Habitus : définition de habitus

chevron_left
chevron_right

Habitus : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

HABITUS, subst. masc.

Manière d'être, aspect général (de quelqu'un, de quelque chose). Non pas seulement une prophétie juive, ce qui est l'état, l'habitus des prophéties, leur place : mais une prophétie antique, latine et grecque (Péguy, V.-M., comte Hugo,1910, p. 752).José fit remarquer toutefois que l'habitus extérieur de celui qui médite, va commettre, ou a commis un crime peut ne rien refléter de l'état intérieur (L. Daudet, Médée,1935, p. 175) :
Comme si un vêtement, une qualité physique et innée, une supériorité spirituelle et acquise étaient des choses équivalentes et dont la disparition laisse également le support intact! C'est confondre l'habit et l'habitus [it. ds le texte], l'enveloppe extérieure et des qualités qui sont le produit même de l'être et qui lui tiennent par des liens essentiels et intimes. Claudel, Corresp. [avec Gide], 1910, p. 150.
MÉD. Apparence générale du corps considérée comme le reflet de l'état de santé ou de maladie d'un individu. La chute de température s'accompagne d'une modification complète de l'habitus extérieur du malade (Jaccoud dsNouv. Traité Méd., fasc. 3, 1927, p. 96).
Prononc. : [abitys]. Étymol. et Hist. 1586 (J. Suau, Traitez contenans la pure et vraye doctrine de la peste et de la coqueluche − P. Méd., 58, 933 ds Quem. DDL t. 2). Lat. habitus « manière d'être » et « mise, tenue », dér. de habere (avoir*). Fréq. abs. littér. : 18.

Habitus : définition du Wiktionnaire

Nom commun

habitus \a.bi.tys\ masculin

  1. (Médecine) Apparence générale du corps considérée comme le reflet de l’état de santé ou de maladie d’un individu.
    • habitus morbide : aspect d’un sujet diabétique ou alcoolique par exemple.
    • habitus physiologique : apparence d’un sujet sportif.
  2. (Géologie) Aspect de la forme d’un cristal. Il peut être tabulaire, aciculaire, en prisme, columnaire, etc.
  3. (Sociologie) Manière d’être, ensemble d’habitudes d’un individu.
    • Le christianisme consiste essentiellement dans une certaine attitude de l'âme, dans un certain habitus de notre être moral. Susciter chez l'enfant cette attitude, tel sera donc le but essentiel de l'éducation. — (Émile Durkheim, [L'Évolution pédagogique en France], chapitre 3, 1938)
    • Les conditions sont donc réunies pour que la convergence entre l'informatique et la téléphonie se réalise sous la forme d’« ordiphones » mobiles très multifonctionnels, véritables bureaux de poche. Notebooks, notepads, assistants personnels numériques, livres électroniques... les noms sont encore flottants, et ils sous-évaluent, selon un habitus culturel tenace, la fonction téléphonique qui apporte pourtant l'essentiel, à savoir la puissance commutative des réseaux. — (La France en prospectives, sous la direction de Jean-Baptiste de Foucauld & ‎Robert Fraisse, éd. Odile Jacob, 1996)
    • Les membres de la petite bourgeoisie sont caractérisés par un habitus fondé sur la restriction par prétention, le volontarisme rigoriste liés à leur volonté d’ascension sociale. Ils témoignent d’une « bonne volonté culturelle » : imitation de la classe dominante, […]. — (Marc Montoussé, ‎Serge d’Agostino, Patrice Bonnewitz & al., 100 Fiches de lecture en économie, sociologie, histoire et géographie économiques, Bréal, 2008, p. 134)
    • L’autorité à laquelle est soumise la femme a pour objet la préservation de la horma dans laquelle elle a été éduquée et qu’elle reproduit grâce à l’habitus, inculqué dès sa tendre enfance et qu’elle inculque à son tour lorsqu’elle devient mère. — (Lahouari Addi, Sociologie et anthropologie chez Pierre Bourdieu, La Découverte, 2002)

Nom commun

habitus \Prononciation ?\ masculin

  1. Mise, manière de se tenir, aspect extérieur, dehors, tenue, costume, situation, attitude, manière d’être, état.
    • Italiae habitus.
      La manière d’être de l’Italie.
    • Habitus animorum.
      État d’esprit.
    • Habitus pastorum. — (Tite-Live)
      La tenue des bergers.
  2. Constitution, complexion, tempérament.
    • Habitus corporis.
      Constitution physique.
    • Ut scias autem non esse sanos quos ira possedit, ipsum illorum habitum intuere. — (Sénèque)
      Pour savoir que ceux que la colère domine n’ont pas leur bon sens, vois bien leur attitude.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Habitus : définition du Littré (1872-1877)

HABITUS (a-bi-tus') s. m.
  • Terme d'histoire naturelle. Aspect extérieur, ensemble des particularités relatives à la manière d'être des corps naturels et particulièrement des plantes.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « habitus »

Étymologie de habitus - Littré

Lat. habitus, manière d'être (voy. HABIT).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de habitus - Wiktionnaire

Participe passé substantivé de habeo.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de habitus - Wiktionnaire

Du latin habitus (« manière d’être »), dérivé de habere (« avoir »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « habitus »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
habitus abitys play_arrow

Citations contenant le mot « habitus »

  • Celle-ci vise à analyser la place des femmes expertes dans les médias ainsi que la place des femmes journalistes pendant toute la période de crise sanitaire et à formuler des propositions pour s’assurer de leur représentativité. Si les femmes représentent 52 % de la population, elles sont très loin d’être présentes à parité dans les médias. Ce sont des habitus ancrés, des réflexes misogynes qui expliquent cette sous-représentation, de surcroît en temps de crise. Le Monde.fr, « Il faut compter les femmes pour qu’elles comptent dans les médias »
  • Pas forcément car par le passé, nombre de femmes n’avaient pas fait campagne sur leur identité de femme – le contraire existait aussi d’ailleurs pour quelques femmes à emprunter des attributs masculins pour faire de la politique comme ses pairs voire ses modèles, les hommes politiques et se faire accepter dans ce milieu si machiste au registre guerrier. En dehors du « cas » Ségolène Royal durant la présidentielle de 2007 qui avait beaucoup joué sur son identité de femme – oiseau rare dans le champ politique pour ce type d’élection au plus haut niveau – une partie de l’opinion publique, des médias et surtout des concurrents compétiteurs masculins dans le jeu politique, occultent souvent que certains hommes aussi, mettent en avant et valorisent cette identité masculine voire viriliste pour remporter les élections. J’ai évoqué Ségolène Royal en 2007 comme j’aurai pu mentionner Nicolas Sarkozy à travers son habitus et son hexis corporel dans le jeu politique. , Résultats des municipales : « Une avancée significative est en marche » pour la féminisation de la politique selon Mérabha Benchikh
  • Si la notion d'habitus vous a souvent intimidé ou collé la migraine quand on cite Bourdieu ou même Durkheim, découvrez le documentaire de Julie Gavras au lycée parisien Victor Duruy, qui donne à voir des réussites scolaires ou des façons de parler comme des héritages limpides. France Culture, L'habitus pour les nuls : plonger dans un lycée élitiste pour comprendre (enfin) de quoi parlait Bourdieu
  • "Enseigner", ce n’est jamais avoir devant soi un blanc, un noir, un jaune, voire quelque hypothétique vert à poids roses. "Faire classe", "donner cours" c’est avoir devant soi, et pour elle, de l'espèce humaine, c'est à dire un Homme, fils d'Homme. Faire classe, donner cours, c'est offrir à tous le même enseignement et faire don de la même exigence. Pourquoi don ? Parce qu'être exigeant c'est respecter, et considérer que tous, quelles que soient leurs facilités et difficultés, sont capables de l'effort nécessaire pour répondre à l'appel de l'école à s'élever, vers le savoir et la liberté d'être un Homme. Cette liberté consiste alors à avoir acquis l’art de s'extraire de son habitus. Cette liberté, c'est être capable de se défaire de "soi", terme qui chez Jung renvoyait aux prismes de l’histoire personnelle, pour construire un "moi" désaliéné et ouvert sur d'autres possibles. Cette liberté conduit à être plus que citoyen, à être Homme. Marianne, Déboulonnages : édifier l'école contre l'ignorance | Marianne
  • Les pratiques coloniales sont un véritable « habitus » ( au sens de la sociologie de Bourdieu) de « la communauté internationale » en Haïti depuis au moins l’année de l’occupation américaine en 1915. Comme si donc la souveraineté acquise sur la base des sacrifices héroïques de la guerre de l’indépendance ( 1791-1804) s’est effritée peu à peu au point d’être réduite aujourd’hui à une peau de chagrin. La précarité de cette souveraineté a été expérimentée fort tôt avec la reprise du modèle colonial alors même que la révolution haïtienne se fondait sur une perspective antiraciste et anticoloniale. D’un autre coté depuis 1825 le pays travaillait pendant plus d’un siècle pour payer la scandaleuse indemnité aux anciens propriétaires d’esclaves. Si on ne remonte pas à cet arrière-fond d’histoire, il me parait impossible sinon difficile de comprendre l’actualité politique d’Haïti et les inégalités sociales criantes qui suscitent l’étonnement de tout observateur étranger. Club de Mediapart, Pratiques coloniales et banditisme légal en Haïti | Le Club de Mediapart
  • Tu quoque mi fili. C’est le destin des gens qui ont un destin : depuis sa nomination Place Beauvau, on ressort à propos de Gérald Darmanin, un surnom dont il a hérité lorsqu’il a rejoint Emmanuel Macron : Brutus. Une forme d’habitus que de soupçonner de traitrise celui qui à mesure qu’il gravit les échelons accentue peu à peu son emprise. Avec Gérald Darmanin, c’est assez simple : à chaque nouvelle ascension, tout le monde applaudit, tout le monde se méfie. Trop vite, trop haut, trop fort : son parcours impressionne jusqu’à Emmanuel Macron, puisque lors de de leur rencontre en vue de sa nomination en tant que ministre du Budget, en mai 2017, la légende affirme que le chef de l’État lui aurait assuré : "vous êtes le meilleur de votre génération". http://www.magazine-decideurs.com, Gérald Darmanin, l'aventure "Intérieur" - Magazine Decideurs

Vidéos relatives au mot « habitus »

Traductions du mot « habitus »

Langue Traduction
Corse habitus
Basque habitus
Japonais ハビタス
Russe габитус
Portugais habitus
Arabe العادة
Chinois 习性
Allemand habitus
Italien habitus
Espagnol habitus
Anglais habitus
Source : Google Translate API

Synonymes de « habitus »

Source : synonymes de habitus sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires