La langue française

Ébloui

Sommaire

Définitions du mot ébloui

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉBLOUIR, verbe trans.

A.− Troubler la vue par un éclat, une luminosité insupportables. La lampe du billard les éblouit et ils clignèrent des yeux (Mauriac, Myst. Frontenac,1933, p. 64).Il sourit à Josette qui lui sourit d'un air dolent et un éclair de magnésium les éblouit (Beauvoir, Mandarins,1954, p. 363).
Absol. Les échos des bois pouvoient à peine répéter les éclats du tonnerre; les éclairs éblouissoient (Crèvecœur, Voyage,t. 2, 1801, p. 10).Le soleil éblouissait. Anna, d'un seul coup ouvrit son ombrelle (Reider, MlleVallantin,1862, p. 171).
B.− Au fig.
1. Frapper la vue, l'esprit d'admiration. Synon. pop. en mettre plein la vue.Quand les économistes se voient trop pressés sur les principes, (...) ils nous éblouissent de citations (Proudhon, Syst. contrad. écon.,t. 2, 1846, p. 56).Il ne cherchait pas à briller, celui-là, à éblouir les sots (Flaub., Corresp.,1853, p. 354):
1. Il y a des médecins qui éblouissent leurs clients en leur ordonnant mille choses compliquées. Gibout les éblouissait en ne leur ordonnant rien. Montherlant, Les Célibataires,1934, p. 892.
Emploi pronom. réfl. :
2. On dit que le procureur général Delangle récite déjà aux intimes son morceau d'effet... Le Delangle est d'avance émerveillé de la chose et s'éblouit de lui-même. Hugo, Choses vues,1885, p. 171.
Altérer le jugement. [Bonaparte] sa double adresse consistait dans l'art d'éblouir les masses et de corrompre les individus (Staël, Consid. Révol. fr.,t. 2, 1817, p. 2).Ces noms de Phèdre, de Consuelo qu'on nous jetait vite aux yeux pour nous éblouir et aveugler dès qu'il s'agissait d'amour (Giraudoux, Suzanne,1921, p. 131).
2. P. ext., péj. Séduire volontairement ou involontairement jusqu'à tromper ou se laisser tromper :
3. Cette jolie antithèse peut éblouir, sans doute, un esprit étranger à ces sortes de discussions; mais pour tout homme instruit ou averti, il est évident que Condillac prend ici le résultat ou le signe extérieur de la liberté, qui est l'action physique, pour la liberté même, qui est toute morale. J. de Maistre, Les Soirées de Saint-Pétersbourg,t. 1, 1821, p. 470.
Emploi pronom. réfl. Se laisser aveugler, fasciner :
4. Le lyrisme de l'auteur [M. Gantillon] semble découvrir le cinéma, nous dénonce ses pompes et ses maléfices, s'éblouit de ses miracles (dans Notre-Dame du cinéma). Colette, La Jumelle noire,1938, p. 108.
Rem. Le part. passé adj. ébloui est fréq. ds l'expr. avoir l'air ébloui. Après le stage dans les ténèbres, il avait l'air ébloui d'un dormeur que l'on vient d'arracher à ses rêves (Duhamel, Passion J. Pasquier, 1945, p. 18).
Prononc. et Orth. : [eblui:ʀ], (j') éblouis [eblui]. Ds Ac. dep. 1694. Il n'existe pas la même propension à poser un son de transition intervocalique après [u] qu'après [i], p. ex. dans [patʀijɔt] patriote; personne n'écrit [ebluwi:ʀ]. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1165 s'esbleuir « être ébloui » ([Chrétien de Troyes], Guillaume d'Angleterre, éd. M. Wilmotte, 81) − 1555, Ch. Fontaine ds Gdf. Compl.; b) 1181-90 esbloïr trans. (Chrétien de Troyes, Perceval, éd. F. Lecoy, 4153); 1470 [éd. 1537] esblouyssant « qui trouble la vue par un éclat trop vif » (Le Livre de la discipline d'amour divine f. 100ads R. Ét. rab. t. 9, p. 306); c) 1690 intrans. (Fur.); 2. 1552 « impressionner vivement (de la beauté) » (P. Ronsard, Amours ds Œuvres complètes, éd. P. Laumonier, t. 4, p. 28); 1663 éblouissant « qui impressionne vivement le regard par sa beauté » (Molière, Impromptu de Versailles, 4); 3. 1559 « tromper, séduire (par l'éloquence, etc.) » (Amyot, Mar., 81 ds Littré). Du b. lat. *exblaudire, lui-même d'un verbe b. frq. dér. du rad. germ. *blaup, cf. a. h. all. blôdi « faible (au physique et au moral) » (Karg-Frings), all. blöde « id. ». Fréq. abs. littér. Éblouir : 675. Ébloui : 996. Fréq. rel. littér. Éblouir : xixes. : a) 956, b) 1 270; xxes. : a) 841, b) 867. Ébloui : xixes. : a) 1 270, b) 2 064; xxes. : a) 1 378, b) 1 216. Bbg. Walt. 1885, p. 80.

Wiktionnaire

Forme de verbe

ébloui \e.blu.i\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe éblouir.
    • Dans les mains du chasseur ébloui de tant de générosité, la vicomtesse de Pleurmatin vidait son porte-or. — (Pierre Souvestre et Marcel Allain, Les Amours d’un prince, 1912, chapitre XIX)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉBLOUIR. v. tr.
Frapper la vue par un éclat très vif que les yeux ne peuvent soutenir. Le soleil éblouit les yeux, nous éblouit. Absolument, L'éclat des diamants éblouit. La neige, la blancheur de la neige éblouit. Fig., Une beauté qui éblouit, Une femme d'une éclatante beauté. Il signifie au figuré Surprendre par quelque chose de vif, de brillant, de spécieux. On se laisse souvent éblouir par l'éclat des paroles. Son éloquence éblouit plus qu'elle n'éclaire. Ne pas se laisser éblouir par les apparences. Il signifie aussi Fasciner, séduire. Les grandeurs l'ont ébloui. Être ébloui de l'éclat des richesses, par les richesses. Les promesses qu'on lui a faites l'ont ébloui. Il est tout ébloui de sa fortune.

Littré (1872-1877)

ÉBLOUI (é-blou-i, ie) part. passé.
  • Dont l'œil a perdu momentanément la faculté de voir par un trop grand éclat de lumière. Ébloui par les éclairs. On voyait dans la vaste campagne briller au soleil les casques, les cuirasses et les boucliers des ennemis ; les yeux en étaient éblouis, Fénelon, Tél. X.

    Fig. Souvent tout ébloui d'une vaine étincelle…, Corneille, Imit. II, 5. Et du peuple ébloui maîtrisant les suffrages, Voltaire, Tancr. I, 1.

    Devenu fier, orgueilleux. Ébloui de sa naissance, de sa fortune.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « ébloui »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ébloui eblwi

Évolution historique de l’usage du mot « ébloui »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « ébloui »

