La langue française

Infécondité

Sommaire

  • Définitions du mot infécondité
  • Étymologie de « infécondité »
  • Phonétique de « infécondité »
  • Citations contenant le mot « infécondité »
  • Traductions du mot « infécondité »
  • Synonymes de « infécondité »
  • Antonymes de « infécondité »

Définitions du mot infécondité

Trésor de la Langue Française informatisé

INFÉCONDITÉ, subst. fém.

Caractère de ce qui est infécond, manque ou absence de fécondité. Synon. usuel stérilité; anton. fécondité.
A. − Dans le domaine de la physiol.[Correspond à infécond A] Incapacité d'assurer la reproduction de l'espèce.
1. [À propos de la femme]
a) Caractère de la femme inféconde, qui est dans l'incapacité de procréer, d'avoir des enfants. L'infécondité peut tenir chez la femme à une agénésie génitale (Le Gendreds Nouv. Traité Méd., fasc. 7, 1924, p. 345).
b) État de la femme qui n'a aucun enfant, qui est inféconde. En six ans, Céleste n'eut pas d'enfant. Cette infécondité (...) entretint long-temps le mépris de Brigitte, qui lui reprochait de n'être bonne à rien, pas même à faire des enfants (Balzac, Pts bourg.,1850, p. 25).
P. méton. [À propos d'un couple] Énumération de douze à quinze couples stériles, dans la bonne société genevoise : c'est une véritable épidémie sinon une mode d'infécondité (Amiel, Journal,1866, p. 291).
DÉMOGR. ,,État d'une femme (ou d'un couple) qui, volontairement ou non, ne met pas au monde de naissances vivantes. Contr[aire] fertilité`` (Thinès-Lemp. 1975).
2. [Chez les animaux, à propos d'une femelle ou d'un hybride] Caractère d'une femelle ou d'un hybride infécond(e), qui est dans l'incapacité d'avoir une progéniture, de se reproduire. Infécondité d'un animal (Rob. et Lar. Lang. fr.). Il n'est pas certain que la biologie arrive jamais à expliquer, par exemple, l'infécondité des hybrides (Ruyer, Esq. philos. struct.,1930, p. 101).
P. méton. Caractère de ce qui n'aboutit pas à la reproduction. Le physiologiste se demande alors quelle est la cause de cette infécondité des croisements, de cette stérilité des hybrides (E. Perrier, Philos. zool. av. Darwin, Paris, Alcan, 1884, p. 274).
3. [Chez les végétaux, à propos d'une plante femelle ou hybride] ,,Manque de fécondité dans (...) les végétaux`` (Littré). Infécondité d'une plante (Rob. et Lar. Lang. fr.).
B. − P. anal. [Correspond à infécond B; à propos de la terre]
1. [Avec un compl. de nom] Infécondité d'une terre, d'un sol.Caractère d'une terre inféconde, qui ne produit pas ou qui produit peu. L'infécondité des terres peut être corrigée par des engrais (Ac.1935).Il ne pouvait jamais voir sans humeur cette espèce d'arbres [les châtaigniers], qu'il regardait avec raison comme le signe le plus certain de l'infécondité du sol (Nerval, Filles feu, Jemmy, Paris, Champion, 1931 [1854], p. 230).
2. [Sans compl. de nom] État d'une terre inféconde :
1. ... les eaux fourniront des rosées qui féconderont le sol, les peupliers s'en nourriront et arrêteront les brouillards, dont les principes seront pompés par toutes les plantes : tels sont les principes de la belle végétation dans les vallées. Vous verrez un jour la vie, la joie, le mouvement, là où règne le silence, là où le regard s'attriste de l'infécondité. Balzac, Curé vill.,1839, p. 146.
C. − Au fig. [Correspond à infécond C; dans le domaine de l'activité humaine, en partic. au plan intellectuel ou artistique] Synon. infertilité.
1. [À propos d'une manifestation ou d'un produit de l'activité humaine] Caractère de ce qui est infécond, de ce qui n'ouvre pas un vaste champ à la réflexion, ne fournit pas matière à de fructueux développements dans l'ordre de la création, de l'action; fait d'être infécond. [Certains peintres] pouvaient monter un atelier, faire des élèves; mais la nature de leur tempérament, le principe d'infécondité de leurs œuvres, les condamnaient à ne pas créer d'école (Goncourt, Man. Salomon,1867, p. 14).
2. Plus rare. [À propos de la pers. même] Caractère d'une personne inféconde, dont la pensée, l'action ou l'œuvre se signalent par leur manque de qualité, la pauvreté de leur contenu, leur absence d'effets ou de résonances, leur rareté. Synon. improductivité; anton. productivité.Infécondité (...) d'un génie (Ac.1935).Ce fut à l'infécondité de l'évêque d'Autun que les premières œuvres de la restauration furent confiées : il frappa cette restauration de stérilité, et lui communiqua un germe de flétrissure et de mort (Chateaubr., Mém., t. 2, 1848, p. 516):
2. Même infécondité profonde et même besoin d'infécondité. Et ce même besoin profond de ne point être rassurés, sur les autres, sur eux-mêmes, tant qu'ils n'éprouvent pas ce bon sentiment d'infécondité. (...) cette constante épouvante qu'il n'y ait, qu'il ne vienne quelque part de la fécondité, qu'il ne se fasse, qu'il ne vienne, qu'il ne se fonde, qu'il ne naisse quelque vie, quelque race, quelque œuvre. Péguy, Argent,1913, p. 1111.
Prononc. et Orth. : [ε ̃fekɔ ̃dite]. Ac. 1694, 1718 infecondité, ensuite -fé-. Étymol. et Hist. 1. Ca 1380 « manque de fécondité » (Jean Lefèvre, Trad. La Vieille, p. 110 ds T.-L.); 2. 1690 « fait de ne pas produire (de l'homme, de son esprit) » (Fur.). Empr. au lat.infecunditas « infécondité, stérilité ». Fréq. abs. littér. : 12

