La langue française

Draille

Définitions du mot « draille »

Trésor de la Langue Française informatisé

DRAILLE1, subst. fém.

MAR. Cordage tendu, le long duquel peut glisser une voile (d'étai, un foc) ou une tente, au moyen d'anneaux, de bagues, etc. fixés sur la toile. Les voiles latines de forme triangulaire sont enverguées au moyen d'anneaux métalliques appelés bagues sur les drailles ou étais, le long desquels elles peuvent monter et descendre (Galopin, Lang. mar.,1925, p. 65; cf. cul III B, Musset, Revue des deux-Mondes, 1832, p. 370).
Prononc. et Orth. : [dʀ ɑ:j] ds Pt Rob., mais [dʀaj] ds DG et Lar. Lang. fr. (cf. -aille). Les dict. enregistrent draille. Étymol. et Hist. 1792 (Ch. Romme, Dict. mar. fr., p. 245). Prob. empr. au langued. dralho, var. de traio « câble servant à conduire un bac » (a. prov. tralha, 1348, Pansier t. 3), auquel correspond le fr. traille*. Fréq. abs. littér. : 1. Bbg. La Landelle (G. de). Le Lang. des marins. Paris, 1859, p. 406.

DRAILLE2, subst. fém.

Région. (Sud de la France). Chemin de transhumance pour les troupeaux. Synon. région. carraire.Ces longs parcours réguliers qui constituent la transhumance, et qui se traduisent à la surface du sol par de grandes voies traditionnelles sacrifiées au passage des troupeaux : drailles, carraires, etc. (Brunhes, Géogr. hum.,1942, p. 164).À l'estive de 1319, il [Pierre Maury] a repris la draille en direction du Nord (E. Le Roy Ladurie, Montaillou, village occitan,Paris, Gallimard, 1976, p. 142):
Des sentiers ou pistes, suivis de temps immémorial par les moutons transhumants, écorchent les flancs de ces ternes plateaux de pâture. Ces drailles, comme on les appelle, servaient jadis aux troupeaux pour atteindre les pâturages du Gévaudan, de la Margeride, de l'Aubrac même. Vidal de La Blache, Tabl. géogr. de Fr.,1908, p. 285.
P. ext. Chemin emprunté par le bétail. Mais, si on me prenait, c'était pour nettoyer la draille ou pour curer le ruisseau (Giono, Baumugnes,1929, p. 219).
Prononc. et Orth. : Cf. draille1. Plusieurs dict. mentionnent la var. draye, non attestée ds la docum., ce sont Littré, Lar. 19eSuppl. 1878, Guérin 1892, Nouv. Lar. ill., Lar. 20e, Quillet 1965. Étymol. et Hist. [1835 (Pomier, Loc. vicieuses Hte-Loire : Ne dites pas : Ils ont fait la draille ou la trague dans la neige. Ils ont fait la trace dans la neige)]; 1869-74 (Reboisement des forêts, Compte-rendu, 7efasc., p. 131 ds Littré : Des chemins de troupeaux appelés drayes ou carraires). Adaptation du type draya des parlers du sud du domaine fr.-prov. (1316, a. dauph. draya « sentier », charte ds Du Cange) et du domaine langued. prov. (1528, B. Alpes draya « sentier », ds P. Meyer, Documents ling. Midi, p. 241, § 3) prob. déverbal de trailla « faire une trace en marchant » cf. le m. fr. trailler « chercher la bête avec les chiens, sans avoir aucune piste et sans avoir quêté avec le limier » (1354-76, treler, Modus et Ratio, 50, 11 ds T.-L.) de *tragulare « suivre à la trace » (dér. de trahere d'apr. tragula « herse » parallèlement à *traginare, v. traîner). Le passage de t à y s'explique peut-être par infl. de représentants du lat. trahea « herse » (seulement localisé en Italie du Nord, REW3, 8840); celui de tr- à dr-, peut-être par infl. des dér. de directiare, très voisin de sens (FEW t. 3, 85b, 86a) v. FEW t. 13e, 175b-176. Fréq. abs. littér. : 3.

Wiktionnaire

Nom commun 1

draille \dʁaj\ féminin

  1. (Languedoc), (Bourgogne) Chemin, sentier, piste.
    • On recoupait les voies de toutes les bêtes de la nuit : la petite patte carrée du renard, celle du blaireau, plantigrade prudent, l’empreinte propre et ronde du chat sauvage, celle de toutes les belettes, martres, putois et surtout l’Y du lièvre, le fin sabot du chevreuil et la franche passée du sanglier, sorte de basse venelle, souvent piétinée comme une draille à moutons. — (Henri Vincenot, La Billebaude, 1978, p. 64-65)
  2. (Languedoc) En particulier, chemin de transhumance.
    • Par surcroît, chaque été, des plaines du Bas-Languedoc (Hérault, Aude) montent par les drailles du Larzac et de la Montagne-Noire, vers les montagnes et jusqu'aux abords de l'Aubrac, 200 000 moutons. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  3. Bac glissant le long d’un câble.
  4. Ce câble lui-même.
  5. (Marine) Cordage qui s'attache sur le mât et descend en biais vers l'étai du mât, et sur lequel on glisse les voiles auxiliaires.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

