La langue française

Christ

Sommaire

  • Définitions du mot christ
  • Étymologie de « christ »
  • Phonétique de « christ »
  • Évolution historique de l’usage du mot « christ »
  • Citations contenant le mot « christ »
  • Images d'illustration du mot « christ »
  • Traductions du mot « christ »
  • Synonymes de « christ »
  • Antonymes de « christ »

Définitions du mot christ

Trésor de la Langue Française informatisé

CHRIST, subst. masc.

A.− Messie, rédempteur :
1. Vingt sectes égyptiennes, judaïques, s'accordant pour attaquer la religion de l'empire, mais se combattant entre elles avec une égale fureur, finirent par se perdre dans la religion de Jésus. (...) Tous croyaient à un christ, à un messie envoyé de Dieu, pour réparer le genre humain. Condorcet, Esquisse d'un tabl. hist. des progrès de l'esprit hum.,1794, p. 82.
Spéc. Nom attribué à Jésus de Nazareth au titre de son onction messianique. Le Christ Jésus, Jésus-Christ (souvent p. abrév. J.-C.), (le) Christ crucifié.
Rem. On rencontre ds la docum. les néol. suiv. a) Chez Teilhard de Chardin α) Christification, subst. fém. Action par laquelle Dieu pénètre l'univers de l'influence du Christ (cf. Le Milieu divin, 1955, p. 150). β) Christogénèse, subst. fém. Élaboration du Corps Mystique du Christ, qui ne parviendra à sa plénitude qu'à la parousie (cf. Le Phénomène humain, 1955, p. 331). b) Christocentrique, adj. Qui porte tout son intérêt sur la personne de Jésus-Christ et sur les relations surnaturelles entretenues avec elle (cf. Philos., Relig., 1957, p. 5007).
B.− P. méton. Représentation généralement en relief du Christ en croix (cf. crucifix). Un Christ en cuivre; des christs de bois. Un autel où était un Christ (Mmede Krüdener, Valérie,1803, p. 97):
2. Cependant les yeux d'Alban s'étaient fixés sur un christ d'ivoire, au milieu de sa table, beau. C'était un christ Louis XIII encadré de chêne, avec des reflets de chose mouillée qui ruisselle, avec des fendillements verticaux dans l'ivoire qui rappelaient les traînées de sueur et de sang. Montherlant, Le Songe,1922, p. 12.
Prononc. et Orth. : [kʀist], mais [ʒezykʀi]. Fér. Crit. t. 1 1787, Littré et Barbeau-Rodhe 1930 signalent que les protestants prononcent [ʒezykʀist]. Pour Fér. Crit. l's ne se prononce pas non plus dans Antéchrist (cf. ce mot). Attesté ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1680 iconogr. (Rich.). Du nom propre Christ, empr. au lat. Christus (ca 100, Tacite ds TLL Onom., 409, 54) lui-même empr. au gr. Χ ρ ι σ τ ο ́ ς, trad. de l'hébr. māšīaḥ « oint » (messie*).
DÉR. 1.
Christique, adj.Qui se rapporte à la personne du Christ. La présence du mythe christique doit être abolie. Le cadavre de Jésus doit cesser de s'interposer entre les hommes et les femmes (Éluard, Donner à voir,1939, p. 155). 1reattest. av. 1892 (H. Didon ds Guérin : Leur histoire [...] des temps christiques); de Christ, suff. -ique*. Angl. christic en 1874 ds NED. Fréq. abs. littér. : 2.
2.
Christolâtrie, subst. fém.Adoration du Christ (dans le langage de ceux qui ne croient pas à sa divinité). La religion de Jésus est plus belle encore que la christolâtrie, sacrilège pieux que Jésus n'a point voulu (Amiel, Journal intime,1866, p. 86). 1reattest. 1846 (Proudhon, Système des contradictions écon., t. 1, p. 9); de Christ, élément suff. -lâtrie (-lâtre*, -ie*). Angl. christolatry, 1819 ds NED. Fréq. abs. littér. : 2.
3.
Christophanie, subst. fém.Apparition, manifestation du Christ. L'unité des frères présente une authentique christophanie − le Christ visible (Philos., Relig., 1957, p. 5201).Seule transcr. ds Littré : kri-sto-fa-nie. 1reattest. 1845 (Besch.); de Christ, élément suff. -phanie (-phane*, -ie*).
BBG. − Ritter (E.). Les Quatre dict. fr. B. de l'Inst. nat. genevois. 1905, t. 36, pp. 372-373. − Sain. Lang. par. 1920, p. 415. − Schmidt (H.). Fr. vivant. Néol. Praxis. 1973, t. 20, p. 82 (s.v. christique).

