La langue française

Brandevin

Sommaire

  • Définitions du mot brandevin
  • Étymologie de « brandevin »
  • Phonétique de « brandevin »
  • Évolution historique de l’usage du mot « brandevin »
  • Citations contenant le mot « brandevin »
  • Traductions du mot « brandevin »

Définitions du mot brandevin

Trésor de la Langue Française informatisé

BRANDEVIN, subst. masc.

Eau-de-vie de vin. Ah! vivat! voici le brandevin qui va nous remettre le cœur au ventre, et nous empêcher de gagner des rhumes (Mérimée, Chronique du règne de Charles IX,1829, p. 234);du brandevin au poivre (Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe,t. 1, 1848, p. 541).
Prononc. : [bʀ ɑ ̃dvε ̃]. Étymol. et Hist. I. 1552 a. fribourgeois brentenwin (Livre noir, V, Archives cantonnales dans Pat. Suisse rom., s.v. brandevin); 1582-1740 id. brant(e)vin (Ibid.). II. 1641 brandevin (Richelieu, Lettres, instructions, etc., VII, 287 dans Barb. Misc., 28, no3); ,,ce mot a vieilli`` d'apr. Lar. 19e. I empr. à l'all. Branntwein attesté dep. 1360 sous la forme du m. h. all. brantwin « eau de vie », composé de brant abréviation du part. passé gebrant « brûlé » et de win « vin », littéralement « vin brûlé, c'est-à-dire distillé » (Pat. Suisse rom.; Weigand; v. aussi Tapp. t. 2, p. 18). II empr., prob. au cours des guerres du xviies. (v. ex. de Richelieu) au corresp. néerl. brandewijn, attesté dep. le xives. sous la forme du m. néerl. brantwijn (De Vries, Nederl.), v. aussi brandy. D'apr. De Vries, le mot serait autochtone en néerl. Fréq. abs. littér. : 3.
DÉR.
Brandevinier, ière, subst.Personne qui, dans les campagnes, allait avec un alambic ambulant distiller le vin, le marc; personne qui vend du brandevin. [bʀ ɑ ̃dvinje]. 1reattest. 1718 (Ac.), qualifié de ,,vieux`` dep. Ac. 1835; dér. de brandevin, suff. -ier*.
BBG. − Barb. Misc. 28 1944-52, pp. 330-331 (et s.v. brandevinier). − Behrens D. 1923, p. 58 (et s.v. brandevinier). − Boulan 1934, p. 136. − Gossen (C. T.). Zur lexikalen Gliederung des pikardischen Dialektraumes. In : [Mél. Wartburg (W. von)]. Tübingen, 1968, t. 2, p. 141. − Ritter (E.). Les Quatre dict. fr. Rem. lexicogr. B. de l'Inst. nat. genevois. 1905, t. 36, p. 363.

Wiktionnaire

Nom commun

brandevin \bʁɑ̃d.vɛ̃\ masculin

  1. Eau-de-vie de vin.
    • Une lampe à pétrole, alimentée avec parcimonie, répandait sur tous les objets une lumière verdâtre ; […], une lie verte dans les verres à brandevin, du verdet authentique sur les petites mesures en cuivre, où les paysans buvaient à même devant le buffet sur lequel ils jetaient leur monnaie de billon. — (Chevalier Léopold de Sacher-Masoch ; Don Juan de Kolomea, in « Contes Galiciens », traduction anonyme de 1874)
    • Le bol, — c'était plutôt un bassin, — le bol était rempli de la précieuse liqueur. Il ne contenait pas moins de dix pintes de brandevin. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • « Du brandevin à ces hommes ! me répond-il. J'aimerais mieux jeter le baril à la mer ! » — (Jules Verne, Le Chancellor)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BRANDEVIN. n. m.
Eau-de-vie de vin.

Littré (1872-1877)

BRANDEVIN (bran-de-vin) s. m.
  • Eau-de-vie de vin. Encore eût-il fallu qu'il [le bourreau] eût été ivre de brandevin, Voltaire, Dial. XXIV, 3.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « brandevin »

Du néerlandais brandewijn (« vin brûlé ») lui même de [ge]brand («brûlé«) et de win («vin») qui a aussi donné brandy.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Allem. Branntwein, de brennen, brûler (voy. BRANDON), et Wein, vin (voy. VIN).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « brandevin »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
brandevin brɑ̃dœvɛ̃

Évolution historique de l’usage du mot « brandevin »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « brandevin »

  • On décide alors de le distiller pour transporter cette « eau ardente » en barriques le long de la Charente, à destination des royaumes du nord de la Ligue hanséatique. Les Néerlandais raffolent de ce brandewijn (« vin brûlé », d’où le terme anglais brandy et le terme français brandevin), qu’ils boivent coupé d’eau dans les tavernes, les ports, sur leurs bateaux, plus rarement chez eux. , Du Cognac aux racines de la Charente
  • Le vignoble est centré autour de la Ville Cognac, d'où il tire son nom et s'étend jusqu'à la côte Atlantique. Dès le XIII° siècle, des bateaux partent notamment de La Rochelle, chargés de vins (et aussi de sel) à destination de l'Angleterre, la Hollande et les Pays Scandinaves. Ces vins peu chargés d'alcool se conservaient mal et les Hollandais les ont distillés et appelés alors « brandwjin » ce qui veut dire vin brûlé. D'où le mot anglais de « brandy ». et le mot français de « brandevin » tombé en désuétude aujourd'hui mais encore utilisé par Jules Verne. Il est encore présent dans le TLFI* comme « brandevinier » ou bouilleur de cru. La distillation sera une pratique reprise par les viticulteurs de nos régions. Ils inventent au XVII° siècle la double distillation qui permet à cette eau de vie une plus forte concentration en alcool donc une conservation plus certaine. , Le Cognac
  •  On le sait bien. Sans brandevin, sans feu, sans braise, sans sortilèges, sans populaces tournées sataniques, sans pognon, sans canons, bernique ! pas de révolution ! AgoraVox, La guerre de 300 ans - AgoraVox le média citoyen

Traductions du mot « brandevin »

Langue Traduction
Anglais pavillon des princes
Italien ponte sul brandivino
Source : Google Translate API
Partager