La langue française

Harpé

Définitions du mot « harpé »

Trésor de la Langue Française informatisé

HARPÉ1, -ÉE, adj.

[En parlant d'un chien] Dont le profil rappelle la forme d'une harpe : estomac large et descendant bas, ventre haut et serré (d'apr. Duchartre 1973). Un lévrier bien harpé, une levrette bien harpée (Ac. 1835, 1878).
P. ext. Jarret harpé. ,,Ouvert d'une façon agréable à l'œil`` (Duchartre 1973). Reins harpés. Relevés. Un très jeune chien aux pattes musculeuses, aux reins fortement harpés (Genevoix, Dern. harde,1938, p. 94).
REM.
Herpé, -ée, adj.,synon. de harpé.Ils [les chiens] avaient (...) les reins courbés, le râble musculeux, les jambes larges, la cuisse troussée, le jarret droit bien herpé (Hugo, Rhin,1842, p. 207).
Prononc. : [aʀpe] init. aspirée. Étymol. et Hist. V. harper1.

HARPÉ2, subst.

ANTIQ. Sabre à lame recourbée. Aux murs se groupaient en trophées différentes armes : (...) le poignard d'airain à manche de jade (...), la hache de bataille à tranchant de silex, le harpé à lame courbe (Gautier, Rom. momie,1858, p. 258).
Rem. Gautier donne à ce mot le genre masc., contrairement à tous les dictionnaires qui le donnent fém.
Prononc. : [aʀpe] init. asp. Étymol. et Hist. 1603 (R. de Massac, Métamorphoses d'Ovide, fo79 vo, vers 113). Empr. au lat.harpe « id. » (cf. TLL); v. aussi harpe1*.

Wiktionnaire

Adjectif

harpé (h aspiré)\aʁ.pe\

  1. Qualifie un chien dont la silhouette rappelle la forme d'une harpe. — Note : Se dit particulièrement des lévriers).
    • Puis encore les lévriers charnaigres, qui bondissent; les lévriers harpés, sans ventre; les lévriers nobles, au râble large; les lévriers gigotés, aux os éloignés; les lévriers nobles, de longue encolure; les lévriers œuvres, au palais noir; […]. — (César François Adolphe d'Houdetot, « Saint Hubert », dans Chasses exceptionnelles : Galerie des Chasseurs illustres, Paris : au Dépôt de librairie, 1855, p. XXX)

Nom commun 1

harpé masculin

  1. Poisson du genre thoracique.

Nom commun 2

harpé masculin ou féminin (l’usage hésite)

  1. Coutelas ou sabre recourbé.
    • M. Toutain combat,[…], l'idée de M. Cumont, qui voit un épieu sacré muni d'un arrêt dans plusieurs monuments où il reconnaît un harpé. Mais qu'est-ce qu'un harpé sinon une variété du cimeterre thrace, un glaive muni d'un croc tranchant, une sorte de couperet. C'est l'arme du dieu de la guerre thrace Persée […]. — (Revue des idées: études de critique générale, vol. 9, n° 2, 1912, note 2 page 138)
    • Si on ne voit jamais la déesse tuer elle-même le taureau de la chaleur du jour, je puis citer au moins un cylindre syrien qui la montre armée d'une harpé ou d'un cimeterre au côté de la tête tranchée du taureau. Il paraît évident qu'elle vient de le tuer. — (Robert du Mesnil du Buisson, Nouvelles études sur les Dieux et les mythes de Canaan, tome 33 des Etudes préliminaires aux religions orientales dans l'Empire romain, Leiden : J. E. J. Brill, 1973, p. 227)

Forme de verbe

harpé (h aspiré)\aʁ.pe\

  1. Participe passé masculin singulier de harper.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HARPER. (H est aspirée.) v. tr.
Prendre et serrer fortement avec les mains. Il l'a harpé. Ils se querellèrent et se harpèrent. Elles se sont harpées. Il est familier et vieux.

Littré (1872-1877)

HARPÉ (har-pé, pée) adj.
  • 1 Terme de vénerie. Lévrier harpé, celui qui a le devant et les deux côtés fort ovales avec un peu de ventre, de manière à présenter une sorte de ressemblance avec une harpe. Lévrier bien harpé.
  • 2 Terme de manége. On dit d'un cheval qu'il est bien harpé lorsque son estomac descend fort bas et que son ventre remonte fort haut, parce que cette disposition représente le côté courbe d'une harpe.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

HARPÉ, s. m. (Littérature.) ce mot se trouve dans Ovide & dans Lucain ; c’étoit une espece de grand coutelas dont Mercure & Persée se servirent, disent les poëtes, l’un pour tuer Argus, & l’autre pour couper la tête à Méduse. Mercure en fut surnommé harpédophore.

Vertit in hunc harpen spectata cæde Medusæ.

Ovid. Metam. lib. V. v. 69.

Perseos aversi Cyllenida dirigit harpen.

Luc. lib. IX. v. 676.

C’étoit aussi cette épée recourbée dont les gladiateurs nommés thraces s’escrimoient dans les jeux publics. (D. J.)

Harpé, adj. (Vénerie.) On dit d’un chien qui a les hanches larges, qu’il est bien harpé.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « harpé »

(Adjectif) De harpe, harper.
(Nom commun) Du latin harpe.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « harpé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
harpé arpe

Traductions du mot « harpé »

Langue Traduction
Anglais harp
Espagnol arpa
Italien arpa
Allemand harfe
Chinois 竖琴
Arabe القيثارة
Portugais harpa
Russe арфа
Japonais ハープ
Basque harpa
Corse arpa
Source : Google Translate API

Harpé

Retour au sommaire ➦

Partager