Wiktionnaire

Nom commun

christ \kʁist\ masculin

  1. Représentation du Christ, de Jésus.
    • Voici la copie textuelle d'un obituaire qui a longtemps figuré dans l’église ; il est peint sur un panneau de chêne encadré, et surmonté d'un christ en croix, accompagné de deux têtes de mort et de fémurs en croix. — (Clodomir Boulanger, Monographie du village d’Allaines, in-8° : Paris : chez Leroux & Péronne : chez Loyson, 1903, p. 97)
    • M. Léon Fautrat présente au Comité un petit christ en cuivre, provenant de fouilles exécutées sur la place de Creil pour une construction. — (Société d'histoire et d’archéologie de Senlis, Comptes rendus et mémoires, 1908)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CHRIST. (On prononce l'S et le T dans ce mot, quand il est seul; on ne les prononce pas dans JÉSUS-CHRIST.) n. m.
Étymologiquement, Oint, celui qui a reçu quelque onction; mais on ne s'en sert jamais que pour désigner le Messie, le Rédempteur. Le Christ. La venue du Christ. La religion du Christ, ou de Christ, comme disent les protestants. On le fait plus ordinairement précéder du nom de JÉSUS, et alors il ne prend point l'article. Notre-Seigneur JÉSUS-CHRIST. Nous avons été rachetés par le sang de JÉSUS-CHRIST. Souvent on écrit par abréviation J.-C. Cinquante ans avant J.-C. Il se dit, par extension, d'une Figure de Notre-Seigneur attaché à la croix. Il a dans son oratoire un beau christ, une belle tête de christ. Il a dans sa galerie deux christs d'ivoire. Baiser un christ, le christ. Avoir une figure de Christ, Avoir une figure ressemblant à celle que la peinture donne habituellement au Christ.

Littré (1872-1877)

CHRIST (krist' ; dans Jésus-Christ on prononce Jé-zu-kri ; des ministres protestants, à tort, prononcent Jé-zu-krist') s. m.
  • 1Le Messie, l'Oint, le rédempteur. Jésus fut le Christ prédit par l'Ancien Testament.

    Le règne de Christ, le millenarium, et plus tard, parmi les sectes protestantes, un règne d'égalité parmi les hommes. C'est de là que nous est né ce prétendu règne de Christ, inconnu jusques alors au christianisme, qui devait anéantir toute la royauté et égaler tous les hommes, Bossuet, Reine d'Anglet.

    Adjectivement. Salomon avait été oint et christ à la place de son père, Voltaire, Phil. IV, 359.

  • 2Figure de Jésus-Christ attaché à la croix. Un christ d'ivoire.
  • 3Ordre du Christ, ordre militaire fondé en 1318 par Daniel 1er, roi de Portugal, pour défendre les frontières de son royaume contre les Maures, à la place des Templiers qui venaient d'être supprimés.
  • 4Jésus-Christ, Notre Seigneur Jésus-Christ, le Fils de Dieu, le rédempteur des hommes. Nous avons été rachetés par le sang de Jésus-Christ. Souvent on écrit par abréviation J.-C. Cinquante ans avant J.-C.

