La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « diseur »

Diseur

Définitions de « diseur »

Trésor de la Langue Française informatisé

DISEUR, EUSE, subst.

Celui, celle qui dit, qui prend plaisir à dire.
A.− Employé absol., sans constr. prépositionnelle. Une vieille femme, assez belle diseuse, vint à Chateaubrun me faire une scène de reproches (Sand, Péché de M. Antoine,1847, p. 3).
Diseur, euse, p. ell. de diseur à voix. Celui, celle qui récite, déclame. Quant à Cora Vaucaire, il paraît que c'est un choix de roi, la plus fine « diseuse » qui soit (Monde,19 janv. 1952, p. 8, col. 3):
1. Un caf' conc' du boulevard de Sébastopol avec ses gommeuses, ses chanteuses de genre, ses diseuses à voix, me comptait tous les soirs parmi les habitués. Carco, Nostalgie de Paris,1941, p. 78.
Fam. Beau diseur. Ce Prudhomme érotique que nous avons entendu faire le galantin et le beau diseur avec la marchande de modes d'ici (Goncourt, Journal,1860, p. 763).La phrase ne venait pas. Et il aurait voulu paraître beau diseur (Reider, MlleVallantin,1862, p. 197).
Proverbe vieilli. L'entente est au diseur. ,,C'est celui qui a parlé qui sait le mieux le sens de ce qu'il a dit`` (Littré).
Rem. Attesté ds Ac. 1798, 1835.
B.− Diseur de + subst. déterminé.Je me montre même plus prévenante, diseuse de banalités et de lieux communs (Colette, Cl. Paris,1901, p. 227).En vérité, si l'administration connaît les curés comme distributeurs d'aumônes, elle peut les connaître comme diseurs de messes (Barrès, Cahiers,t. 6, 1908, p. 108):
2. Christ les aimait, lui. Il prenait une verge et il époussetait le temple. Son fouet plein d'éclairs était un rude diseur de vérités. Hugo, Les Misérables,t. 1, 1862, p. 54.
3. ... c'est le type parfait du gentleman britannique : grand diseur d'histoires de chasse à courre, de pêche et de guerre. Maurois, Les Silences du colonel Bramble,1918, p. 15.
Locutions
Diseur de bons mots, de gros mots. Le mauvais élève, indiscipliné, diseur de gros mots et qui lit en cachette des choses qui lui plaisent (Alain-Fournier, Corresp.[avec Rivière], 1906, p. 141).Et ce ne sera pas ces diseurs de bons mots Qui nous remplaceront une illustre parole (Péguy, Ève,1913, p. 908).
Diseur, diseuse de bonne aventure. Qui fait comme profession de prédire l'avenir. Un ton de diseuse de bonne aventure (France, Vie fleur,1922, p. 521):
4. Dès qu'un diseur de bonne aventure vous explique minutieusement les faits connus de vous seul, dans votre vie antérieure, il peut vous dire les événements que produiront les causes existantes. Balzac, Le Cousin Pons,1848, p. 122.
Diseur de contes et nouvelles, diseur de nouvelles. Il [Rabelais] y joignit la manière non moins franche et plus légère d'un causeur facétieux, d'un diseur de contes et nouvelles (Sainte-Beuve, Table poés. fr.,1828, p. 266).Il est le diseur de nouvelles du canton, et l'habitude de les raconter en a fait l'orateur des veillées, le conteur en titre (Balzac, Méd. camp.,1833, p. 90).
Diseur de riens. Le voluptueux, le diseur de riens, l'inoccupé Rastignac (Balzac, Mais. Nucingen,1838, p. 597).Toujours en colère contre Chateaubriand, qu'il appelle « l'empereur des diseurs de rien » (Goncourt, Journal,1855, p. 220).
Rem. On rencontre ds la docum. le synon. diseux à valeur péj. Cet homme des basses classes, timide, débile, d'épaules étroites, assez peureux, petit diseux de bonne aventure, mystique et magicien (Malègue, Augustin, t. 1, 1933, p. 122). Attesté ds Canada 1930.
Prononc. et Orth. : [dizœ:ʀ], fém. [-ø:z]. Ds Ac. 1718-1932. Étymol. et Hist. Ca 1200 maldisseor (R. de Beaujeu, Bel inconnu, éd. G.-P. Williams, 4853). Dér. du rad. du part. prés. de dire1*; suff. -eur2*. Fréq. abs. littér. : 74. Bbg. Hotier (H.). Le Vocab. du cirque et du music-hall en France. 1973, p. 103.

