La langue française

Débagouler

Définitions du mot « débagouler »

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉBAGOULER, verbe trans.

A.− Vulg. Vomir. Synon. usuel, également vulg. dégueuler*.
B.− Au fig., pop. et péj. Proférer une suite de paroles (avec l'idée de précipitation et d'abondance). Il débagoula un torrent d'injures (Ac.1878, 1932).Des hâbleurs, débagoulant, tout haut, des plaisanteries massives (Huysmans, En mén.,1881, p. 31):
[L'hercule forain] arrondit (...) en guise de porte-voix, les mains autour de sa gueule, et débagoula l'annonce! À son avis, il n'avait jamais mieux remué la langue. Ohé! Voici, voilà! Les mots lui montaient du cœur aux lèvres que c'était un plaisir; il n'en revenait pas de surprise, ah! nom d'un chien! Il jacassa plus d'un gros quart d'heure sans se reprendre, ... Cladel, Ompdrailles,1879, p. 117.
Emploi abs. Notre ami le P. Didon qui débagoule sur le divorce et le mariage! (Flaub., Corresp.,1879, p. 343).
Prononc. et Orth. : [debagule]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1remoitié xvies. intrans. « proférer des propos injurieux » (Traduction de Térence, 1, fo204 rods Gdf. Compl.); 1547 trans. (Navigat. du Compaignon a la bouteille, Comment Bringuenarillis feit crier ds Gdf. Compl.). Dér. de l'a. fr. bagouler « railler grossièrement » (v. bagout); préf. dé-*. Fréq. abs. littér. : 15.
DÉR.
Débagoulage, subst. masc.,[Correspond au sens B] . pop. et vieilli. Suite ininterrompue de paroles. Un débagoulage artistique indélicat (...) pour briller (Flaub., Corresp.,1869, p. 172).Le débagoulage à dîner de vingt, de trente anecdotes (Goncourt, Journal,1895, p. 763).Rem. Certains dict. attestent (France 1907, Rob., Lar. Lang. fr.) débagouleur, euse, subst. pop. et vieilli, surtout empl. au masc. Personne qui débagoule. Synon. bonimenteur. [debagula:ʒ]. 1reattest. 1869 (Flaub., loc. cit.); de débagouler, suff. -age*. Fréq. abs. littér. : 2.
BBG. − Ac. Fr. Dict. de l'Ac. Banque Mots. 1973, no5, p. 98. − Pignon (J.). À Propos de bedolle et de débagouler. Fr. mod. 1943, t. 11, p. 191. − Sain. Sources t. 1 1972 [1925], p. 224; t. 2 1972 [1925], p. 134.

bagouler* (dé- + a. fr. « bagouler ») -

Wiktionnaire

Verbe

débagouler \de.ba.ɡu.le\ intransitif ou transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Vulgaire) (Intransitif) Vomir.[1]
    • Mais, même plus ascète qu’un moine bouddhiste en pleine disette, je débagoule, je rends, je dégobille, je vais à Dégoberville, bref, je gerbe à qui-mieux-mieux.
  2. (Vulgaire) (Figuré) Cracher des injures.
    • Il débagoula un torrent d’injures.
  3. Dire avec verve et bagou.
    • Bien ! Tu m’as débagoulé ton histoire. — (Michel de Saint-Pierre, L’Accusée, 1972, chapitre XIII)
    • Ça vous débagoule des raisons, des accusations, des syllogismes, des calomnies, des paroles à rendre fou ! — (Honoré de Balzac, Un prince de la bohème)

Verbe

débagouler \Prononciation ?\ 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Jacasser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉBAGOULER. v. intr.
Vomir. Il est trivial. Il se dit surtout au figuré et signifie transitivement Dire sans retenue toutes les injures qui viennent à la bouche. Il débagoula un torrent d'injures. Il est très familier.

Littré (1872-1877)

DÉBAGOULER (dé-ba-gou-lé)
  • 1 V. n. Terme bas. Vomir. À peine sorti de table, il a débagoulé.
  • 2 V. a. Fig. Débagouler un torrent d'injures. Ensuite de cela, il dit tant de tripes de latin, que je pense qu'il débagoula tout ce qui était dedans le pot pourri de ses lieux communs sous le titre de de amore, Francion, liv. IV, p. 148. N'ai-je pas ouï Homère là-bas débagouler ses rapsodies ? Perrot D'Ablancourt, Lucien, Dial. Caron, Mercure. Quand ils seront retournés chez eux, comme ils débagouleront tout ça dans leur voisinage, Dancourt, Cur. de Comp. sc. 6.

