Frette : définition de frette


Frette : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

FRETTE1, subst. fém.

Cercle métallique dont on entoure une pièce (ou un assemblage de pièces) en bois pour la renforcer ou l'empêcher de se fendre. Frette d'un manche d'outil, d'un moyeu de roue. (Quasi-)synon. virole.Il effleura en passant, de la frette de la roue, la longue redingote flottante de Zampa (Ponson du Terr., Rocambole,t. 5, 1859, p. 34).L'humidité a rongé les frettes de fer et pourri le bois. Les poutres font ventre (Huysmans, Là-bas,t. 2, 1891, p. 225).Avec la traction animale, l'organisation de la bande de roulement est limitée à l'emploi d'une frette métallique, dont le but principal est d'éviter l'usure de la jante en contact avec le sol (Chapelain, Techn. automob.,1956, p. 210).
En partic. Cercle métallique serrant une pièce de section cylindrique (tuyau, réservoir, cuve, conduite forcée, etc.) pour l'empêcher de se fendre ou d'éclater. L'énorme canon de Krupp, avec ses frettes d'acier en double et triple couche (Arnoux, Paris,1939, p. 259).Pour les hautes chutes, on n'emploie que l'acier. Les conduites, autrefois rivées, sont maintenant, la plupart du temps, soudées et, dans la partie basse, pour les charges élevées, elles sont ceinturées par des frettes qui augmentent leur résistance (Thaller, Houille blanche,1952, p. 59).
Spéc., TRAV. PUBL. Armature circulaire ou en spirale, dans le béton armé, destinée à éviter le gonflement du béton :
... les armatures longitudinales noyées dans le noyau de béton fretté forment avec les frettes un réseau orthogonal qui multiplie les points d'appui donnés au béton du noyau pour empêcher son gonflement transversal (...). Les frettes affectent habituellement la forme circulaire; elles sont constituées soit par des cercles superposés, soit par une spire hélicoïdale. Bourde, Trav. publ.,1928, p. 276.
Prononc. et Orth. : [fʀ εt]. Ds Ac. 1694-1932. Homon. fret. Étymol. et Hist. 1. a) Av. 1188 fraite « lanière ou corde entrelacée autour des jambes pour maintenir les souliers ou les houseaux » (Partenopeus de Blois, éd. J. Gildea, 2955); b) 1remoitié du xiiies. « virole de fer dont on garnit le moyeu d'une roue » (Aumeri, Passion Ste Catherine, 2069 ds T.-L.); 1865 frette artill. (Littré). Prob. déverbal de fretter*. Bbg. Quem. DDL t. 3.

FRETTE2, subst. fém.

A.− ARCHIT. Ornement de moulure formé de demi-baguettes rondes ou plates réunies en lignes brisées. Synon. grecqueQuelques motifs d'architecture (...) sont peut-être des inventions propres à l'Europe du moyen âge. De ce nombre, je citerai (...) quelques ornements, − les zigzags par exemple − qu'on trouve dans les plus anciens de nos édifices, les billettes, les frettes etc. (Mérimée, Ét. arts Moy. Âge,1870, pp. 14-15).
B.− HÉRALD. Pièce de l'écu formée de six cotices entrecroisées. Frettes. Meubles d'armoiries, formés de petites cotices en nombre pair entrecroisées, moitié dans le sens de la bande, moitié dans le sens de la barre (Hist. et ses méth.,1961, p. 761).
Prononc. et Orth. : [fʀ εt]. Ds Ac. 1932. Homon. fret. Étymol. et Hist. 1. 1352 frète blas. (Douët d'Arcq, Comptes d'argenterie des rois de France, p. 139); 2. 1856 frette archit. (Lenoir, Archit. monast., p. 179). Soit dér. régressif de fretter (seulement attesté au part. passé, s.v. fretté); soit fém. subst. de l'anc. part. passé frait « brisé, cassé » (xiies. ds T.-L.), du lat. class. fractus « brisé, morcelé ».

Frette : définition du Wiktionnaire

Adjectif

frette \fʁɛt\ masculin et féminin identiques

  1. (Québec) Froid.
    • L’eau chaude, l’eau frette — (titre d’un film d’André Forcier)
    • Mon cœur est frette — (titre d’une chanson d’Emi Bond)

Adverbe

  1. (Québec) Froid.
    • Je vivrais bien ici l’été, mais l’hiver, y fait trop frette ! — (Lynda Thalie, Le Soleil, 4 octobre 2008)
    • Et je vois bleu, et je vois loin
      Je cours dans un grand champ de foin,
      Le vent épouse mon corps nu
      Mais je n’ai pas frette, l’eusses-tu cru ?
      — (Les Trois Accords, L’eusses-tu cru ?)
    • J’te dis qu’à soir dans mon p’tit cœur,
      Y fait frette
      — (Les colocs, Le répondeur)
    1. Souvent utilisé, sur une note plaisante, comme superlatif de froid.
      • Il fait pas froid, il fait frette !

