Brout : définition de brout


Brout : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

BROUT, subst. masc.

Nouvelle pousse des taillis au printemps.
ZOOL. Mal de brout. Inflammation intestinale des animaux qui ont trop mangé de brout.
Prononc. et Orth. : [bʀu]. Fér. Crit. t. 1 1787 : ,,Le Rich. Port. met brou ou brout, l'Acad. ne met que le 2d, Trév. renvoie de brou à brout``. Homon. brou. Étymol. et Hist. Av. 1188 brost « jeune pousse » (Partonopeus de Blois, 530 dans T.-L.), attest. isolée; ca 1560 broult « jeune pousse » (Mart. du Bellay, Mém., 1. 8, fo242 vo, ibid.). Du germ. *brust « bourgeon » v. brouter.
BBG. − Walt. 1885, p. 77.

Brout : définition du Wiktionnaire

Nom commun

brout \bʁu\ masculin

  1. Pousse des jeunes taillis au printemps.
    • Les cerfs aiment le brout.
    • Les premiers musulmans du corps d’infanterie tombèrent comme les brouts d’une haie taillée par un jardinier averti. — (Jose-luis Corral, L'héritier du temple, 2012)
  2. (Désuet) Ancienne graphie de brou [2].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Brout : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BROUT. n. m.
Pousse des jeunes taillis au printemps. Les cerfs aiment le brout.

Brout : définition du Littré (1872-1877)

BROUT (brou) s. m.
  • 1Pousse des jeunes taillis au printemps.
  • 2 Terme de vétérinaire. Mal de brout, maladie atteignant les animaux qui mangent le brout.

HISTORIQUE

XIIIe s. Li sainglers encraisse… De nois, de glans et de favine, Le brost desdaigne et la racine, Partonopex, 528.

XVe s. Si vient guerre, mort ou famine, Dont Dieu nous gard, quel train, quel mine Ferons nous pour gaigner le broust ? Villon, Baillev. et Malep.

XVIe s. Ils estoient la plus part du temps sans manger un jour entier, et leurs chevaux sans manger autre chose que du broult, Du Bellay, M. 424. Ceulx qui ne bougent d'alentour des tables plantureuses et friandes, qui ne cherchent que le broust, comme l'on dit, Amyot, Comment disc. le flatt. 7.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « brout »

Étymologie de brout - Littré

Bourguig. brou, bourgeon ; provenç. brot, broto ; espagn. brote, brota. Il y a deux formes de ce mot : le provençal et espagnol sans s, et le français broust avec s. Le premier se rapporte à l'ancien haut-allemand, broz, bourgeon ; le second à l'ancien saxon, brustian, bourgeonner.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de brout - Wiktionnaire

Du vieux-francique apparenté au slovène brst (« bourgeon »), au latin frutex (« buisson »)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « brout »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
brout bru play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « brout »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « brout »

  • Dans le Val d’Adour, les broutes sont un légume d’antan qui régale les palais avec une bonne soupe, en salade ou poêlées. Mais dans les cuisines, c’est la soupe paysanne qui est prisée, c’est un plat typique du Val d’Adour et du Sud-Ouest. ladepeche.fr, Maubourguet. Au pays des broutes - ladepeche.fr
  • Lorsque le baobab s'écroule, la chèvre peut y monter pour brouter quelques feuilles. De Massa Makan Diabaté / Le Coiffeur de Kouta
  • Où la chèvre est attachée, il faut qu'elle broute. De Guillaume Bouchet / Les sérées
  • Le buffle attaché n’aime pas le buffle qui broute. De Proverbe vietnamien

Traductions du mot « brout »

Langue Traduction
Anglais browse
Source : Google Translate API

Synonymes de « brout »

Source : synonymes de brout sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires