La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « coefficient »

Coefficient

Variantes Singulier Pluriel
Masculin coefficient coefficients

Définitions de « coefficient »

Trésor de la Langue Française informatisé

COEFFICIENT, subst. masc.

A.− ALG. Partie constante (en particulier la partie numérique) connue ou inconnue d'une expression algébrique contenant une ou plusieurs variables ou inconnues. Le monôme (3 + √) x2y a pour coefficient (3 + √) (E. Cossart, P. Theron, Collection de math.,classe de 3e, Paris, Bordas, 1962, p. 51):
1. La direction de la droite qui représente une fonction affine x ax + b ne dépend que du coefficient a, et pas du coefficient b : c'est pourquoi le coefficient a s'appelle coefficient de direction. E. Cossart, P. Theron, Collection de math.,classe de 3e, Paris, Bordas, 1962p. 296.
B.− SC. PHYS. Nombre caractérisant une propriété physique (cf. facteur, indice, module, taux). [Le] coefficient de dilatation linéaire [du duralium est] 0,000023 (R. Champly, Nouv. Encyclop. pratique,t. 2, 1927, p. 124).Coefficient d'élasticité du béton armé (J. Bourde, Les Trav. publ.,t. 1, 1928, p. 272).Le coefficient d'entraînement des ondes lumineuses (...) α = 1-1/n2(Hist. gén. des sc.,t. 3, vol. 1, 1961, p. 182).
SYNT. Coefficient d'absorption, d'adhérence, d'aimantation, d'attraction, de frottement, de résistance, de viscosité.
P. ext. [Dans d'autres sc.]
1. Nombre caractérisant un phénomène ou une relation. Un coefficient, nommé indice de cicatrisation, qui dépend de la surface et de l'âge de la plaie (Carrel, L'Homme, cet inconnu,1935, p. 197).Le coefficient de corrélation entre deux tests (J. Delay, Ét. de psych. méd.,1953, p. 114).Une augmentation du coefficient respiratoire (P. Morand, Aux confins de la vie,1955, p. 148).
2. Nombre qui exprime un rapport. Coefficient d'erreur, d'incertitude. De vieux rossignols invendables, d'affreuses cotonnades déteintes (...) étaient remboursées au prix fort, au coefficient du coût nouveau de la vie (Van der Meersch, Invasion 14,1935, p. 465).Les indices de productivité (...) sont favorables, notamment le coefficient d'utilisation du matériel qui reste très élevé (B. Chenot, Les Entr. nationalisées,1956, p. 71).Les centres de l'industrie lourde (...) ont un coefficient de capital élevé par unité de produit (Perroux, L'Écon. du XXes.,1964, p. 175).Le coefficient d'occupation du sol (G. Belorgey, Le Gouvernement et l'admin. de la France,1967, p. 365):
2. Le 28 août (...) une réunion des secrétaires généraux des ministères (...) propose que la majoration [des salaires] soit de l'ordre de 40 pour 100. C'est ce coefficient moyen que le conseil des ministres adopte le 13 septembre. De Gaulle, Mémoires de guerre,1959, p. 36.
C.− ADMIN. UNIVERSITAIRE. Nombre qui détermine la valeur relative des épreuves d'un examen, d'un concours. J'attends le programme de coloniale (...). (Anglais, coefficient 20, mais énormément de géographie) (Alain-Fournier, Correspondance[avec J. Rivière], 1906, p. 283).
D.− Figuré
1. Intensité relative. La foi avait pour lui [Le Hir] un tel coefficient de certitude, que rien ne pouvait la contrebalancer (Renan, Souvenirs d'enfance et de jeunesse,1883, p. 276).Un objet dont le coefficient de réalité est bas : passé révolu, avenir indéterminé (Mounier, Traité du caractère,1946, p. 358).
2. Élément qui constitue ou qui modifie. Ce grand coefficient des choses humaines, la victoire (Renan, Feuilles détachées,1892, p. 243).Chez moi toute valeur pathétique est revêtue d'un coefficient prestigieux (Du Bos, Journal,1925, p. 299).Attribuer un coefficient moral laudatif ou péjoratif à telle ou telle structure de caractère (Mounier, Traité du caractère,1946, p. 731):
3. L'expérience quotidienne lui apprenait que le coefficient personnel était tout, dans les élections rurales : le troupeau ne choisissait pas entre deux doctrines, mais entre deux bergers. De Vogüé, Les Morts qui parlent,1899, p. 104.
Rem. 1. L'adj. coefficient a été employé par Balzac dans le sens de efficient. Cette histoire est de tous les temps : il suffit d'étendre un peu le cercle étroit au fond duquel vont agir ces personnages pour trouver la raison coefficiente des événements qui arrivent dans les sphères les plus élevées de la société (Balzac, Le Curé de Tours, 1832, p. 187; cf. également Balzac, Théorie de la démarche, 1833, p. 613). 2. On rencontre ds la docum. le verbe trans. coefficienter. Affecter d'un coefficient. Il y a des jeux de valeurs qui font passer au second plan tout ce qui relève des simples déterminations d'espace. L'opposition du dehors et du dedans n'est plus alors coefficientée par son évidence géométrique (Bachelard, La Poétique de l'espace, 1957, p. 206).
Prononc. et Orth. : [kɔefisjɑ ̃]. [o] fermé à l'initiale ds Passy 1914 (cf. aussi ds DG). Ds Ac. 1762 s.v. coèfficient; ds Ac. 1798-1932 sans accent. Étymol. et Hist. 1750 algèbre (Prévcst, Manuel lexique ds Quem.). Dér. de efficient*; préf. co-*. Fréq. abs. littér. : 143.

