La langue française

Couque

Sommaire

  • Définitions du mot couque
  • Étymologie de « couque »
  • Phonétique de « couque »
  • Évolution historique de l’usage du mot « couque »
  • Citations contenant le mot « couque »
  • Traductions du mot « couque »
  • Synonymes de « couque »

Définitions du mot « couque »

Trésor de la Langue Française informatisé

COUQUE1, subst. fém.

Région. (Belgique et nord de la France), PÂTISS.
A.− Pâtisserie flamande de pâte briochée ou feuilletée avec des raisins de Corinthe, servie au déjeuner ou le soir avec le thé. Couque sucrée et carrée de Lille.
B.− Sorte de galette de pain d'épice, assez dure. Couque de Dinant, de Verviers. On buvait de l'anisette et on croquait des biscottes ou des couques d'Assche (Reider, MlleVallantin,1862, p. 149).
Rem. Lar. 19esignale le sens de « crêpe faite avec de la farine de sarrasin et du beurre ».
Prononc. : [kuk]. Étymol. et Hist. 1790 pic. (St Omer) couque (ds R. Lang. rom., 3esérie, t. 1, 1879, p. 60 b); 1862 couques d'Assche (Belgique) (Reider, op. cit.). Terme wallon (Haust, Grandg.) et pic. (Hécart, Corblet), empr. au néerl. kock « gâteau, pain d'épices », v. Gesch., p. 79. Fréq. abs. littér. : 1. Bbg. Piron (M.). Les Belgicismes lex. In : [Mél. Imbs (P.)]. Trav. Ling. Litt. Strasbourg. 1973, t. 11, p. 299.

COUQUE2, subst. masc.

Région. (Canada). Cuisinier. Synon. coq.
A.− ,,Cuisinier dans un camp de bûcherons`` (Bél. 1957).
B.− ,,Cuisinier à bord d'un navire`` (Bél. 1957). Le couque prenait une perdrix toute ronde, moins les plumats (Guèvremont, Survenant,1945, p. 48).
Prononc. : [kuk]. Étymol. et Hist. 1818 dicton jersiais trop d'couques gâtent la soupe (Le Maistre-Carré, s.v. coutchi). Terme des îles anglo-norm. (Le Maistre-Carré, loc. cit. et Métivier) et du Canada (cf. supra), qui est une adaptation de l'angl. cook « cuisinier » issu du b. lat. cocus pour coquus (cf. aussi coq2). Fréq. abs. littér. : 2.

Wiktionnaire

Nom commun

couque \kuk\ féminin

  1. (Boulangerie) (Belgique) Brioche, petit pistolet, biscuit ou viennoiserie, nom générique donné aux pâtisseries.
    • couque au beurre, couque au chocolat, couque suisse, etc.
    • J’hésite entre une couque au fromage ou aux pommes.
    • Vous servirez des biscuits de Savoie à raison de trois par tête, répondait invariablement sa maîtresse, une livre de couque de Hollande au miel et aux épices coupé en tranches minces, un pot de jam aux abricots et une coupe de marmelade d'oranges au sucre candi. — (Jean Ray, Harry Dickson, La Cité de l'étrange peur, 1936)
  2. (Belgique) Biscuit, de différentes formes (sapins et père Noël, fleurs, etc.) que l’on déguste surtout au temps des fêtes.
    • Le pain à mie compacte et bise, à la croûte épaisse couleur de couque, sent la farine honnête. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • La couque est une spécialité de la ville de Dinant, en Belgique.

Nom commun

couque \kuk\ féminin

  1. sorte de pâtisserie qu’on fait à Abbeville d’un mélange de farine, de beurre et de sucre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

COUQUE (kou-k') s. f.
  • Terme de boulangerie. Sorte de petit gâteau qui se fait en Flandre.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « couque »

Du néerlandais koek (« biscuit ») prononcé \kuk\, apparenté à quiche, cookie, cake.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « couque »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
couque kuk

Évolution historique de l’usage du mot « couque »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « couque »

  • La couque résistant plus longtemps à la dentition qu’à l’analyse étymologique, attaquons-nous à une gâterie qui nous donnera plus de fil à retordre : les nicnacs. Qu’ils aient la forme de chiffres ou de lettres de l’alphabet, qu’ils se présentent comme de petits biscuits ronds avec une garniture de sucre coloré, les nicnacs restent une valeur sûre de la Saint-Nicolas. Et pas seulement dans notre pays – où on relève aussi la forme flamande nicnacskes : ils sont appréciés dans les Hauts-de-France. Le Soir Plus, Dans la hotte de saint Nicolas :{couques}, {nicnacs} et {spéculoos} - Le Soir Plus
  • A midi, vous déjeunez ou vous dînez ? Mangez-vous un pain au chocolat, une chocolatine ou encore une couque au chocolat ? Passez-vous la wassingue, le torchon ou la serpillère ? Dites-vous poulé ou poulè ?   Autant de mots qui sont, en fait, à chaque fois des synonymes tirés du français mais qui peuvent donner l'impression de parler une autre langue. Pourtant ces mots sont emprunts de l'ancien français, du patois et de langues régionales. Ils sont utilisés dans différentes régions de la métropole ainsi que chez nos voisins belges et suisses. Mathieu Avanzi, chercheur en linguistique à l’Université catholique de Louvain en Belgique, les a recensés sur son blog et aujourd'hui dans un livre Atlas du français de nos régions (Edition Armand Colin).  TV5MONDE, Pain au chocolat, couque au chocolat ou chocolatine ? A chacun son français
  • C'est une grande première à Dinant. La Confrérie des Mougneux d'Coûtches et les Géants de Dinant organiseront un concours de manger de couques le 30 juin prochain, sur la Place St-Nicolas, à l'occasion de la Braderie. L'objectif sera de manger le plus de couques (2 X 2cm) possible en 20 minutes pour être proclamé Roi de la Couque. Le vainqueur remportera une couque, un diplôme et se verra par ailleurs proposer une intronisation au sein de la Confrérie. « Ce n'est pas un concours où l'objectif est de s’empiffrer comme aux Etats-Unis. On le fait dans un but de promotion du produit. On veut inciter les gens qui vont être spectateurs à le goûter. Cela fera par la même occasion la promotion de notre Confrérie et de la Ville », explique le grand maître couquier Benjamin Briot. Une dizaine de places sont ouvertes. , Un premier concours du plus gros mangeur de couques de Dinant - DH Les Sports+
  • Communément appelée "pain au chocolat", la célèbre viennoiserie chocolatée a également hérité (selon les régions) des noms : "chocolatine", "petit pain au chocolat", "couque" ou encore "croissant au chocolat". | © Flickr : Stijn Nieuwendijk parismatch.be, Pourquoi le pain au chocolat ne s’appellera pas (officiellement) « chocolatine »

Traductions du mot « couque »

Langue Traduction
Anglais couque
Espagnol couque
Italien couque
Allemand couque
Chinois couque
Arabe couque
Portugais couque
Russe couque
Japonais クケ
Basque couque
Corse couque
Source : Google Translate API

Synonymes de « couque »

Source : synonymes de couque sur lebonsynonyme.fr
Partager