La langue française

Darne

Sommaire

  • Définitions du mot darne
  • Étymologie de « darne »
  • Phonétique de « darne »
  • Évolution historique de l’usage du mot « darne »
  • Citations contenant le mot « darne »
  • Traductions du mot « darne »
  • Synonymes de « darne »

Définitions du mot « darne »

Trésor de la Langue Française informatisé

DARNE1, subst. fém.

CUIS. ,,Tranche de gros poisson taillée à cru`` (Ac. Gastr. 1962). « Saumon au court bouillon » (...) mijoter (...) une heure (...) on comprend que si on n'emploie que des parties, ou darnes, il faudra beaucoup moins de temps, selon leur épaisseur (Audot, Cuisin. campagne et ville,1896, p. 292).
Rem. Ac. Gastr. 1962 note que darne désigne une tranche épaisse, p. oppos. à dalle*, synon. anc. de darne, selon Mont. 1967.
Prononc. et Orth. : [daʀn]. Ds Ac. 1718-1932. Étymol. et Hist. 1216-18 darne de saumon (J. de La Chapelle, Conte du Barrel, éd. R. C. Bates, 864); 1505 [date de la 1reéd.] (Didier Christol, Platine de honneste volupté, fo95 vods Gdf. Compl.). Empr. au bret. darn « pièce, fragment » [(V.) Henry 1900, p. 89]. Bbg. Thurneysen 1884, p. 97.

DARNE2, adj.

Région. (surtout utilisé en Champagne et en Lorraine). Étourdi par le vertige, ébloui. Le soleil, clair comme un chaudron récuré, Lui darde une migraine et fait son regard darne (Rimbaud, Poés.,1871, p. 93).
Rem. Attesté ds Lar. encyclop., Lar. Lang. fr.
Prononc. : [daʀn]. Étymol. et Hist. 1873 « ahuri » (Rimbaud, loc. cit.). Terme dial., notamment wallon, champenois et lorr., à rapprocher de l'a. fr. endar adv. « inutilement » (fin xiies., J. Fantosne, Chron., 1533 ds T.-L.) prob. issu de l'a. b. frq. *darn « ébahi, ahuri » (cf. viiies. Gloses de Reichenau, éd. Klein et Labhardt, p. 197, 1692 : vecors : esdarnatus), FEW t. 15, 2, p. 55. Fréq. abs. littér. : 2. Bbg. Agron (P.). Le Fr. marginal. Vie Lang. 1962, p. 159. − Courrier des lecteurs. Vie Lang. 1954, pp. 383-384. − Dauzat (A.). Darne chez Rimbaud. Fr. mod. 1951, t. 19, p. 206.

Wiktionnaire

Adjectif

darne \daʁn\ masculin et féminin identiques

  1. (Ardennes) Étourdi au sens physique ou moral ; qui a la tête qui tourne ; qui est pris de vertiges.
    • Il n'y a guère d’Ardennais qui ne mette sa « buse » dans les grandes occasions, et qui ne se sente quelquefois un peu « darne ». Je me doutais bien que « buse » n'était pas dans le Dictionnaire de l'Académie ; mais je tenais fermement le mot « darne » — il y a trois mois encore — pour un mot français. C'est du plus pur ardennais. — (Charles Bruneau, Notes sur le patois de Gespunsart, dans Revue d'Ardenne & d'Argonne : scientifique, historique, littéraire et artistique, Sedan : Société d'études ardennaises « La Bruyère », janv-fév. 1911, page 41)
    • Bien tard, quand il se sent l’estomac écœuré,
      Le frère Milotus un œil à la lucarne
      D’où le soleil, clair comme un chaudron récuré,
      Lui darde une migraine et fait son regard darne,
      Déplace dans les draps son ventre de curé.
      — (Arthur Rimbaud, Accroupissements)
    • Quand, lavé des odeurs du jour, le jardinet
      Derrière la maison, en hiver, s’illunait,
      Gisant au pied d’un mur, enterré dans la marne
      Et pour des visions écrasant son œil darne,
      Il écoutait grouiller les galeux espaliers.
      — (Arthur Rimbaud, Les Poètes de sept ans)

Nom commun

darne \daʁn\ féminin

  1. (Cuisine) Large tranche d’un gros poisson, découpée avant cuisson, dans la partie médiane.
    • Une darne de saumon ou d’alose conviendrait parfaitement.
  2. (Par extension) (Rare) Partie du corps.
    • Et peut-être que quelque darne de son corps il y laissera. — (Paul Scarron, Virg. trav. II.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DARNE. n. f.
Tranche d'un poisson, tel que le saumon, l'alose, etc.

Littré (1872-1877)

DARNE (dar-n') s. f.
  • Tranche de saumon ou d'alose.

    Par extension. Et peut-être que quelque darne De son corps il y laissera, Scarron, Virg. trav. II.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « darne »

(Adjectif) Du français régional des Ardennes.
(Nom) (XIIe siècle) Du breton darn (« portion »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Norm. darne, portion ; du celtique kymri et bas-bret. darn ; sanscrit, darana, portion

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « darne »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
darne darn

Évolution historique de l’usage du mot « darne »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « darne »

  • ■ Comme un légume Dans un ragoût de volaille épicé, les pêches amènent de la douceur et une note estivale agréable. Un accord plus surprenant est de les cuisiner avec du poisson. Une darne de saumon, par exemple. On apprêtera la pêche sous la forme d’un condiment acidulé: le fruit en brunoise, quelques herbes et aromates et le tout lié par un trait de citron vert et d’huile d’olive. Rafraîchissant et très estival. , 20 minutes - La pêche, un fruit qui se cuisine sans mal
  • - 4 darnes de saumon (660 g)- 170 g de pommes de terre- 25 cl de jus de citron- 25 cl de vin blanc sec- les zestes d'un citron- 50 cl d'huile d'olive- 1 cuillère à soupe de coriandre hachée- sel fin- poivre noir Demotivateur, Recette darnes de saumon

Traductions du mot « darne »

Langue Traduction
Anglais darne
Espagnol darne
Italien darne
Allemand darne
Chinois 达恩
Arabe دارني
Portugais darne
Russe darne
Japonais ダーン
Basque darne
Corse caru
Source : Google Translate API

Synonymes de « darne »

Source : synonymes de darne sur lebonsynonyme.fr
Partager