La langue française

Flore

Définitions du mot « flore »

Trésor de la Langue Française informatisé

FLORE, subst. fém.

A.− Ensemble des végétaux qui croissent de façon naturelle dans un pays, une région ou à une époque donnée. Flore pliocène (Ad. Brongniart, Graines foss.,1876, p. 11).Flores extra-européennes (Vidal de La Bl., Princ. géogr. hum.,1921, p. 9).Cf. également floral2ex.
P. méton. Ouvrage contenant la description scientifique des végétaux. Je saisis la petite valise : on y trouvait trois agendas; la « Vie de Franklin »; une petite flore des climats tempérés (Gide, Voy. Urien,1893, p. 44).
B.− P. anal., MÉD. Flore bactérienne. Ensemble des micro-organismes vivant à l'état naturel ou pathologique dans certaines parties de l'organisme. Flore bactérienne du tube digestif de divers invertébrés (J.-M. Pérès, Vie océan,1966, p. 96).
Flore minérale (Huysmans, Art mod.,1883, p. 155).
Au fig. Flore capiteuse de l'âme, qui pousse dans la serre obscure et tiède du subconscient (Rolland, J.-Chr., Nouv. journées, 1912, p. 1515):
Nous avons parcouru des paysages de rêve qui, sans se ressembler toujours, tenaient dans la géographie intérieure de chaque poète la place de vastes continents, d'îles fortunées ou de ténébreuses cavernes. Nous pourrions poursuivre ce voyage et découvrir d'autres flores du songe sous d'autres éclairages. Béguin, Âme romant.,1939, p. 312.
REM. 1.
Florescence, subst. fém.Synon. littér. et mélioratif de excroissance.Les florescences de la chair (Sartre, Nausée,1938, p. 132).Florescences vénéneuses (Colette, Jumelle,1938, p. 51).
2.
Florescent, ente, adj.Qui est en floraison. Et des corps florescents s'allongeaient dans la Mer (Régnier, Prem. poèmes,Épis., 1888, p. 173).La nature reprenait pour lui toutes ses attentions comme personnelles et ses bras se rouvraient vers l'étendue florescente qui ondoyait (La Varende, Pays d'Ouche,1934, p. 128).
3.
Floriste, subst.Amateur, connaisseur de la flore. J'espère que le beau temps me remettra en état de vous faire les honneurs de ce pays qui mérite bien l'attention d'une grande floriste. (Mérimée, Lettres à Mmede Beaulaincourt,1870, p. 83).
Prononc. et Orth. : [flɔ:ʀ]. Enq. : /floʀ/. Ds Ac. 1835-1932. Étymol. et Hist. 1778 [1771 d'apr. DG] (Lamarck, Flore fr. [titre]); 1893 biol. (P. Claisse, Infection bronchique, cité in G.-M. Debove et Ch. Achard, Man. de méd., IX, 42 ds Quem: DDL t. 8). Empr. au lat. class. Flora désignant la déesse des fleurs, dér. de flos, floris, v. fleur; déjà attesté en lat. sc. au sens d'« herbier » (1656, Boym, Flora sinensis, Vienne d'apr. FEW t. 3, p. 637b). Fréq. abs. littér. : 239. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 164, b) 531; xxes. : a) 402, b) 348.

Wiktionnaire

Nom commun 1

flore \flɔʁ\ féminin

  1. Ensemble des plantes d’un pays, d’une région, etc.
    • Pendant ces excursions, la flore du pays avait été observée avec autant d'attention que la faune. Mais les végétaux étaient nécessairement moins variés que les animaux, […]. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Heureusement que la flore de l'île vint à mon secours et me fourni les principaux élémens de ma matière médicale. — (Jean Louis Armand de Quatrefages de Bréau, L’Archipel de Chausey, souvenirs d’un Naturaliste, Revue des Deux Mondes, tome 30, 1842)
    • Le digne savant, émerveillé par la riche flore qu’il avait sous les yeux, avait tout oublié pour ne plus songer qu’à l’ample moisson qu’il pouvait faire. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • Charles Darwin les a visitées et en a décrit la flore et la faune dans la Croisière du Beagle qui faisait partie de ma bibliothèque de bord. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • L’endémisme est particulièrement développé dans trois sortes de flores : les flores isolées, les flores montagnardes, les flores insulaires. — (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, page 68)
    • Parmi la maigre littérature, en particulier francophone, concernant la malherbologie, il manquait une synthèse taxonomique sur la flore des champs cultivés. — (Philippe Jauzein, Flore des champs cultivés , Éditions Quae, 2011, page 7)
  2. (Par extension) Livre contenant la description des plantes qui croissent naturellement dans un territoire géographique donné.
    • Une nouvelle Flore portative, soigneusement faite, devenait donc indispensable. C'est ce pénible travail que M. Mérat a entrepris , et qu'il a exécuté d'une manière satisfaisante. — (Bulletin de la Société philomathique de Paris, vol.5, 1812, page 112)
    • Celui qui consulte les différentes flores françaises constate rapidement que l'accord est loin d'être général sur le nom scientifique attribué à telle espèce. — (Philippe Jauzein, Flore des champs cultivés, Éditions Quae, 2011, page 26)
  3. (Architecture) Décor sculpté qui figure des plantes.
    • Ils […] débouchèrent dans une grande cour, […], au fond de laquelle s’étendait une vaste construction du XVIIe siècle. Il n’y avait ni flore de pierre, ni sculptures, aucun porche animé, rien, sinon une façade de briques et de moëllons usés, […]. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • En Occident, on sait combien le règne végétal a inspiré l'art du moyen âge. Dans les cathédrales s'épanouit une flore de pierre aussi riche que la flore persane, aussi merveilleuse par les formes que celle-ci l'est par les couleurs. — (Léon Lagrange, L'Art et l'Industrie, dans Le Correspondant, Paris : Charles Douniol, octobre 1865, vol.66, page 352)

Nom commun 2

flore \flɔʁ\ féminin

  1. (Marine) Ancien nom du suif utilisé pour enduire les carènes des bateaux.

