La langue française

Cénobitique

Sommaire

  • Définitions du mot cénobitique
  • Étymologie de « cénobitique »
  • Phonétique de « cénobitique »
  • Évolution historique de l’usage du mot « cénobitique »
  • Citations contenant le mot « cénobitique »
  • Traductions du mot « cénobitique »
  • Synonymes de « cénobitique »

Définitions du mot « cénobitique »

Trésor de la Langue Française informatisé

Cénobitique, adj.a) Relig. Qui se rapporte aux cénobites. Vie cénobitique. Anton. érémitique*.Tout ce qui concerne saint Cassien dans ce paragraphe, (...), est tiré du beau livre que le chanoine Léon Cristiani, (...), vient de consacrer au grand maître, au théoricien de la mystique cénobitique en Occident (Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 239).b) P. ext., au fig. Austère. La chambre était déserte. Je poussai la porte. Je fis quelques pas à l'intérieur. Toujours le même aspect sévère, cénobitique (Verne, Vingt mille lieues sous les mers,1870, p. 89). [senɔbitik]. Ds Ac. 1718-1932. 1reattest. 1586 (N. Le Cerf, Trad. Œuvres spirituelles de H. Suso, 19b d'apr. Vaganay ds Rom. Forsch., t. 32, p. 28); de cénobite, suff. -ique*. Fréq. abs. littér. : 5.

Wiktionnaire

Adjectif

cénobitique \se.nɔ.bi.tik\ masculin et féminin identiques

  1. (Religion) Relatif au cénobite.
    • Des comtes et des palatins embrassent la vie cénobitique. Or, cette vie exige une austérité décourageante. — (Abbé Paul Buysse, Vers la Foi catholique : L’Église de Jésus, 1926, p.148)
    • C’est ainsi que se constitua l’un des premiers monastères d’Occident où la vie cénobitique (c’'est-à-dire en commun) et la vie érémitique (en solitaire) s’organisèrent simultanément et harmonieusement : on voit encore dans l’île les sept chapelles, disséminées çà et là, qui servaient de lieux de prière à chaque groupe d’ermites du voisinage. — (Jean-Marie Pelt, Le Tour du monde d’un écologiste, 1990, page 440)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CÉNOBITIQUE. adj. des deux genres
. Qui a rapport au cénobite. La vie cénobitique.

Littré (1872-1877)

CÉNOBITIQUE (sé-no-bi-ti-k') adj.
  • Qui appartient au cénobite. La vie cénobitique. Dans le bouddhisme, à la simplicité primitive a succédé à la fois une mythologie compliquée, une cosmogonie bizarre, une métaphysique subtile, en même temps qu'un esprit cénobitique prononcé et une discipline ecclésiastique détaillée, Nicolas, le Lamaïsme, Rev. germ. t. XII, p. 439.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « cénobitique »

(XVIe siècle) Dérivé de cénobite avec le suffixe -ique[1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Cénobite.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « cénobitique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cénobitique senɔbitik

Évolution historique de l’usage du mot « cénobitique »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cénobitique »

  • Ce premier essai de vie commune est un échec: on n’improvise pas une communauté. Pacôme en tirera la leçon et rédigera un règlement strict: « la Règle de saint Pacôme ». Il devient ainsi le père du monachisme communautaire ou cénobitique. Le grand saint Athanase d’Alexandrie veut le faire prêtre. Par humilité, il refuse. Il continue à fonder et à multiplier les monastères chez les coptes de la Haute-Égypte. Aleteia : un regard chrétien sur l’actualité, la spiritualité et le lifestyle, Saint Pacôme le Grand - Samedi 9 Mai
  • Les moines de règle cénobitique y suivent un rythme de vie très strict, passant presque la moitié de leurs jours et nuits à prier. Ceux de l’ordre idiorythmique, quant à eux, vaquent à leurs occupations en silence. Le temps, ici, ne se mesure pas comme ailleurs. Fédération monastique fondée sur une Constitution qui date de l’an 972, le mont Athos est certainement la plus vieille république au monde. Elle héberge à l’heure actuelle un peu plus de 2 000 moines et fonctionne peu ou prou comme une nation souveraine, selon la charte négociée avec les empereurs de Byzance et perpétuée par l’Etat grec. Le drapeau jaune marqué de l’aigle bicéphale de l’Eglise orthodoxe flotte sur la capitale, Karyès, un minuscule hameau avec deux ruelles pavées, une poste, une taverne et une quincaillerie où l’on aperçoit de vieux moines négocier âprement. Il n’y a bien sûr ni école ni hôtel, mais deux ou trois boutiques de souvenirs où les pèlerins achètent des images pieuses à faire bénir par les popes. Certains visitent aussi la petite prison et photographient les policiers locaux, en uniforme à bonnet phrygien, qui gardent le siège du gouvernement. , En Grèce - Une foi hors du temps avec les moines du mont Athos
  • Pour saint Basile, la forme cénobitique – vie religieuse en communauté – est supérieure à la forme érémitique, c’est-à-dire solitaire. Pourquoi ? Parce que l’accent y est essentiellement mis sur la charité entre frères et sœurs, et non sur l’austérité. La Croix, La règle de saint Basile
  • Né à Bruges, le jeune Louf entre dès 18 ans à la Trappe, partagé entre un désir de se faire oublier du monde pour mieux trouver Dieu et celui de ne pas taire ses dons intellectuels hors du commun. Parlant plus de dix langues, expert en art, brillant orateur, fin psychologue, figure du renouveau de la vie cénobitique après le Concile, précurseur du rapprochement œcuménique dans le monachisme, André Louf fait pourtant l’expérience de ses limites. « Si j’offre un sacrifice, Tu n’en veux pas […]. Le sacrifice qui plaît à Dieu, c’est un esprit brisé », dit le Psaume (Psaume 50). Expérience fondatrice qui lui permettra de devenir maître en intériorité et de mener les âmes sur le chemin de la vie de Dieu en eux. Élu Père abbé à 33 ans, il le restera pendant trente-cinq ans, puis se retirera comme ermite en Provence, « les années les plus belles de ma vie », confiera-t-il. , Le Chemin du cœur : l’Expérience spirituelle d’André Louf (1929-2010) - Biographies et entretiens - Littérature - Livres - famillechretienne.fr
  • Fâché contre Basile, qu’il accuse de l’avoir sacrifié en raison d’une lutte de pouvoir, il se retire dans le désert. Après la mort de son père, il va ainsi vivre quatre ans de vie cénobitique. Au terme de cette période, il est appelé à Constantinople pour guider la petite communauté chrétienne encore fidèle à la foi de Nicée, tandis que la ville est dirigée par un évêque arien. Son enseignement, dans lequel il défend et explique la doctrine trinitaire telle que proclamée par le concile de Nicée, se fait remarquer. En 380, il devient, à la demande du nouvel empereur, Théodose Ier, évêque de la ville. L’année suivante, se tient le concile de Constantinople. Grégoire démissionne peu après. De retour à Nazianze, où il assume les fonctions d’évêque, il écrit une partie importante de sa production et meurt en 390. Croire, Grégoire de Nazianze, un théologien sensible

Traductions du mot « cénobitique »

Langue Traduction
Anglais cenobitic
Espagnol cenobítica
Italien cenobitica
Portugais cenobítica
Source : Google Translate API

Synonymes de « cénobitique »

Source : synonymes de cénobitique sur lebonsynonyme.fr
Partager