Wiktionnaire

Nom commun - français

coefficient \kɔ.e.fi.sjɑ̃\ masculin

  1. (Mathématiques, Physique) Facteur connu d’une inconnue, dans une équation.
    • On a représenté (fig. 12) les valeurs des logarithmes des coefficients d’aimantation (LK) en fonction des logarithmes de la température absolue (LT). — (Pierre Curie, Propriétés magnétiques des corps à diverses températures, Annales de chimie & de physique, 7e série, t. V, juillet 1895)
    • Pour caractériser la cubicité, c’est-à-dire la forme aussi compacte que possible des grains d’agrégats, l’AFNOR a défini un coefficient volumétrique qui peut s’appliquer soit à un grain, soit à l’ensemble des grains d’un agrégat. — (J. Arrambide et M. Duriez, Agrégats, liants et bétons hydrauliques, aciers et métaux usuels, Éditions du Moniteur des travaux publics, 1958, page 54)
    • Le coefficient de sécurité au glissement du talus seul (sans sa fondation) est, dans ces conditions, proche de la valeur du rapport de la tangente de l’angle de talutage à celle de l’angle de frottement interne. — (Jean-Maurice Duran, Paul Royet et Patrice Mériaux, Technique des petits barrages en Afrique sahélienne et équatoriale, Éditions Quae, 1999, page 208)
    • Le glissant est généralement apporté par une addition d’érucamide dont le pourcentage dépend de la cadence de la machine. Les plus rapides demandent un coefficient de glissabilité de l'ordre de 0,15 à 0,18 et les autres acceptent un coefficient de 0,25 à 0,30. — (Jean-Paul Pothet, Aide-Mémoire : Les Matériaux d'emballage, éd. Dunod, 2008, page 279)
  2. (Éducation) Nombre qui fixe la valeur relative attribué à chacune des épreuves de certains examens.
    • Le français a un coefficient de 3 et les mathématiques de 4.
    • C’était donc pour l’École polytechnique qu’il avait été chauffé, ne travaillant que les matières exigées pour les examens de l’École, et cela en proportion de leur coefficient : 58 les mathématiques, 10 la physique, 5 la chimie, 6 le français. — (Hector Malot, En famille, 1893)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

COEFFICIENT. n. m.
T. d'Algèbre. Le nombre ou la quantité connue, ou censée telle, qui s'écrit au-devant d'une quantité algébrique inconnue et qui la multiplie. En termes de Physique, Coefficient de dilatation d'un corps, Nombre qui indique de combien s'accroît l'unité de volume de ce corps quand on élève sa température d'un degré. Dans un sens analogue, on dit encore, en termes de Sciences mathématiques ou physiques : Coefficient de contraction, d'élasticité, de frottement, d'inclinaison, de stabilité, etc. Il se dit spécialement du Nombre qui fixe la valeur relative attribué à chacune des épreuves de certains examens.

Littré (1872-1877)

COEFFICIENT (ko-è-fi-si-an) s. m.
  • Terme d'algèbre. Le nombre qui, mis avant une quantité algébrique, en multiplie la valeur. Dans 3 x, 3 est le coefficient de x.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

COEFFICIENT, s. m. (Algebre.) en langage algébrique, est le nombre ou la quantité quelconque placée devant un terme, & qui, en se multipliant avec les quantités du même terme qui la suivent, sert à former ce terme. Voyez Terme. Ainsi dans 3a, bx, Cxx, 3 est le coefficient du terme 3a, b celui de bx, C celui de Cxx.

Lorsqu’une lettre n’est précédée d’aucun nombre, elle est toûjours censée avoir 1 pour coefficient, parce qu’il n’y a rien qu’on ne puisse regarder comme multiplié par l’unité. Ainsi a, bc sont absolument la même chose que 1a, 1bc. Il ne faut pas confondre les coefficiens avec les exposans. Dans la quantité 3a, le coefficient 3 indique que a est pris trois fois, ou que a est ajoûté deux fois à lui-même. Au contraire dans la quantité a3, l’exposant 3 indique que a est multiplié deux fois de suite par lui-même.

Par exemple, supposons que a soit 4, 3a sera 3 fois 4, c’est-à-dire 12, & a3 sera 4 ✕ 4 ✕ 4, c’est-à-dire 64. Voyez Caractere.

Dans une équation ordonnée, le coefficient du second terme est la somme de toutes les racines (voy. Racine) ; ensorte que si la somme des racines positives est égale à celles des racines négatives, & que par conséquent la somme totale des racines soit zéro, il n’y aura point de second terme dans l’équation.

