La langue française

Cancel

Définitions du mot « cancel »

Trésor de la Langue Française informatisé

CHANCEL, CHANCEAU, CANCEL, subst. masc.

ARCHITECTURE
A.− Grille, balustrade à jour, ordinairement en métal, en pierre ou en bois qui est placée dans une église autour du chœur ou du sanctuaire. Le chancel [des églises romanes]... traçait la démarcation entre la nef livrée aux fidèles et le chœur réservé au clergé et aux saints mystères (A. Lenoir, Archit. monastique,t. 2, 1856, p. 117).Bientôt on établit un ambon pour les lectures et les sermons, puis un cancel de séparation entre le presbyterium et le reste de la salle (Renan, Hist. des orig. du Christianisme, Marc-Aurèle et la fin du monde antique, 1881, p. 517).
B.− P. méton.
1. Partie du chœur entourant le maître-autel et qu'une grille isole du reste des fidèles :
1. ... et le chaos redoutable du fond entrait dans le chaos de la nuit, obscurant le public si serré, si étouffé contre la barrière du chancel, que les prêtres, dans la foule, retournaient avec la langue les pages de leur semaine sainte. E. et J. de Goncourt, MmeGervaisais,1869, p. 87.
2. Chacun des barreaux d'une grille formant enceinte, principalement autour du chœur des églises :
2. Devant le chœur, qui est fermé par une grille dont les chanceaux de cuivre sont richement contournés et ciselés, s'étendent des dalles armoriées... Du Camp, En Hollande,1859, p. 15.
3. HIST. Emplacement entouré d'une balustrade où se gardait le sceau de l'État.
Rem. Attesté ds Ac. 1798-1878, Besch. 1845, Lar. 19e-20e, Guérin 1892, Rob., Quillet 1965.
Prononc. et Orth. : [ʃ ɑ ̃sεl]; [ʃ ɑ ̃so]; [kɑ ̃sεl]. N'est pas attesté ds Ac. 1932. Ac. 1718-1878 : cancel avec la rem. : ,,Quelques-uns disent chancel.`` Ac. ne consacre à chancel qu'une vedette de renvoi à cancel. C'est le cas également du reste des dict. gén. Cf. Besch. 1845, Lar. 19e(qui juge chancel vieilli), Nouv. Lar. ill. et Lar. encyclop.; cf. encore Guérin 1892, Littré et DG (qui explique chancel comme un compromis entre cancel, forme sav., et chanceau, forme pop.). Rob. renvoie aussi, s.v. chancel, à cancel tout en notant cependant que chancel est le synon. mod. de cancel. La forme chanceau attestée pour Ac. ds Ac. Compl. 1842 (mais non dans les autres éd.) et ds le reste des dict. gén. (sauf Rob. et Lar. Lang. fr.) est enregistrée dans la même vedette que chancel ds Nouv. Lar. ill.-Lar. encyclop. et Quillet 1965. Étymol. et Hist. 1. 1130-60 chancel « balustrade, grille qui, dans une église, ferme le sanctuaire ou le chœur » (Couronnement Louis, 1770 ds T.-L.); ca 1389 chanseau (Maiz., Songe du vieil pel., Ars. 2683, III, 61 ds Gdf.); 2. 1845 « lieu fermé de grilles où se scellaient les actes royaux » (Besch.). Du lat. chrét. cancellus (en lat. class. surtout au plur. « balustrade »), « grille, treillis placé devant l'autel des holocaustes » (Itala, Exod., 38, 24 [Lugd.] ds TLL s.v., 227, 56); « balustrade séparant le chœur de la nef » (Greg.-T., Mirac. Mart., 1, 2 ds Blaise); v. Archéol. chrét. Fréq. abs. littér. Chanceau : 1.

Wiktionnaire

Nom commun 1

cancel \kɑ̃.sɛl\ masculin

  1. (Religion) (Désuet) Variante de chancel.
    • Le Cancel est un vieux terme, qui signifie barreaux; ce n'est autre chose que ce qui forme la séparation du Chœur & de la Nef ; le Cancel fait partie du Chœur , & est à la charge des Décimateurs. — (Guy du Rousseaud de la Combe, Recueil de jurisprudence canonique et bénéficiale, Paris : Guérin & De la Tour, 1755, p.243)

Nom commun 2

cancel \kan.sɛl\ masculin

  1. (Anglicisme) Au sein d’une communauté, ostracisation collective d’une personne pour non respect des normes du groupe.

