Déconseiller : définition de déconseiller


Déconseiller : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

DÉCONSEILLER, verbe trans.

Déconseiller (à qqn) qqc., déconseiller à qqn de faire qqc.Conseiller à quelqu'un de ne pas faire quelque chose, l'amener à y renoncer. Ce que vous venez de me dire (...) je vous déconseille (...) de le répéter devant le Conseil de guerre (Vercel, Cap. Conan,1934, p. 156).Les photos du film me déconseillent d'entrer [au cinéma] (Gide, Journal,1936, p. 1256):
1. ... la générosité interdit l'emploi de cette arme [l'épigramme] avec les faibles, tandis que la bonté la déconseille avec nos égaux et la justice avec nos supérieurs. Amiel, Journal intime,1866, p. 479.
2. Aux U.S.A., la surprise causée par l'explosion soviétique se traduisit par une mise en accusation d'Oppenheimer qui avait déconseillé, sinon freiné, les recherches américaines dans ce domaine. Goldschmidt, L'Aventure atomique,1962, p. 89.
Rare. Déconseiller qqn.Même sens. Tout déconseillait la comtesse, qui sentait le cœur lui manquer (Gide, Caves,1914, p. 765).
Absol. L'ignorance est une rêverie, et la rêverie curieuse est une force. Savoir, déconcerte parfois et déconseille souvent (Hugo, Travaill. mer,1866, p. 291).
Rem. On rencontre ds la docum. le subst. masc. déconseil. Conseil de ne pas faire quelque chose. Je me souviens qu'elle osa braver le déconseil de tous les siens lorsqu'elle alla soigner les fermiers de La Roque (Gide, Feuillets, 1949, p. 1101).
Prononc. et Orth. : [dekɔ ̃sεje] ou [dekɔ ̃seje] par harmonisation vocalique. [e] fermé ds Pt Rob. et pour le lang. cour. ds Warn. 1968. Étymol. et Hist. Ca 1050 part. passé adj. « désemparé » (Alexis, éd. Chr. Storey, 319); ca 1170 « rendre perplexe, rendre désemparé » (G. de Berneville, St Gilles, éd. G. Paris et A. Bos, 292); 1174-76 « conseiller de ne pas faire » (G. de Pont-Ste-Maxence, St Thomas, éd. E. Walberg, 3247). Dér. de conseiller*; préf. dé-*. Fréq. abs. littér. : 60 (déconseillé : 12).

Déconseiller : définition du Wiktionnaire

Verbe

déconseiller \de.kɔ̃.sɛ.je\ ou \de.kɔ̃.se.je\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Conseiller de ne pas faire une chose.
    • L'ajout d’huile parafinique ou de mouillant au bentazon, au bromophénoxime et à l’ioxynil diminue la sélectivité de ces produits surtout celle de l’ioxynil et est de ce fait déconseillé. — (Revue de l'agriculture, n° 1 à 3, page 624, Ministère de l'agriculture de Belgique, 1981)
    • Je ne lui conseille ni ne lui déconseille cette entreprise.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Déconseiller : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉCONSEILLER. v. tr.
Conseiller de ne pas faire une chose. Je ne lui conseille ni ne lui déconseille cette entreprise.

Déconseiller : définition du Littré (1872-1877)

DÉCONSEILLER (dé-kon-sè-llé, ll mouillées, et non dé-kon-sè-yé) v. a.
  • Détourner par conseil. Vous ferez ce que vous voudrez, je ne vous conseille ni ne vous déconseille.

    Conseiller de ne pas faire quelque chose. Je ne lui conseille ni ne lui desconseille cette entreprise.

HISTORIQUE

XIIe s. Ne m'i laissez ainsi desconseillé, Couci, VII. De poi vus crut en halt [il vous éleva de bas très haut] et mult vus honura, Tut encontre sa mere qui li desconseilla, Th. le mart. 83. Jo e Salomun tes fiz serums chaitifs e descunseillez, Rois, 223.

