La langue française

Braconnier, braconnière

Définitions du mot « braconnier, braconnière »

Trésor de la Langue Française informatisé

BRACONNIER, IÈRE, subst.

Celui qui se livre au braconnage, qui s'empare furtivement du gibier ou du poisson d'autrui :
1. Au fond de tout paysan, même du plus honnête, il y a un braconnier; et ça l'intéressait, les collets tendus, les lignes de fond posées, des inventions de sauvage, une guerre de ruses, une lutte continuelle avec le garde champêtre et les gendarmes. Zola, La Terre,1887, p. 324.
2. ... et je marche d'abord les mains dans les poches, en maraudeur. Hier soir nous avons tendu des collets à l'orifice de quelques terriers mystérieux, et le braconnier en moi se réveille. Je m'en vais d'abord vérifier les pièges : ils sont vides. Saint-Exupéry, Terre des hommes,1939, p. 225.
Vx. Chasseur, qui, sans violer la loi, tue sans ménagement tout le gibier qu'il peut.
Rem. Attesté dans Ac. 1778-1835, Besch. 1845 et Guérin 1892.
P. métaph. :
3. ... moi qui me crois un militant capable de déceler tous les braconniers de la politique, ... Abellio, Heureux les pacifiques,1946, p. 35.
Emploi adj. :
4. ... les mésanges ivres de courage écartent de ce paradis des troupes de geais, de guêpes altérées, de chats braconniers, ... Colette, La Naissance du jour,1928, p. 27.
Au fig. :
5. ... l'Angleterre sous lui et par lui [Pitt] faisait la guerre punique (...) Braconnière et faussaire, rien ne lui répugnait; elle descendait jusqu'aux minuties de la haine. Hugo, Quatre-vingt-treize,1874, p. 84.
Pop., braconnière, subst. fém. [En parlant d'une femme] Qui braconne, qui racole :
6. Elle [Blanche] n'appartenait évidemment pas à cette catégorie de braconnières dont les yeux pipent, au hasard, les passants sur l'asphalte... Huysmans, En ménage,1881, p. 176.
Rem. On rencontre dans la docum. le subst. masc. braco, abrév. fam. de braconnier, Raboliot (...) baucheton et braco de Sologne (Genevoix, Raboliot, 1925, p. 315).
PRONONC. ET ORTH. − [bʀakɔnje]. Fér. Crit. t. 1 1787 propose la graph. braconier avec 1 seul n. Rob. Suppl. 1970 introduit la forme braco ,,abrév. fam. de braconnier``.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. Ca 1178 broconnier « veneur ou valet qui s'occupe des chiens de chasse » (Renart, éd. Roques, v. 13401) − 1637 (Crespin, Le Thresor des trois langues); 2. 1655 bracconier « chasseur qui chasse furtivement sur les terres d'autrui » (Salnove, Venerie, p. 150 dans La Curne). Dér. de bracon « braque » (1250, Roman d'Aubery, Ms. dans Du Cange, s.v. bracco), mot très rare dont l'existence est confirmée par son corresp. a. prov. bracon (ca 1300 dans Rayn.); bracon est issu d'un gallo-rom. *braccóne (acc. braconem dans Lex Frisionum, 4, 4 dans Mittellat. W. s.v., 1552, 39) corresp. à l'acc. germ. *brakkon; du nomin. *brakko « chien de chasse » le fr. braque, v. ce mot.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 203. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 44, b) 388; xxes. : a) 544, b) 289.
BBG. − Van der Vorst (P.). Le Braconnier. Vie Lang. 1966, pp. 613-619. − Van der Vorst (P.). Braques, braconnerie, braconnage et braconniers. R. des lang. vivantes. 1967, t. 33, pp. 246-251. − Wind 1928, p. 39.