Forme de verbe

flore \flɔʁ\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de florer.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de florer.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de florer.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de florer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de florer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FLORE. n. f.
Ensemble des plantes d'un pays. La flore de cette région est très variée. Flore médicinale. Flore marine. Par extension, il signifie Livre contenant la description des plantes qui croissent naturellement dans un pays, dans un lieu déterminé. La Flore française. La Flore des environs de Paris. La Flore des Antilles.

Littré (1872-1877)

FLORE (flo-r') s. f.
  • 1 Terme de la religion des anciens Latins. La déesse des fleurs. Dans les champs que l'hiver désole, Flore vient rétablir sa cour, Rousseau J.-B. Cantate, Circe. Tu n'es faite que pour la vie ; Et t'entretenir des tombeaux, Ce serait déployer sur la naissante aurore Du soir d'un jour obscur les nuages épais, Et donner à la jeune Flore Une couronne de cyprès, Gresset, à sa sœur. Flore même en naissant le reçut [Linné] dans ses bras ; Flore sourit d'espoir à sa première aurore ; Non point cette éternelle et ridicule Flore Qui pour les vieux amours compose des bouquets, Mais celle qui du monde enseigne les secrets, Delille, Trois règnes, VI.
  • 2 Terme de botanique. Livre contenant la description des plantes qui croissent naturellement dans un pays. La Flore Française. La Flore des environs de Paris.

    Par extension, l'ensemble des plantes d'un pays. La faune et la flore de l'Australie sont très riches. On ne met pas alors de capitale.

  • 3Calendrier de Flore, liste des floraisons successives des divers végétaux sous un certain climat.

    Horloge de Flore, liste de plantes qui s'ouvrent à telle et telle heure de la journée.

  • 4Planète télescopique découverte en 1847.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* FLORE, (Myth.) une des nymphes des îles fortunées, que les Grecs appelloient Chloris. Le Zéphire l’aima, la ravit, & en fit son épouse. Elle étoit alors dans sa premiere jeunesse ; Zéphire l’y sixa, empêcha le tems de couler pour elle, & la fit joüir d’un printems éternel. Les Sabins l’adorerent. Le collégue de Romulus lui éleva des autels au milieu de Rome naissante. Les Phocéens lui consacrerent un temple à Marseille. Praxitelle avoit fait sa statue, cet homme qui reçut l’immortalité de son art, & qui la donna à tant de divinités payennes. Une courtisanne appellée Larentia, d’autres disent Flore, mérita sous ce dernier nom des autels & des fêtes chez le peuple romain, qu’elle avoit institué l’héritier des richesses immenses qu’elle avoit amassées du commerce de sa beauté. Les jeux de l’ancienne Flore étoient innocens ; ceux de la Flore nouvelle tinrent du caractere de la personne en l’honneur de laquelle on les célébroit, & furent pleins de dissolution. Caton qui y assista une fois, ne crut pas qu’il convînt à la dignité de son caractere, & à la sévérité de ses mœurs, d’en soûtenir le spectacle jusqu’à la fin ; ce qui donna lieu à cette épigramme :

Nosses jocosæ dulce cum sacrum Floræ
Festosque lusus & licentiam vulgi,
Cur in theatrum, Cato severe, venisti ?
An ideò tantùm veheras ut exires ?

On prit la dépense des jeux floraux d’abord sur les biens de la courtisanne, ensuite sur les amendes & confiscations dont on punissoit le péculat. Le temple de l’ancienne Flore étoit situé en face du capitole : elle étoit couronnée de fleurs, & tenoit dans sa main gauche une corne qui en versoit en abondance. Cicéron la met au nombre des meres déesses. Voyez l’article suivant.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « flore »

Lat. Flora, déesse des fleurs.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « flore »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
flore flɔr

Évolution historique de l’usage du mot « flore »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « flore »

  • Les Nouvelles Archives de la flore jurassienne et du nord-est de la France CNFC-ORI, SBFC, Floraine, PLFCBNNE 2020 224 pages ISSN : 1765-0674 Compris dans l'abonnement aux associations Société botanique de Franche-Comté et Floraine Tela Botanica, Les Nouvelles Archives de la flore jurassienne n°17 – Tela Botanica

Images d'illustration du mot « flore »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « flore »

Langue Traduction
Anglais flora
Espagnol flora
Italien flora
Allemand flora
Chinois 菌群
Arabe النباتية
Portugais flora
Russe флора
Japonais フローラ
Basque flora
Corse flora
Source : Google Translate API

Synonymes de « flore »

Source : synonymes de flore sur lebonsynonyme.fr

Flore

Retour au sommaire ➦

Partager