La langue française

Gour

Définitions du mot « gour »

Trésor de la Langue Française informatisé

GOUR1, subst. masc.

GÉOGR. [Dans le désert saharien] Tertre rocheux à pentes raides, isolé par l'érosion. C'est au voisinage du sol que les grains de sable sont le plus denses; aussi les rochers sont-ils plus usés à la base qu'au sommet; de là ces silhouettes étonnantes, en forme de toupies ou de champignons, qui caractérisent les gours du Sahara (A. Demangeon, A. Perpillou, Géogr. gén., Classe de seconde, Paris, Hachette, 1941, p. 134).
Prononc. et Orth. : [gu:ʀ]. Ds Ac. 1798. Étymol. et Hist. 1858 gour, gara (L. de Colomb, Exploration des ksours et du Sahara de la province d'Oran, Alger, p. 31 : les Arabes donnent le nom de gara, au pluriel gour, à des plateaux...). Empr. à l'ar. maghr.gāra, plur. gūr « mamelon qui s'élève à pic dans les plaines sahariennes et sur le sommet duquel s'étend un plateau », ar. class. qāra, plur. qūr (Dozy t. 2, p. 417).

GOUR2, subst. masc.

Région. (cf. infra Étymol.). Partie creuse d'un cours d'eau, remplie d'eau même en période sèche. Il y a des espèces vivant uniquement à la surface des eaux calmes, d'autres sur les suintements à la surface de la roche, d'autres dans le fond des gours, d'autres dans les cours d'eau de caractère torrentiel (Gèze, Spéléol. sc.,1965, p. 155).
Prononc. et Orth. : [gu:ʀ]. Forme gourre ds Bourget, Ét. angl., 1888, p. 128 et Zola, Corresp., 1902, p. 8. Étymol. et Hist. Début xiies. gort « cours d'eau » (Saint Brendan, éd. E. G. R. Waters, 168); 1160-70 « trou d'eau » (G. de Saint-Pair, Roman du Mont-Saint-Michel, éd. P. Redlich, 432); 1385 dial. des Dombes gour « tourbillon d'eau » (Doc. ms. de A. Duraffour ds FEW t. 4, p. 330b, s.v . gurges). Mot actuellement particulièrement répandu le long du cours de la Loire et dans les dial. prov. et fr. prov. Du lat. class. gurges, gurgitis « tourbillon d'eau, masse d'eau; gouffre, abîme » (v. gorge, ingurgiter).

Wiktionnaire

Nom commun 1

gour \ɡuʁ\ masculin

  1. (Géologie) Concrétion carbonatée (spéléothème) en forme de barrage en travers d’un écoulement souterrain.
  2. (Géologie) Trou d’eau dans la roche, généralement gardant l’eau en période sèche.
    • À l’extrémité de cette première salle, une étroiture donne accès à une deuxième salle, rectangulaire et haute, au sol fortement incliné d’un mur à l’autre, couvert de gours et encombré de piliers. — (Arnaud Lenoble, Alain Queffelec, Christian Stouvenot, « Grottes et abris de l’île de Saint-Barthélémy », Spelunca, numéro 126, juin 2012, p. 31)
  3. (Familier) (Argot) (Auvergne) Zone centrale du ventre chez les animaux. Par exemple, un chat se laissant caresser le ventre est dit « gourable », le gour représentant la zone la plus agréable au toucher chez l’animal.

Nom commun 2

gour \ɡuʁ\ masculin

  1. (Géographie) Au Sahara, petit plateau rocheux en forme de butte à pentes raides, isolé par l'érosion.
    • C’est Cegheïr-ben-Cheïkh, notre guide targui, celui qui dans trois jours va nous entraîner vers les plateaux inconnus du mystérieux Imoschaoch, à travers les hamadas de pierres noires, les grands oueds desséchés, les salines d’argent, les gours fauves, les dunes d’or mat que surmonte, quand souffle l’alizé, un tremblant panache de sable blême. — (Pierre Benoit, L’Atlantide, Albin Michel, 1920, p. 9-14)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

GOUR (gour) s. m.
  • Espèce de bœuf (bos gaurus ou bibos concavifrons).
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « gour »

(Nom commun 1) Un gour (de l'occitan gorg (« gouffre, mare »), lui-même du latin gurges, « gouffre », « gosier »)
(Nom commun 2) Pluriel du mot arabe gāra, au pluriel gūr («même sens»). Le mot est francisé en 'gour et utilisé comme étant un singulier. On mentionne rarement gara en français.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du moyen breton gur, issu du vieux breton gur.
À comparer avec gŵr en gallois, gour en cornique, fear en gaélique, uiros en gaulois, vir en latin (sens identique).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « gour »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
gour gur

Citations contenant le mot « gour »

  • Le temps fait du bien à l'amour contrairement à ce qu'on pense, les regrets c'est quand on se goure concrètement. De Oxmo Puccino
  • Avec l'annulation de Mimos et de Sinfonia, les deux rendez-vous phares de l'été Périgourdin, on ne peut pas dire que la nouvelle mairie joue sur du velours. Pas de quoi décontenancer Delphine Labails qui explique que son équipe avait déjà œuvré pendant la campagne en anticipant un programme estival. Selon elle, ce sera même l'occasion de se montrer innovant. Illustration avec des "concerts déambulés pour publics constitués" pendant lesquels ce seront les artistes qui viendront rencontrer habitants et touristes. France 3 Nouvelle-Aquitaine, Privée de Mimos et de Sinfonia la nouvelle municipalité de Périgueux réinvente ses animations estivales

Images d'illustration du mot « gour »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « gour »

Langue Traduction
Anglais gour
Espagnol gour
Italien gour
Allemand gour
Chinois 古尔
Arabe غور
Portugais gour
Russe гаура
Japonais グル
Basque gour
Corse gour
Source : Google Translate API

Synonymes de « gour »

Source : synonymes de gour sur lebonsynonyme.fr

Gour

Retour au sommaire ➦

Partager