La langue française

Hardé

Sommaire

  • Définitions du mot hardé
  • Étymologie de « hardé »
  • Phonétique de « hardé »
  • Traductions du mot « hardé »

Définitions du mot hardé

Trésor de la Langue Française informatisé

HARDE1, subst. fém.

A. − Troupe (de bêtes sauvages) vivant ensemble. Harde de daims, de cerfs, de biches. J'y rencontrais des wapitis, de grands cerfs blonds aux ramures magnifiques, serrés en hardes de trente têtes (Genevoix, Routes avent.,1958, p. 51) :
Or, dans sa robe blanche et rase, une fumée Autour de ses naseaux roses et palpitants, Un étalon conduit la hennissante armée. Quand il jette un appel vers les cieux éclatants, La harde, qui tressaille à sa voix fière et brève, Accourt, l'oreille droite et les longs crins flottants. Leconte de Lisle, Poèmes trag.,1886, p. 55.
B. − Troupe d'oiseaux (généralement de proie). Dans un prunier sans feuilles jacassait une harde d'étourneaux autour d'un corbeau grave et noir, silencieusement perché, pareil à la mort laconique au milieu de la volubilité du siècle (Arnoux, Écoute,1923, p. 234).
REM.
Hardier, subst. masc.[Dans certaines régions, notamment en Lorraine] Berger, gardien de troupeaux. Tous les bœufs et les moutons ne sont pas morts, et s'il faut à Claude un troupeau de bétail à garder, eh bien, qu'il attende un peu, peut-être qu'un jour je le prendrai pour mon hardier! (Erckm.-Chatr., Hist. paysan, t. 1, 1870, p. 283).
Prononc. et Orth. : [aʀd] init. asp. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Ca 1140 herde « troupeau de bêtes fauves » (G. Gaimar, Hist. des Anglais, éd. A. Bell. 6308 et 6316). De l'a. b. frq. *herda « troupeau », cf. all. Herde « id. », sens conservé dans les dial. du Nord-Est (v. hardier); cf. FEW t. 16, p. 198. Fréq. abs. littér. : 223. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 234, b) 293; xxes. : a) 409, b) 344.
DÉR.
Harder (se), verbe pronom.Se grouper, se réunir en harde. Il les frappait toutes [les bêtes] au hasard à coups d'andouillers dans les flancs (...). Biches, hères, daguets, jeunes cerfs, tous (...) se hardaient serré (Genevoix, Dern. harde,1938, p. 65).[aʀde] init. asp. 1reattest. 1902 se harder « se réunir en harde (en parlant des biches) » (Nouv. Lar. ill.); de harde1, dés. -er, cf. enhardé « qui est en troupe (en parlant du sanglier) » attesté dep. Littré 1867.
BBG.Lenoble-Pinson (M.). Le Lang. de la chasse. Bruxelles, 1977, pp. 47-49.

HARDE2, subst. fém.

VÉN. ,,Lien qui attache les chiens six à six ou quatre à quatre`` (Ac. 1835, 1878). Mener les chiens à la harde.
P. méton. Troupe de chiens ainsi attachés. Harde de chiens (Littré).
Prononc. et Orth. : [aʀd] init. asp. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol et Hist. 1. a) 1391 « corde » (Arch. JJ. 141, pièce 157 ds Gdf.); b) 1671 « lien servant à attacher les chiens de chasse par couples » (Pompey); 2. 1625 « troupe de chiens de chasse ainsi attachés par couples » [ici emploi fig.] (A. d'Aubigné, Lettres et Mémoires d'estat, XXXIX ds Œuvres, éd. E. Réaume et F. de Caussade, I, 260). Forme fém. de hart*.
DÉR.
Harder, verbe trans.Attacher les chiens à la harde. Part. passé adj. Et supposons encore une demi-douzaine de lévriers couplés et hardés, bien dispos pour courir la bête (Arène, Veine argile,1896, p. 196).[aʀde] init. asp. Att. ds Ac. dep. 1762. 1reattest. 1561 vén. (J. du Fouilloux, La Vénerie et l'adolescence, éd. G. Tilander, 13, 17); de harde2, dés. -er, cf. enharder « lier avec une corde » (ca 1200, Escoufle, éd. F. Sweetser, 954).

Harder, verbe trans.Attacher les chiens à la harde. Part. passé adj. Et supposons encore une demi-douzaine de lévriers couplés et hardés, bien dispos pour courir la bête (Arène, Veine argile,1896, p. 196).[aʀde] init. asp. Att. ds Ac. dep. 1762. 1reattest. 1561 vén. (J. du Fouilloux, La Vénerie et l'adolescence, éd. G. Tilander, 13, 17); de harde2, dés. -er, cf. enharder « lier avec une corde » (ca 1200, Escoufle, éd. F. Sweetser, 954).

Harder (se), verbe pronom.Se grouper, se réunir en harde. Il les frappait toutes [les bêtes] au hasard à coups d'andouillers dans les flancs (...). Biches, hères, daguets, jeunes cerfs, tous (...) se hardaient serré (Genevoix, Dern. harde,1938, p. 65).[aʀde] init. asp. 1reattest. 1902 se harder « se réunir en harde (en parlant des biches) » (Nouv. Lar. ill.); de harde1, dés. -er, cf. enhardé « qui est en troupe (en parlant du sanglier) » attesté dep. Littré 1867.

Wiktionnaire

Adjectif

(Pas d'attestation au féminin) hardé (h aspiré) \aʁ.de\

  1. Se dit d’un œuf qui n’a pas de coquille.
    • Il y a des poules qui donnent des oeufs hardés ou sans coque, soit par le défaut de la matière propre dont se forme la coque, soit parce qu'ils sont chassés de l’oviductus avant leur entière maturité […]. — (Georges-Louis Leclerc de Buffon, Histoire naturelle des animaux, « Le Coq », in Œuvres, Bibliothèque de la Pléiade, 2007, page 1110.)

Forme de verbe

hardé (h aspiré)\aʁ.de\

  1. Participe passé masculin singulier de harder.


Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HARDE. (H est aspirée.) n. f.
T. de Chasse. Troupe de bêtes fauves. Une harde de cerfs, de daims. Plusieurs hardes de bêtes. Il se dit aussi en parlant des Chiens. Harde de chiens.

Littré (1872-1877)

HARDÉ (har-dé, dée) part. passé de harder 1
  • Des chiens hardés.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « hardé »

Origine inconnue
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « hardé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
hardé arde

Traductions du mot « hardé »

Langue Traduction
Anglais herd
Espagnol manada
Italien mandria
Allemand herde
Chinois 一群
Arabe قطيع
Portugais rebanho
Russe пасти
Japonais 群れ
Basque artaldea
Corse mandria
Source : Google Translate API
Partager