Wiktionnaire

Nom commun

braconnier \bʁa.kɔ.nje\ masculin (pour une femme on dit : braconnière)

  1. (Chasse) Celui qui braconne.
    • Tout à coup, deux coups de feu brisent le silence de midi.[…]. Puisque la chasse est fermée, il ne peut s'agir que de braconniers, […]. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Il repensa au jour où les braconniers leur avaient tiré dessus, Reno et lui. Soit ils tiraient comme des pieds, soit ils essayaient seulement de faire fuir les intrus — (Brenda Mott, Comme un ciel d'orage, traduit de l'anglais, Éditions Harlequin, 2009)
    • (Figuré)Je ne suis pas un si mauvais braconnier que de montrer au chien l’endroit où le daim est couché, si je ne veux pas qu’il le chasse. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
  2. (Par extension) (Vieilli) Celui qui tue beaucoup de gibier sans utilité. [2]

Nom commun 1

braconnière \bʁa.kɔ.njɛʁ\ féminin

  1. (Histoire) (Militaire) Lames articulées qui, dans les armures à plates, défendent le ventre et le haut des cuisses.
    • Le tout était ordinairement en toile légèrement matelassée et garnie de mailles sous le plastron, aux emplacements des rotules et des creux des genoux et à la braconnière. — (A. DEMMIN, Journal officiel de la République française du 27 février 1869, page 256, Modèle:5e col.)
    • La braconnière ou jupe de plates [de lames de fer plat] n'apparaît que sur les derniers sceaux équestres (1515). — (A. MAURY, Revue des Deux-Mondes, 15 octobre 1874, page 910)

Nom commun 2

braconnière \bʁa.kɔ.njɛʁ\ féminin (pour un homme on dit : braconnier)

  1. (Chasse) Celle qui braconne.

Nom commun 1

braconnière \bʁa.kɔ.njɛʁ\ féminin

  1. (Histoire) (Militaire) Lames articulées qui, dans les armures à plates, défendent le ventre et le haut des cuisses.
    • Le tout était ordinairement en toile légèrement matelassée et garnie de mailles sous le plastron, aux emplacements des rotules et des creux des genoux et à la braconnière. — (A. DEMMIN, Journal officiel de la République française du 27 février 1869, page 256, Modèle:5e col.)
    • La braconnière ou jupe de plates [de lames de fer plat] n'apparaît que sur les derniers sceaux équestres (1515). — (A. MAURY, Revue des Deux-Mondes, 15 octobre 1874, page 910)

Nom commun 2

braconnière \bʁa.kɔ.njɛʁ\ féminin (pour un homme on dit : braconnier)

  1. (Chasse) Celle qui braconne.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BRACONNIER. n. m.
Celui qui braconne. Les braconniers détruisent tout notre gibier. Poursuivre des braconniers.

Littré (1872-1877)

BRACONNIER (bra-ko-nié ; l'r ne se lie jamais ; au pluriel l's se lie : des bra-ko-nié-z audacieux) s. m.
  • 1Celui qui braconne. J'aurai bientôt des braconniers à punir, Rousseau, Ém. IV. Comment… ce braconnier ? … c'est pour un braconnier que tu me demandes la place de garde-chasse ? Il débute bien ! Bayard Et Dumanoir, la Marquise de Prétintaille, scène 2.

    Fig. Auprès de ta femme jolie Combien de braconniers voit - on ! Béranger, Chasse.

  • 2Chasseur qui ne ménage pas le gibier et tue le plus qu'il peut.

HISTORIQUE

XIIe s. Braconier maistre en fist li rois Pepin ; Les chiens li baille, cil volentiers les prist, Garin, dans DU CANGE, bracco.

XIIIe s. Li braconier les chiens descoplent, Et li brachet au leu [loup] s'acoplent, Et Ysengrin moult se herice, Ren. 1221.

XIVe s. Jehan des Chiens, serviteur et braconier de nostre amé et feal cousin Guy seigneur de la Trimouille, Du Cange, escorca.

XVe s. … Et que chacun prist sans plus un pain, et le troussast derriere lui, en guise de braconnier, Froissart, I, I, 37.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

BRACONNIER. Ajoutez :
3Celui qui avait pour mission de faire lever le gibier. Ne pourront aussi aucuns braconniers, à raison de ladite prise [d'un loup], exiger ni prendre quelque profit…, Chartes du pays et du comté d'Hainaut, 23 oct. 1717, Magasin pittoresque, 1859, p. 23.
4Braconnier de pêche, celui qui pêche en contravention. Ses habitudes de braconnier de pêche, signalé comme un incorrigible et audacieux destructeur de poisson, Gaz. des Trib. 28 oct. 1876, p. 1052, 4e col.

