La langue française

Idiome

Sommaire

  • Définitions du mot idiome
  • Étymologie de « idiome »
  • Phonétique de « idiome »
  • Citations contenant le mot « idiome »
  • Traductions du mot « idiome »
  • Synonymes de « idiome »

Définitions du mot idiome

Trésor de la Langue Française informatisé

IDIOME, subst. masc.

A. − Langue propre à une communauté, généralement une nation, un peuple. L'idiome anglais, français, maternel, national; les idiomes indo-européens. L'hébreu renfermé dans le sépher de Moïse est le pur idiome des antiques Égyptiens (P. Leroux, Humanité, t. 2, 1840, p. 512).En Europe, l'ancien slavon, le tudesque, le gothique, le normannique se retrouvent au-dessous des idiomes slaves et germaniques (Renan, Avenir sc.,1890, p. 206) :
1. ... quel extravagant mélange de races et d'idiomes représenta l'armée française de 1939-1940. Dans mes casiers, il y avait des Polonais, des Italiens, des Russes blancs, des Turcs, des Espagnols, des Hongrois... Ambrière, Gdes vac.,1946, p. 100.
LING. Ensemble des moyens d'expression d'une communauté considéré dans sa spécificité. La vie linguistique d'un idiome. Le terme d'idiome désigne fort justement la langue comme reflétant les traits propres d'une communauté (Saussure, Ling. gén.,1916, p. 261).
B. − Usage linguistique propre à une région, à une province, à un groupe social, indépendamment d'une structure politique, administrative ou nationale. L'idiome provençal, toscan. Un poëte qui crée une langue d'un idiome comme Pétrarque a créé l'italien (Lamart., Cours litt.,1859, p. 234).L'idiome chananéen est devenu la langue sacrée par excellence (Weill, Judaïsme,1931, p. 145) :
2. ... dans un style puisant à tous les dialectes, empruntant des expressions à toutes les langues charriées dans Rome, (...) faisant parler à chacun son idiome : aux affranchis, sans éducation, le latin populacier, l'argot de la rue; aux étrangers leur patois barbare, mâtiné d'africain, de syrien et de grec... Huysmans, À rebours,1884, p. 41.
P. ext. Manière de s'exprimer propre à une personne, à une époque, à un domaine, à un groupe de personnes, d'initiés, de spécialistes. L'idiome hippique, littéraire, poétique, scientifique; l'idiome d'une caste, des enfants. Honteux et timide, ne sachant point l'idiome des salons (Balzac, Peau chagr.,1831, p. 83).Cette imitation sans choix qu'on appelle, dans l'idiome du jour, le réalisme (Ch. Blanc, Gramm. arts dessin,1876, p. 18) :
3. Il [le commandant] lui parlait toujours un idiome de jeunes mariés, un argot inventé, un patois de nourrice que la jument comprenait parfaitement... Morand, Extrav.,1936, p. 27.
Au fig. Moyen d'expression autre que le langage. L'idiome de la musique, des nombres. On a vu que nos sens sont des idiomes, dont quatre sont spéciaux et le dernier général (Taine, Intellig., t. 1, 1870, p. 235).Ce qui lui importe [à Monticelli], (...) c'est la couleur, et son mystérieux idiome (Mauclair, De Watteau à Whistler,1905, p. 181).
Prononc. et Orth. : [idjo:m]. Att. ds Ac. dep. 1694. Fér. Crit. t. 2 1787 propose d'écrire idiôme. Étymol. et Hist. 1. 1558 « langage particulier à une région » (B. des Périers, Nouvelles récréations, éd. P. Jourda, nouvelle XIV, p. 402); 2. 1611 « ce qui est particulier à une langue » (Cotgr.). Empr. au b. lat.idioma, gr. ι ̓ δ ι ́ ω μ α, α τ ο ς « propriété » et « particularité de style », également attesté en b. lat. au sens de « langue particulière » (615 ds Latham). Fréq. abs. littér. : 250. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 553, b) 436; xxes. : a) 353, b) 144. Bbg. Militz (H.-M.). Zur gegenwärtigen Problematik der Phraseologie. Beitr. rom. Philol. 1972, t. 11, p. 102.

Wiktionnaire

Nom commun

idiome \i.djom\ masculin

  1. Langue propre à une nation.
    • L’idiome qu’elle emploie est celui de l’église, de la science, des affaires ; et l’on peut dire que la littérature latine, au moyen âge, est une littérature morte dans une langue vivante. — (Jean-Jacques Ampère, La Littérature française dans ses rapports avec les littératures étrangères au Moyen Âge, Revue des Deux Mondes, 1833, tome 1)
    • Personne de nous ne comprend un mot d’esquimau. Inutile d'ajouter que pour leur part nos deux naturels n'ont aucune idée d’un idiome européen. — (Charles-Edmond Chojecki, Voyage dans les Mers du Nord à bord de la corvette La Reine Hortense, Paris : Michel Lévy frères, 1857, Cambridge University Press, 2012, p.236)
    • De larges idiomes communs, comme le latin, font alors place à une diversité des langues, caractéristique d’un monde enraciné. — (Joseph Morsel et al., L’Histoire (du Moyen Âge) est un sport de combat…, 2007)
  2. (Linguistique)(Par extension) Langage particulier d’une province ou d’un groupe humain.
    • […] dans ce pays, jamais un outlaw ne se sert de l’idiome dans lequel tu viens de me parler. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Il faudrait écrire un livre si l’on voulait entrer dans le détail des considérations philologiques qui plaident pour un développement sérieux des études relatives aux idiomes populaires répandus sur toute la surface du domaine français. — (E. de Chambure, Glossaire du Morvan, Paris, H. Champion & Autun, Dejussieu père & fils, 1878, p.XIX)
    • Les Féroésiens parlent un idiome qui se rapproche beaucoup plus de l’islandais que du danois. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, page 36)
  3. (Figuré) Mode de communication qui n'a pas la nature du langage.
    • Forcément, […], le Moyen Age, devait suivre la tradition révélée du Christ et s’exprimer dans un idiome symbolique lorsqu’il s’agissait surtout de parler de cet Esprit, de cette Essence, de cet Être incompréhensible et sans nom qu’est notre Dieu. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

IDIOME. n. m.
Langue propre à une nation. L'idiome français. L'idiome espagnol. Il désigne, par extension, le Langage particulier d'une province. L'idiome gascon. L'idiome provençal. L'idiome alsacien.

Littré (1872-1877)

IDIOME (i-di-ô-m') s. m.
  • 1Caractère propre ; sens étymologique qui n'est conservé qu'en termes de théologie : ce qui est propre à une des natures de Jésus-Christ. Communication d'idiomes dans Jésus-Christ.
  • 2Ce qui est particulier à une langue, sens du latin idioma, et qui est tombé en désuétude. Les peuples les traduisaient [les noms des rois d'Orient] ou les prononçaient différemment, selon les divers idiomes de chaque langue, Bossuet, Hist. I, 7.
  • 3Langue d'un peuple considérée dans ses caractères spéciaux. L'idiome français. L'idiome allemand. De quelle langue voulez-vous vous servir avec moi… je vous dis, de quel idiome, de quel langage ? Molière, Mar. forcé, c. Serait-il vrai que ce déclin des idiomes, certainement inévitable, soit toujours également rapide, que rien ne puisse retarder la décadence, et qu'elle n'ait pas des stations et des retours ? Villemain, Dict. de l'Acad. préface, p. X.

    Dans l'ancienne Église, les trois idiomes par excellence, celui des Juifs, celui des Grecs et celui des Latins, parce qu'ils figuraient seuls sur l'écriteau de la croix.

    Par extension. Le langage particulier d'une province. L'idiome bourguignon. L'idiome picard.

HISTORIQUE

XVe s. Je crois aussi que la liberté à chascun de dissiper une parole si religieuse et importante [celle des Saintes Écritures] à tant de sortes d'idiomes a beaucoup plus de dangier que d'utilité, Montaigne, I, 399.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

IDIOME, s. f. (Gram.) variétés d’une langue propres à quelques contrées ; d’où l’on voit qu’idiome est synonyme à dialecte ; ainsi nous avons l’idiome gascon, l’idiome provençal, l’idiome champenois : on lui donne quelquefois la même étendue qu’à langue. Servez-vous de l’idiome que vous aimerez le mieux, je vous répondrai.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « idiome »

Du latin idioma.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. idioma, de ἰδίωμα, chose propre, spéciale, de ἴδιος, propre, spécial.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « idiome »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
idiome idjom

Citations contenant le mot « idiome »

