La langue française

Dupeur, dupeuse

Sommaire

Définitions du mot dupeur, dupeuse

Trésor de la Langue Française informatisé

DUPEUR, EUSE, subst.

Celui, celle qui dupe. Et quels scrupules le retiendraient dans cette conquête des privilèges sociaux? La morale? Il n'aperçoit autour de lui que dupeurs rapaces et dupes victimées (Bourget, Essais psychol.,1883, p. 247).
Dupeur d'oreilles. Personne qui par la qualité de sa diction parvient à mettre en valeur ce qu'elle lit ou récite :
... charmant et du plus doux commerce quand il [Virgile] s'était rassuré; lecteur exquis (comme Racine), surtout pour les vers, avec des insinuations et des nuances dans la voix; un vrai dupeur d'oreilles quand il récitait d'autres vers que les siens. Sainte-Beuve, Étude sur Virgile,1857, p. 14.
Emploi adj. La famille entêtée, vaine, orgueilleuse, ennuyeuse, dupée et dupeuse des Arnauld (Balzac, Œuvres div.,t. 3, 1850, p. 302).
Prononc. et Orth. : [dypœ:ʀ], fém. [-ø:z]. Ds Ac. 1798-1932. Étymol. et Hist. 1669 (Widerhold, Nouv. dict. fr.-all. d'apr. FEW t. 14, p. 58b). Dér. du rad. de duper*; suff. -eur2*. Fréq. abs. littér. : 6.

Wiktionnaire

Nom commun

dupeur \dy.pœʁ\ masculin (pour une femme on dit : dupeuse)

  1. Personne qui cherche sans cesse à duper.
    • Est-ce donc une odieuse calomnie que de relever chez Molière un dupeur, un amoureux de la duperie, en même temps qu’un dupé, et qui n’aime pas ça du tout ? — (Roger Ikor, Molière double, 1977)

Nom commun

dupeuse \dy.pøz\ féminin (pour un homme on dit : dupeur)

  1. Femme qui cherche sans cesse à duper.
    • Au moment de nous remettre notre « dû », la dupeuse porta son audace à rester planquée dans son véhicule, aux confins de chez nous, et de charger sa gamine de la délicate mission de nous remettre un chèque, qui représentait à peine plus de la moitié de la somme en question. — (Lambert Sadikalay, Itinéraires et mémoires d’un enfant modeste, 2014)

Nom commun

dupeuse \dy.pøz\ féminin (pour un homme on dit : dupeur)

  1. Femme qui cherche sans cesse à duper.
    • Au moment de nous remettre notre « dû », la dupeuse porta son audace à rester planquée dans son véhicule, aux confins de chez nous, et de charger sa gamine de la délicate mission de nous remettre un chèque, qui représentait à peine plus de la moitié de la somme en question. — (Lambert Sadikalay, Itinéraires et mémoires d’un enfant modeste, 2014)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DUPEUR, EUSE. n.
Celui, celle qui cherche sans cesse à duper.

Littré (1872-1877)

DUPEUR (du-peur) s. m.
  • Celui qui dupe. Un dupeur dupé.

    Fig. Un dupeur d'oreilles, lecteur qui est assez habile pour faire trouver bons, quand il les récite, des vers, un morceau, médiocres par la pensée ou par l'expression. On a dit que Delille était un grand dupeur d'oreilles à cause de son talent pour réciter ses vers.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « dupeur »

 Dérivé de duper avec le suffixe -eur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « dupeur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
dupeur dypœr

Évolution historique de l’usage du mot « dupeur »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « dupeur »

  • Le point de départ de ce livre, c'est une divergence. Les deux journalistes n'étaient pas du même avis au début de l'aventure. Celui qui n'y croyait pas, c'était Nicolas Domenach. "Dans l'entourage de François Hollande, on pensait pouvoir manipuler Emmanuel Macron. Au fond, c'est l'histoire du dupeur dupé. François Hollande était persuadé qu'à l'arrivée, il l'aurait dans sa poche", note le journaliste politique.  RTL.fr, VIDÉO - "Emmanuel Macron est un boa séducteur", estime Nicolas Domenach sur RTL
  • Dans l'imposture, il y a donc toujours un renard et un loup: un dupeur et un dupé. La relation entre les deux parties est inégale, c'est une relation de pouvoir, et l'un des deux l'ignore (ce qui permet précisément qu'il soit manipulé). L'ignorance de la dupe peut porter sur l'identité, l'origine ou la fonction de l'imposteur: dans tous les cas, il se trompe parce qu'il n'a pas été détrompé. La tromperie est donc une affaire d'intention — fausse intention (de tromper) ou absence d'intention (de détromper). Les pragmaticiens du langage avaient déjà souligné que la bonne communication tient avant tout à la valeur illocutoire du discours: «Signifier quelque chose, dit Grice, [dont les mots sont repris par Récanati] c'est le signifier au moyen de la reconnaissance (par le récepteur) de l'intention qu'on a de le signifier; et avoir l'intention de le signifier, c'est avoir l'intention de le signifier au moyen de la reconnaissance de cette intention»[2]. Aussi la tromperie situe-t-elle la duperie dans la non-reconnaissance de l'intention plus que dans la déformation du message. Et nous verrons que l'intention n'est pas toujours du côté du trompeur: que l'illocutoire, autrement dit, devrait trouver son équivalent du côté du récepteur pour désigner sa disposition à entendre, ou non, certaines vérités. , Fabula, Atelier littéraire : Imposture et fiction
  • Un dupeur retrouvé, dix mille de perdus (dans la foule). Valeurs actuelles, Comment Bakary Jatta, migrant devenu star du foot, a dupé toute l’Allemagne | Valeurs actuelles

Traductions du mot « dupeur »

Langue Traduction
Anglais deceiver
Espagnol engañador
Italien ingannatore
Allemand betrüger
Chinois 欺骗者
Arabe المخادع
Portugais enganador
Russe обманщик
Japonais だまし屋
Basque abusari
Corse ingannatore
Source : Google Translate API

Synonymes de « dupeur »

Source : synonymes de dupeur sur lebonsynonyme.fr
Partager