DRAILLE (dra-ll', ll mouillées) s. f.
  • Terme de marine. Cordage placé verticalement sur l'avant ou sur l'arrière d'un mât pour servir à la manœuvre, ou d'une voile d'étai qui y est tenue par des cosses ou rocambeaux, ou d'une voile carrée attachée à une vergue qui glisse le long de ce cordage quand on la hisse ou qu'on l'amène, Jal
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « draille »

De l’occitan dralha.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « draille »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
draille draj

Évolution historique de l’usage du mot « draille »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « draille »

  • Partir pour déchiffrer l’espace et les traces sur la draille, retrouver l’accent et les goûts rudes, les heures sans concession et certains soirs de défaite... De Jean Claude Bourles / Le Grand Chemin de Compostelle
  • Les sapeurs pompiers du Gard sont intervenus à Courry, près de Bessèges, pour porter secours à une femme d'une trentaine d'années, victime d'un accident de parapente. L'accident plus précisément s'est produit Chemin de la draille, dans le secteur St Sébastien. L'atterrissage a eu lieu dans un arbre, à une douzaine de mètres de hauteur, retenant la parapentiste suspendue dans son harnais.  France Bleu, Une femme s'en sort miraculeusement après un accident de parapente à Courry
  • La transhumance est une tradition ancestrale qui se perd, mais qui a encore ses irréductibles. À Gignac l’ancien tracé porte encore le nom de "Chemin de la draille" (transhumance en patois). Avec le modernisme du XXe siècle, le chemin a dévié vers le pont suspendu de la route de Lagamas, passage obligatoire pour traverser l’Hérault. midilibre.fr, Les derniers irréductibles de la transhumance - midilibre.fr
  • pareilles. Larges, longues, si différentes de celle du chien, pas de doute, le loup est passé par là, pas loin de la Cèze et il a remonté la draille pour se perdre dans la forêt. midilibre.fr, Trois étudiants passionnés passent le loup à la loupe au Brouzet - midilibre.fr
  • Samedi 13 juillet, on fête la draille avec, à partir de 16 h 30 ,au lavoir du mas de l’ancienne église, une balade commentée du sentier. midilibre.fr, La Draille des Seynes fait découvrir son parcours - midilibre.fr
  • Alors que la fête de la transhumance est prévue ce week-end samedi 15 et dimanche 16 juin à l'Espérou, un chantier bénévole de nettoyage organisé le 23 mai dernier a permis de débroussailler un chemin de transhumance, aussi appelé une draille, grâce à la cinquantaine de bénévoles présents. midilibre.fr, Gard : des bénévoles remettent en état une draille à Valleraugue - midilibre.fr
  • D'après les premières constatations, le véhicule, seul en cause, a quitté la route, percuté un poteau électrique jusqu'à le sectionner, ce qui a occasionné un feu de cyprès (rapidement maîtrisé par les pompiers). Puis la voiture a terminé sa course contre le mur d'une propriété privée située le long de la route de la draille entre Bagard et Saint-Christol-lès-Alès. , GARD Le passager d’une voiture meurt dans un accident – Objectif Gard
  • Parvenu à une grande patte-d’oie, monter sur la droite, laisser à droite le réservoir pour vagabonder sur l’ancienne draille tantôt pierreuse, tantôt agréable à la semelle. Points de vue sur les montagnes du Liron et de la Fage et la haute barrière des Cévennes à la croupe arrondie servent de fond à cet impérial décor. Passer sous la ligne, avant de se laisser redescendre dans la végétation où la vie explose en bouquets de couleur. midilibre.fr, Balade gardoise sur l’ancienne draille à Thoiras - midilibre.fr
  • Suivre cette piste qui après avoir coupé un petit ruisseau et sa source, débouche sur la grande draille de montée au Ventalon, ne pas s’avancer et repartir à droite immédiatement. La montée se fait soutenue, la piste tourne à droite en traversant la combe du Grand Cougnet. midilibre.fr, Une escapade en Cévennes en famille - midilibre.fr
  • L’association “De quoi on se mêle”, donne rendez-vous à tous, dimanche 17 février, sur le parking du lavoir du mas de l’ancienne église, hameau de Belvezet, à 10 h 30, pour faire la reconnaissance du parcours de la draille des Seynes, futur sentier artistique et de biodiversité. midilibre.fr, De quoi on se mêle propose de découvrir la draille des Seynes avant sa valorisation - midilibre.fr

Traductions du mot « draille »

Langue Traduction
Anglais draille
Espagnol draille
Italien draille
Allemand draille
Chinois 德拉利
Arabe دريل
Portugais draille
Russe draille
Japonais 点字
Basque draille
Corse draille
Source : Google Translate API

Synonymes de « draille »

Source : synonymes de draille sur lebonsynonyme.fr

Draille

Retour au sommaire ➦

Partager