Wiktionnaire

Nom commun - français

diseur \di.zœʁ\ masculin (pour une femme, on dit : diseuse)

  1. Personne qui dit. Note : dans cette acception, ne se rencontre que dans un certain nombre de locutions toutes faites :
    • Diseur de bons mots.
    • Diseuse de bonne aventure.
    • Diseur de nouvelles.
    • Diseur de riens.
  2. Personne qui dit, qui récite, qui déclame avec art et agrément.
    • Mesdames et messieurs, notre bon camarade Bignon, le plus talentueux de nos artistes, le plus bel homme de la troupe, le diseur impeccable que vous admirez, va avoir l’honneur de vous réciter : La Grève des Forgerons de « Monsieur » François Coppée… Notre bon camarade Bignon, c’est moi… — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, collection Le Livre de Poche, page 186.)
    • Ce premier regroupement d'artistes francophones de l'Ontario, fondé en 1932, [...] est constitué de trois corporations principales : a) les arts décoratifs (peinture), b) les lettres; et c) les diseurs (théâtre et poésie). — (Alain Otis et Jean Delisle, Les douaniers des langues — Grandeur et misère de la traduction à Ottawa, 1867-1967, Presses de l'Université Laval, 2016, page 392)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DISEUR, EUSE. n.
Celui, celle qui dit. Ce terme ne se rencontre que dans un certain nombre de locutions toutes faites, telles que Diseur de bons mots. Diseur de nouvelles. Diseur de riens. Diseur, diseuse de bonne aventure. Absolument, Un beau diseur, Un homme qui affecte de bien parler. Il se dit aussi de Celui qui dit, qui récite, qui déclame avec art et agrément.

Littré (1872-1877)

DISEUR (di-zeur, zeû-z') s. m.
  • 1Celui, celle qui dit. Et je ne hais rien tant que les contorsions De tous ces grands faiseurs de protestations, Ces affables donneurs d'embrassades frivoles, Ces obligeants diseurs d'inutiles paroles, Molière, Mis. I, 1. J'admire la rage et l'inutilité de ces diseurs de nouvelles, Maintenon, Lettre à Mme des Ursins, 18 juill. 1706.

    Diseur de riens, parleur qui ne dit que des choses futiles. La plupart grands diseurs de rien, Au grand malheur des gens de bien, Scarron, Virg. trav. VI.

    Diseur de bons mots, homme qui affecte la recherche des bons mots. Dieu ne créa que pour les sots Les méchants diseurs de bons mots, La Fontaine, Fabl. VIII, 8. Diseur de bons mots, mauvais caractère, Pascal, Pensées, VI, 22, éd. Lahure, 1860. Diseurs de bons mots, mauvais caractère ; je le dirais s'il n'avait été dit, La Bruyère, VIII.

    Diseur, diseuse de bonne aventure, homme, femme qui prétend prédire l'avenir. … consulter, Sur le sort de sa géniture, Les diseurs de bonne aventure, La Fontaine, Fabl. VIII, 16. La masse des superstitions lucratives d'une contrée suit la proportion de ses prêtres, de ses devins, de ses augures, de ses diseurs de bonne aventure, et de tous ceux en général qui tirent leur subsistance de leur commerce avec le ciel, Diderot, Opinions des anc. phil. (Égyptiens).

    Diseur de mots, sorcier. Il consultait matrones, charlatans, Diseurs de mots, experts sur cette affaire, La Fontaine, Mandrag.

  • 2Un beau diseur, ou, absolument, un diseur, un homme qui affecte de bien dire. Tu fais toujours le beau diseur et le grand esprit ; apprends que j'en sais plus que toi, Hauteroche, Crispin médecin, I, 6. Ils ne se moquent pas de lui comme d'un beau diseur d'agriculture, Rousseau, Ém. IV.

    Un diseur, un homme qui fait des phrases, des promesses. Monsieur, je ne suis point un diseur, mais je vous prie de croire que…, Sévigné, 201.