Wiktionnaire

Nom commun

infécondité \ɛ̃.fe.kɔ̃.di.te\ féminin

  1. Manque de fécondité. Se dit surtout en parlant des terres.
    • L’infécondité des terres peut être corrigée par des engrais.
    • (Figuré) Infécondité de l’esprit, d’un génie.
  2. (Médecine vétérinaire) Pour les animaux c’est l’absence de mise bas avec un ou des nés vivants.
    • Beaucoup de cas assimilés à de l’infécondité sont en fait liés à la mortalité précoce et inapparente de l’embryon qui se désagrège dans l’utérus et est résorbé par la mère (résorption embryonnaire) : celle-ci, entre alors de nouveau en œstrus comme si elle n’avait pas été fécondée lors de l’intervention précédente. La femelle nécessite donc plusieurs saillies ou inséminations artificielles avant de mettre bas. — (Archie Hunter, Gerrit Uilenberg, Christian Meyer, et al., Santé animale, vol 1. Généralités, Coll. Agricultures tropicales en poche, Cirad/CTA/Karthala/MacMillan, 2006, page 119)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INFÉCONDITÉ. n. f.
Manque de fécondité. Il se dit surtout en parlant des Terres. L'infécondité des terres peut être corrigée par des engrais. Fig., Infécondité de l'esprit, d'un génie.

Littré (1872-1877)

INFÉCONDITÉ (in-fé-kon-di-té) s. f.
  • Manque de fécondité dans les animaux ou les végétaux. L'infécondité qui commence à se manifester ici, dès le second degré [chez les hybrides], doit être plus marquée au troisième, et si grande au quatrième, qu'elle est peut-être absolue, Buffon, Quadrup. t. VIII, p. 51.

    Manque de fécondité dans le sol. L'infécondité d'une terre.

HISTORIQUE

XVIe s. La multitude des poils… monstrent souvent la fecondité ou infecondité, Paré, XVIII, 44.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « infécondité »

(Date à préciser) Mot dérivé de infécond avec le suffixe -ité.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. infecunditatem, de infecundus, infécond.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « infécondité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
infécondité ɛ̃fekɔ̃dite

Citations contenant le mot « infécondité »

