La langue française

Géronte

Définitions du mot « géronte »

Trésor de la Langue Française informatisé

GÉRONTE, subst. masc.

A. − ANTIQ. GR. (dans l'ancienne Sparte). Chacun des trente membres du Sénat, qui ne pouvait être élu qu'à partir de soixante ans. (Dict. xixeet xxes.; cf. gérusie et gérontocratie).
P. ext., souvent péj. Dirigeant politique âgé et souvent despote. Admettre des députés de quarante ans pour une période septennaire (...) c'était despotisme de ministres et radotage de gérontes (Chateaubr., Mém., t. 3, 1848, p. 234).C'est très joli de conseiller, de jouer les gérontes, les académies, les grosses têtes! (Céline, Mort à crédit,1936, p. 521).
B. − HIST. LITTÉR. (dans les comédies françaises du xviies.). Vieillard faible et crédule dont le sort habituel est de se faire berner (et même rosser) par son entourage. Le niais de la farce, le géronte de la comédie, le cassandre de la pantalonnade (Sandeau, Sacs,1851, p. 23) :
Vois, le siècle est superbe et s'offre au satirique : Géronte dans le sac attend les coups de trique, Et sera trop heureux, muse aux regards sereins, Si tu lui fait l'honneur de lui casser les reins. Banville, Odes funamb.,1859, p. 72.
P. ext., lang. cour., souvent péj. Vieillard naïf, que l'on peut manœuvrer facilement. Les oies sont plus difficiles à surprendre que les gérontes et les truffaldins, étant de leur nature fort vigilantes et sur leurs gardes (Gautier, Fracasse,1863, p. 159).
P. atténuation, sans nuance péj. fam. Homme âgé, vieux. Adieu, pauvre chère fille. Ton géronte t'embrasse (Flaub., Corresp.,1878, p. 32).
Prononc. et Orth. : [ʒeʀ ɔ ̃:t]. Ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. I. 1704 (Trév. : nom que les Lacedemoniens donnoient au[x] 28 senateurs, qui composoient le Senat). II. 1828-29 « homme âgé » (Vidocq, Mém., t. 3, p. 263 : dans son costume le personnage était au moins en arrière de quatre ou cinq générations, circonstance qui, dans un pays (-Pontoise-) où les Gérontes sont en possession de faire les réputations de probité, établit toujours une présomption). I empr. au gr. γ ε ́ ρ ω ν, -ο ν τ ο ς « vieillard », et spécialement à Sparte « sénateur ». II nom propre habituel des personnages de vieillard dans le théâtre de la foire du xviiesiècle. Fréq. abs. littér. : 10.

Wiktionnaire

Nom commun

géronte \ʒe.ʁɔ̃t\ masculin

  1. (Par allusion à un personnage de comédie) Vieillard de caractère faible, qui se laisse facilement duper.
    • Il s’indigna de s’entendre traiter de géronte.
  2. Vieillard exerçant le pouvoir.
    • Léonid Brejnev, Iouri Andropov et Konstantin Tchernenko furent des gérontes de l’Union soviétique.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GÉRONTE. n. m.
Il se dit, par allusion à personnage de comédie, d'un Vieillard de caractère faible, qui se laisse facilement duper. Il s'indigna de s'entendre traiter de géronte.

Littré (1872-1877)

GÉRONTE (jé-ron-t') s. m.
  • 1 Terme d'antiquité grecque. Membre du sénat de Lacédémone.
  • 2Nom donné, dans les comédies françaises du XVIIe siècle, à des vieillards qui se laissent dominer par ceux qui les entourent.

    Fig. Homme faible et qui se laisse gouverner. Pour quel Géronte me prend-on ? s'écria-t-il, Ch. de Bernard, Un homme sérieux, § XVI.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

GÉRONTE, (Hist. anc.) membre du sénat de Lacédémone. Le sénat de Sparte se nommoit Gerusia, & étoit composé de vingt-huit sénateurs qu’ils appelloient gérontes. Lycurgue créa vingt-huit gérontes ; ils ne pouvoient être reçûs dans ce corps qu’à l’âge de soixante ans, & qu’ils n’eussent donné toute leur vie des preuves insignes de leur probité. Isocrate compare leur prudence, leur gravité, & leurs fonctions, à celles des Aréopagistes. Voyez Aréopage. Platon dit qu’ils étoient les moderateurs de l’autorité royale ; mais Polybe définit leur pouvoir en trois mots, quand il dit, per ipsos, & cum ipsis, omnia administrari. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « géronte »

Γέρων, γέροντος, vieillard.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du grec ancien γέρων, γέροντος, gérôn, gérontos (« vieillard »). Dans l’Antiquité grecque, le géronte était un membre du conseil des anciens → voir senex, senatus et senator en latin.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « géronte »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
géronte ʒerɔ̃t

Évolution historique de l’usage du mot « géronte »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Traductions du mot « géronte »

Langue Traduction
Anglais geront
Espagnol geront
Italien geront
Allemand geront
Chinois 热龙
Arabe جيرونت
Portugais geront
Russe geront
Japonais ジェロント
Basque geront
Corse gerun
Source : Google Translate API

Synonymes de « géronte »

Source : synonymes de géronte sur lebonsynonyme.fr

Géronte

Retour au sommaire ➦

Partager