    PROVERBE

    L'entente est au diseur, c'est celui qui a parlé, qui sait le mieux le sens de ce qu'il a dit.

HISTORIQUE

XIIIe s. Et ot discort entre aus [eux], et se misent [mirent] en diseurs en la roine de France, Chron. de Rains, 213.

XIVe s. Un bon ami… ne croira jà telz diseurs, Oresme, Eth. 236.

XVe s. Et est à savoir sur ce pas cy, que sauve la grace des diseurs, qui ont dict que nos gens y fuirent et allerent comme bestes sans ordonnance, que ce n'est mie vray, Bouciq. I, ch. 24.

XVIe s. Mes livres tant beaux diseurs, Marot, IV, 165. Que M. l'admiral avoit disposé de la guerre par des maximes ministrales et vouloit donner les diseurs pour juges aux faiseurs, D'Aubigné, Hist. I, 155. Communement un grand diseur Se trouve enfin petit faiseur, Leroux de Lincy, Prov. t. II, p. 127.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « diseur »

Dire ; provenç. dizedor, dezidor, dizidor ; portug. dizedor ; ital. dicitore.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XIIIe siècle)[1] Du radical fléchi, dis, de dire, avec le suffixe -eur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « diseur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
diseur dizœr
diseuse dizøz

Évolution historique de l’usage du mot « diseur »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « diseur »

  • Les diseurs de maximes, non plus que les marchands de "spécialités", ne se soignent à leur propres remèdes. De Paul-Jean Toulet / Le carnet de monsieur du Paur
  • L’entente est au diseur. De Proverbe français
  • Les grands diseurs ne sont pas les grands faiseurs. De Proverbe français
  • Entre Valdoie et Saint-Dizier-l’Évêque, nourri de légendes de nos territoires français et suisses, à deux pas de l’Allemagne, il a mûri une écriture insolente. Le poète, qui fait revivre les dialectes, outrepasse le sens commun, entre diseur et penseur. Patrick Beurard-Valdoye est impossible à dévorer : il se lit et se déchiffre mot à mot. La stupeur et l’amusement font partie du voyage. , Culture - Loisirs | Le poète enquêteur de Belfort (90)
  • Lorsque Kelt se voit refuser le passage d’un pont parce qu’il ne peut s’acquitter du péage, il prédit l’effondrement de la construction. Ainsi sont les diseurs de mots, ils ont de drôle de pouvoirs, jamais ils ne mentent et, dit-on, leurs vérités ensorcellent.Accusé par le gardien du pont d’avoir jeté un sort à l’ouvrage, Kelt est arrêté puis jeté dans les geôles du seigneur local. L’incrimination étant cependant difficile à démontrer, le gardien convoque une ordalie, où le diseur de mots doit prouver son innocence… une arme à la main. Heureusement pour lui, Hòggni, un mercenaire en mal de contrat, se porte volontaire pour le représenter. Hòggni remporte le duel, mais le seigneur local n’en a toutefois pas fini avec les deux hommes. Vexé, il les envoie au devant du danger, en mission au Heldmark, où le culte d’un dieu unique se répand comme la peste. , Diseur de mots ~ Elbakin.net
  • A Cette prestigieuse reconnaissance internationale procurée au jeune poète, diseur et journaliste natif de Petit-Goâve, cette terre qui a vu naitre l’empereur Fautin Soulouque et l’immortel Dany Laferrière, s’ajoute le premier prix de la 8e édition du concours de poésie Antidote de Montréal organisé par Maldoror Édition en février dernier parmi de nombreux participants d’une diversité ethnique remarquable.   Rezo Nòdwès, Coup de projecteur sur l’art poétique de John Wesley Delva | Rezo Nòdwès
  • Le menteur ment parce qu’il tient à cacher la vérité ; le diseur de conneries, lui, ne poursuit même pas cet objectif. La vérité ne l’intéresse pas, ce qui l’intéresse, c’est que ses propos – vrais ou mensongers – aient un effet sur son auditoire, qu’ils lui permettent de renforcer son statut ou d’affaiblir son ennemi. Courrier international, Il n’y a pas de démocratie possible sans vérité
  • La langue française est riche d’une myriade de sens. Pourtant, nombreux sont ces termes qui nous échappent. Savez-vous par exemple que la «sorgue» est un synonyme argotique et vieilli du mot «nuit»? qu’un «diseur de phébus» est un «écrivain ou un orateur au langage obscur et alambiqué»? ou bien encore qu’une «gâtine» est une «terre inculte et marécageuse», ainsi qu’on peut le lire dans Le Trésor de la langue française? Le Figaro.fr, Seul un amoureux du dictionnaire fera un sans-faute sur ces mots rares
  • Yvon LE MEN est un infatigable et intarissable diseur de mots. Ses poèmes sont écrits pour être dits. Il sait avec les mots de tous les jours, créer une ambiance, un rapport rare et précieux avec son public. Agence Bretagne Presse, Yvon Le Men "Vers son chant" - Ses poèmes sont devenus des chansons
  •   Afin de faire flotter un parfum de vacances dans la cité médiévale, la rue Saint-Jean et la place Saint-Julien se transforment en voies piétonnes tous les samedis du 11 juillet au 29 août de 18h à 2h ! Différentes animations (caricaturiste, diseuse de bonne aventure, mime suiveur, groupe de jazz…) et un marché nocturne vous seront proposés pour vous faire profiter de l’été en famille ou entre amis. Unidivers, Terrasses de l’été à Laon ! Laon samedi 11 juillet 2020
  • Si cette déclaration peut sembler un peu déconcertante au premier abord pour une série réaliste, elle est pourtant pertinente. Rappelons que Thomas est issu d’une famille de gitans, il accorde beaucoup d’importance à la spiritualité et aux croyances de ses ancêtres. Les rituels et les superstitions sont omniprésents dans la série. On se souvient notamment de la scène d’ouverture de la série où Thomas demande à une diseuse de bonne aventure de jeter un sort à son cheval pour qu’il gagne une course. Interlude, Peaky Blinders: des détails surprenants donnés sur la saison 6
  • Irrésistible en diseuse de bonne aventure, l’actrice, dont la fille veut devenir astrophysicienne, est aussi prolixe à la télé qu’au cinéma et au théâtre. Au cinéma, elle a donné entre autres la réplique à Catherine Frot dans La Dilettante ou à Johnny Hallyday dans Jean-Philippe. Parmi les fictions télé auxquelles elle a participé, les sagas de l’été Les Grandes Marées et Terre Indigo, La Famille Sapajou, Ben ou, plus récemment, Mauvaise mère, primée au dernier Festival de Luchon et dans laquelle elle reçoit une claque magistrale ! A la ville, Barbara Schulz partage la vie du comédien Arié Elmaleh, rencontré sur le tournage du Tueur du lac (elle jouait le rôle repris depuis par Julie de Bona). , Romance : où avez-vous vu les acteurs de la série de France 2 ?
  • Le plus gros problème avec Bride of Boogedy est de savoir comment il abrège les personnages pour remplir le runtime. Chaque fois que les enfants voient M. Boogedy ou sont hantés par lui dans leurs rêves, les parents réussissent, malgré leur expérience très réelle avec le mauvais esprit un an plus tôt. Même quand une diseuse de bonne aventure les prévient, ils décident d’organiser une fausse séance pour prouver à tout le monde qu’il n’y a pas de fantômes. Mais bien sûr, il y a au moins un fantôme. Le point culminant de M. Boogedy était son méchant titulaire, un méchant couvert de maquillage fantastique qui a marqué plus que sa juste part d’enfants au fil des ans. Malheureusement, Bride of Boogedy, bien qu’il soit plus long et utilise plus d’effets spéciaux, semble avoir un budget inférieur pour le méchant, car nous ne voyons pas le Boogedy réel (il possède juste d’autres personnes) avant les 10 dernières minutes du film, et même alors, le maquillage semble nettement moins cher et moins effrayant. Breakingnews.fr, Bride of Boogedy, suite d'horreur de Disney

Traductions du mot « diseur »

Langue Traduction
Anglais teller
Espagnol cajero
Italien cassiere
Allemand erzähler
Chinois 出纳员
Arabe راوي
Portugais caixa
Russe рассказчик
Japonais 窓口
Basque kontalaria
Corse cunzista
Source : Google Translate API

Synonymes de « diseur »

Source : synonymes de diseur sur lebonsynonyme.fr

Diseur

Retour au sommaire ➦

Partager