Caramel : définition de caramel


Caramel : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

CARAMEL, subst. masc.

A.− ART CULIN., CONFISERIE. Produit de coloration brune obtenu en faisant fondre du sucre par chauffage Crème à la vanille glacée de caramel (Zola, Nana, 1880, p. 1301); une crème liquide au caramel (Huysmans, L'Oblat,t. 2, 1903, p. 45).
P. méton. Bonbon dans la composition duquel entre ce produit. Caramels mous, durs, au café, au chocolat; une boîte de caramels. [Le juge] Ça colle au cerveau comme un caramel au palais (Bernanos, Un Crime,1935, p. 838).
B.− Couleur du caramel :
L'extérieur [de l'église du Sauveur à Copenhague] est en brique, de cette belle brique foncée qui me rappelle nos églises du Sud et prend avec le temps toutes les chaudes couleurs qui vont du caramel clair à l'orange brûlée et du chaudron à un mordoré qui tourne progressivement au prune. Green, Journal,t. 2, 1935-39, p. 110.
Emploi adj. Qui rappelle la couleur du caramel. Sous le gaz verdâtre, ma rue, à cette heure, est un gâchis crémeux, praliné, marron-moka et jaune caramel (Colette, La Vagabonde,1910, p. 11):
En partic., MALTERIE. Le malt caramel est un malt colorant brun, plus riche en extrait que le malt noir (E. Boullanger, Malterie, brasserie,1934, p. 181).
Prononc. et Orth. : [kaʀamεl]. Ds Ac. 1740 sous la forme caramelle subst. fém. Ds Ac. 1762-1932 sous la forme moderne. Étymol. et Hist. 1680 caramel (Rich. : Caramel. Sucre fort cuit, & bon pour le rûme). Empr. à l'esp. caramel(o) « id. », attesté dep. 1601 (Rosal ds Gili), lui-même empr. au port. caramelo « id. », aussi « glaçon » (dep. le xvies., F. A. Pinheiro d'apr. Cor.; cf. aussi cat. caramell « glaçon » ds Alc.-Moll.), prob. issu du b. lat. calamellus, dimin. de calamus « roseau », p. anal. de forme entre le sucre durci ou une stalactite de glace et une tige de roseau (cf. esp. carámbano « glaçon », issu de *calamulus, autre dimin. de calamus). Cette hyp., due à Cor. (s.v. caramelo et carámbano) est préférable à celle qui fait de l'esp. port. caramelo un descendant du lat. médiév. cannamellis « canne à sucre » (REW3, no1602; Dauzat 1973; FEW t. 2, p. 209a), le passage de n à r faisant difficulté. Fréq. abs. littér. : 54.
DÉR.
Caramélé, ée, adj.Qui a la couleur brune du caramel. Ce blanc de l'œil, peu caramélé, tu sais, où la prunelle nage si lestement (R. Martin du Gard, Les Thibault,La Belle saison, 1923, p. 1002). [kaʀamele] 1resattest. 1735 cuis. caramêler « caraméliser » (Cuisinier Moderne, t. 1, p. 97 d'apr. Rouvier ds Fr. mod., t. 24, p. 133); 1877 part. passé adjectivé caramélé (Littré Suppl.); de caramel, dés. -er. Fréq. abs. littér. : 2.
BBG. − Boulan 1934, p. 65. − Gohin 1903, p. 374.

Caramel : définition du Wiktionnaire

Nom commun

caramel \ka.ʁa.mɛl\ masculin

  1. (Cuisine) Produit brun, solide ou liquide, utilisé en pâtisserie et en confiserie, ou comme colorant, qui s’obtient en faisant brunir du sucre en le faisant chauffer.
    • Les mélasses, dont on extrait encore du sucre blanc […] servent aussi à la fabrication du caramel ; souvent même on les utilise en guise de sucre. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 129)
    1. (Confiserie) Bonbon fabriqué à partir de sucre et de lait, au goût de caramel et de couleur caramel.
      • Ils avaient des billes plein les poches, ils suçaient des caramels mous (ceux du « Chien qui Saute ») ou des pastilles de réglisse à la violette. — (Marcel Pagnol, Le temps des secrets, 1960, collection Le Livre de Poche, page 321)
    2. Couleur du caramel. #7E3300
      • L'extérieur [de l'église de Notre-Sauveur à Copenhague] est en brique, de cette belle brique foncée qui me rappelle nos églises du Sud et prend avec le temps toutes les chaudes couleurs qui vont du caramel clair à l'orange brûlée et du chaudron à un mordoré qui tourne progressivement au prune. — (Julien Green, Journal, t. 2, 1935-39)
  2. (Rugby) Plaquage violent ou spectaculaire.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  3. (Jeux) Nom donné aux jetons par les scrabbleurs.
    • Lorsqu'un « scrabbleur » parle de caramels, ne pensez pas nécessairement qu'il est gourmand. Le terme de « caramel » désigne en effet couramment le jeton de Scrabble. — (Larousse du jeu Scrabble, 1999, page 75)

Adjectif

caramel \ka.ʁa.mɛl\ invariable

  1. D’une couleur roux clair rappelant celle du caramel. #7E3300
    • Sous le gaz verdâtre, ma rue, à cette heure, est un gâchis crémeux, praliné, marron-moka et jaune caramel. — (Colette, La Vagabonde, 1910)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Caramel : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CARAMEL. n. m.
Sucre fondu dans très peu d'eau et bruni par l'action du feu. Le caramel est bon pour le rhume. Cerises au caramel. Mettre du caramel dans une sauce. Des bonbons au caramel, ou simplement Des caramels.