REMARQUE

Christ prend la marque du pluriel. Cette galerie contient plusieurs christs. Il a deux christs d'ivoire. Il est dit dans S. Luc : " Vous verrez parmi vous de faux prophètes et de faux Christs. "

HISTORIQUE

Xe s. [Elle] volt lo seule [siècle] lazsier, si ruovet Krist, Eulalie.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

CHRIST. Ajoutez : - REM. Jé-zu Krist' est une mauvaise prononciation très usitée chez les protestants français à cause de leurs relations fréquentes avec les Anglais et les Allemands. Mais on ne peut dire d'une manière générale que cette prononciation soit celle des ministres protestants, comme si elle était consacrée chez eux par l'usage (FR. BOVET).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CHRIST, s. m. du Grec χριστὸς, qui signifie oint, consacré, dérivé du verbe χρίω, oindre.

Ce nom se dit par antonomase d’une personne en particulier qui est envoyée de Dieu, comme d’un roi, d’un prophete, d’un prêtre : ainsi, dans l’Ecriture, Saül est appellé le christ ou l’oint du Seigneur ; Cyrus est aussi appellé le christ ou l’envoyé de Dieu, pour la délivrance des Juifs captifs en Babylone.

Le nom de Christ se dit par excellence du Sauveur & du Redempteur du monde ; & joint à celui de Jesus, il signifie le Verbe qui s’est incarné pour le salut du genre humain. Voyez Messie. (G)

Christ, (Ordre de) Hist. mod. ordre militaire fondé l’an 1318 par Denis I. roi de Portugal, pour animer sa noblesse contre les Mores. Le pape Jean XXII. le confirma en 1320, & donna aux chevaliers la regle de S. Benoît. Alexandre VI. leur permit de se marier.

La grande maîtrise de cet ordre a été depuis inséparablement réunie à la couronne, & les rois de Portugal en ont pris le titre d’administrateurs perpétuels.

Les armes de l’ordre sont une croix patriarchale de gueules, chargée d’une croix d’argent. Ils faisoient autrefois leur résidence à Castromarin ; ils la transférerent depuis dans la ville de Thomar, comme étant plus voisine des Mores d’Andalousie & de l’Estremadure. Voyez Hist. de Portug. de Lequint, & le dict. de Trév.

Christ est aussi le nom d’un ordre militaire en Livonie, qui fut institué en 1205 par Albert évêque de Riga. La fin de leur institut fut de défendre les nouveaux convertis de Livonie que les Payens persécutoient. Ces chevaliers portoient sur leur manteau une épée & une croix par-dessus, ce qui les fit aussi nommer les freres de l’épée. Voyez Epée ; voyez Hist. de Polog. de Longin, & le dict. de Trév.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « christ »

Antonomase de Christ.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. christ ; espagn. et ital. cristo ; du latin christus, de χριστὸς, oint, traduction du mot hébreu messie.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « christ »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
christ krist

Évolution historique de l’usage du mot « christ »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « christ »

  • Les tubes de l’été ont parfois un rapport avec l’actualité du moment. Bertrand Dicale explore donc notre mémoire collective à la recherche de ces rencontres entre l’histoire et la chanson française. Mercredi, le curieux "Jésus-Christ" chanté par Johnny Hallyday en 1970, prélude à une curieuse vogue christique dans la chanson française. Franceinfo, Ces chansons qui font l'été. "Jésus-Christ" par Johnny Hallyday, ou l'irruption du Messie dans la pop
  • Le b.a.-ba du christianisme , Marcher dans la foi en Jésus-Christ

Images d'illustration du mot « christ »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « christ »

Langue Traduction
Anglais jesus
Espagnol cristo
Italien cristo
Allemand christus
Portugais cristo
Source : Google Translate API

Synonymes de « christ »

Source : synonymes de christ sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « christ »

Partager