La langue française

Inaliénable

Sommaire

  • Définitions du mot inaliénable
  • Étymologie de « inaliénable »
  • Phonétique de « inaliénable »
  • Citations contenant le mot « inaliénable »
  • Traductions du mot « inaliénable »
  • Synonymes de « inaliénable »

Définitions du mot « inaliénable »

Trésor de la Langue Française informatisé

INALIÉNABLE, adj.

A. − DR. [En parlant d'un bien matériel] Qui ne peut être aliéné (v. aliéner I A 1); qui ne peut être cédé, tant à titre gratuit qu'onéreux, ni grevé de droits réels. Majorat, propriété, terres inaliénable(s); décret qui rend qqc. inaliénable. La loi politique qui déclare inaliénables les domaines du chef de l'État, lorsqu'il est perpétuel, est une loi d'administration en harmonie parfaite avec la loi constitutive du pouvoir (Bonald, Législ. primit., t. 2, 1802, p. 38).Les immeubles constitués en dot (...) ne sont point inaliénables. Néanmoins ils ne peuvent être aliénés sans le consentement du mari, et, à son refus, sans l'autorisation de la justice (Code civil,1804, art. 1535, p. 284).Elle implora sa mère, de qui elle obtint un capital de trois mille livres (...), mais ce titre était inaliénable, et comme elle avait besoin d'argent liquide, elle eut l'idée d'écrire à Lady Byron (Maurois, Byron, t. 2, 1930, p. 319).
B. − Cour., au fig. Qui ne peut être retiré, ôté; qui appartient de manière intangible à quelqu'un, à quelque chose. Bonheur, dignité, principe, qualité inaliénable. Quelques hommes (...) révélèrent aux peuples cette grande vérité, que leur liberté est un bien inaliénable (Condorcet, Esq. tabl. hist.,1794, p. 130).Selon moi, une philosophie est (...) chose assez rigoureusement personnelle; chose donc, intransmissible, inaliénable (Valéry, Variété V,1944, p. 98) :
Nous sommes (...) à la merci d'une puissance qui ne connaît pas de merci. Et rien ne me paraît plus vain qu'une révolte impuissante (...). J'estime que mieux vaut alors filer doux. Je ne parlerais sans doute pas ainsi, si je ne croyais toutes les valeurs auxquelles je tiens, parfaitement inaliénables; si je ne savais que la force ne peut rien contre elles. Gide, Journal,1941, p. 77.
REM. 1.
Inaliénation, subst. fém.,dr. État de ce qui n'est pas aliéné (Littré; dict. xxes.).
2.
Inaliénablement, adv.,dr. D'une manière inaliénable. Elle [la copropriété des moyens de travail] devrait servir à donner un titre et une garantie sociale à la mise en valeur de ce qui est foncièrement et inaliénablement la propriété du travailleur (Maritain, Human. intégr.,1936, p. 202).
3.
Inaliéné, -ée, adj.,dr. ,,Qui n'a pas été aliéné, distrait par vente ou donation`` (Littré). Biens inaliénés (Besch. 1845); droit inaliéné (Lar. 19e-Lar. encyclop., Lexis 1975); patrimoine inaliéné (Lar. Lang. fr.).
Prononc. et Orth. : [inaljenabl̥]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1539 (Édit ds Isambert, Recueil gén. des anc. lois fr., t. 12, p. 568). Dér. de aliénable*; préf. in-1*; cf. le lat. tardif inalienabilis. Fréq. abs. littér. : 100.
DÉR.
Inaliénabilité, subst. fém.,dr. Caractère de ce qui est inaliénable (v. ce mot A), de ce dont on ne peut perdre la propriété. Inaliénabilité des domaines (de la couronne), du fonds dotal, social. Tant que la loi et les mœurs font de l'inaliénabilité et de l'indivision de la propriété immobilière une stricte obligation, les conditions nécessaires à l'apparition de la division du travail ne sont pas nées (Durkheim, Divis. trav.,1893, p. 269).L'inaliénabilité entraîne en principe l'insaisissabilité et souvent l'imprescriptibilité du bien (Cap.1936).[inaljenabilite]. Att. ds Ac. dep. 1798. 1reattest. 1722 (La Houssaye, Mém. II, 235 ds DG); de inaliénable, suff. -ité*.
BBG. Gohin 1903, p. 252 (s.v. inaliénablement); p. 272 (s.v. inaliénabilité).

Wiktionnaire

Adjectif

inaliénable \i.na.lje.nabl\ masculin et féminin identiques

  1. (Droit) Qui ne peut s’aliéner. Qui ne peut être enlevé.
    • Les Représentants du Peuple Français [...] ont résolu d'exposer, dans une Déclaration solennelle, les droits naturels, inaliénables et sacrés de l'Homme. — (Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789).
    • Laissons donc les grands propriétaires anglais avec leurs immenses fortunes et leurs immenses propriétés inaliénables, faire des choses qu’il est impossible de mettre en pratique chez nous. — (Jean Déhès, Essai sur l’amélioration des races chevalines de la France, École impériale vétérinaire de Toulouse, Thèse de médecine vétérinaire, 1868)
  2. (Linguistique) D’une possession grammaticale dans laquelle le possédé est inséparablement lié au possesseur, le possédé étant le plus souvent une partie du corps ou un lien de parenté. Dans certaines langues, le nom inaliénable doit avoir toujours un affixe exprimant le possesseur.
    • En koyukon, entseyh (nez) est un nom inaliénable ne pouvant se rencontrer isolément. On trouvera par exemple bentseyh (be + entseyh) pour dire mon nez.
    • On sait que les structures grammaticales qui traduisent une relation intrinsèque de possession inaliénable de manière distinctes ne sont pas universelles. — (Marie-Thérèse Vinet & Huijun Zhou, La possession inaliénable en chinois mandarin et en français, page 161)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INALIÉNABLE. adj. des deux genres
. T. de Droit. Qui ne peut s'aliéner. Le domaine public est inaliénable. Les biens dotaux sont inaliénables.

Littré (1872-1877)

INALIÉNABLE (i-na-li-é-na-bl') adj.
  • Qui ne peut être aliéné, vendu ou donné. Des domaines inaliénables. Le domaine de l'État est inaliénable. Le domaine des empereurs romains étant autrefois inaliénable, c'était le sacré domaine ; les barbares vinrent, et il fut très aliéné, Voltaire, Dict. phil. Inaliénation.

    Fig. L'honneur est un bien inaliénable dont chacun se doit répondre à soi-même, Bourdaloue, Dim. de la Quinquag. Dominic. t. I, p. 475. C'est un droit inaliénable que la vertu a sur le cœur, Massillon, Avent, Bonh.

HISTORIQUE

XVIe s. Estant le bien de l'Eglise inalienable, Condé, Mémoires, 701.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « inaliénable »

In… 1, aliéner.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) Composé de aliénable et de in-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « inaliénable »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
inaliénable ɛ̃alienabl

Citations contenant le mot « inaliénable »

  • Droits d’auteur, culture et onanisme sont inaliénables, on peut même en jouir en prison. De José Artur
  • Rater sa vie est un droit inaliénable. De Jean-Pierre Jeunet / Le fabuleux destin d’Amélie Poulain
  • On voit ce qu'on peut voir, on vit ce qu'on peut vivre : c'est déjà beaucoup, c'est de l'infini palpable, concret, inaliénable, vivre aujourd'hui, c'est déjà n'être pas mort. De Jean-Pierre Guay / Mise en liberté
  • L’État disposant d’éléments concluants pour revendiquer cette œuvre, le Conseil d’État a confirmé par une décision du 21 juin 2018 l’appartenance du Pleurant 17 au domaine public, inaliénable et imprescriptible.  , Le pleurant 17 restitué à la ville de Dijon
  • Mais cette loi va-t-elle ouvrir le droit à la restitution d’œuvres à tous les pays qui en feront la demande auprès de la France ? La réponse est « non » car il n’existe pas de loi générale qui revient sur le caractère inaliénable des objets exposés dans les musées. Dans le projet de loi qui sera présenté à l’Assemblée nationale, c’est la loi spécifique de sortie de collection qui a été retenue.  « Le président préfère procéder au cas par cas », défend l’Élysée. JeuneAfrique.com, La France acte la restitution d’objets d’art au Sénégal et au Bénin – Jeune Afrique
  • Pékin exerce un contrôle draconien sur l’accès au Tibet, région qu’elle considère comme une partie inaliénable de la Chine depuis son annexion en 1951. La Presse, Washington va sanctionner des responsables chinois impliqués dans la répression tibétaine
  • L'Organisation des Nations Unies n'a cependant, jusqu'à présent, pas réussi à mettre exécution le plan de règlement pour lequel elle a été créée cette mission, à savoir l'organisation d'un référendum libre et équitable par lequel le peuple du Sahara occidental pourrait exercer son droit inaliénable à l'autodétermination et à l'indépendance, mettant ainsi fin à la décolonisation de la dernière colonie en Afrique". Sahara Press Service, Conflit au Sahara occidental: l'échec de l'ONU face aux actions "annexionnistes" du Maroc a sérieusement "miné sa crédibilité" | Sahara Press Service
  • Fait anecdotique, mais pour le moins insolite, c’est l’édit de Moulin (1566) qui régit toujours la gestion des cavités. Il établit notamment que le domaine public est inaliénable, la cavité souterraine faisant partie intégrante du domaine public, sauf à prouver que cette cavité a été creusée avant ce fameux édit… En résumé, les routes départementales étant compétences du Département, c’est à la collectivité d’assurer la bonne santé des cavités présentes en dessous de celles-ci ! , Comment sont entretenus les 11 km de cavités sous le réseau routier départemental ? - Maine-et-Loire (49)
  • "Nous devons assurer une action constante qui garantisse le droit inaliénable à l'autodétermination du peuple du Sahara occidental", a-t-elle insisté. Sahara Press Service, Des appels pour une action de solidarité internationale en faveur des réfugiés sahraouis | Sahara Press Service
  • Sergueï Lepnoukhov, un juriste moscovite de 47 ans, ne décolérait pas. « Il ne faut pas toucher à la Constitution, elle doit être inaliénable (…) mais [Poutine] veut s’accaparer le pouvoir, alors il s’est trouvé une porte dérobée. C’est honteux et malheureux. » , Russie : Vladimir Poutine autorisé à se maintenir au pouvoir jusqu'en 2036

Traductions du mot « inaliénable »

Langue Traduction
Anglais inalienable
Espagnol inalienable
Italien inalienabile
Allemand unveräußerlich
Chinois 不可剥夺的
Arabe غير قابل للتصرف
Portugais inalienável
Russe неотъемлемый
Japonais 不可譲
Basque utziezin
Corse inalienable
Source : Google Translate API

Synonymes de « inaliénable »

Source : synonymes de inaliénable sur lebonsynonyme.fr
Partager