La langue française

Girond

Sommaire

  • Définitions du mot girond
  • Étymologie de « girond »
  • Phonétique de « girond »
  • Évolution historique de l’usage du mot « girond »
  • Citations contenant le mot « girond »
  • Images d'illustration du mot « girond »
  • Traductions du mot « girond »
  • Synonymes de « girond »

Définitions du mot girond

Trésor de la Langue Française informatisé

GIROND, -ONDE, adj.

A. − Pop. [En parlant d'une pers., en partic. d'une femme] Beau, joli, bien fait. Indéniablement gironde, cette Cora avec son air de Tanagra un peu « forci » (Colette, Cl. s'en va,1903, p. 287).C'est plein de matous, sa crèche avec un piano et des photographies du temps qu'elle était gironde (Carco, Équipe,1919, p. 151).Il était pas girond, le p'tit mec. Le sang avait séché sur ses blessures; quant à ses panards, des linges sales les entouraient (Le Breton, Rififi,1953, p. 119).
Emploi subst. fém. Des suaves et des altières, des roses et des blanches, des élancées et des girondes, des langoureuses et des intrépides [des femmes] (Arnoux, Rhône,1944, p. 174).
En partic. Potelé, aux formes arrondies. Dis-moi, je n'ai pas l'air trop chauve? Elle est charmante, la caissière. Un peu gironde peut-être. Plutôt pour moi que pour toi. Qu'est ce que tu lui donnes, toi, à cette gamine, quarante, quarante-cinq? (Anouilh, Pièces noires, Eurydice, Paris, Calmann-Lévy, 1942 [1941], p. 371).V. aussi supra citat. de Colette.
Emploi subst. masc., arg. Synon. de giton.Ils m'ont sapé dur, dix ans! mais qu'est-ce que j'ai eu là-bas comme girons, ils lavaient mon linge, ils mâchaient ma viande (Prévert, Paroles,1946, p. 45).
B. − Arg. [En parlant d'un inanimé] Bon, agréable. Cette vie-là, avec des filles à gogo et des revenus de P.D.G., c'était girond (Riv.-Car.1969).
Prononc. et Orth. : [ʒiʀ ɔ ̃], fém. [-ɔ ̃:d]. Var. giron (Prévert, loc. cit.). Homon. giron. Étymol. et Hist. 1815 (Chanson de Winter ds Vidocq, Mém., t. 3, p. 298). Orig. incertaine. Peut-être à rattacher aux mots issus du lat. gyrus « cercle », b. lat. gyrare « faire tourner en rond; faire décrire un cercle » avec élém. suff. tiré de ronde (v. girie) p. allus. à des formes rondes (v. FEW t. 4, pp. 358-359; cf. gironde « médaillon circulaire » 1682 ds Gay), ou (malgré le hiatus chronol.) du nom propre de femme Girondelle attesté dans le refrain d'un motet du xiiies. (Chansonnier de Montpellier, fo127 vods Recueil de motets fr., éd. Raynaud et Lavoix, p. 65), v. Bl.-W.1-5. Fréq. abs. littér. : 11. Bbg. Duch. Beauté 1960, p. 152 - Sain. Arg. 1972 [1907], p. 150, 246, 293, 301. - Verdier (R.). Enquête onom. en Hte-Maine. R. intern. Onom. 1972, t. 24, p. 62.

Wiktionnaire

Adjectif

girond \ʒi.ʁɔ̃\

  1. Potelé, aux formes arrondies.
    • Dis-moi, je n’ai pas l’air trop chauve ? Elle est charmante, la caissière. Un peu gironde peut-être. Plutôt pour moi que pour toi. Qu’est ce que tu lui donnes, toi, à cette gamine, quarante, quarante-cinq ? — (Jean Anouilh, Pièces noires, Eurydice, Paris, Calmann-Lévy, 1942)
  2. Beau, en parlant d’une personne.
    • T’es tout d’même rien gironde, la môme ! dit un Joyeux, enfant de Belleville exilé en Afrique, qui semblait en admiration devant Yasmina. — (Isabelle Eberhardt, Yasmina, 1902)
    • Trouve-toi immédiatement une gentille petite femme bien gironde qui sera aux petits soins pour toi et te nourrira comme un roi. — (Kressmann Taylor, Inconnu à cette adresse, 1938)
    • Le Corse est peut-être moins girond qu’d’autres. N’empêche, j’l’ai dans le sang et il sait me prendre. — (Francis Carco, Jésus-la-Caille, ch. V, Le Mercure de France, Paris, 1914)
    • Ma découverte que tous les hommes s’intéressent aux filles « girondes », à leurs cuisses quand elles sont en short. Claudine passe dans la rue, les ouvriers sifflent sur les échafaudages et elle n’a que deux ans de plus de que moi. Mon inquiétude : me trouvera-t-on gironde ? — (Annie Ernaux, La femme gelée, 1981, réédition Quarto Gallimard, page 358)

Nom commun

girond \ʒi.ʁɔ̃\ masculin

  1. (Argot) (Désuet) Homosexuel passif.
    • En prison, il avait devenu un autre homme, un girond : s’pas, Toto ? — (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)


Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « girond »

(1815) Origine incertaine :
  1. À rapprocher du latin gyrus (« ronde, cercle ») et un suffixe tiré de rond ;
  2. Adjectivation de giron (« sein »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « girond »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
girond ʒirɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « girond »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « girond »

  • Au malade girondin s'ajoute deux autres personnes : un patient en Charente-Maritime qui doit être transporté dans la journée de samedi par le SMUR jusqu'au CHU de Poitiers et un patient dans les Landes qui, lui, sera pris en charge par le CHU de Bordeaux. Tous deux ont été en contact avec "les cas groupés de Creil (en Ile-de-France)" selon les autorités sanitaires. Pour ces deux autres cas, l'Agence régionale de santé se veut également rassurante et indique que leur état de santé n'inspire pas d'inquiétude. France Bleu, Coronavirus : un nouveau cas en Gironde, deux autres en Nouvelle-Aquitaine

Images d'illustration du mot « girond »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « girond »

Langue Traduction
Anglais girandole
Espagnol girándula
Italien girandole
Allemand girandole
Chinois 巨人
Arabe الثريا النارية
Portugais girândola
Russe жирандоль
Japonais ジランドール
Basque girandole
Corse girandole
Source : Google Translate API

Synonymes de « girond »

Source : synonymes de girond sur lebonsynonyme.fr
Partager