La langue française

Calqueur, calqueuse

Définitions du mot « calqueur, calqueuse »

Trésor de la Langue Française informatisé

Calqueur, euse, subst.Personne qui fait des calques. Parmi vingt goûts différents il avait eu, pendant six mois, celui des lettres autographes; le commandeur employait alors un calqueur fort habile (Stendhal, Armance,1827, p. 285).Cin. Personne qui, dans la réalisation de films d'animation est chargée de reproduire les dessins (cf. R. Ménager, Le Dessin animé à la portée des amateurs, 1948, p. 13). [kalkœ:ʀ], fém. [-ø:z] 1reattest. 1827 (Stendhal, loc. cit.); de calquer, suff. -eur2*.

Wiktionnaire

Nom commun

calqueur \kal.kœʁ\ masculin (pour une femme on dit : calqueuse)

  1. Celui qui fait des calques.
    • Parmi vingt goûts différents il avait eu, pendant six mois, celui des lettres autographes ; le commandeur employait alors un calqueur fort habile. — (Stendhal, Armance, chapitre 29, 1827)
    • On conçoit donc l’attitude des experts au moment du procès ; les uns se sont prononcés nettement et ont reconnu la main de Dreyfus ; les autres, moins habitués aux trucs des calqueurs, ont hésité. — (Jean Jaurès, Les preuves, Les aveux d’Esterhazy, La Petite République, 1898)
  2. (Spécifiquement) (Vieilli) Celui dont le métier consiste à calquer et mettre au net des dessins ou autres documents techniques.
    • Un dessinateur-calqueur.
    • Les calqueurs recopient sur du papier calque (permettant la reproduction) les plans et les nomenclatures. — (Collectif (sous la direction de Henry Dougier), L’entreprise moderne, page 40, Retz, 1972)

Nom commun

calqueuse \kal.køz\ féminin (pour un homme on dit : calqueur)

  1. Celle qui fait des calques.
  2. (Spécifiquement) (Vieilli) Celle dont le métier consiste à calquer et mettre au net des dessins ou autres documents techniques.
    • Les femmes dessinatrices sont inexistantes chez Renault entre les deux guerres ; seule une calqueuse a été promue à cet emploi. — (Delphine Gardey, La dactylographe et l’expéditionnaire : histoire des employés de bureau, 1890-1930, page 181, Belin, 2001)

Nom commun

calqueuse \kal.køz\ féminin (pour un homme on dit : calqueur)

  1. Celle qui fait des calques.
  2. (Spécifiquement) (Vieilli) Celle dont le métier consiste à calquer et mettre au net des dessins ou autres documents techniques.
    • Les femmes dessinatrices sont inexistantes chez Renault entre les deux guerres ; seule une calqueuse a été promue à cet emploi. — (Delphine Gardey, La dactylographe et l’expéditionnaire : histoire des employés de bureau, 1890-1930, page 181, Belin, 2001)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « calqueur »

(1827) De calquer, avec le suffixe -eur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « calqueur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
calqueur kalkœr

Évolution historique de l’usage du mot « calqueur »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « calqueur »

  • Le français Raymond Savignac, né en 1907, est l'un des créateurs incontournables de la publicité d'après-guerre. Après avoir fait ses débuts en tant que dessinateur calqueur à la Compagnie des Transports Parisiens, il s'est rendu célèbre auprès du grand public, en 1949, grâce notamment à une publicité pour les savons Monsavon au lait. Dans les années 1990, il a conçu une série d'affiches pour l'armée de l'Air et la Gendarmerie nationale. La qualité première de ses créations tient aux messages véhiculés qui doivent être parfaitement lisibles et immédiatement perceptibles. Pour se faire, il se base sur un style graphique naïf. leparisien.fr, Vincennes : l’histoire de la guerre racontée par les affiches militaires - Le Parisien
  • 24 avril 1951. Naissance au Creusot d’un père dessinateur à l’usine Schneider et d’une mère calqueuse. La Croix, Christian Bobin dans une paisible clairière
  • Résumé du documentaire : Claude Clorennec retranscrit dans ce documentaire l’extrême délicatesse de l’écrivain Christian Bobin. Fils d’un père dessinateur à l’usine Schneider du Creusot et d’une mère calqueuse, son oeuvre puise dans les souvenirs de son enfance, marquée par la solitude et l’atmosphère des hauts fourneaux. Les bruits des vélos des ouvriers à la sortie de l’usine, le rythme des marteaux pilons, nourrissent l’imaginaire de Christian Bobin, qui porte sur le travail un regard distancié. « Ivrognes de l’efficacité », les hommes justifient leur existence par le travail et demeurent prisonniers des apparences, niant leur pudeur, leur sensibilité. Christian Bobin écrit pour cette « majorité taciturne qui mange sa vie en silence, qui traverse sa vie sur la pointe des pieds ». Le Jour du Seigneur, Série du Carême "Ecrivains spirituels" (1/5) : qui est Christian Bobin ? - Le Jour du Seigneur

Traductions du mot « calqueur »

Langue Traduction
Anglais tracer
Source : Google Translate API

Synonymes de « calqueur »

Source : synonymes de calqueur sur lebonsynonyme.fr

Calqueur

Retour au sommaire ➦

Partager