La langue française

Exorciste

Définitions du mot « exorciste »

Trésor de la Langue Française informatisé

EXORCISTE, subst. masc.

A.− Celui qui exorcise, pratique l'exorcisme :
Je n'étais plus un de ces ministres de la morale chrétienne mais un homme inspiré, un de ces exorcistes légendaires, prêts à arracher aux puissances du mal les brebis de leur troupeau. Bernanos, Soleil Satan,1926, p. 259.
Spéc., LITURG. CATH. Clerc ayant reçu le troisième ordre mineur lui donnant le pouvoir d'exorciser. Au moins on ne niera pas que la fonction d'exorciste ne fasse partie des ordres qu'on appelle mineurs, et que l'on confère à nos jongleurs catholiques (Dupuis, Orig. cultes,1796, p. 431).
Rem. L'ordre mineur de l'exorciste est appelé exorcistat, subst. masc. (cf. Rob., Lar. Lang. fr.).
B.− Au fig. Celui qui a le pouvoir de repousser, de chasser un mal physique ou moral. Le Docteur Chérubin des Bois (...) est le médecin du monde exquis, le thérapeute des salons, l'exorciste délicat des petites névroses distinguées (Bloy, Désesp.,1886, p. 23).
Prononc. et Orth. : [εgzɔ ʀsist]. Cf. é-1. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Ca 1225 relig. essorciste (Pean Gatineau, St Martin, 290 ds T.-L.). Empr. au lat. chrét. exorcista, gr. ε ̓ ξ ο ρ κ ι σ τ η ́ ς de même sens. Fréq. abs. littér. : 21.

Wiktionnaire

Nom commun

exorciste \ɛɡ.zɔʁ.sist\ masculin et féminin identiques

  1. (Religion) (Au masculin) Prêtre à qui l’Église donne le droit d’exorciser.
    • Il lui reste un dernier recours. Croyant sincère, il appelle Dieu et l’église à l’aide. Un exorciste est donc consulté. Le spécialiste en diablerie reste dubitatif; ses formules vagues sont recueillies pieusement (c’est bien le moins) par la presse. — (René Cavanhie, Les esprits frappeurs de Vailhauquès, dans Le Québec sceptique, no 24, décembre 1992, page 28)
    • [Don Vincenzo] L’an dernier, un archevêque du Vatican m’a appelé à la rescousse : il n’y a pas d’exorciste à la basilique Saint-Pierre, et il y avait une personne très dérangée. En réalité, tout évêque ou cardinal peut être exorciste, mais peu sont habitués. — (Bénédicte Lutaud, Ma journée avec l’exorciste du Vatican, Le Monde. Mis en ligne le 6 juin 2020)
  2. (Par analogie) Celui ou celle, prêtre ou charlatan, qui remplit le même office.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

EXORCISTE. n. m.
T. de Théologie. Celui qui a le droit d'exorciser. L'ordre d'exorciste est un des quatre ordres mineurs.

Littré (1872-1877)

EXORCISTE (è-gzor-si-st') s. m.
  • Prêtre qui exorcise. L'ordre d'exorciste est un des quatre mineurs.

HISTORIQUE

XVIe s. Ils mettent sept ordres ou degrez ecclesiastiques ausquels ils imposent le titre de sacrement ; et sont ceux qui s'ensuivent : huissiers, lecteurs, exorcistes, acolytes, soudiacres, diacres et prestres, Calvin, Instit. 1179.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

EXORCISTE, s. m. (Théolog.) dans l’Eglise romaine, c’est un clerc tonsuré qui a reçû les quatre ordres mineurs, dont celui d’exorciste fait partie.

On donne aussi ce nom à l’évêque, ou au prêtre délégué par l’évêque, tandis qu’il est occupé à exorciser une personne possédée du démon. Voy. Exorcisme.

Les Grecs ne considéroient pas les exorcistes comme étant dans les ordres, mais simplement comme des ministres. S. Jerôme ne les met pas non plus au nombre des sept ordres. Cependant le pere Goar, dans ses notes sur l’euchologe, prétend prouver par divers passages de saint Denys & de saint Ignace martyr, que les Grecs ont reconnu cet ordre. Dans l’église latine, les exorcistes se trouvent au nombre des ordres mineurs après les acolythes : & la cérémonie de leur ordination est marquée, tant dans le jv. concile de Carthage, can. 7. que dans les anciens rituels. Ils recevoient le livre des exorcismes de la main de l’évêque, qui leur disoit en même tems : Recevez ce livre, & l’apprenez par mémoire, & ayez le pouvoir d’imposer les mains aux énergumenes, soit baptisés, soit catéchumenes : formule qui est toûjours en usage.

M. Fleury parle d’une espece de gens chez les Juifs, qui couroient le pays, faisant profession de chasser les démons par des conjurations qu’ils attribuoient à Salomon : on leur donnoit aussi le nom d’exorcistes. Il en est fait mention dans l’évangile, dans les actes des apôtres, & dans Josephe. S. Justin martyr, dans son dialogue contre Tryphon, reproche aux Juifs que leurs exorcistes se servoient, comme les gentils, de pratiques superstitieuses dans leurs exorcismes, employant des parfums & des ligatures : ce qui fait voir qu’il y avoit aussi parmi les payens des gens qui se mêloient d’exorciser les démoniaques. Lucien en touche quelque chose.

