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Dérivé de jupa avec le suffixe -on.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « jupon »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
jupon ʒypɔ̃

Citations contenant le mot « jupon »

  • La rime est un jupon, et je m'amuse à la suivre. De Jean Richepin
  • Dans un ménage, si le mari porte les jupons, ça va mal... De Emile Chevalier / L'Héroïne de Châteauguay
  • Affirmant son soutien aux victimes, mais aussi aux victimes de diffamation, il demande à la page Facebook «Hyènes en jupon» de retirer la publication en question, n’excluant pas de se tourner vers les tribunaux. Le Devoir, Quoi retenir de la fin de semaine? | Le Devoir
  • Un immeuble de Beyrouth, au 320 rue Gouraud. Un amoncellement d'aiguilles, puis le geste assuré de Rabih Kayrouz qui dessine par transparence, sur une vitre, comme une arme de beauté. En quelques secondes, avec son feutre noir, le couturier libanais donne naissance à une merveille de tenue : quelques lignes affûtées, un jupon qui se gonfle, la possibilité d'une robe, une promesse. Puis des mains apparaissent dans le champ de la caméra, elles s'engagent dans un ballet, un mime délicat, celui de la couture, de la broderie, du plissé : voici l'exercice de la présentation virtuelle poussé à son paroxysme, puisqu'on ne voit aucun fil, aucune étoffe. On ne fait que deviner leur travail artisanal, la patience et la délicatesse, la précision. Pendant un instant, on ne voit rien d'autre que ces mains, parce qu'après tout, c'est ce qui fait l'essentiel d'une collection de couture. Ces mains qui font, qui font et qui défont, qui transmettent et partagent, qui matérialisent la vision d'un créateur, la transfigurent.  LExpress.fr, Défilé Rabih Kayrouz : haute couture automne-hiver 2020/2021 - L'Express Styles

Traductions du mot « jupon »

Langue Traduction
Anglais petticoat
Espagnol enaguas
Italien sottoveste
Allemand petticoat
Chinois 衬裙
Arabe ثوب نسائي
Portugais anágua
Russe нижняя юбка
Japonais ペチコート
Basque azpiko gona
Corse petticoat
Source : Google Translate API

Synonymes de « jupon »

Source : synonymes de jupon sur lebonsynonyme.fr
Partager