HISTORIQUE

XVIe s. Elle vient à debagouler mille injures contre le roy, Brantôme, Dames galantes. Nos modernes, qui, pour le moindre axiome qui se presente, debagoulent dix ou douze authoritez, Des Accords, Préface.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

DÉBAGOULER. - HIST. XVIe s. Ajoutez : Dieu sçait come [un prédicant] se desbagoloit contre ce paouure prebstre, Bonivard, Advis et devis, p. 144.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « débagouler »

Dans ce mot se trouve sans doute goule ou gueule ; mais le préfixe déba n'est pas expliqué, à moins qu'on n'y voie ba, ba-goule, comme dans ba-lèvre, et la préposition de qui indique sortie, émission, c'est-à-dire émettre hors de la ba-goule.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) Verbe dérivé de bagouler avec le préfixe dé-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « débagouler »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
débagouler debagule

Évolution historique de l’usage du mot « débagouler »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « débagouler »

  • Saviez-vous par exemple que le verbe «détorquer» signifie «donner un sens forcé, une interprétation fausse pour en tirer avantage»? «déparler» veut dire «s’arrêter de parler»? ou bien que «débagouler» a pour signification «vomir»? Le Figaro.fr, Obtiendrez-vous un 10/10 à ce test sur ces verbes rares de la langue française?
  • «Amphitryon», «misandre», «débagouler»... Dans les colonnes de nos dictionnaires, demeurent des mots au charme désuet. Des noms et verbes qui bien que centenaires ou millénaires, sont toujours d'actualité. Jean-Loup Chiflet déterre Ces mots perdus au fond de nos dictionnaires, dans son livre. Retour vers le futur ! Le Figaro.fr, Ces mots démodés à réhabiliter au quotidien
  • L’une de mes condisciples, m’entendant débagouler mon admiration pour Matzneff, allait me présenter W., qui, jusqu’à l’âge de 17 ans, avait été on ne peut plus liée à « l’archange aux pieds fourchus » – selon l’appellation contrôlée devenue marque de fabrique du personnage. W. devint, pendant une dizaine d’années, ma meilleure amie. Tout, chez elle, m’apparaissait merveilleusement excentrique : des parents divorcés, originaires de pays qui me faisaient rêver, une petite enfance ballotée en Orient, sa bougeotte perpétuelle la menant de New York à Madrid. Et puis ce départ dans la vie amoureuse, cette initiation sous l’égide d’un Gabriel. Je prenais ses failles pour des atouts. Club de Mediapart, Mes 40 ans d’aveuglement volontaire sur Gabriel Matzneff | Le Club de Mediapart
  • Gonflé par cette promesse d’une nuit enfin melliflue, il s’ébaudissait, la nitescence le guidera, il en était sûr, vers un chapeau orné d’un délicat suivez-moi-jeune-homme, porté par une belle femme trotte-menu aux atours coruscants qui ne serait ni une gourgandine ni une péronnelle. Cette jouvencelle n’était pas faite pour un pékin, elle l’attendait, elle ne le savait pas encore mais elle était complètement toquée de lui. Il l’imaginait dans un caraco invitant ses yeux à plonger dans moult tourbillons charnels, pour la première fois de sa vie, il serait habile au déduit. Le brusque élan de son vit le surprit si violemment qu’il crut qu’icelui allait débagouler, une priapée n’aurait pas eu plus d’effets sur son corps aux abois. Club de Mediapart, 100 mots à sauver | Le Club de Mediapart
  • Dire autrement, un monsieur qui ne vit pas au Canada, qui n’est pas membre du RGSC, qui n’est concerné ni de près ni de loin par le projet d’acquisition de terrain à Malicounda, se lève un bon jour, s’installe dans son trou à palabre diffamatoire et décide sans aucune retenue de débagouler un torrent d’insanités sur une initiative commune, sur des personnes engagées, sur une structure légale et légitime et sur une communauté organisée et exemplaire. SenXibar.com, Modibo Diagne ou le prétentieux ZORO de «certains Sénégalais» du Canada (Par Pathe Gueye)
  • Ajoutons-y le commentaire qu'un Albert Simonin aurait mis dans la bouche d'un vieux sage: «Quand tu tartines un bouquin, mec, donne-la-toi sévère avant de débagouler. Vu que, de nos jours, les scripta manent à tout va et que les condés, ou tes bons potes, ils se gratteront pas pour te les fourrer sous le pif comme qui rigole si tu as le malheur de dérober»1. Slate.fr, Faux Cul | Slate.fr
  • Où allez-vous chercher, en parfait ignorant, de pareilles énormités monstrueuses, pour venir les débagouler ensuite ici ? Liberté d'expression, Dégagez, faux antiracistes, fausses féministes ! - Liberté d'expression

Images d'illustration du mot « débagouler »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « débagouler »

Langue Traduction
Anglais tumble down
Espagnol caer
Italien ruzzolare
Allemand stürzen
Chinois 滚落下来
Arabe تدحرج
Portugais cair
Russe повалить
Japonais 転げ落ちる
Basque erortzen
Corse tumble down
Source : Google Translate API

Synonymes de « débagouler »

Source : synonymes de débagouler sur lebonsynonyme.fr

Débagouler

Retour au sommaire ➦

Partager