Dans l’église catholique il n’y a plus que des prêtres qui fassent la fonction d’exorcistes, encore ce n’est que par commission particuliere de l’évêque. Cela vient, dit M. Fleury, de qui nous empruntons ceci, de ce qu’il est rare qu’il y ait des possédés, & qu’il se commet quelquefois des impostures, sous prétexte de possession du démon ; ainsi il est nécessaire de les examiner avec beaucoup de prudence. Dans les premiers tems, les possessions étoient fréquentes. sur-tout entre les payens ; & pour marquer un plus grand mépris de la puissance des démons, on donnoit la charge de les chasser à un des plus bas ministres de l’église : c’étoit eux aussi qui exorcisoient les catéchumenes. Leurs fonctions, suivant le pontifical, sont d’avertir le peuple, que ceux qui ne communioient point, fissent place aux autres ; de verser l’eau pour le ministere ; d’imposer les mains sur les possédés. Il leur attribue même la grace de guérir les maladies. Institution au droit ecclés. tom. I. chap. vj. pag. 62. (G)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « exorciste »

Lat. exorcista ; grec, ἐξορϰιστὴς (voy. EXORCISER).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin exorcista.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « exorciste »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
exorciste ɛgzɔrsist

Évolution historique de l’usage du mot « exorciste »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « exorciste »

  • Pourquoi ce sous-«Exorciste» a-t-il droit à une sortie en salles quand tant d'autres films fantastiques ou de genre peinent à trouver un distributeur ? On se le demande - et on n'a pas de réponse - au vu de ce long-métrage qui, malgré quelques ambitions, n'arrive jamais à décoller. Si c'est une bonne idée d'avoir fait du personnage principal un malade mental, dont les visions bénéficient à l'image d'un traitement chromatique particulier, le film est plombé par d'autres personnages traités par-dessus la jambe. Ainsi ce prêtre exorciste qui sort de prison, son précédent « client » étant mort lors du traitement de choc, un fait qui ne perturbe aucunement le père de famille qui lui confie le sort de son enfant sans sourciller. Le film se termine sur un coup de théâtre final que les plus malins auront anticipé dès le début, une scène a priori anodine déballant carrément le pot aux roses ! leparisien.fr, «The Demon Inside» : un sous-«Exorciste» - Le Parisien
  • Chaque matin, les fidèles font la queue pour bénéficier des « services » de Don Vincenzo, prêtre exorciste de la paroisse Santa Maria in Traspontina. Le Monde.fr, Ma journée avec l’exorciste du Vatican
  • Renji est un jeune chômeur un peu loser amoureux de Toriko, une prostituée qui lui fait miroiter mariage et vie heureuse entre deux passes. C’était sans compter sur l’arrivée massive de démons sur Terre qui prennent possession des humains les plus fragiles en jouant sur leurs faiblesses pour commettre des atrocités. Victime de l’une de ces entités, Toriko s’enfonce toujours plus profondément dans les ténèbres, et c’est en désespoir de cause que Renji accepte l’aide d’un prêtre-exorciste aussi mystérieux que puissant, le père Mitakura. , The Devil of the Gods - Par Tsukasa Saimura & Kozo Takahashi (...) - ActuaBD
  • Prêtre exorciste à Amiens depuis 12 ans, André Dubled reçoit chaque semaine des personnes en souffrance qui se pensent parfois possédées par un démon. Il a accepté de s’entretenir avec France 3 Picardie pour lever le voile sur cette pratique méconnue de l’Eglise. France 3 Hauts-de-France, Entretien avec un prêtre exorciste d'Amiens : "Je crois que j’ai fait l’expérience du démon"
  • Ce prêtre demande que l’on ne cite pas son nom et que l’on ne montre pas son visage, pour, dit-il, « garder la confidentialité et la distance nécessaires ». On dira simplement qu’il a été ordonné il y a plus de 40 ans, car la mission qu’il exerce aujourd’hui requiert « un discernement affiné » : il est l’exorciste du diocèse de Strasbourg. Et c’est ici, dans cette pièce ordinaire, qu’il reçoit les personnes qui le sollicitent. , Alsace | Un rendez-vous chez l’exorciste
  • Quadruple lauréat des Grammy Awards (en 1988, en 1999 - dans deux catégories, et en 2017), il a notamment écrit des partitions pour des réalisateurs de films comme Stanley Kubrick, Martin Scorsese, David Lynch ou encore William Friedkin, pour lequel il compose la musique du film "L'exorciste". rts.ch, Le compositeur de la musique de l'exorciste est décédé - rts.ch - Musiques

Traductions du mot « exorciste »

Langue Traduction
Anglais exorcist
Espagnol exorcista
Italien esorcista
Allemand exorzist
Chinois 驱魔人
Arabe طارد الأرواح الشريرة
Portugais exorcista
Russe заклинатель
Japonais エクソシスト
Basque exorcist
Corse esorcista
Source : Google Translate API

Synonymes de « exorciste »

Source : synonymes de exorciste sur lebonsynonyme.fr

Exorciste

Retour au sommaire ➦

Partager