HISTORIQUE

XIVe s. Ajoutez : Ilh avoit eu en ses jouenes jours falkenirs et brakenirs, chiens et sceaux, Hemricourt, dans les Vrayes Chroniques de J. Lebel, préface, p. X.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

BRACONNIER, s. m. (Chasse.) celui qui chasse sans droit & sans permission sur les terres d’autrui. Les ordonnances decernent des peines très-grieves contre les braconniers. (H)

« Tous tendeurs de lacs, tirasses, tonnelles, traineaux, bricolles de corde & de fil d’archal, pieces & pans de retz, colliers, alliers de fil ou de soie, dit l’ordonnance du roi, du mois de Mai 1669, seront condamnés au fouet pour la premiere fois, & en trente livres d’amende ; & pour la seconde, fustigés, flétris, & bannis pour cinq ans hors de la maîtrise, soit qu’ils ayent commis délit dans nos forêts, garennes, & terres de notre domaine, ou en celles des ecclésiastiques, communautés, & particuliers de notre royaume, sans exception ».

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « braconnier »

Braconnier veut dire, d'après les anciens exemples, celui qui dirige les chiens braques, il vient de braque (voy. ce mot) ; il a pris ensuite le sens détourné qu'il a maintenant.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Dérivé de braconner avec le suffixe -ier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « braconnier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
braconnier brakɔnje

Évolution historique de l’usage du mot « braconnier »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « braconnier »

  • Un braconnier qui pêchait illégalement dans le bassin de Thau (Hérault) en scooter des mers a été interpellé par les gendarmes le week-end dernier. France Bleu, Un braconnier interpellé avec 35 kilos de poisson sur le bassin de Thau
  • Des braconniers ont sauvagement tué l’un des gorilles de montagne les plus connus d’Ouganda. Voilà déjà des décennies que des efforts sont faits pour tenter de sauver cette sous-espèce de l’extinction. Des efforts de conservation malheureusement balayés d’un revers de crosse. National Geographic, Rafiki, le gorille le plus connu d’Ouganda, tué par des braconniers | National Geographic
  • Certains itinéraires artistiques fraient leur chemin hors sentiers battus, creusent leur sillon hors sylve abattue, fertilisent leurs créations hors modèles rabattus. Il est des sentes buissonnières, des vadrouilles pionnières, des tortilles ouvertes par quelque muse braconnière, qui mènent aux vallées inexplorées, foisonnantes de plantes insoupçonnables et de créatures inimaginables. Heureux l’artiste comme Marc Varvarande qui les arpente et projette sur des paysages connus les lumières cueillies au-delà des nuages.  Le peintre transpose les fééries visuelles sur les murs nus des écoles déshéritées, avec la patience du jardinier qui ne voit passer le temps qu’à travers les saisons, la délicatesse de l’artisan qui donne à chaque motif sa belle raison, la générosité du samaritain qui sème la beauté dans chaque maison. Qui peut percevoir mieux que les enfants, encore préservés des jugements acquis, le jaillissement poétique des formes et des couleurs, sinon l’artiste, réfractaire à la routine stérilisante, puisant dans sa mémoire mutine les intuitions premières et les sensations diamantines. L’image enjambe la barrière langagière pour formuler l’indicible, esquisser l’inaccessible, diaprer l’immarcescible. Les intuitions, éblouies par le spectre solaire, se font clairvoyances. Quid.ma, La palette occitane de Marc Varvarande

Traductions du mot « braconnier »

Langue Traduction
Anglais poacher
Espagnol cazador furtivo
Italien bracconiere
Allemand wilderer
Portugais caçador furtivo
Source : Google Translate API

Synonymes de « braconnier »

Source : synonymes de braconnier sur lebonsynonyme.fr

Braconnier

Retour au sommaire ➦

Partager