  • J'ignore la manière de témoigner mon ardeur à une telle beauté; il me faudrait un mot plus éblouissant qu'éblouissante. De John Keats / Lettres à Fanny, 2010
  • On ne voit bien que lorsqu’on est ébloui. De André Lhote
  • L'amour est aveugle par éblouissement. De Albert Brie / Le mot du silencieux
  • Voyager est un triple plaisir : l’attente, l’éblouissement et le souvenir. De Ilka Chase / The Carthagian Rose
  • Despote mal éclairé, le peuple souverain ne s'engoue pas pour ceux qui répandent la lumière, mais pour ceux qui l'éblouissent. De Georges Elgozy
  • La vie est une pierre fausse, son clinquant éblouit mais il n’y a qu’un ignorant qui la prenne pour un vrai diamant. De Alexandra David-Néel
  • Astrologie, ou quand les étoiles éclairent des illuminés qui éblouissent des lunatiques. De Paul Carvel / Jets d’encre
  • L'art, c'est le reflet que renvoie l'âme humaine éblouie de la splendeur du beau. De Victor Hugo / Océan prose
  • Il n'est pas un être qui ne sache, à force d'amour, devenir l'éblouissement de tous. De Joë Bousquet / Le Meneur de lune
  • Apprenons, avant toutes choses, à n'être pas éblouis du bonheur qui ne remplit pas le coeur de l'homme. De Jacques-Bénigne Bossuet
  • La fortune est de verre ; et, lorsqu’elle éblouit, Soudain elle se brise, et c’est comme son dernier bruit. De Publius Syrus / Sentences
  • Moi j'admire, ébloui, la grandeur des petits. De Victor Hugo / L'Art d'être grand-père
  • Telle pensée qui d'abord nous occupe et nous paraît éblouissante, n'attend que demain pour flétrir. De André Gide / Corydon
  • Lorsque le jour se lève c'est un autre rêve qui commence, et à chaque jour succède un jour plus clair, à chaque éblouissement un nouvel éblouissement... De Louis Gauthier / Les Grands Légumes célestes vous parlent
  • Un homme de 18 ans, au guidon d'un cyclomoteur, a été ébloui par le soleil naissant à la sortie d'un virage. Ce qui a occasionné la sortie de route. Le pilote et sa moto ont fini au fossé. , Blavozy : ébloui par le soleil, il finit avec sa moto au fossé - La Commère 43
  • Selon une hypothèse envisagée par les policiers, le soleil aurait ébloui le conducteur. L’actualité, Cycliste gravement blessé, le soleil pourrait avoir ébloui le conducteur | L’actualité
  • Le conducteur d’une BMW venant de Neuville-Saint-Vaast s’est bien arrêté au « stop » avant de traverser la chaussée Brunehaut. Mais visiblement ébloui par un soleil de face, il a redémarré sans voir une moto arriver de Mont-Saint-Éloi. Le motard n’a pu éviter la collision. La Voix du Nord, Un accident entre une voiture et une moto ce jeudi soir à Mont-Saint-Éloi
  • C’est le troisième jour de marche dans le nord de l’île pour ce père et sa fille originaire de Nîmes (Gard). Ils ont décidé de tenter l’aventure ensemble. Selon le père, ébloui : "Le paysage change les cailloux, les arbres, c’est fou. Il y a des endroits où on a l’impression que c’est une autre planète, c’est lunaire." Le GR 20, c’est quinze étapes avec des sommets à 2 700 mètres d’altitude et des passages d’escalade à flanc de montagne, avec ses marques blanches et rouges comme seuls repères pour guider les courageux. Franceinfo, Destination France en Corse : le sentier de grande renommée
  • Homme d’action, mais aussi écrivain, dessinateur, conférencier de talent, Paul-Émile Victor a laissé des dizaines de livres et des films : Tous témoignent non seulement de son expérience des pôles, mais aussi cet appel de l’aventure qui le chevillait au corps et le faisait sans cesse repartir. Il finit sa vie à Bora-Bora, une île de la Polynésie française qui l’avait ébloui par sa beauté. France Culture, Paul-Émile Victor (1907-1995), pôles attractifs - Ép. 1/5 - Récits de voyages

Traductions du mot « ébloui »

Langue Traduction
Anglais dazzled
Espagnol deslumbrado
Italien abbagliato
Allemand geblendet
Chinois 眼花azz乱
Arabe مبهور
Portugais deslumbrado
Russe ослепленный
Japonais まぶしい
Basque lausotuta geratzen
Corse ammucciatu
Source : Google Translate API

Synonymes de « ébloui »

Source : synonymes de ébloui sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « ébloui »

Partager