Nom commun

cancel \Prononciation ?\ masculin

  1. Variante de chancel.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)

Verbe

cancel \kæn.səl̩\

  1. Annuler, invalider.
  2. (Droit) Résilier.
    • to cancel a contract, a subscription
  3. (Philatélie) Oblitérer (un timbre).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

CANCEL (kan-sèl et chan-sèl) s. m.
  • 1Dans une église, l'endroit du chœur voisin du maître autel, et ordinairement fermé d'une balustrade, et où se mettent les ministres servant à l'autel. Mot vieilli.
  • 2Le lieu où était déposé le sceau de l'État et qui était entouré d'une balustrade.

HISTORIQUE

XIIe s. Cele partie devers le west fud cume li chancels del temple et li sacraries, Rois, 249.

XIIIe s. Ovrez les huis de cest chancel ; Nos i verrons encor bien cler, Ren. 21298.

XVIe s. Vray est qu'en cest endroit il pourroit dire que si bien il est sorti des chanseaux [bornes, limites] es quels il estoit enclos par sa dite protestation, Du Bellay, M. 496.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

CANCEL. Ajoutez :
3Dans les anciennes basiliques chrétiennes, barrière à jour qui était placée au devant du sanctuaire. Les cancels étaient impénétrables aux laïques.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « cancel »

Cancellus, barreau, treillis.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin cancello (« biffer ») qui a donné chanceler, canceller en français. Le sens a évolué de « barrer », « raturer » vers « annuler ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « cancel »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cancel kɛnsœl̩

Évolution historique de l’usage du mot « cancel »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cancel »

  • Dans un épisode spécial de l'émission «Red Table Talk», diffusé ce vendredi 19 juin sur Facebook Watch, Jada Pinkett et sa fille Willow Smith ont évoqué le concept de «cancel culture» - le boycott d'une célébrité ou d'une marque en raison de ses actions jugées offensantes. Décryptage. Madame Figaro, Qu'est-ce que la "cancel culture" ou l’appel au boycott des personnalités ? - Madame Figaro
  • — Non mais J.K. Rowling elle est canceled, tout le monde le sait. — Après sa dernière vidéo, c’est bon, Jeffrey Star est totalement canceled. madmoiZelle.com, Cancel culture et justice sociale : définition du phénomène
  • Il y a deux mois, il y a huit semaines, il y a une éternité, la «cancel culture» était le buzzword du moment. Adèle Haenel claquait la porte des Césars, et on s'écharpait sur le cas Polanski, façon Lagarde et Michard : fallait-il sauver l'artiste, tout en condamnant l'homme ? Ou cesser purement et simplement d'en parler pour les siècles des siècles ? Stratégies, Cancel culture, nouvelle censure ? - Stratégies
  • L’un de leurs derniers articles est consacré à la “cancel culture”. Quesaco ? Le sous-titre nous donne un indice : “Aujourd’hui, les personnalités publiques aux comportements polémiques risquent de passer directement par la case annulation”. Cette mode venue d’outre-Atlantique serait en train de déferler sur la France, ce dont le journaliste se réjouit. “Dorénavant, dès que quelque chose ne nous plait plus, on peut l’annuler dans la minute : forfait de téléphone, course Uber, abonnement Netflix. Alors pourquoi ne pas annuler aussi les humain.e.s?” se demande, en écriture inclusive, la plume de Stylist. Causeur, La "cancel culture" débarque en France - Causeur
  • Ces interrogations nous renvoient à l'essence-même de la "cancel culture" : cette envie, nourrie de réflexions légitimes, de briser pour de bon l'éternel argument "de l'homme et de l'artiste". Une ritournelle inépuisable. , Cancel culture : faut-il boycotter les artistes problématiques ? - Terrafemina

Images d'illustration du mot « cancel »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « cancel »

Langue Traduction
Anglais annuler
Italien cancel
Allemand cancel
Source : Google Translate API

Synonymes de « cancel »

Source : synonymes de cancel sur lebonsynonyme.fr

Cancel

Retour au sommaire ➦

Partager