La langue française

Horrifier

Définitions du mot « horrifier »

Trésor de la Langue Française informatisé

HORRIFIER, verbe trans.

A. − [Le compl. désigne un animé, ou p. méton., un de ses attributs] Frapper, remplir d'horreur, d'effroi. Synon. épouvanter (v. ce mot A), terrifier.Atrocité, inhumanité qui horrifie qqn. Je la vois pour la seconde fois et sa beauté a quelque chose qui m'horrifie (...) l'amour qu'on lui porte m'a toujours semblé un amour de nécrophile (Green, Journal,1939, p. 202).La démocratie horrifiait partout la bourgeoisie (Lefebvre, Révol. fr.,1963, p. 614).
[P. allus. littér. aux Pensées de Pascal] Heureusement, car mon âme, horrifiée d'infini, a maintenant ses pores, hélas! désagrégés, remplis de la douce essence (Mallarmé, Corresp.,1868, p. 269).
B. − P. ext. et p. exagér., gén. au passif. Remplir d'indignation et de stupeur. Synon. choquer, scandaliser.Tout ce débraillé judéo-latin (extérieur) qui horrifie et fascine le décent nordique (Montherl., Lépreuses,1939, p. 1507).On est horrifié par l'aspect rébarbatif et incompréhensible, pour les non initiés, des communications (Marin, Ét. ethn.,1954, p. 7) :
Le médecin hollandais (...) a conservé la collection complète des articles se rapportant à ce scandale sans précédent dans une île où, jusqu'à ce jour, on laissait chacun vivre comme il lui plaisait. Des missionnaires horrifiés ont fait du raffut... Gide, Carnets Égypte,1939, p. 1059.
C. − Littér., rare. Rendre horrible. Le poète mêle sinistrement la nature à ses tableaux pour les agrandir et les « horrifier » (Lemaitre, Contemp.,1885, p. 278).Les mufles de lions qui horrifient sa façade (A. France, Pt Pierre,1918, p. 50).Le maréchal horrifiait son visage d'une terrible patte de lièvre et de moustaches martiales (A. France, Vie fleur,1922, p. 323).
Emploi pronom. En wagon même, où la hideur des visages de spectres s'horrifie la nuit à la clarté des lampes, les mêmes profils d'animaux se dégagent lentement des faces entrevues (Lorrain, Sens. et souv.,1895, p. 168).
REM.
Horrification, subst. fém.,rare. Action d'horrifier, fait d'être horrifié. (Ds Rob. Suppl. 1970). L'admiration, le charme et (...) quelle belle et bonne (c'est ici le cas) horrification (Verlaine, Œuvres posth., t. 2, Crit. et conf., 1896, p. 280).
Prononc. : [ɔ ʀifje], (il) horrifie [ɔ ʀifi]. [ɔ ʀ ʀi-] affectif. Homon. aurifier. Étymol. et Hist. 1868 (Mallarmé, loc. cit.). Empr. au lat. class.horrificare « hérisser; épouvanter, causer de l'effroi ». Fréq. abs. littér. : 10.

Wiktionnaire

Verbe

horrifier \ɔ.ʁi.fje\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’horrifier)

  1. Remplir d’horreur.
    • La macabre découverte était de nature à horrifier n’importe qui.
  2. (Par hyperbole) Choquer.
    • Ce serait comme demander à un gay de se trouver une petite fiancée pour ne pas horrifier les homophobes.
  3. (Pronominal) (Par extension) Se gonfler d’indignation.
    • Loin de dénigrer ou de s’horrifier des mœurs des "sauvages", à l’instar d’un Montaigne, il tente au contraire d’en apprivoiser l’étrangeté, …. — (Touam Bona Dénètem, Africultures, 2006)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « horrifier »

Du latin horrificare.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « horrifier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
horrifier ɔrifje

Citations contenant le mot « horrifier »

  • Pour nous, la privation de liberté ne signifie pas la privation de tout. Si les autres nous manquent, nous avons toujours Internet, Skype, etc. Mais eux ? La suppression des parloirs entraîne la solitude. Les détenus sont confinés dans l’enfermement. Ce qui nous horrifie dans les Ehpad devrait nous horrifier dans les prisons. L'Obs, Maïtena Biraben : « Ce qui nous horrifie dans les Ehpad devrait nous horrifier dans les prisons »
  • Loïc Le Borgne : Mon but était de m'épouvanter moi-même, tout en faisant peur aux lecteurs. Je voulais écrire une histoire terrifiante en condensant tout ce qui aurait pu m'horrifier à l'âge de 11 ou 12 ans. J'ai listé des idées, puis des scènes, inspirées par les angoisses qui ont été les miennes durant mon enfance. Avancer sur un chemin perdu en pleine nuit, tomber sur un cadavre flottant dans une rivière (dans la réalité, il s'agissait d'un mouton... même si nous avions d'abord pensé à un humain), affronter de sombres créatures comme un chien noir enragé, être traqué dans les bois, voir sa mère devenir folle... ActuSF - Site sur l'actualité de l'imaginaire, Je suis ta nuit - Les secrets d'écriture de Loïc Le Borgne - ActuSF - Site sur l'actualité de l'imaginaire

Traductions du mot « horrifier »

Langue Traduction
Anglais horrify
Espagnol horrorizar
Italien inorridire
Allemand entsetzen
Chinois 惊吓
Arabe يرعب
Portugais horrorizar
Russe шокировать
Japonais 怖がらせる
Basque horrify
Corse horrify
Source : Google Translate API

Synonymes de « horrifier »

Source : synonymes de horrifier sur lebonsynonyme.fr

Horrifier

Retour au sommaire ➦

Partager