La langue française

Jargonner

Sommaire

  • Définitions du mot jargonner
  • Étymologie de « jargonner »
  • Phonétique de « jargonner »
  • Citations contenant le mot « jargonner »
  • Traductions du mot « jargonner »
  • Synonymes de « jargonner »

Définitions du mot jargonner

Trésor de la Langue Française informatisé

JARGONNER, verbe

Gén. intrans.
A. − [Correspond à jargon1A]
1. Employer le langage particulier à un groupe socio-culturel ou professionnel, à une activité. Vous payez un verre? Il en fait une soif, jargonnait-elle dans l'affreux argot des rencontres de faubourg (Lorrain, Phocas,1901, p. 362).
Emploi trans. Bussières jargonnait déjà le vocabulaire professionnel. Les mots de serge, d'alpaga, de cheviote lui venaient (Bourget, Tapin,1928, p. 28).
2. S'exprimer plus ou moins correctement, de façon plus ou moins intelligible dans une langue dont on maîtrise mal les structures et le vocabulaire. Jargonner en anglais. Du portugais, en un clin-d'œil, il passe au siamois : il en est bientôt maître, et peut jargonner et caqueter dans les deux langues (Sainte-Beuve, Caus. lundi, t. 3, 1851, p. 440).
Emploi trans. Un vieux concierge portant moustache grise, jargonnant un français mélangé d'italien (Ponson du Terr., Rocambole, t. 2, 1859, p. 334):
J'ai dit (...) : « Il y a pourtant plus de six cents ans qu'il [Villehardouin] a écrit dans le français qu'on jargonnait alors... » Ce mot de jargonnait me chiffonne; il me donne après coup des scrupules, et je sens le besoin de faire jusqu'à un certain point réparation à Villehardouin et à nos bons aïeux de la seconde moitié du douzième siècle. Sainte-Beuve, Caus. lundi, t. 9, 1851-62, p. 526.
B. − [Correspond à jargon1B] Péj. Parler dans une langue étrangère que l'auditeur ne comprend pas; s'exprimer dans un langage, un style jugé obscur, hermétique, affecté. Les hommes de troupe (...) jargonnaient en hachant la paille. − La métayère ne revenait point de cela, que ne parlant pas patois, ils ne parlassent pas français (Pourrat, Gaspard,1925, p. 145).La rivalité est traditionnelle entre professeurs de français et de philosophie, les premiers accusant les seconds de « jargonner » (Le Monde,6 sept. 1966ds Gilb. 1971).
Emploi trans. Jargonner un patois. Les Mémoires, charmans d'ailleurs de la savante Marguerite ou Margot de Valois, jargonnent une méta-physique sentimentale qui couvre assez mal des sensations très-physiques (Chateaubr., Litt. angl., t. 1, 1836, p. 213).
Emploi pronom. passif. Il faut aussi la prévenir que les écrits de fantaisie, les peintures intimes (comme cela se jargonne), sont bornés (Chateaubr., Mém., t. 4, 1848, p. 553).
C. − [En parlant du jars, de l'oie] Pousser son cri. Il les entendait, de sa chambre, repartir en jargonnant et en cacadant comme des oies (Morand, Flagell. Séville,1951, p. 337).
REM. 1.
Jargonnant, -ante, adj.Qui emploie un langage affecté, excessivement recherché, hermétique. Cet étudiant en sociologie parlait le langage compliqué et jargonnant de l'université (Le Nouvel Observateur,17 avr. 1968ds Gilb. 1971).
2.
Jargonnement, subst. masc.,hapax. Action de jargonner. Au fig. Un silence (...) meublé de paroles d'hommes tranquilles (...), du jargonnement d'un poêle (...), d'une pipe qui jute (Arnoux, Rhône,1944, p. 359).
3.
Jargonneur, -euse, subst. et adj.(Personne) qui jargonne. (Dict. xixeet xxes.). Le galimatias des jargonneurs (Rob.Suppl.1970).
4.
Jargouiller, verbe,hapax. Synon. péj. de jargonner, supra B.Il coupa court à toutes les réponses qu'elle jargouillait (Huysmans, Sœurs Vatard,1879, p. 123).
Prononc. et Orth. : [ʒaʀgɔne], (il) jargonne [-ɔn]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1200 gargonner « discourir en un langage étrange » (Anseis de Metz, ms. BN fr. 4988, fo215 rods DEAF, col. 260); b) ca 1225 jargonner « bavarder (en médisant) » (Gautier de Coinci, Mir., éd. V.Fr. Koenig, II ch. 9, 1447); c) ca 1460 « parler le jargon, la langue des malfaiteurs » (Villon, Balade [des menus propos] 13 ds Œuvres, éd. L. Tuasne, t. 1, p. 270); 2. 1585 « (de l'oie) pousser son cri [par rapprochement avec jars] » (A. Paré, Livre des animaux, chapitre II, éd. J.-Fr. Malgaigne, t. 3, p. 739). Dér. de jargon1*; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 10. Bbg. Gohin 1903, p. 241 (s. v. jargonneur).

