La langue française

Cric

Sommaire

  • Définitions du mot cric
  • Étymologie de « cric »
  • Phonétique de « cric »
  • Évolution historique de l’usage du mot « cric »
  • Citations contenant le mot « cric »
  • Images d'illustration du mot « cric »
  • Traductions du mot « cric »
  • Synonymes de « cric »

Définitions du mot cric

Trésor de la Langue Française informatisé

CRIC, subst. masc.

Machine munie d'une crémaillère et d'un système de roues dentées que commande une manivelle, généralement utilisée par les charpentiers, les maçons, les automobilistes pour soulever à faible hauteur de fortes charges (un bloc de pierre, de bois ou une voiture). Il soulevait et soutenait parfois d'énormes poids sur son dos, et remplaçait dans l'occasion cet instrument qu'on appelle cric et qu'on appelait jadis orgueil, d'où a pris nom (...) la rue Montorgueil (Hugo, Misér.,t. 1, 1862, p. 116).Les pierres extraites sont précipitées du haut en bas des gradins au moyen de leviers, crics et rouleaux (Bourde, Trav. publ.,1928, p. 97).
Cric tenseur. Appareil qui sert à tendre les fils d'une clôture. Raidisseur à cric. Le raidisseur à cric (...) sert à empêcher les fils de fer des vignes de se détendre (Brunet, Matér. vitic.,1909, p. 125).
P. métaph. :
Quand deux interlocuteurs en sont sur des sujets pareils, c'est-à-dire que chacun d'eux s'explique, se dresse, se hausse, se monte, et à chaque parole, donne un tour de plus au cric qui le dirige vers le ciel, l'entretien passionne et n'est pas près de finir. Gobineau, Les Pléiades,1874, p. 188.
P. compar. Il était plus fort qu'un cric (Cladel, Ompdrailles,1879, p. 155).
P. anal., arg. Eau-de-vie grossière et de basse qualité. Coupeau ne connaissait qu'un remède, se coller sa chopine de cric, un coup de bâton dans l'estomac, qui le mettait debout (Zola, Assommoir,1877, p. 746).
Rem. Selon FEW t. 2, 1337 a, ce dernier sens attesterait un autre mot se rattachant à une onomatopée de même forme phonique.
Prononc. : [kʀik] ou [kʀi]. C final prononcé ds Fér. 1768 et Pt Rob.; muet ds Fér. Crit. t. 1 1787, Land. 1834, Gattel 1841, Nod. 1844, Besch. 1845, Fél. 1851, Littré, DG, Dub., Pt Lar. 1968 et Warn. 1968. Cf. aussi Rouss.-Lacl. 1927, p. 172 et Grammont Prononc. 1958, p. 94. Lar. Lang. fr. admet la prononc. de c comme var. Barbeau-Rodhe 1930 distingue entre le sens de machine (c final muet) et l'interj. (c final prononcé); cf. aussi Mart. Comment prononce 1913, p. 212. Dupré 1972, p. 565, constate que la prononc. du c final commence à se répandre et que cette prononc. lève l'ambiguïté du mot p. rapp. à cri. Le mot est admis ds Ac. 1694-1932. Homon. selon que c final se prononce ou non : crique; cri. Étymol. et Hist. 1447 cric d'arbaleste (Compt. de René, p. 219 ds Gdf. Compl.). Empr. comme terme d'art milit. au m. h. all. kriec (Lexer; cf. crils d'Alemaigne 1476 ds DG) avec peut-être rapprochement ultérieur de cric, onomat., suggéré par le bruit produit par le crochet du cric s'engageant dans les dents de la crémaillère. Fréq. abs. littér. : 42. Bbg. Termes techn. fr. Paris, 1972, p. 69.

Wiktionnaire

Nom commun 1

cric \kʁik\ masculin

  1. (Arts) (Automobile) Sorte de machine à crémaillère et à roue de fer avec manivelle, propre à lever de terre quelque fardeau, comme à soulever le train d’une voiture, un bloc de pierre, etc.
    • Malheureusement, mon cric fonctionne mal et je me demande si je vais pouvoir tout seul réussir à le glisser sous l’essieu. — (Pierre Souvestre et Marcel Allain, Fantômas, L’Agent secret, 1911, Éditions Robert Laffont, Bouquins, tome 1, page 1058)
  2. (Argot) Eau-de-vie, alcool fort. (Par analogie car l'alcool "remonte" au sens figuré)

Nom commun 2

cric \kʁik\ masculin

  1. (Vieilli) (Désuet) Sorte de poignard des Indiens.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CRIC. n. m.
T. d'Arts. Sorte de machine à crémaillère et à roue de fer avec manivelle, propre à lever de terre quelque fardeau, comme à soulever le train d'une voiture, un bloc de pierre, etc.

Littré (1872-1877)

CRIC (kri ; le c ne se prononce jamais) s. m.
  • Instrument de mécanique, composé d'une roue dentelée, qui se tourne avec une manivelle, et qui donne le mouvement à une barre de fer dentelée aussi. On se sert du cric pour lever toutes sortes de fardeaux.

    Terme de carrosserie. Pièce de fer dentée, qui tient chaque soupente tendue. Une des soupentes de la voiture s'était détachée de son cric.

HISTORIQUE

XVIe s. Il vous faut des souliers à cricq, D'Aubigné, Faen. I, 2.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

1. CRIC. Ajoutez :

Arbalète à cric, voy. ARBALÈTE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CRIC, s. m. (Mèchan.) machine dont plusieurs ouvriers, entr’autres les Charpentiers & les Maçons, se servent pour enlever des corps très-pesants. Elle est ordinairement composée de plusieurs roües dentées, qui font sortir d’une forte boîte, par une ouverture pratiquée en-dessus, une barre de fer qui peut monter & descendre par le moyen des dents qu’on a pratiquées sur ses côtés, & dans lesquelles s’engrennent celles des roües. Cette barre est terminée par un crochet qu’on applique aux poids à élever. Le principe de la force de cette machine est le même que celui des roües dentées. Voyez Roue, & Pl. du Charpent. fig. 16.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « cric »

Du moyen haut-allemand Kriec, Krich (« crémaillère d’arbalète »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

(Nom commun) Du français cric.
(Interjection) Onomatopée.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Pourrait-on penser à saint Cricq, le nom d'un saint ayant été donné métaphoriquement à un instrument très secourable (Cricq est Quiricus, altéré de Cyricus) ; ou à l'onomatopée cric, à cause du bruit que fait l'instrument ?

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « cric »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cric krik

Évolution historique de l’usage du mot « cric »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cric »

  • Les faits remontent au dimanche 24 mai 2020 au soir. Un homme est victime de nombreux coups, notamment assénés au niveau de la tête avec un cric de voiture, rue de Verdun au Havre. Puis, la victime est mise de force dans le coffre d’une voiture avant que celle-ci ne démarre, selon nos informations. www.paris-normandie.fr, Frappé à coups de cric sur la tête et séquestré dans un coffre de voiture au Havre

Images d'illustration du mot « cric »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « cric »

Langue Traduction
Anglais jack
Espagnol jack
Italien jack
Allemand jack
Chinois 插口
Arabe جاك
Portugais macaco
Russe разъем
Japonais ジャック
Basque jack
Corse jack
Source : Google Translate API

Synonymes de « cric »

Source : synonymes de cric sur lebonsynonyme.fr
Partager