La langue française

Épaississement

Définitions du mot « épaississement »

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉPAISSISSEMENT, subst. masc.

A.− [En parlant de l'étendue d'un corps]
1. Fait de devenir plus important dans une ou plusieurs dimensions, dans son volume. L'épaississement de la peau. Parmi ceux qui ont fait leur fortune eux-mêmes et qui ont commencé leur vie par la sobriété forcée du paysan, on ne trouverait guère d'exception à cet épaississement de la forme et à cette altération de la peau (Sand, Meunier d'Angib.,1845, p. 77).Un épaississement plus ou moins considérable de la muqueuse (Calmette, Infection bacill. et tubercul.,1920, p. 199):
Au lieu de grouiller sur un point isolé, les groupes se séparent, des figures se découpent sur le ciel, et le paysage lointain même, par le grossissement et l'épaississement de ses arbres et de ses monuments, vient équilibrer les herbes et les cailloux du premier plan. Lhote, Peint. d'abord,1942, p. 80.
Au fig. Fait d'amplifier, d'exagérer la réalité. Ces superstitions impliquent d'ordinaire un grossissement, un épaississement, quelque chose enfin de caricatural (Bergson, Deux sources,1932, p. 155).
2. P. méton. Chose épaissie, devenue plus importante dans une ou plusieurs dimensions. Du côté des plèvres persistent des épaississements, des exsudats et des adhérences (Nocard, Tubercul. bovine,1903, p. 236).Le cor est un épaississement corné dont l'origine est strictement mécanique (QuilletMéd.1965, p. 307).
B.− [En parlant de la structure de la matière]
1. [En parlant d'un ensemble de pers. ou de choses] Fait de devenir plus serré, plus touffu. Ce beau vert des plantes nouvelles, cet épaississement des feuilles donnant partout de l'ombre toute neuve (Loti, Rom. enf.,1890, p. 78).
2. [En parlant d'une substance solide, liquide ou gazeuse] Fait de devenir plus compact, plus concentré. L'épaississement du mucus phosphorescent, animé, qui, coagulé, se peuple pour peu qu'il soit abrité (Michelet, Journal,1860, p. 537).Montesquieu parle d'un lent épaississement de la sève, qui progressivement se coagule, devient opaque, et tout naturellement se fait tige, d'où surgit une nouvelle frondaison (Gide, Journal,1929, p. 915).
3. P. ext. [En parlant de ce qui est assimilé à une substance matérielle] Fait de devenir plus obscur, plus impénétrable à la vue. Je suis le spectateur de la diminution du jour conjointe à l'épaississement graduel de la nue (Claudel, Connaiss. Est,1907, p. 81).
4. Au fig., péj. [En parlant de facultés intellectuelles, des manifestations de l'esprit] Action de rendre plus pesant, plus embarrassé, de priver de finesse, de subtilité; résultat de cette action. Le prodigieux épaississement des esprits depuis trois quarts de siècle de culture barbare amène une sorte de nuit (Maurras, Chemin Paradis,1894, p. XIII).
Prononc. et Orth. : [epεsismɑ ̃] ou p. harmonis. vocalique [epesismɑ ̃]. Ds Ac. 1718-1932. Étymol. et Hist. 1538 « action ou fait d'épaissir, de s'épaissir » (Est.). Dér. du rad. du part. prés. de épaissir*; suff. -(e)ment1*. Fréq. abs. littér. : 30.

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉPAISSISSEMENT, subst. masc.

A.− [En parlant de l'étendue d'un corps]
1. Fait de devenir plus important dans une ou plusieurs dimensions, dans son volume. L'épaississement de la peau. Parmi ceux qui ont fait leur fortune eux-mêmes et qui ont commencé leur vie par la sobriété forcée du paysan, on ne trouverait guère d'exception à cet épaississement de la forme et à cette altération de la peau (Sand, Meunier d'Angib.,1845, p. 77).Un épaississement plus ou moins considérable de la muqueuse (Calmette, Infection bacill. et tubercul.,1920, p. 199):
Au lieu de grouiller sur un point isolé, les groupes se séparent, des figures se découpent sur le ciel, et le paysage lointain même, par le grossissement et l'épaississement de ses arbres et de ses monuments, vient équilibrer les herbes et les cailloux du premier plan. Lhote, Peint. d'abord,1942, p. 80.
Au fig. Fait d'amplifier, d'exagérer la réalité. Ces superstitions impliquent d'ordinaire un grossissement, un épaississement, quelque chose enfin de caricatural (Bergson, Deux sources,1932, p. 155).
2. P. méton. Chose épaissie, devenue plus importante dans une ou plusieurs dimensions. Du côté des plèvres persistent des épaississements, des exsudats et des adhérences (Nocard, Tubercul. bovine,1903, p. 236).Le cor est un épaississement corné dont l'origine est strictement mécanique (QuilletMéd.1965, p. 307).
B.− [En parlant de la structure de la matière]
1. [En parlant d'un ensemble de pers. ou de choses] Fait de devenir plus serré, plus touffu. Ce beau vert des plantes nouvelles, cet épaississement des feuilles donnant partout de l'ombre toute neuve (Loti, Rom. enf.,1890, p. 78).
2. [En parlant d'une substance solide, liquide ou gazeuse] Fait de devenir plus compact, plus concentré. L'épaississement du mucus phosphorescent, animé, qui, coagulé, se peuple pour peu qu'il soit abrité (Michelet, Journal,1860, p. 537).Montesquieu parle d'un lent épaississement de la sève, qui progressivement se coagule, devient opaque, et tout naturellement se fait tige, d'où surgit une nouvelle frondaison (Gide, Journal,1929, p. 915).
3. P. ext. [En parlant de ce qui est assimilé à une substance matérielle] Fait de devenir plus obscur, plus impénétrable à la vue. Je suis le spectateur de la diminution du jour conjointe à l'épaississement graduel de la nue (Claudel, Connaiss. Est,1907, p. 81).
4. Au fig., péj. [En parlant de facultés intellectuelles, des manifestations de l'esprit] Action de rendre plus pesant, plus embarrassé, de priver de finesse, de subtilité; résultat de cette action. Le prodigieux épaississement des esprits depuis trois quarts de siècle de culture barbare amène une sorte de nuit (Maurras, Chemin Paradis,1894, p. XIII).
Prononc. et Orth. : [epεsismɑ ̃] ou p. harmonis. vocalique [epesismɑ ̃]. Ds Ac. 1718-1932. Étymol. et Hist. 1538 « action ou fait d'épaissir, de s'épaissir » (Est.). Dér. du rad. du part. prés. de épaissir*; suff. -(e)ment1*. Fréq. abs. littér. : 30.

Wiktionnaire

Nom commun

épaississement \e.pe.sis.mɑ̃\ masculin

  1. Action d’épaissir, de s’épaissir ; ou état de ce qui est épaissi.
    • L’épaississement de la taille.
    • L’épaississement des liqueurs.
    • L’épaississement de la lymphe.
    • L’épaississement du brouillard.
    • (Figuré) L’épaississement de l’esprit.
    • Ah ! si l’homme, au lieu d’aider si souvent à cet épaississement du vulgaire, au lieu de poursuivre systématiquement de sa haine ou de sa cupidité l’ornement naturel de la terre, le papillon le plus diapré, l’oiseau le plus charmant, la plus large fleur, s’il portait son ingéniosité à protéger, non à détruire, à favoriser. — (André Gide, Journal 1889-1939, Bibliothèque de la Pléiade, Éditions Gallimard, 1951, page 301-302)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉPAISSISSEMENT. n. m.
Action d'épaissir, de s'épaissir; ou État de ce qui est épaissi. L'épaississement de la taille. L'épaississement des liqueurs. L'épaississement de la lymphe. L'épaississement du brouillard. Fig., L'épaississement de l'esprit.

Littré (1872-1877)

ÉPAISSISSEMENT (é-pê-si-se-man) s. m.
  • Action d'épaissir, de s'épaissir ; état de ce qui est épaissi. L'épaississement de l'épiderme. L'épaississement des liqueurs. L'épaississement de la taille. L'épaississement de la langue. L'épaississement de la nuit, des ténèbres.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « épaississement »

Épaissir.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Composé de épaissir, épaississe et -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « épaississement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
épaississement epɛsisœmɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « épaississement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « épaississement »

  • Comme le souligne le Syndicat national des dermatologues et vénérologues, « chaque bouffée de cigarette dégage 200 000 radicaux libres qui attaquent les cellules de la peau et entraînent des effets sur le contour des yeux et la peau du visage dans son ensemble : apparition de rides, de cernes, épaississement de la peau et teint grisâtre ». La cigarette diminue aussi la quantité d’eau dans l’épiderme, et le flux sanguin, ce qui entraîne un temps de cicatrisation plus long. Il suffit de quelques semaines d’arrêt du tabac pour constater un teint plus frais et une peau plus jolie. , Prévention : pour un vieillissement maîtrisé 
  • L'étude a identifié un modèle de résultats d'imagerie dans ce contexte, comprenant une inflammation des voies respiratoires, un œdème pulmonaire rapidement progressif, des anévrismes des artères coronaires et des changements inflammatoires abdominaux étendus dans la fosse iliaque droite. Les 35 enfants ont fait l’objet d’une radiographie pulmonaire en raison de fièvre, de septicémie ou de signes d'inflammation multisystémique. Dix-neuf radiographies étaient anormales, l’observation la plus courante étant celle d'un épaississement de la paroi bronchique. D’autre part, les résultats prédominants sur la TDM thoracique étaient une consolidation basale, un épanchement ou un poumon effondré avec épanchements pleuraux. , Un nouveau modèle de signes radiologiques pour le MIS-C pédiatrique
  • Proposer des solutions adaptées aux besoins des acteurs municipaux et industriels en matière de maitrise des coûts d’exploitation et de performance énergétique. C’est l’objectif du partenariat mondial signé entre Orège et le Groupe Alfa Laval. Cette démarche s’inscrit dans l’engagement des deux entreprises en faveur de solutions innovantes visant à optimiser les performances d’épaississement et de déshydratation des stations d’épuration. Revue EIN, Orege signe un partenariat mondial avec le groupe Alfa Laval - La Revue EIN

Traductions du mot « épaississement »

Langue Traduction
Anglais thickening
Espagnol espesamiento
Italien ispessimento
Allemand verdickung
Chinois 增厚
Arabe سماكة
Portugais engrossar
Russe утолщение
Japonais 肥厚
Basque loditzeko
Corse ingrossante
Source : Google Translate API

Synonymes de « épaississement »

Source : synonymes de épaississement sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « épaississement »

Épaississement

Retour au sommaire ➦

Partager