Nom commun 1

frette \fʁɛt\ féminin

  1. (Héraldique) Pièce de l’écu formée de baguettes entrecroisées moitié dans le sens de la bande, moitié dans le sens de la barre.
  2. (Architecture) Ornement formé de demi-baguettes dessinant sur une surface plane des lignes brisées qui se coupent.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)

Nom commun 2

frette \fʁɛt\ féminin

  1. (Lutherie, Musique) Petite barrette, souvent métallique, placée en travers du manche de certains instruments de musique pour déterminer les intervalles successifs séparant les notes entre elles.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  2. (Technique) Bague de fer ou d’acier entourant une pièce pour en renforcer la résistance.
    • La frette d’un manche de bêche.
    • Une fois sèche, chaque traverse était vérifiée & comme la dessiccation engendrait des éclatements aux extrémités, il fallait, après avoir rapproché les bouts éclatés par une puissante presse à chaîne, soit enfoncer une esse, soit entourer la poutre d’une frette, bande d’acier agrafée. — (Lionel Labosse, M&mnoux, Publibook, 2018, page 313).
  3. Ruban très résistant servant à maintenir les parties d’un rotor soumises à la force centrifuge.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)

Nom commun 3

frette \fʁɛt\ masculin

  1. (Canada) Froid. (Note : Certaines personnes distinguent ce mot comme étant un froid plus intense que froid.)
    • […] les Scandinaves, eux, embrassent leur nordicité et le frette qui vient avec. — (Patrick Lagacé, La Presse, 2019)
  2. (Québec) Situation ou ambiance désagréable, malaisante.
    • […] cette sortie de table a créé un « méchant frette, un méchant malaise ». — (Le Journal de Montréal, 2015)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Frette : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FRETTE. n. f.
T. d'Arts. Cercle de fer dont on entoure l'extrémité du moyeu des roues, la tête des pilotis, d'un mât, etc., pour empêcher qu'ils n'éclatent, qu'ils ne se fendent. La frette d'une bêche.

Frette : définition du Littré (1872-1877)

FRETTE (frè-t') s. f.
  • Lien de fer dont on garnit le moyeu des roues pour empêcher qu'il ne se fende.

    Cercle de fer dont on munit un pieu par la tête, afin qu'il résiste mieux aux coups du mouton.

    Viroles dont on arme certaines pelles de bois pour empêcher qu'elles ne s'écartent.

    On garnit aussi de frettes certains grands seaux pour les rendre plus solides.

    Terme d'artillerie. Spires d'acier qu'on applique sur les pièces dans la partie postérieure, afin d'en augmenter la résistance transversale.

    Terme de marine. Anneau de fer plat destiné à réunir les faisceaux des barres de fer ou d'autres matières.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

FRETTE. Ajoutez : - REM. Dans l'artillerie, les frettes sont non pas des spires, mais des cercles.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Frette : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

FRETTE, s. f. (Architecture.) est un cercle de fer, dont on arme la couronne d’un pieu ou d’un pilotis, pour l’empêcher de s’éclater. On dit fretter, pour mettre une frette. Voyez Fretter. (P)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « frette »

Étymologie de frette - Wiktionnaire

(Adjectif) Du latin frigidus (« froid ») qui donne, en ancien français freid attesté en 1121 : freid leu, « dépourvu de chaleur » (St Brandan, éd. E.G.R. Waters, 1397). L’évolution vers la forme fraide, fraid ou fré, frette est régulière → voir raide et roide de rigidus, mais critiquée, à la fin du XVIIIe siècle car non « parisienne » par Jean-François Féraud : « On dit, dans le Dictionnaire Gram. que froid se prononce de deux manières : froa et frè, que la première est du style soutenu, et l’autre de la conversation. Tout le monde, il s’en faut bien, n’est pas de cet avis ; et les Litérateurs et critiques les plus estimés, veulent qu’on prononce toujours froa. » — (Dictionaire critique de la langue française, 1787-88)
(Nom commun 1) De l’ancien français fraite, frette (« [ligne] brisée »)[1], frete (« losange »).
(Nom commun 2) Le sens propre semble être « renfort », à rapprocher de l’ancien français freter, ferter (« consolider, renforcer, fortifier ») qui est proprement le dénominal de ferté devenu freter par métathèse.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de frette - Littré

Génev. freppe. Diez y voit une contraction pour ferrette, petit morceau de fer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « frette »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
frette frɛt play_arrow

Citations contenant le mot « frette »

  • Dans les couloirs du centre hospitalier où il était soigné, vêtu d’un chandail d’Aaron Rodgers, le patient a percé un trou sur le côté d’une canette, avant d’engloutir sa « petite frette » d’un trait. Balle Courbe, Un partisan des Packers célèbre en grand la fin de ses traitements contre le cancer - Balle Courbe

Traductions du mot « frette »

Langue Traduction
Corse fret
Basque traste
Japonais フレット
Russe беспокойство
Portugais preocupação
Arabe أقلق
Chinois 烦恼
Allemand bund
Italien agitarsi
Espagnol preocuparse
Anglais fret
Source : Google Translate API

Synonymes de « frette »

Source : synonymes de frette sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires