La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « découronner »

Découronner

Définitions de « découronner »

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉCOURONNER, verbe trans.

A.− [L'obj. désigne une pers.] Rare. Ôter la couronne* (en particulier la couronne royale, cf. couronne A 3) de la tête de quelqu'un; p. ext. priver du pouvoir, des honneurs dus à un rang social élevé. Découronner un prince, un roi, un souverain. Cette Chambre plus que royaliste, accusée à bout portant de désemparer, de découronner, de décapiter la royauté! (Sainte-Beuve, Nouv. lundis, t. 4, 1863-69, p. 279).
Emploi pronom. réfl. Renoncer à la couronne (cf. couronne A 3), se priver du pouvoir. Eux-mêmes devant toi les rois se découronnent (Quinet, Napoléon,1836, p. 226).
Au fig. [L'obj. désigne une pers., un inanimé concr. ou abstr.] Détruire le prestige, la gloire, la renommée; déshonorer. Découronner un héros. Cette prairie [Cours la Reine] découronnerait l'Irlande de son diadème d'émeraudes (Barb. d'Aurev., 3eMemor.,1856, p. 85).Et l'on croit remédier au mal [de la famille] en découronnant l'homme, en émancipant la femme (Proudhon, Pornocratie,1865, p. 257).
B.− P. anal. Ôter ce qui ressemble à une couronne.
1. [P. anal. de position; p. réf. à la position de la couronne au sommet de la tête] Ôter, enlever la partie supérieure, le sommet, la cime de quelque chose. Spéc., ART MILIT. Prendre les fortifications qui couronnent une hauteur, après en avoir chassé les troupes. Découronner une hauteur.
Rem. Attesté ds Ac. Compl. 1842, Besch. 1845, Lar. 19e-20e, Littré, DG, Quillet 1965.
2. [P. anal. de forme et de position; p. réf. à la forme circulaire de la couronne et à sa position au sommet de la tête] Enlever la partie supérieure et circulaire de quelque chose. Découronner un édifice. Qui m'a découronnée, (...) de mon diadème de cheveux, roulés autour de mon front comme les tresses d'une grave et jeune Cérès? (Colette, Vagab.,1910, p. 159).Un gâteau architectural, (...) semblait trôner là à tout hasard (...) pour le cas où il aurait pris fantaisie à Gilberte de le découronner de ses créneaux en chocolat et d'abattre ses remparts aux pentes fauves et raides (Proust, J. Filles en fleurs,1918, p. 560):
1. La Cathédrale. Il y a des roses de pierre sur ma tige; il y a des guirlandes de pierre autour de ma tête. Enfants, si vous pouvez, découronnez ma tête et reprenez vos roses sur ma tige. Le Pape Grégoire. Et moi, qu'ai-je à faire désormais de ma double croix et de ma triple couronne? Quinet, Ahasvérus,1833, 3ejournée, p. 268.
En partic. Découronner un arbre. Couper, arracher les branches supérieures d'un arbre. Qu'un autre obus venait de découronner, se brisait, s'effondrait, ainsi qu'une charpente de cathédrale (Zola, Débâcle,1892, p. 358).P. ext. Découronner un bois, une terre, etc. Couper les arbres, les bois. Il la [sa terre] vendit, plutôt que de la découronner (...) couper les bois pour payer les dettes (Montesquiou, Mém.,1921, p. 125).
Emploi pronom. réfl. S'ôter de la tête ce qui ressemble à une couronne par sa position et sa forme :
2. La cruche n'était plus sur le front un fardeau, Couronne du travail faite de terre et d'eau. Une ancienne, le bras recourbé comme une anse Et qui rentrait du puits, respirait la puissance. Elle s'arrêta net, (...) avant de se découronner. Jammes, Les Géorgiques chrétiennes,1911, p. 19.
C.− P. métaph. [P. réf. à l'aspect ornemental et parfait de la couronne] Découronner (de).
1. Ôter la couronne (cf. couronne C 3), la parure, la perfection. (Quasi)-synon. défigurer, détruire, enlaidir; (quasi)-anton. orner, parachever, parer.Waldeck, tant prôné, tant vilipendé, a abouti à ceci : découronner le pays de ses savants et bienfaisants religieux, qui étaient une de ses plus belles parures intellectuelles et morales (L. Daudet, Temps Judas,1920, p. 22).Ici éclate la disproportion faussant toute classification du monde vivant (...) où l'homme ne figure logiquement que comme un genre (...). Erreur de perspective qui défigure et découronne le phénomène universel! (Teilhard de Ch., Phénom. hum.,1955, p. 201):
3. Quand donc lui-même il [Hugo] arrêta l'entreprise, ce n'était jamais qu'une série qu'il arrêtait. Ce n'était point une œuvre, organique, un être, d'ensemble, qu'il décapitait ou qu'il découronnait, une œuvre qu'il incapitait ou qu'il incouronnait. C'étaient des chaînons qui manqueraient à une chaîne, non point, nullement une tête qui manquerait à un corps, une couronne à une tête. Péguy, Victor-Marie, comte Hugo,1910, p. 801.
2. Poét., vx. Donner du dépit, affliger, contrarier, frustrer quelqu'un dans ses espérances, ôter la suprême satisfaction. (Quasi)-anton. combler, honorer.Découronner les vœux. Se rappelait-il [Stéphane] seulement la visite de la cousine venue de Belpech, ce rire un peu sot qui avait si bien découronné ses rêves? (Estaunié, Simple,1891, p. 35).
En partic., domaine amoureux. Pourquoi l'appeler (...) votre reine, pour la découronner ensuite de la seule couronne qu'elle ambitionnât, de celle de votre amour? (Dumas père, Jeunesse Mousquet.,1849, V, 15, p. 217).
Prononc. et Orth. : [dekuʀ ɔne], (je) découronne [dekuʀ ɔn]. Ds Ac. 1878 et 1932. Étymol. et Hist. Av. 1175 adj. descoronnez « à qui on a enlevé la couronne » (B. de Ste-Maure, Ducs Normandie, éd. C. Fahlin, 18711); ca 1190 descoroner (Herman de Valenciennes, Bible ds Bonnard, Trad. de la Bible, p. 16); 1828 fig. (Hugo, Odes et ball., p. 234 : De quel droit viennent-ils [les étrangers] découronner nos gloires?). Dér. de couronner*; préf. dé-*. Fréq. abs. littér. : 25.

Wiktionnaire

Verbe - français

découronner transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Dégarnir d’une couronne, d’une dignité souveraine.
    • De quel droit viennent-ils découronner nos gloires ? — (Victor Hugo, Ode septième - A la colonne de la place Vendôme, février 1827, in Odes et Ballades, Hector Bossange, Paris, 1828)
    • Ce troupeau d’électeurs, de paysans stupides,
      Que nul grand sentiment ne peut aiguillonner,
      Ce peuple de lourdeaux[sic], de hobereaux cupides,
      Veut tenter, ô Paris, de te découronner.
      — (Étienne Carjat, Les Versaillais, in La Commune, journal du soir, Paris, 3 mai 1871)
  2. (Figuré) Enlever la cime d'un objet, de quelque chose.
    • Le vent mugissait dans l'étroite passe et découronnait le sommet des icebergs. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • A plus de vingt-cinq milles au sud-ouest de chez O’Molloy, à l’ombre d’un tremble découronné par la foudre, nous prîmes ensemble un dernier repas. — (Maurice Constantin-Weyer, Un homme se penche sur son passé, 1928, réédition Nelson, page 70)
    • Tout en la visitant, je ne pus me résigner à l'idée que Richelieu l'eût, en 1629, découronnée de ses puissants remparts … — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  3. (En particulier) (Médecine) Retirer, briser la partie supérieure d’une dent en laissant en place les racines.
    • Cette opération n’est pas si à négliger qu’on se l’imagine, & quand on l’a faite, on est en état d’arracher beaucoup mieux la dent, [...] plus on peut faire l’éfort[sic] près des racines, & moins on risque de découronner la dent. — (René-Jacques Croissant de Garengeot, Nouveau Traité des instruments de chirurgie les plus utiles, et de plusieurs nouvelles machines propres pour les maladies des os, tome II, Huart l’aîné, Paris, 1727, page 52)
    1. Retirer la couronne prothétique d’une dent.
      • « Je peux mettre un bridge. Il faudra découronner les deux dents à côté et dévitaliser la suivante... », — (Sale pistache : trou ou chantier dans la bouche ?, unebonnenouvelleparjour.com, 10 avril 2011)
  4. (Militaire) Chasser les troupes et prendre des fortifications qui couronnent une hauteur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉCOURONNER. v. tr.
Dégarnir d'une couronne. Un roi découronné. Il s'emploie surtout au figuré, en parlant d'Objets dont la cime a été enlevée. Le vent a découronné cet arbre. Le temps a découronné cet édifice.

Littré (1872-1877)

DÉCOURONNER (dé-kou-ro-né) v. a.
  • 1Ôter la couronne.

    Fig. De quel droit viennent-ils découronner ma gloire ? Hugo, Odes, III, 7.

  • 2 Terme militaire. Chasser les troupes, prendre les fortifications qui couronnent une hauteur.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

DÉCOURONNER. Ajoutez : - HIST. XIIIe s. Theoderis fut remandés, K'il orent congeé de France, Et descouronné par viltance, Ph. Mouskes, Chronique, V. 1613.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « découronner »

Dé… préfixe, et couronne.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XVIIe siècle)[1] Dérivé de couronner, avec le préfixe dé-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « découronner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
découronner dekurɔne

Évolution historique de l’usage du mot « découronner »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « découronner »

  • Dans sa lettre, Billy Mitchell se dit diffamé par Twin Galaxies, que ce soit dans les conclusions de son enquête de 3 mois ou dans les communiqués officiels publiés sur le site Web de l'organisation. On note au passage que d'autres records ont été purement et simplement effacés des tablettes et ceci sans qu'une quelconque tricherie les concernant ait été prouvée ou non. Pour découronner le tout, Mitchell ne peu plus concourir dans aucun classement officiel. , Billy Mitchell - le pire contre-attaque
  • Le 16 mars « de l’an de grâce » 2020, alors que le confinement dû au coronavirus venait de débuter, Mgr Jean-Pierre Batut, évêque de Blois, a publié une réflexion intitulée : « Quarantaine forcée-quarantaine offerte. Petite méditation sur l’art et la manière de découronner le virus ». Un texte dans lequel il souligne que le temps dans lequel nous sommes entrés « n’est pas un temps de malédiction mais un temps de grâce ! ». Et cela « depuis la venue de Dieu dans notre monde… ».« Autrefois, pour parler de n’importe quelle année, on disait : “en l’an de grâce” », rappelle-t-il. Aujourd’hui, « je ne sais pas au juste quelle est cette grâce, mais je risque néanmoins une hypothèse : c’est peut-être la grâce d’apprendre à vivre autrement. Autrement que si tout allait de soi, autrement que si tout nous était dû, autrement que sur le mode individualiste, consumériste et libertaire qui nous est devenu si naturel que nous finissions par ne plus arriver à nous imaginer différents ». La Croix, Coronavirus - La “petite méditation sur l’art et la manière de découronner le virus” de Mgr Batut
  • Durant les guerres de Religion, Henri III donna l’ordre de raser la place afin qu’elle ne tombe pas entre les mains des protestants. On commença à découronner les tours, mais les travaux furent interrompus. On décida alors d’établir à leurs sommets des terrasses d’artillerie. Techno-Science.net, 🔎 Château d'Angers - Définition et Explications
  • Petite méditation sur l’art et la manière de découronner le virus , QUARANTAINE FORCÉE - QUARANTAINE OFFERTE
  • Même au château de Versailles la chapelle royale demeure lieu sacré ; la messe y trouve place véritablement ! Vouloir ou ne serait-ce qu’envisager de désacraliser Notre-Dame, ce serait, en quelque sorte, découronner la Vierge Marie et assassiner le peuple chrétien. Retirer ce lieu aux fidèles qui subsistent, c’est nier leur existence et leur foi. Église des cavernes deviendrions-nous. Des catacombes et des bois de la Vendée… , La Croix publie une tribune appelant à désacraliser Notre-Dame de Paris ! - Décryptage - Actualité - Liberté Politique
  • "Cause toujours, ça ne se fera pas. Le puissant ministère ne se laissera pas découronner, pense-t-on alors", commente Jack Lang. "La cour Napoléon était un épouvantable parking. Le musée était handicapé par l'absence d'entrée centrale. L'idée initiale était de faire entrer les visiteurs au milieu, et de couvrir cette entrée", explique-t-il dans un entretien avec l'AFP. "Avec François Mitterrand nous avons l'idée de faire appel à Pei. Le président avait admiré ses oeuvres aux Etats-Unis". Michel Laclotte "revoit la scène" de la découverte en petit comité du projet de Pei. "Une grande maquette posée sur la table. Dessus, on a posé la pyramide, tout le monde était séduit". Quand France Soir publie la maquette en 1984, "c'est une explosion de hurlements", raconte Jack Lang. Le plus sévère critique est le journaliste André Fermigier qui, dans le Monde, parle de "Bouvard et Pécuchet dans le Landerneau parisien", et de "la maison des morts". , Ieoh Ming Pei et le psychodrame de la Pyramide du Louvre

Traductions du mot « découronner »

Langue Traduction
Anglais uncrown
Espagnol descorona
Italien uncrown
Allemand ungekrönt
Chinois 不加冕
Arabe غير مكتمل
Portugais sem coroa
Russe развенчивать
Japonais クラウン
Basque uncrown
Corse unrown
Source : Google Translate API

Synonymes de « découronner »

Source : synonymes de découronner sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « découronner »

Découronner

Retour au sommaire ➦

Partager