La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « humus »

Humus

Définitions de « humus »

Trésor de la Langue Française informatisé

HUMUS, subst. masc.

Terre brune noirâtre provenant de la décomposition de débris végétaux et/ou animaux dans le sol et qui contribue à sa fertilité. Synon. terre végétale.Couche d'humus; terre pauvre/riche en humus. Au fond du val, (...) des pâturages d'herbe drue avaient poussé avec cette opulence lourde des végétations nourries par l'humus noir des terrains d'alluvion (Moselly, Terres lorr.,1907, p. 207).L'odeur de l'humus était joyeuse et anisée (Giono, Eau vive,1943, p. 70) :
... Le mot inhumer veut dire déposer un corps dans l'humus. Cette couche superficielle, qui n'a guère dans nos contrées plus d'un pied de profondeur, est formée des débris de fossiles, et surtout de végétaux, dont elle est à la fois le tombeau et le berceau. Bern. de St-P., Harm. nat.,1814, p. 237.
PÉDOL. Colloïde organique du sol (de couleur foncée), relativement stable et résistant à l'action microbienne, provenant de la décomposition de la matière organique fraîche par l'action de bactéries ou d'autres organismes vivants. Dans les montagnes humides, la richesse en humus est telle que les effets de la nature de la roche mère sont effacés par le temps : l'acidification est un phénomène général même sur les sols développés sur roche-mère calcaire (Wolkowitsch, Élev.,1966, p. 99).
Humus acide/brut. Accumulation à la surface du sol minéral de matériaux organiques légèrement décomposés et à réaction acide (d'apr. Métro 1975). Dans les sols dégradés l'humus se décompose très lentement, il devient un humus brut acide qui forme une épaisse couche superficielle que l'on appelle « l'horizon AO ». Sa décomposition produit des éléments solubles très acides (Cochet, Bois,1963, p. 48).
Humus doux. Type d'humus qui provient de la décomposition complète des substances organiques, généralement saturé en base et à minéralisation rapide (d'apr. Villen. 1974). [L']humus doux forestier (...) résulte d'une décomposition rapide en milieu aéré (Plais.-Caill.1958).
Au fig. et p. métaph. La faute n'est-elle pas l'humus même de la vertu? Ne convient-il pas de pécher, avec mesure sans doute, (...) pour rétablir l'équilibre et faire jouer les contrastes révélateurs? (Duhamel, Journ. Salav.,1927, p. 84).Ces mots durs et noirs, (...) même aujourd'hui (...) gardent leur opacité : c'est l'humus de ma mémoire (Sartre, Mots,1964, p. 38).
REM. 1.
Humicole, adj.Qui vit et se développe sur les sols riches en humus (d'apr. Plais.-Caill. 1958).
2.
Humifère, adj.[En parlant d'une terre] Qui est riche en humus. Sol, terrain humifère, fortement humifère. Enfouissement (...) hors de portée des racines des couches humifères superficielles (Levadoux, Vigne,1961, p. 97).
3.
Humification, subst. fém.Transformation de la matière organique en humus. Des modes de l'humification dépend (...) l'évolution de toutes les couches inférieures du sol (Plais.-Caill.1958).
4.
Humine, subst. fém.Un des constituants (non acide) de l'humus (d'apr. Plais.-Caill. 1958).
Prononc. et Orth. : [ymys]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1765 (Encyclop. t. 8). Empr. au lat.humus « sol, terre ». Fréq. abs. littér. : 98.
DÉR.
Humique, adj.Qui a rapport à l'humus; qui contient de l'humus. Matière, produit, sol humique. Les éléments végétaux encore discernables sont noyés dans une substance amorphe, humique (Lapparent, Abr. géol.,1886, p. 201).Tous les charbons humiques (...) sont des tourbes évoluées (E. Schneider, Charbon,1945, p. 273).[ymik] 1reattest. 1834 (A.-J.-L. Jourdan, Dict. (...) des termes usités dans les sc. nat., I, 606 : acide humique); de humus, suff. -ique*.

Wiktionnaire

Nom commun - français

humus \y.mys\ masculin

  1. (Jardinage) Terre végétale.
    • Les jours filent clairs parmi le friselis des feuilles, le froufroutement des brises, les odeurs âpres des humus, le parfum des sèves, entouré d’oiseaux et d’abeilles. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  2. (Pédologie) Couche supérieure du sol créée, entretenue et modifiée par la décomposition de la matière organique, principalement par l'action combinée des animaux, des bactéries et des champignons du sol.
    • À la rigueur on peut voir des liens entre une plante herbacée et un arbre de la forêt. Il est possible que l’humus produit par les feuilles de Conifères conviennent à ces plantes, mais l’inverse est insoutenable. — (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, page 121)
    • La podzolisation est essentiellement un processus d’altération chimique intense des éléments silicatés, se produisant sous l’action de cet humus brut et libérant des sesquioxydes. — (Philippe Duchaufour, Précis de pédologie, p. 286, Masson, 1965)
    • Ces gens qui pendant des siècles ont remué la terre et collaboré avec les saisons ont disparu aussi complètement que le bétail qu’ils menaient paître et que les feuilles mortes dont ils faisaient de l’humus. — (Marguerite Yourcenar, Archives du Nord, Gallimard, 1977, page 165)
    • Dans cette terre riche en humus et en azote et qui n'avait pas vu le soleil depuis six ans, c'était bien le diable si l'orge ne faisait pas merveille. — (Claude Michelet, L'appel des engoulevents: Des grives aux loups, Éditions Robert Laffont, 1990, chapitre 2)
    • L’humus qui, lié aux argiles, contribue à la qualité de la structure des sols et à leur fertilité, résulte de la transformation de la matière organique. C’est un produit composite, chimiquement mal défini, et les détails de sa formation sont encore imparfaitement connus. — (Pierre Davet, Vie microbienne du sol et production végétale, Éditions Quae, 1996, page 143)
    • Le parcours n’avait guère d’intérêt, hormis pour ceux qui s’intéresseraient au processus de transformation des feuilles mortes en humus – ce qui avait été mon cas par le passé, il y a maintenant plus de vingt ans, j’avais même effectué différents calculs sur la quantité d’humus produite en fonction de la densité de la couverture forestière. — (Michel Houellebecq, Sérotonine, Flammarion, 2019, page 283)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HUMUS. (On prononce l'S.) n. m.
T. didactique emprunté du latin. Terre végétale. Une couche d'humus. L'humus est ordinairement en plus grande quantité dans les vallées que sur les lieux élevés.

Littré (1872-1877)

HUMUS (u-mus') s. m.
  • 1Terre végétale. Une couche épaisse d'humus.
  • 2 Terme de chimie. Matière brune peu soluble dans l'eau, soluble dans les alcalis, provenant de la décomposition et de la combustion lente des substances organiques dans le sol ou à sa surface.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

HUMUS, (Hist. nat.) les Naturalistes empruntent souvent ce mot latin, même en françois, pour désigner le terreau, la terre des jardins, ou la terre formée par la décomposition des végétaux ; c’est la terre brune ou noirâtre qui est à la surface de la terre. Voyez Terre végétable & Terreau.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « humus »

Du latin humus (« sol, terre »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. humus, terre. Ce mot, qu'on a assimilé avec le sanscrit bhûmî, terre, et qui ne peut y être assimilé à cause que u est long dans bhûmî et bref dans hŭmus, est rattaché par Curtius au grec χαμαὶ, à terre, locatif d'un substantif hors d'usage qui a signifié terre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « humus »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
humus ymys

Citations contenant le mot « humus »

  • 2 - La forme d’humus (Ensemble des matières organiques se trouvant dans la couche superficielle d'un sol) afin de mieux comprendre l’activité biologique d’un sol  , For-Eval : Une application mobile pour la gestion durable des sols en forêt - Médiaterre
  • Entre les deux, des promenades à boucler en une à trois heures, dans l’humus et le craquement des forêts, les zones humides paradis d’une faune timide ou le vent doux du plateau. Ici, on vient pour faire sa première randonnée en VTT autour de l’abbaye de Villers-Bettnach ou méditer le long d’une ancienne voie ferrée. Le circuit des châteaux, entre Pange et Maizeroy, rappelle la richesse du patrimoine historique. , Culture - Loisirs | Des randonnées entre forêts et châteaux aux portes de Metz
  • L’humus peut se définir comme l’ensemble des matières organiques décomposées (organique = contenant du carbone, souvent issu d'organismes vivants) présentes dans le sol, sous forme plus ou moins élaborée. En pratique, l’humus est une matière noire, grumeleuse, humide au toucher ; il se trouve essentiellement près de la surface du sol. Un sol riche en humus, ou sol humifère, est donc généralement de couleur foncée, frais, riche et meuble, tandis qu’un sol peu humifère est souvent clair, friable, rapidement sec, sensible au compactage et plutôt pauvre (il existe cependant des exceptions : on peut très bien avoir un sol clair et riche, ou brun et pauvre). , Humus : Définition, Rôles et Intérêts pour les Plantes
  • Le sol de votre jardin est un milieu particulièrement complexe, constitué de différents éléments qui sont complémentaires et dont les interactions sont indispensables : matières minérales, organismes vivants et humus. C’est ce dernier qui rend le sol fertile. Binette & Jardin, L’humus, base de la fertilité du sol

Images d'illustration du mot « humus »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « humus »

Langue Traduction
Anglais humus
Espagnol humus
Italien humus
Allemand humus
Chinois 腐殖质
Arabe الدبال
Portugais húmus
Russe гумус
Japonais 腐植
Basque humus
Corse humus
Source : Google Translate API

Synonymes de « humus »

Source : synonymes de humus sur lebonsynonyme.fr

Humus

Retour au sommaire ➦

Partager