  • L’infécondité en élevage allaitant constitue une source de pertes économiques conséquente d’où la nécessité de la réalisation d’un bilan annuel de reproduction et son analyse (lire notre article précédent sur le sujet). Avec des femelles potentiellement fertiles, trois causes principales risquent d'entraîner une mauvaise fécondité du troupeau : le retard de la mise à la reproduction, l'infertilité des mâles et la non-observation des chaleurs dans le cas d'insémination artificielle. Ces facteurs peuvent être globalement imputés à la conduite de la reproduction. Dans d'autres circonstances, la non-fécondation résulte de troubles propres aux femelles. On parle alors plus spécifiquement d'infertilité. , Les causes de l’infécondité : quelques maladies, beaucoup de gestion du troupeau , Elevage - Pleinchamp
  • Selon une source, les ossements serviraient à fabriquer des remèdes traditionnels pouvant soigner des maux tels que l’infécondité, la cécité, combattre les mauvais sorts. Par ailleurs, ils conféreraient à leurs détenteurs des pouvoirs surnaturels. Seulement voilà, le 26 juin dernier, dans la localité de Foumban, département du Noun, région de l’Ouest Cameroun, deux jeunes âgés respectivement de 26 et 30 ans avaient été interpellés à Foumbot. Ils s’apprêtaient à livrer à un client 2 valises contenant cette matière appelée dans leur jargon « mercure rouge» ou «bois blanc». Afrik.com, Quand les jeunes Camerounais se lancent dans le trafic d’ossements humains !
  • Infécondité en élevage allaitant => Toute action préventive repose d'abord sur l'appréciation du degré d'infécondité initiale du troupeau en prenant en compte l'ensemble des critères définis précédemment. , Diagnostic et prévention de l’infécondité. Observer attentivement, agir rapidement , Elevage - Pleinchamp
  • Quand nous pensons à la fécondité des pays en développement, nous pensons trop vite au nombre moyen d’enfants par femme ou au taux de croissance de la population. Nous voyons alors des chiffres élevés. Mais aussi élevés soient-ils, ces chiffres cachent une réalité complexe et en premier lieu, des taux d’infécondité significatifs. The Conversation, Pays en développement : devenir mère, un défi bien plus difficile que ne le laissent croire les statistiques
  • Selon la dernière étude de l'Institut national d'études démographiques sur l'infécondité, parue en 2014, 13,5 % des femmes et 21 % des hommes nés entre 1961 et 1965 sont sans enfant. Une augmentation modérée pour les femmes (elles étaient 12 % dans les générations précédentes), mais significative pour les hommes : dans la génération née entre 1941 et 1945, seuls moins de 5 % sont restés sans descendance. Science-et-vie.com, Les Français ont-ils moins envie de faire des enfants ? - Science & Vie
  • A l'annonce du diagnostic d'infécondité, les hommes et les femmes désirant être parents se retrouvent bien souvent démunis et anéantis. Pour "France-Soir", le psychanalyste Rodolphe Oppenheimer prodigue ses conseils pour aider les couples concernés par ce traumatisme à surmonter cette épreuve. FranceSoir, Désir d'enfants: comment accepter son infécondité? (ou celle de son compagnon)
  • Si les chiffres de l'infertilité masculine sont stables, pourquoi les couples ont-ils de plus en plus de mal à avoir un enfant? L'infécondité des hommes persiste et les grossesses sont de plus en plus tardives. Il y a trente ans, l'âge moyen d'un premier accouchement était de 23 ans, contre 31 aujourd'hui, voire 34 à Paris. Ce double problème est à l'origine de l'infertilité des générations actuelles. C'est un vrai sujet d'inquiétude. leparisien.fr, L'infertilité croissante,«un vrai sujet d'inquiétude» - Le Parisien
  • L’intervalle moyen entre vêlages successifs est l’illustration la plus pratique de la fécondité d’une vache. La moyenne des IVV traduit la fécondité du troupeau, l’objectif étant d’avoir un IVV moyen de l’ordre de 365 à 370 jours. L’objectif est de 365 jours pour les multipares et 370 jours pour les primipares. Le pourcentage de primipares déterminera l’objectif du troupeau. Une moyenne supérieure à 380 jours est le premier indicateur d’infécondité. Cette moyenne est toutefois la résultante de situations très inégales. Elle peut parfois traduire, soit des intervalles individuels longs pour l’ensemble des vaches du troupeau soit des intervalles très longs (supérieurs à 390 jours) sur un certain nombre de vaches. Plus de 10 % des vaches avec des IVV supérieurs à 390 jours constitue un 2ème critère d’alerte. , Maîtrise de la reproduction en élevage allaitant : un impact économique conséquent , Elevage - Pleinchamp
  • En 1900, près d’une Européenne sur quatre n’avait pas d’enfant. Croissance économique, protection sociale et politiques natalistes avaient contribué à ramener ce taux à une sur dix au milieu du siècle dernier. Depuis, l’infécondité progresse de nouveau. Elle est de plus en plus souvent volontaire, en particulier dans les villes et chez les plus diplômées. Le Monde diplomatique, Grève des ventres pour le climat, par Léa Ducré (Le Monde diplomatique, octobre 2019)
  • Le rôle de l’infécondité Cercle des Epargnants, Le rôle de la fécondité dans l’équilibre du système de retraite - Cercle des Epargnants

Traductions du mot « infécondité »

Langue Traduction
Anglais infertility
Espagnol esterilidad
Italien infertilità
Allemand unfruchtbarkeit
Chinois 不孕症
Arabe العقم
Portugais infertilidade
Russe бесплодие
Japonais 不妊
Basque antzutasuna
Corse infertilità
Source : Google Translate API

Synonymes de « infécondité »

Source : synonymes de infécondité sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « infécondité »

Partager