XIIIe s. Nostre sires [Dieu], qui les desconseillés conseille, ne le voult mie ensi souffrir, Villehardouin, XXXVII. Por ce que desconseillie iere, Volt Raison faire sa priere, la Rose, 2867. Tu es rosier qui porte rose Blanche et vermeille ; Tu as en ton saint chief l'oreille Qui les desconseilliez conseille Et met à voie, Rutebeuf, II, 5.

XIVe s. Mais li pluseur lui vont ce fait desconseillant, Guesclin. 5804.

XVe s. Si est aumone et gloire à Dieu et au monde de adresser et reconforter les desconfortés et desconseillés, Froissart, I, I, 17.

XVIe s. Mithridates luy desconseilloit fort de hazarder la bataille, Amyot, Lucull. 48. Qui desconseille aux dames la pudeur, il les trahit, Montaigne, III, 5. Antoine de Leve, voyant l'empereur [CharlesQuint] resolu de ce voyage [l'expédition en Provence], opinoit toutes fois le contraire et le desconseilloit, Montaigne, I, 321.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « déconseiller »

Étymologie de déconseiller - Littré

Dé… préfixe, et conseiller ; provenç. descosselhar ; anc. espagn. desconsejar ; ital. sconsigliare.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de déconseiller - Wiktionnaire

 Dérivé de conseiller avec le préfixe dé-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « déconseiller »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
déconseiller dekɔ̃sɛje play_arrow

Conjugaison du verbe « déconseiller »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe déconseiller

Évolution historique de l’usage du mot « déconseiller »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « déconseiller »

  • Ce que nous essayons d’expliquer, c’est que ça n’a aucun sens de déconseiller de venir dans l’ensemble du pays, ou dans une région comme le Frioul-Vénétie-Julienne, qui n’est pas touchée. Même, ça ne sert à rien de déconseiller la Lombardie dans son ensemble. Côme est à une centaine de kilomètres de Lodi… Tant que nous mettons nos enfants à l’école, ça veut dire que tout va bien. Les malades que nous trouvons, nous les mettons en quarantaine et nous les soignons. Car on guérit du coronavirus. Le Monde.fr, « Déconseiller de venir en Italie, ça n’a aucun sens », dit le ministre des affaires étrangères
  • Votre appréhension envers «impacter» n’est pas près de se calmer: ce verbe figure dans le Petit Robert, le Petit Larousse et Usito. Il m’est très difficile, dès lors, de le déconseiller: au moins trois dictionnaires d’importance me contrediraient. Je ne peux que suggérer d’autres options pour les personnes qui répugnent à y recourir. Le Droit, Impact avec le diable | Séance d'orthographe | Chroniques | Le Droit - Gatineau, Ottawa
  • Combien de fois un sportif en surcharge pondérale ne s’est-il pas entendu déconseiller la pratique de la course à pied ? "Il n’y a pourtant aucune corrélation scientifique établie entre la masse que vous accusez sur la balance et l’augmentation du risque de blessure en course à pied", affirme Blaise Dubois, fondateur de la Clinique du coureur. , "Peu importe votre poids, vous devriez courir" - DH Les Sports+
  • Le FBI n'est pas en mesure de l'obliger à témoigner et le gouvernement britannique et ses avocats lui ont formellement déconseiller de se rendre volontairement aux États-Unis. Non Stop People, Affaire Epstein : Ghislaine Maxwell arrêtée, le FBI met la pression sur le prince Andrew | Non Stop People

Traductions du mot « déconseiller »

Langue Traduction
Corse cunsiglià contru
Basque aholkatu
Japonais 助言
Russe советовать против
Portugais desaconselham
Arabe ننصح ضد
Chinois 不同意
Allemand abraten
Italien sconsigliare
Espagnol desaconsejar
Anglais advise against
Source : Google Translate API

Synonymes de « déconseiller »

Source : synonymes de déconseiller sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « déconseiller »



mots du mois

Mots similaires