Le coefficient du troisieme terme dans la même équation ordonnée, est la somme de tous les produits des racines prises deux à deux de toutes les manieres possibles.

Le coefficient du quatrieme terme est la somme de tous les produits des racines prises trois à trois, de toutes les manieres possibles, & ainsi des autres termes à l’infini.

La méthode des coefficiens indéterminés est une des plus importantes découvertes que l’on doive à Descartes. Cette méthode très en usage dans la théorie des équations, dans le calcul intégral, & en général dans un très-grand nombre de problèmes mathématiques, consiste à supposer l’inconnue égale à une quantité dans laquelle il entre des coefficiens qu’on suppose connus, & qu’on désigne par des lettres ; on substitue ensuite cette valeur de l’inconnue dans l’équation ; & mettant les uns sous les autres les termes homogenes, on fait chaque coefficient = 0, & on détermine par ce moyen les coefficiens indéterminés. Par exemple, soit proposée cette équation différencielle,


dy + bydx + ax2dx + cxdx + fdx = 0, on supposera
+ bydy = A + Bx + Cxx, & on aura,
+ bydy = Bdx   + 2Cxdx
+ bydx = bAdx + bBxdx + bCxxdx
+ ax2dx = bAdx + bBxdx + ax2dx
+ cxdx = bAdx + cxdx
+ xfdx = + fdx

Ensuite on fera B + BA + f = 0, 2C + bB + c = 0, bC + a = 0 ; & résolvant ces équations à l’ordinaire (voyez Equation), on aura les inconnues A, B, C. (O)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « coefficient »

Co… préfixe, et efficient, c'est-à-dire qui fait avec.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1750) Du préfixe co- (« avec ») et de l’adjectif efficient, désuet en français.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « coefficient »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
coefficient kɔefisjɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « coefficient »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « coefficient »

  • Les femmes détestent les hommes trop prévisibles, elles adorent un certain coefficient de surprise. De Antonio Lobo Antunes / Explication des oiseaux
  • L'histoire d'une vie, quelle qu'elle soit, est l'histoire d'un échec. Le coefficient d'adversité des choses est tel qu'il faut des années de patience pour obtenir le plus infime résultat. De Jean-Paul Sartre / L'Ecueil du solipsisme
  • “Thermistances à coefficient de température positif (PTC) Le rapport sur le marché doit fournir une analyse précise et stratégique de l’industrie des projecteurs de profil. Le rapport examine de près chaque segment et ses contrats à terme de sous-segment avant d’examiner la vue à 360 degrés du marché mentionnée ci-dessus. Les prévisions du marché fourniront un aperçu approfondi des paramètres de l’industrie en accédant à la croissance, à la consommation, aux tendances du marché à venir et aux diverses fluctuations de prix. Instant Interview, Excellente croissance de Thermistances à coefficient de température positif (PTC) marchés 2020: principaux acteurs clés – – Instant Interview
  • Le marché mondial Thermistances à  coefficient de température positif (PTC) était évalué à xx millions de dollars américains en 2020 et atteindra xx millions de dollars américains à la fin de 2027, avec un TCAC de xx% au cours de la période. Ce rapport se concentre sur le volume et la valeur au niveau mondial, au niveau régional et au niveau de l’entreprise. D’un point de vue mondial, ce rapport représente la taille globale du marché en analysant les données historiques et les perspectives futures. Géographiquement, ce rapport catégorise la production, la consommation apparente, l’exportation et l’importation de Thermistances à  coefficient de température positif (PTC) en Amérique du Nord, en Europe, en Asie-Pacifique, en Amérique latine, au Moyen-Orient et en Afrique. the walkingdeadfrance, Thermistances à  coefficient de température positif (PTC) Marché 2020 | Analyse de l'industrie par tendances récentes et prévisions jusqu'en 2027 - the walkingdeadfrance
  • On découvre également le « coefficient de risque ». Pour 8 des 13 communes de notre arrondissement, ce risque est nul. Par contre, c’est à Hensies qu’il est le plus élevé. sudinfo.be, Coronavirus à Mons-Borinage: voici les communes où le coefficient risque est le plus élevé
  • Attention, le mot technique n'est pas ici galvaudé : le dressage de l'assiette est noté coefficient 3, la cuisson coefficient 2,5, l'originalité coefficient 2, avec même un bonus pour la présentation, de 1 à 5 points.  Europe 1, Play-offs, coefficients et défis techniques : bienvenue au championnat de France de barbecue
  • Cette épreuve dure 4 heures et est affectée d'un coefficient 1 et non 1,5 comme c'était le cas avant la réforme. , DCG Systèmes d'information de gestion : livres et programme de l'UE8

Traductions du mot « coefficient »

Langue Traduction
Anglais coefficient
Espagnol coeficiente
Italien coefficiente
Allemand koeffizient
Chinois 系数
Arabe معامل في الرياضيات او درجة
Portugais coeficiente
Russe коэффициент
Japonais 係数
Basque koefizientea
Corse coefficiente
Source : Google Translate API

Synonymes de « coefficient »

Source : synonymes de coefficient sur lebonsynonyme.fr

Coefficient

Retour au sommaire ➦

Partager