Caramel : définition du Littré (1872-1877)

CARAMEL (ka-ra-mèl) s. m.
  • Sucre qui, ayant perdu son eau de cristallisation et subi un commencement de décomposition au feu, a acquis une couleur jaune et une odeur aromatique. Nous aperçûmes de loin une île de sucre, avec des rochers de sucre candi et de caramel, Fénelon, XIX, 38.

    Au plur. Des caramels, nom de petits bonbons faits par les confiseurs pour les enfants.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « caramel »

Étymologie de caramel - Littré

Espagn. et portug. caramelo, de l'arabe kora, mochalla, de kora, boule, et mochalla, chose douce.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de caramel - Wiktionnaire

(1680)[1] De l’espagnol caramelo[2], lui-même issu du portugais caramelo[1]. D’origine discutée :
  1. Apparenté au catalan caramella (« chalumeau, flute »), à l’occitan caramella (« chalumeau, flute »), calamellar, caramelar (« jouer de la flute »), à l’espagnol[3] carámbano (« glaçon »), du latin calamellus[1], diminutif de calamus (« roseau »), par analogie de forme entre le sucre durci ou une stalactite de glace et une tige de roseau.
    Cette hypothèse est préférable[1] à celle qui fait de caramelo un descendant du latin cannamellis, cannamella (« canne à sucre ») ;
  2. De l’arabe كرة, kora (« boule ») et *mochalla (« chose douce, douceur »)[2] ou ملح, milḥ (« sel ») et le sens de « boule de sel, cristal, glaçon »[4][5][6][7].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « caramel »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
caramel karamɛl play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « caramel »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « caramel »

  • Mon père était cultivateur-jardinier et nous avions beaucoup de pommes et de myrtilles sur notre terrain, donc c'était une recette simple, car tout était à proximité. C’est nous, les enfants, qui faisions cette recette avec notre mère tous les dimanches. Et on servait ça avec une sauce caramel au beurre salé, car nous habitions près de la Normandie, où le beurre et la crème sont très présents. Quand je suis arrivé au Québec, j'ai remplacé le caramel par l'érable et les myrtilles par des bleuets. Radio-Canada.ca, La recette d'enfance de bourdons aux pommes, bleuets et caramel à l’érable de Jean-Luc Boulay | ICI.Radio-Canada.ca
  • Temps de cuisson : 45 minutes pour le riz au lait et 5 minutes pour le caramel Kiss My Chef, Le riz au lait au caramel, la recette de Bruno Doucet - Kiss My Chef
  • Voici la vraie crème caramel au sucre Muscovado, un sucre non raffiné au goût de réglisse, pour obtenir un caramel plus noir… On retrouve ici l’appareil à royale, version sucrée. Il faut souligner l’importance de la cuisson afin que le flan reste tremblotant et conserve ainsi toute son onctuosité, avant de figer au réfrigérateur, délicatement. Vanity Fair, La recette de la crème caramel trois étoiles d'Anne-Sophie Pic
  • Pour le caramel: Dans une poêle ou une casserole on met le sucre, on ajoute 2 cuillères à soupe d’eau et 1 cuillère à soupe de jus de citron, on secoue un peu la poêle pour que tout le sucre soit humidifié et à feu moyen-élevé on attend qu’un caramel se forme blond, versez immédiatement le caramel dans le récipient que nous allons utiliser, déplacez le moule pour que le caramel imprègne bien le fond et un peu sur les côtés, laissez refroidir. Breakingnews.fr, Apprenez à cuisiner une délicieuse crème à la vanille sans œufs et sans four.Très facile et rapide!
  • Tombés sous le charme de la région de Paimpol-Tréguier (22) il y a dix ans, Caroline et Nicolas Hubert, cuisiniers-pâtissiers-confiseurs, s’y sont installés et y ont créé leur nid en même temps que leur petite entreprise de caramel au beurre salé, démarrée le plus simplement du monde dans la cuisine de leur pavillon de Plourivo ! Le Telegramme, Le caramel l’Ambr’1 mise sur la vente directe - Économie - Le Télégramme
  • Les rats ont peut-être le goût de crème caramel, mais comme j'ai pas l'intention d'en manger, je pourrai jamais le savoir. De Quentin Tarantino / Pulp Fiction (1994)
  • Si Jeanne d'Arc avait eu du diabète, tout Rouen aurait senti le caramel. De José Artur
  • Quand un diabétique meurt carbonisé, ne vous étonnez pas si ça sent le caramel ! De Pierre Doris
  • Le caramel fréquente le palais et menace la couronne. De Tristan Bernard

Images d'illustration du mot « caramel »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « caramel »

Langue Traduction
Portugais caramelo
Allemand karamell
Italien caramello
Espagnol caramelo
Anglais caramel
Source : Google Translate API


mots du mois

Mots similaires