La langue française

Femelle

Sommaire

  • Définitions du mot femelle
  • Étymologie de « femelle »
  • Phonétique de « femelle »
  • Évolution historique de l’usage du mot « femelle »
  • Citations contenant le mot « femelle »
  • Images d'illustration du mot « femelle »
  • Traductions du mot « femelle »
  • Synonymes de « femelle »
  • Antonymes de « femelle »

Définitions du mot femelle

Trésor de la Langue Française informatisé

FEMELLE, subst. fém. et adj.

I.− Subst. fém. Animal appartenant au sexe apte à produire des ovules. Anton. mâle.La tourterelle mâle roucoule pour distraire et bercer sa femelle qui couve (Pesquidoux, Chez nous,1921, p. 165).Je lui expliquais la physiologie et l'anatomie bizarres de ces reptiles chéloniens, le trident du mâle, le cloaque de la femelle (Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 326):
1. Lorsqu'on greffe à une jeune femelle (cobaye ou poule) un ovaire prélevé sur une femelle de race différente, l'ovaire greffé peut se développer dans l'organisme étranger et produire des ovules fécondables, en sorte que la femelle porte-greffe engendre avec son ovaire d'emprunt; or, les produits sont exactement pareils à ceux qu'aurait engendrés la femelle donneuse du greffon... J. Rostand, La Vie et ses probl.,1939, p. 78.
SYNT. Femelle fécondable, fécondée, pleine; couvrir, féconder, accoucher une femelle; femelle qui pond, qui allaite; la vache est la femelle du taureau; femelle en chaleur.
P. ext. Femme.
DR. FÉOD., GÉNÉALOGIE. Dans plusieurs coutumes, les mâles excluaient les femelles de l'hérédité (Ac.).
Péj., pop. Mais les bourgeois de souche bourgeoise! ah, les monstres de laideur, de vilenie, de cupidité, de stupidité, d'infamie! les femelles surtout (Bloy, Journal,1902, p. 102).On se serait fait couper en morceaux pour un homme pareil... et il faut que ça se laisse détruire par des femelles, des garces (Bernanos, Imposture,1927, p. 439).Souffletée, bafouée, misérablement traitée en femelle à vendre, elle se voyait brutalement dégradée (Van der Meersch, Invas. 14,1935, p. 124).
LING. ,,Dans la catégorisation sémantique des animés (personnes ou animaux), le terme femelle représente la classe des êtres femelles dans l'opposition du sexe`` (Ling. 1972) :
2. ... le nom fille a le trait sémantique distinctif [-mâle] (femelle) tandis que le nom fils a le trait sémantique distinctif [+ mâle]. « Féminin » et « femelle » ne se confondent pas : un mot peut être masculin et « femelle »; ainsi, docteur est masculin et désigne un homme ou une femme; la représentation pronominale peut être différente : J'ai vu le docteur, il m'a examiné/ J'ai vu le docteur, elle m'a examiné. Ling.1972
Au fig. Proverbe. Les effets sont des mâles, les promesses sont des femelles. Les actes seuls sont sûrs. J'ai été bien intéressé par ce mot qu'il m'a répété, lui ayant été dit sur plusieurs points de la France par des paysans : les paroles sont des femelles et les actes sont des mâles » (Barrès, Cahiers,t. 7, 1908-09, p. 123).
II.− Adjectif
A.− [En parlant d'animaux] Qui appartient au sexe des femelles. Un canari femelle; une taupe femelle :
3. Une jeune personne m'enseignait sans y prendre garde la manière dont on reconnaissait les pigeons mâles des pigeons femelles. Quand on prend un pigeon par les pattes, si c'est un mâle, il baisse la queue, si c'est une femelle, il la relève. Goncourt, Journal,1893, p. 376.
P. ext. [En parlant des femmes] Camarades mâles et femelles qui leur venaient faire visite (Courteline, Ronds-de-cuir,1893, 2etabl., III, p. 81):
4. ... un samedi soir « N'a-qu'un-œil » nous amena une petite créature fluette, vive, sautillante, blagueuse et pleine de drôlerie qui tient lieu d'esprit aux titis mâles et femelles éclos sur le pavé de Paris. Maupass., Contes et nouv.,t. 1, Mouche, 1890, p. 1340.
La gent femelle. ,,Les femmes`` (DG).
Spéc., DR. FÉOD. Duché femelle. ,,Celui qui pouvait être possédé par les femmes`` (Littré).
B.− Qui est relatif aux femelles, au sexe des femelles. Sexe, caractère femelle; appareil sexuel femelle; organes, hormones, chromosomes femelles; fœtus femelle. Un agent physique ou chimique est susceptible de remplacer le spermatozoïde. Seul, l'élément femelle est essentiel (Carrel, L'Homme,1935, p. 105).Le premier acte du développement, c'est la fusion de la cellule femelle avec la cellule mâle (J. Rostand, La Vie et ses probl.,1939, p. 35):
5. La femme, au sens caché de la Bible, c'est le principe femelle vivant en tout homme, au même titre que le principe mâle, et cherchant à s'équilibrer avec lui, c'est la Foi s'opposant à l'Intelligence et s'obligeant à grandir avec elle. Abellio, Pacifiques,1946, p. 374.
En partic. Gamète femelle. Le plus volumineux et le moins mobile des deux gamètes intervenant dans la fécondation (cf. Ricœur, Philos. volonté, 1949, p. 409).
Péj. Qui est considéré comme spécifiquement féminin, comme spécifique des femmes. Cri femelle, chaleur femelle; sensibilité, curiosité, élans femelle(s). Elle (...) essuya ses yeux, où brillait déjà, sous les larmes, la sauvage curiosité femelle, plus forte qu'aucune compassion (Bernanos, Joie,1929, p. 618).Marcellus. − Qui a imaginé cette aventure stupide? Paola. − La vengeance. La vengeance femelle. La vengeance mâle à ce que je vois prend un autre souci des formes (Giraudoux, Lucrèce,1944, II, 1, p. 93).
C.− BOT. [En parlant d'un organe de la plante] Qui est destiné à donner le fruit après fécondation. Le pistil est l'organe sexuel femelle (Ac.) :
6. La vie se perpétue dans la vigne par la fleur. Elle est hermaphrodite, nettement mâle et femelle. L'élément femelle est constitué par le pistil, l'élément mâle par les étamines. Pesquidoux, Livre raison,1925, p. 84.
P. méton. [En parlant d'une fleur, d'un ensemble de fleurs ou d'une plante] Qui possède un organe femelle. Inflorescences, fleurs femelles; chanvre, fougère, pivoine femelle. La plante femelle est fécondée par le pollen que lui envoie la plante mâle (Ac.).Au temps de la fécondation, secouer le pollen des arbres mâles sur les fleurs des palmiers femelles (Tharaud, Fête arabe,1912, p. 243).
D.− TECHNOL. [En parlant d'un instrument pourvu d'une partie creuse ou de la partie creuse elle-même] Qui est destiné à recevoir une autre partie (appelée mâle) par pénétration. Prise électrique femelle. Bout femelle d'un tuyau de conduite (Jossier1881).[Le] mode d'assemblage [des tuyaux à emboîtement] se compose de deux parties mâle et femelle pénétrant l'une dans l'autre (Robinot, Vérif. métré et prat. trav. bât.,t. 4, 1928, p. 103).
REM. 1.
Fumelle, subst. fém.,région. ou arg. Femelle, femme; en partic. femme de mœurs légères, prostituée. J'y fais boire un litre du vitriol à la fumelle (Musette, [Cagayous phil.], 1906, p. 94).Ennemi de la débauche (...), il détestait et méprisait les filles, celles qu'il appelait les « fumelles », pour femelles (Pesquidoux, Livre raison,1925, p. 211).
2.
Femellier, adj. masc.,vx, pop., péj. Qui court de femelle en femelle, par débauche. Emploi subst. masc. Le fils du maire était un femellier très mal famé dans la commune (Coulabin, Dict. loc. pop. Rennes,1891).Var. arg. fumellier. Ce vieux fumellier de père Leleu, c'est qu'il s'y connaît à tenir causette aux femmes de ses voisins (Martin du G., Testam. P. Leleu,1920, p. 1145).
3.
Femellerie, subst. fém.,péj. Gent femelle. À force de voir toute la haute femellerie férue du génie de ce Vadius jeune, aimable et facond, il paraît que ta pupille a fait comme les autres, voilà! (Pailleron, Monde où l'on s'ennuie,1869, 1, 10, p. 39).
4.
Femellitude, subst. fém.,,Néologisme, formé à partir de femelle, à l'image du terme négritude. Désigne, sous la plume de Xavière Gauthier, qui lui a donné naissance, l'ensemble des élans, des habitudes, des réactions affectives, des inhibitions et des interdits qui caractérisent « les femmes » prises en tant qu'ensemble social pensant et isolé du reste de la société`` (Giraud-Pamart Nouv. 1974).
5.
Fémelin, adj.Cf. femmelin.
Prononc. et Orth. : [fəmεl]. [ə] n'est noté comme caduc que ds Warn. 1968. Enq. : /fəmel/. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1121-34 subst. « animal du sexe féminin » (Ph. de Thaon, Bestiaire, 1424 ds T.-L.); id. adj. la femelle racine (Id., ibid., 1573-1575, ibid.); 1530 péj. « femme » (Marot, Elégie, XIV, éd. C. A. Mayer, t. III, p. 241, 33 : desloyalle fumelle). Du lat. class. femella, dimin. de femina. Fréq. abs. littér. : 1 007. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 604, b) 1 476; xxes. : a) 1 611, b) 1 152. Bbg. Ducháček (O.). Les Microstructures lex. In. : Congrès Internat. de Ling. et Philol. Rom. 13.1971. Québec. Québec, 1976, t. 1, pp. 586-589.

Wiktionnaire

Adjectif

femelle \fə.mɛl\ masculin et féminin identiques

  1. (Zoologie) Du sexe organisé pour concevoir et enfanter ou pondre les œufs.
    • Un canari mâle, un canari femelle. — Une perdrix mâle, une perdrix femelle.
    • (Figuré) (Familier) C’est un démon femelle, se dit d’une femme très méchante, très emportée.
    • (Figuré) La pluie s’est mise à tomber, grosse, molle, avec des accès de violence femelle. — (Henri Troyat, Le mort saisit le vif, 1942, réédition Le Livre de Poche, page 36)
  2. (Botanique) Se dit de l’organe sexuel qui, dans une fleur, est destiné à donner le fruit, ainsi que des plantes, fleurs ou assemblages de fleurs qui n’ont que cet organe.
    • Le pistil est l’organe sexuel femelle. — La plante femelle est fécondée par le pollen que lui envoie la plante mâle. — Un palmier mâle, un palmier femelle.
    • Du chanvre mâle, du chanvre femelle. — Fleurs femelles. — Épi, chaton femelle.
  3. (Arts) (Technique) Toute pièce d’un assemblage dans laquelle s’emboîte une autre pièce qui est dite mâle.
    • Le tuyau mâle, le tuyau femelle. — La fiche mâle, la fiche femelle.

Nom commun

femelle \fə.mɛl\ féminin

  1. Être vivant organisé pour concevoir et enfanter ou pondre les œufs. Ne se dit proprement qu’en parlant du sexe.
    • À mesure que les ovules quittent le ventre de la femelle, ils sont fécondés par le mâle. — (Jean Rostand, La vie des crapauds, 1933)
    • Tout autour de la jeune femme, les pigeons voletaient, roucoulaient. Les mâles, empressés, la gorge gonflée, saluaient jusqu'à terre les femelles. — (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans Trois contes de l'Amour et de la Mort, 1940)
    • Connais-tu la différence entre un lapin et sa femelle ? Le mâle fait des pételles rondes, la lapine, pointue aux deux bouts. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  2. (Par extension) (Péjoratif) Femme ; fille.
    • Elle était la femelle primitive, la guerrière énamourée, obscène, explosible, avec tout l'apport des cérébralités vicieuses superposées par couches brûlantes depuis des siècles que sévit l'imbécile mysticisme ennemi de l'acte brutal et simple. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 118)
  3. (En particulier) Femme qui a beaucoup d'enfants.  (paragraphe à préciser ou à vérifier)
    • Dès que la femelle a conçu.
    • La vache est la femelle du taureau.
    • La biche est la femelle du cerf.
    • La poule est la femelle du coq.
    • La femme est la femelle de l’homme.
    • La jument est la femelle du cheval.
    • La lionne est la femelle du lion.
  4. (Vieilli) La femme, par opposition au mâle, quand il s’agit de succession et de généalogie. Hors de là, femelle ne se dit des femmes que par mépris.
    • Dans plusieurs coutumes, les mâles excluaient les femelles de l’hérédité.
    • Ne vous fiez point à cette femme, c’est une dangereuse femelle.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FEMELLE. n. f.
Animal du sexe organisé pour concevoir et enfanter ou pondre les œufs. Il ne se dit proprement qu'en parlant des Bêtes. Le mâle et la femelle. Dès que la femelle a conçu. La vache est la femelle du taureau. La biche est la femelle du cerf. La poule est la femelle du coq. Il se disait autrefois en parlant des Femmes, par opposition à Mâle, quand il s'agissait de Succession et de Généalogie. Dans plusieurs coutumes, les mâles excluaient les femelles de l'hérédité. Hors de là, FEMELLE ne se dit des Femmes que par mépris. Ne vous fiez point à cette femme, c'est une dangereuse femelle. Il est aussi adjectif des deux genres. Un canari mâle, un canari femelle. Une perdrix mâle, une perdrix femelle. Fig. et fam., C'est un démon femelle, se dit d'une Femme très méchante, très emportée. Il s'applique par extension, en termes de Botanique, à l'Organe sexuel qui, dans une fleur, est destiné à donner le fruit, ainsi qu'aux plantes, aux fleurs ou assemblages de fleurs qui n'ont que cet organe. Le pistil est l'organe sexuel femelle. La plante femelle est fécondée par le pollen que lui envoie la plante mâle. Un palmier mâle, un palmier femelle. Du chanvre mâle, du chanvre femelle. Fleurs femelles. Épi, chaton femelle. Il se dit par analogie, en termes d'Arts, de Toute pièce d'un assemblage dans laquelle s'emboîte une autre pièce qui est dite Mâle. Le tuyau mâle, le tuyau femelle.

Littré (1872-1877)

FEMELLE (fe-mè-l') s. f.
  • 1Animal du sexe féminin. La femelle du singe. La femelle des oiseaux de rapine est plus grande, plus forte, plus hardie et plus adroite que son mâle ; mais la femelle des oiseaux qui ne vivent point de rapine est plus petite et n'est pas si belle que son mâle, Tardif, Fauconnerie, 1re partie, ch. 1, dans RICHELET. Il est, dans les femelles, des temps marqués pour la génération ; les mâles les attaqueraient vainement en d'autres temps, elles les repousseraient ou se soustrairaient à leurs recherches, Bonnet, Contempl. nat. XIe part. ch. 4.
  • 2Il se dit des femmes en termes de succession et de généalogie. Dans les deux premiers degrés de succession, les avantages des mâles et des femelles étaient les mêmes, Montesquieu, Esp. XVIII, 22.
  • 3S'emploie familièrement lorsque l'on parle de femmes en mauvaise part. C'est une adroite femelle. Le père mort, les trois femelles Courent au testament, sans attendre plus tard, La Fontaine, Fabl. II, 20. Le galetas devint l'antre de la sibylle ; L'autre femelle avait achalandé ce lieu, La Fontaine, ib. VII, 15. Cette passion Était crue avec l'âge au cœur des deux femelles, La Fontaine, Matr.

    Par plaisanterie. Nous la trouvâmes [Mme de Chaulnes] accompagnée pour le moins de quarante femmes ou filles de qualité ; pas une qui n'eût un beau nom ; la plupart étaient les femelles de ceux qui étaient venus au-devant de nous, Sévigné, 447.

  • 4 Adj. Un serin femelle. Une perdrix femelle.

    Fig. C'est un démon femelle, se dit d'une femme très méchante.

    Familièrement. Le peuple femelle, les femmes. Cette opinion de la place qu'elle [Mme de Saint-Simon] allait remplir se trouva répandue parmi le peuple femelle de la cour, Saint-Simon, 272, 177.

  • 5 Terme de botanique. Il se dit de l'organe destiné à donner le fruit. Le pistil est l'organe femelle.

    Fleur femelle, celle qui ne porte que des pistils. Palmier femelle. Épi femelle.

  • 6Duché femelle, celui qui pouvait être possédé par les femmes. Les duchés d'Albret et de Château-Thierry ne sont point femelles dans leur première érection, Saint-Simon, 19, 226.
  • 7Dans le langage de différents arts, se dit des parties qui en reçoivent d'autres.

    La branche femelle des forces, celle qui est fixée à la table du tondeur. Il se dit par opposition à la branche mâle, qui est mobile.

    Bout femelle d'un tuyau de conduite, celui dans lequel entre le bout mâle.

    En chirurgie, branche femelle d'un instrument à deux branches, celle qui reçoit l'autre à coulisse ou de toute autre manière.

    Terme de marine. Mâles et femelles sont des noms que quelques-uns donnent aux gonds et aux rosettes qui servent de ferrure pour suspendre le gouvernail à l'étambot, Desroches, 1687, dans JAL.

    Substantivement, une femelle, morceau de fer scellé dans le mur et creusé pour recevoir le pivot d'un vantail de porte cochère.

  • 8 Terme de commerce. Femelle claire, plume d'autruche noire et blanche dans laquelle le blanc domine. Femelle obscure, la même espèce de plumes, lorsqu'il y a plus de noir que de blanc.

    PROVERBE

    Les effets sont des mâles, et les promesses sont des femelles, c'est-à-dire il n'y a d'assuré et de ferme que les actes.

HISTORIQUE

XIIIe s. La femelle de l'oliphant Aproisme [s'approche] à l'erbe maintenant, Du Cange, approximare. Et de ce droit descent jeointure de male et de fumele que nos apelons mariage, Liv. de Just. 2.

XVIe s. Le masle n'a la fumelle en mespris, Marot, J. v, 287. Incontinent, desloyalle femelle, Que j'aurai faict et escrit ton libelle, Entre les mains le mettray d'une femme Qui appellée est Renommée ou Fame, Marot, I, 361.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

FEMELLE.
4Ajoutez :

Bavardages femelles, bavardages de femmes. Je suis surpris… qu'un homme d'autant d'esprit daigne faire attention à ces petits bavardages femelles, Rousseau, Lett. à du Peyrou, 19 juill. 1766.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

FEMELLE, s. f. (Hist. nat.) c’est le correlatif de mâle. C’est celui qui conçoit & met au monde le petit. Voyez Sexe.

FEMELLES, s. f. (Marine.) ce sont des anneaux qui portent le gouvernail : on appelle mâles, les fers qui entrent dans ces anneaux. Voyez Ferrure de Gouvernail. (Z)

Femelle. Les Filassiers appellent de ce nom une espece de chanvre menu & fin, qui ne produit point de graine, mais dont la filasse est beaucoup plus belle que le mâle, qui n’est propre qu’à faire des cordages ou des grosses toiles à vil prix. Voyez Corderie.

Femelle claire, en terme de Plumassier ; ce sont des plumes d’une autruche femelle, blanches & noires, mais où le blanc domine sur le noir.

Femelle obscure, en Plumasserie, ce sont des plumes d’une autruche femelle, noires & blanches, mais où il y a plus de noir que de blanc.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « femelle »

Wall. frumèle ; namur. fumèle ; Hainaut, fuméle, feuméle ; Berry et pic. fumelle ; provenç. femel ; du lat. femella, diminutif de femina, femme (voy. FEMME).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin femella, diminutif de femina (« femme »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « femelle »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
femelle fœmɛl

Évolution historique de l’usage du mot « femelle »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « femelle »

  • Elle était assez femelle pour n'attendre d'une cuirasse rien de mieux que le bonheur de la capitulation et le plaisir de la défaite. André Pieyre de Mandiargues, La Motocyclette, Gallimard
  • Châtaigne : femelle du marron. De Gustave Flaubert / Dictionnaire des idées reçues
  • La vache n’est pas la femelle du boeuf. La vache est la femelle du taureau. La femelle du boeuf, c’est la charrue. De François Cavanna / Le saviez-vous ?
  • Le mâle est un accident ; la femelle aurait suffi. De Rémy de Gourmont / Physique de l'amour
  • Administration : mot femelle qui commence comme admiration et finit comme frustration. De Georges Elgozy
  • La liberté n'est que la femelle de l'honneur. De Paul Raynal / Au soleil de l'instinct
  • L’homme est le seul animal adulte qui tète sa femelle. De François Cavanna / Le saviez-vous ?
  • La virilité ne s'éprouve pas avec une femelle, elle se prouve entre mâles. De Jean-Luc Hennig / Bestiaire érotique
  • L’escargot est à la fois mâle et femelle, mais il ne peut pas en profiter. De Jean-Charles / La Foire aux cancres
  • Biologiquement parlant, si vous vous faites mordre, il est plus probable que ce soit par une femelle. De Desmond Morris
  • L'instinct maternel est divinement animal. La mère n'est plus femme, elle est femelle. De Victor Hugo / Quatre-vingt-treize
  • Le printemps venu, la femelle du coucou, au lieu de construire un nid, s'en va déposer ses oeufs dans les pendules. De François Cavanna / Le saviez-vous ?
  • Mâle. Membre du sexe inférieur, ou négligeable. Le mâle de la race humaine est avant tout considéré (par la femelle) comme un producteur. De Ambrose Bierce / Le dictionnaire du Diable
  • La sélection sexuelle... dépend de l'ardeur, du courage, de la rivalité des mâles autant que du discernement, du goût et de la volonté de la femelle. De Charles Darwin / La Descendance de l'homme
  • L'homme est le seul mâle qui batte sa femelle. Il est donc le plus brutal des mâles, à moins que, de toutes les femelles, la femme ne soit la plus insupportable. De Georges Courteline / La Philosophie de Georges Courteline
  • Les caprices de l'espèce femelle ne sont pas bornés à une seule partie du monde ni à un seul climat, mais sont en tous lieux les mêmes. De Jonathan Swift / Les voyages de Gulliver
  • Cette femelle tigre de Sibérie, vivant depuis 2013 en captivité au zoo de la Citadelle de Besançon, était absente de son enclos depuis la réouverture du site début juin, comme précisé ci-dessous :  France 3 Bourgogne-Franche-Comté, Coup dur pour les amoureux des animaux en Franche-Comté : une femelle tigre est morte au zoo de la Citadelle de Besançon
  • Au Sri Lanka, les responsables d'un parc national ont repéré deux éléphanteaux se nourrissant auprès de la même femelle. Ils pensent que les bébés pourraient être des jumeaux, une naissance rare encore jamais observée dans le pays. Geo.fr, De rares éléphants jumeaux seraient nés dans un parc national du Sri Lanka - Geo.fr
  • Sur une photo dévoilée par des bénévoles d’un refuge local, on aperçoit ainsi un mâle inconsolable après la mort de sa femelle et de son petit, renversés par une voiture. Demotivateur, Ce kangourou est inconsolable après la mort de sa femelle et son petit, renversés par une voiture
  • Alors que la femelle, apparemment, ne chante pas, le chant du mâle est très particulier, en trois parties. La première partie est souvent inaudible à moins que l’auditeur ne soit proche. Elle consiste en 2 à 6 notes courtes et de basse fréquence (En physique, la fréquence désigne en général la mesure du nombre de fois qu'un phénomène périodique se reproduit par unité de temps. Ainsi lorsqu'on emploie le mot...) boup, boup, boup. La partie centrale du chant est forte et peut être rendue par ii-oh-léii. La dernière partie, comparable à un trille, est constituée de couples de notes non harmoniques, rapides et simultanées, et semble produite par un ventriloque. Techno-Science.net, 🔎 Grive des bois - Définition et Explications
  • Ventre noir, dos roux et taches blanches sur le museau, le grand hamster d’Alsace est désormais "en danger critique" d’extinction, victime en France d’un appauvrissement de son milieu de vie qui pousse même les femelles à dévorer leurs petits. Le petit rongeur sauvage appelé hamster d’Europe, grand hamster d’Alsace ou encore cochon de seigle, était autrefois abondant en Europe, de l’Alsace jusqu’à la Russie. SudOuest.fr, Le grand hamster d’Alsace désormais "en danger critique" d’extinction
  • Si vous êtes allé au parc animalier d'Auvergne ces derniers mois, vous connaissez forcément Mushu. La femelle panda roux de trois ans s'était faite remarquée en mars 2019, après avoir fugué. Trois jours de recherche avaient été nécessaires pour la retrouver, perchée dans un arbre à 200 mètres du zoo !  www.lamontagne.fr, Mushu, la femelle panda roux du parc animalier d'Auvergne a donné naissance à deux bébés - Ardes (63420)
  • Cette découverte a été faite par des chercheurs de l’université de Haverford, en Pennsylvanie. Lorsque le paon secoue ses plumes, celles-ci provoquent un bruit destiné à attirer l’attention de la femelle. Les plumes du mâle sont secouées environ 25 fois par seconde et vibrent alors à la manière des cordes d’une guitare. Les ocelles, c’est-à-dire les motifs en forme d’yeux sur le plumage, restent immobiles tandis que la tige oscille à une fréquence moyenne de 25,6 Hz, soit juste au-dessus de la limite inférieure de l’audition humaine, qui est évaluée à 20 Hz. Daily Geek Show, Le saviez-vous ? La danse du paon fait vibrer physiquement la crête de la femelle

Images d'illustration du mot « femelle »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « femelle »

Langue Traduction
Anglais female
Espagnol hembra
Italien femmina
Allemand weiblich
Chinois
Arabe أنثى
Portugais fêmea
Russe женщина
Japonais 女性
Basque emakumezkoak
Corse femminile
Source : Google Translate API

Synonymes de « femelle »

Source : synonymes de femelle sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « femelle »

Partager