Wiktionnaire

Verbe

jargonner \ʒaʁ.ɡɔ.ne\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. S'exprimer de façon amphigourique, baragouinesque, galimatiesque, charabiatisante, obscure, incorrecte et prétentieuse, dans l'espoir de paraître plus malin qu'on est et se distinguer ainsi du vulgaire et du bas peuple, du vulgum pecus et des minus habens.
    • Jargonner s'apprend aussi à Nanterre ou à Vincennes (USA) ou à Toulouse dont le Capitole et les oies sont célèbres pour leur jargonnage.
    • Au sixième chapitre de Pantagruel, Rabelais ridiculise un étudiant de la Sorbonne qui étale sa scolastique en jargonnant. La harangue de cet "écolier limousin" est incompréhensible, parce qu'elle est tenue dans un français maladroit, abâtardi, où se mélangent français et latin. Ce n'est pas du jargon mais du jargonnage.
    • Quitte à jargonner, on parlera d'enmorphose pour designer la mise en forme de la signifiance qu'opère toute production signifiante […] Quitte à jargonner, on parlera de métamorphose pour désigner une succession d'enmorphoses […] Quitte à jargonner, on parlera , enfin, de pseudomorphose pour cerner le problème des contenus insérés artificiellement dans des formes étrangères,— (Michel Costantini, La sémiotique visuelle : nouveaux paradigmes, L'Harmattan, 2010, page 33-34) .
    • Jargonner, c'est mélanger le latin et le français (autrefois) ou l'anglais appris à l'école et le français.
    • […] c’était une règle inviolable que ni [mon père], ni ma mère, ni valet, ni chambrière ne parlaient en ma compagnie qu’autant de mots de latin que chacun avait appris pour jargonner avec moi. — (Montaigne, Essais, I, 26 - De l’institution des enfants, 1595)
  2. Pousser son cri, pour le jars.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

JARGONNER. v. intr.
Parler un langage barbare, corrompu, non intelligible. Ils jargonnaient ensemble. Transitivement, Qu'est-ce qu'ils jargonnent? Ils jargonnaient je ne sais quoi. Il est familier dans les deux sens.

Littré (1872-1877)

JARGONNER (jar-go-né) v. n.
  • 1Parler un langage corrompu, non intelligible. Ils jargonnaient ensemble.

    Activement. Ce More qui jargonne Certains mots qui ne sont entendus de personne, Th. Corneille, l'Inconnu, I, 6.

  • 2Parler entre ses dents, d'une voix indistincte. M. de Noyon jargonna longtemps avant de se rendre, mais à la fin il ne put se défendre des soupçons, Saint-Simon, 24, 25.

    En ce sens il est quelquefois actif. Qu'est-ce qu'ils jargonnent ?

  • 3Activement. S'exprimer en un jargon ou langage particulier à certaines gens. Il plaisante fort mal… il jargonne le sentiment, le cœur, Lanoue, Coquette corr. III, 5.
  • 4 Terme de fauconnerie. Crier comme l'oie, ou le jars.

HISTORIQUE

XIIIe s. Quand cil ne sait plus que respondre, Pour l'abaubir, pour le confondre, à gardoner et à mesdire, Se prent, et lui commence à dire…, Du Cange, gardo.

XVe s. Or ça, vieillard de pute afaire, Vien jargouiller au commissaire, Mart. de St Denis. Et plus causer et jargonner Qu'une vieille qui teille, Basselin, LVIII. Il eut un oncle lymosin Qui fut frere de sa belle ante : C'est ce qui le fait, je me vante, Gergonner en lymosinois, Patelin. Je congnois quant pipeur jargonne, Villon, Ballade.

XVIe s. J'oy d'autre point le pivert jargonner, Siffler l'escoufle, et le butor tonner, Marot, I, 223. Ils [les domestiques] ne parloient en ma compaignie qu'autant de mots latins que chascun en avoit apprins pour jargonner avec moy, Montaigne, I, 194. Un autre qui jargonnoit l'italien, D'Aubigné, Faen. III, 19. Quand les oyes, canes et canars s'espluchent, et ensemble jargonnent, c'est signe de pluye, Paré, Animaux, 2. Ils jargonnent comme les jars, ils raucoulent comme colombes, Paré, ib. 25.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « jargonner »

Jargon 1.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Dérivé de jargon avec le suffixe -er.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « jargonner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
jargonner ʒargɔne

Citations contenant le mot « jargonner »

  • Ou bien qui montrent qu’ils savent moutonner avec les moutons et jargonner comme dans Télérama. P.S.: il manque le mot « populiste » dans votre commentaire. Un oubli, sans doute. Une année au lycée, 5 ans après – Une année au lycée
  • L'intérêt  : Nul n'est en effet pas le terme le plus adapté pour ce bijou en matière de pédagogie. On revisite avec un réel bonheur de lecture tous les épisodes qui ont jalonné la vie de la plus puissante institution européenne, fortement marquée par les années de son président Mario Draghi. De crises traversées en crises évitées, de la longue construction du « quantitative easing » à la polémique suscitée par une politique monétaire ultra-accommodante, de l'instauration de taux négatifs aux objectifs d'inflation manqués, de la question fondamentale de l'indépendance de la Banque centrale face aux impératifs de la démocratie, tout est analysé et décortiqué sans jamais jargonner. Le type même d'ouvrage à conserver sur ses étagères de bureau en cas de besoin. Les Echos, Comment la BCE a sauvé la zone euro | Les Echos
  • Demandez-lui de se présenter, Marc Abélès vous dira simplement: «Je suis anthropologue.» Il est même l’un des plus éminents chercheurs français dans sa discipline, directeur d’études à l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS) et directeur de recherche au CNRS. Mais Marc Abélès ne cherche pas à jargonner: il est l’auteur de livres qui ont su parler à un large public. Avant-dernier en date: Un Ethnologue au pays du luxe (2018). On se souvient aussi des Nouveaux Riches. Un Ethnologue dans la Silicon Valley (2002) ou, du côté de l’anthropologie politique, Un Ethnologue à l’Assemblée (2001). Le Temps, Marc Abélès: «Les peuples rejettent la verticalité du pouvoir» - Le Temps
  • Comment familiariser les jeunes à l'économie et à l'argent ? Si les applications et cartes bancaires pullulent à leur attention, les connaissances font encore trop souvent défaut. C'est fort de ce constat qu'est né, voilà déjà dix ans, l'Eco (PlayBac Presse, 1,90 €, chaque vendredi, sur abonnement), un hebdomadaire spécialisé dans l'économie sous toutes ses formes, destiné aux adolescents de 15 à 20 ans et qui vient de fêter son 500e numéro. « Notre originalité est d'offrir les bases, d'expliquer et de décrypter sans jargonner pour être compréhensible par tous », résume François Dufour, son cofondateur et rédacteur en chef. leparisien.fr, L’économie décodée pour les ados avec l’Eco - Le Parisien
  • Vous pouvez jouer Pluie de balles de plusieurs façons différentes, et nous pensons que c'est ce qui la rend intéressante et amusante. Mais nous savons aussi que la description comporte un mot des plus menaçants : aléatoire. C'est pourquoi, avant de parler de Pluie de balles (et d'autres cartes sympas de l'extension Marée montante), nous allons vous livrer notre point de vue sur la gestion de l'aléatoire dans Legends of Runeterra. Attention, ça va jargonner. Team aAa, Une plongée dans le game design, l'aléatoire
  • Ce langage en tout cas semble plaire aux Gabonais qui reprochent souvent aux hommes politiques de jargonner, d’user de périphrases compliquées ou encore d’euphémismes aseptisée pour édulcorer la réalité. « Quand le premier ministre parle comme ça, on le comprend », s’exclame Marc, 18 ans, casque vissé sur les oreilles, qui passe le Bac cette année. Dans un  style bien différent, ce ministre proche de M. Nkoghe Bekalé ne dit pas autre chose. « ‘Mal nommer un objet, c’est ajouter au malheur de ce monde’, disait Camus. C’est pourquoi quand un homme politique parle clairement, il faut le saluer », fait-il observer. La Libreville, Gabon : Julien Nkoghe Bekalé, le nouveau Trump ? - La Libreville
  • N’hésitons pas à le dire liminairement : Robert Rodriguez est le meilleur cinéaste vivant ; en tout cas celui qui donne naissance aux films les plus réjouissants – ou jubilatoires, pour jargonner comme mes ex-confrères. Par Wikipédia, j’apprends qu’il a vu le jour en 1968 et mesure 1,87m. Également que, né à San Antonio, Texas, il est d’ascendance mexicaine, ce qui ne surprendra personne, au vu de son nom ridicule (on ne peut pas s’appeler Robert Rodriguez, bon sang ! pas plus que Marcel Kurosawa ou Karl-Heinz Perrichon). Causeur, Robert Rodriguez, le meilleur cinéaste vivant (ou presque) - Causeur
  • D’abord « parce que c’est une femme », juge Jean-Luc Mélenchon, ensuite parce qu’elle a « du talent », est « cultivée », « parle quatre langues » et a « une longue expérience de l’engagement intellectuel ». « Elle sait ordonner et exprimer un point de vue sans jargonner et être pédante », ajoute-t-il, précisant qu'« elle n’est pas mandatée, ni par moi ni par personne ». , Raquel Garrido sur C8: Mélenchon vient au secours de sa porte-parole critiquée

Traductions du mot « jargonner »

Langue Traduction
Anglais jargon
Espagnol jerga
Italien gergo
Allemand jargon
Chinois 行话
Arabe المصطلحات
Portugais jargão
Russe жаргон
Japonais 専門用語
Basque hizkera
Corse argot
Source : Google Translate API

Synonymes de « jargonner »

Source : synonymes de jargonner sur lebonsynonyme.fr
Partager