  • Le français : idiome idéal pour traduire délicatement des sentiments équivoques. De Emil Michel Cioran / Aveux et anathèmes
  • Les têtes se forment sur les langages, les pensées prennent la teinte des idiomes, l'esprit, en chaque langue, a sa forme particulière. De Jean-Jacques Rousseau / Emile ou de l’éducation
  • D’ordinaire, chaque été, le domaine de Boisbuchet a des allures de tour de Babel. On y parle l’anglais, l’espagnol, l’italien ou le portugais en fonction de l’idiome pratiqué par les stagiaires en provenance de toute la planète. Cette année, à cause de l’épidémie de Covid-19, l’incroyable et vaste (150 hectares) domaine dédié au design et à l’architecture en pleine nature bruissera un peu moins qu’à l’accoutumée. SudOuest.fr, Architecture et design : Tour du monde en 80 objets au domaine de Boisbuchet
  • Parce qu’il y a dans ces enregistrements la trace d’une interdépendance, d’un partage inconscient, entre de véritables virtuoses et citoyens du monde qui ne se connaissent pas forcément, mais qui font fi des barrières de styles et s’amusent à croiser les genres et les idiomes. Cette manne artistique n’aurait jamais pu nous être offerte aujourd’hui sans l’acharnement d’un indécrottable collectionneur berlinois, Jannis Stürtz, créateur du label Habibi Funk et farfouilleur de pépites musicales improbables. RFI Musique, Le Jazz de Joe : Sharhabil Ahmed – RFI Musique
  • «C’est une langue bien difficile que le français. A peine écrit-on depuis quarante-cinq ans qu’on commence à s’en apercevoir.» Colette ne croyait pas si bien dire! Conjugaison, grammaire, orthographe… Notre idiome est quelque peu pernicieux. Si un mot répond à une règle, le suivant peut en suivre une autre, bien différente. Le Figaro.fr, Répondrez-vous correctement à ces questions de langue française?
  • C'est devenu un exercice familier des philosophies animalistes et environnementalistes que de procéder à une série de décentrements ou d'extension de la communauté morale. Les mots en « isme » dont les philosophes sont réputés friands ne manquent pas pour décrire les résultats de cette entreprise : anthropocentrisme, zoocentrisme, pathocentrisme, biocentrisme, écocentrisme sont les plus connus. Ils ont fini, tant bien que mal, par s'incorporer dans le langage non-philosophique où, combinés avec d'autres mots en « isme » désignant des préjugés relatifs à l'échelle des êtres ou aux degrés de la vie organique, ils font éventuellement figure d'invective. Ainsi, on parlera de spécisme ou de chauvinisme anthropocentré pour (dis)qualifier des posture jugées discriminatoires. Florence Burgat  philosophe, directrice de recherches à l'INRAE et affectée aux Archives Husserl (ENS Paris) connaît bien ces débats mais va, en quelque sorte, les contourner. Selon elle, on ne saurait englober dans une même communauté tous les vivants pas plus qu'on ne pourrait appliquer les mêmes procédures épistémiques pour parvenir à les connaître ni élaborer les mêmes normes pour en évaluer et en encadrer l'usage. Une frontière doit être tracée. Mais le découpage communément admis : être humain comme animal rationnel d'un côté, vivants seulement vivants de l'autre, lui semble inadéquat. Il est nécessaire, à cause de certaines caractéristiques du vivre qui est le leur, de regrouper les êtres humains et les animaux et considérer que les plantes, dont la vie relève d'autres catégories, constitue - au sein des vivants, bien entendu, pas au sein de l'être en général - leur radicale altérité. Pour employer un idiome qui n'est pas le sien, FB refuse donc une posture biocentrée, tout comme elle refuse une posture écocentrée. Mais il ne s'agit encore que de coordonnées sur une carte des controverses. Ce qui est intéressant, pour saisir les enjeux de l'ouvrage, c'est de comprendre la démarche de son auteur et d'apprécier ce qui a mis en route sa réflexion. , En quel sens la rose est sans pourquoi ? - Nonfiction.fr le portail des livres et des idées
  • Il est vrai que le verbe "aller" est très irrégulier ! On peut dire même que c’est le plus irrégulier de tous – enfin, il y a match nul avec le verbe être. Ça ne pose que peu de problèmes à ceux dont le français est la langue maternelle, mais pour un valeureux étranger qui essaie d’apprivoiser notre idiome capricieux, c’est un sérieux casse-tête !  RTL.fr, Pourquoi le verbe "aller" est si compliqué à conjuguer
  • Pourquoi le Louvre ne se dote pas d’un tel patronage ?Nous le faisons. Notre fonds de dotation atteint déjà 250 millions d’euros. Il nous verse cette année environ 6 millions. C’est un début. Mais les questions financières n’étaient pas une priorité par le passé. Le modèle français repose sur l’idée que la plupart des musées sont dirigés par des historiens d’art. Ce qui est une bonne chose, à mon avis. Même si cela demande de s’adapter. Je me rappelle que, dans les premiers temps à la tête du musée, aux réunions du conseil d’administration du fonds de dotation, certains termes financiers sonnaient pour moi comme l’étrusque pour eux. Sauf que, moi, j’ai appris leur langue, tandis qu’ils restent un peu sourds à ce vieil idiome. Par ailleurs, nous trouvons aussi par nous-mêmes des ressources nouvelles. Non pas seulement grâce à des produits dérivés, mais par la vente de licences de marque auprès de sociétés qui partagent avec le Louvre des valeurs communes à propos de savoir-faire, de métiers d’art, d’artisanat de luxe… , Jean-Luc Martinez : "Depuis 5 ans, le Louvre a tout connu !"
  • C'est un drôle de nom pour une drôle de langue, ignorée de tous ou presque et pourtant tout à fait passionnante à observer. Les "parlers du Croissant" constituent en France une manière d'étrangeté, un idiome constitué sur un fond occitan avec une forte influence du français. La conjugaison, l'essentiel du vocabulaire, les marques du pluriel ? En oc. La prononciation, le lexique moderne ? En français. Chanter se dit ainsi chantar ; cheval chevau ; oie auche.   LExpress.fr, Les mystérieux "parlers du Croissant" - L'Express

Traductions du mot « idiome »

Langue Traduction
Anglais idiom
Espagnol idioma
Italien idioma
Allemand idiom
Chinois 成语
Arabe لغة. مثل
Portugais idioma
Russe идиома
Japonais 熟語
Basque idiom
Corse idioma
Source : Google Translate API

Synonymes de « idiome »

Source : synonymes de idiome sur lebonsynonyme.fr
Partager