La langue française

Boiter

Définitions du mot « boiter »

Trésor de la Langue Française informatisé

BOITER, verbe intrans.

A.− [Le suj. désigne un animé, parfois une collectivité]
1. Marcher en penchant son corps inégalement d'un côté ou de l'autre. Boiter des deux pieds; boiter légèrement :
1. − Quoi! vous boitez, dit Julius, surpris de le voir de nouveau clopiner. − Oui, depuis quelques jours, mes douleurs m'ont repris. Gide, Les Caves du Vatican,1914, p. 864.
Boiter bas, tout bas (cf. bas1III A 1 a).
P. métaph. Le Vrai qui va boitant (Balzac, MmeFirmiani,1832, p. 382).
Au fig. [Le suj. désigne un animé, une collectivité ou un inanimé] Ne pas aller droit, en particulier au point de vue intellectuel, moral, logique. ... vouloir le bien et faire le mal, (...), éternellement boîter (Morand, Le Dernier jour de l'Inquisition,1947, p. 235):
2. Oui, qu'ils viennent tous ceux qui n'ont ni cœur ni flamme, Qui boitent de l'honneur et qui louchent de l'âme. Hugo, Les Châtiments,1853, p. 158.
2. Très rare. [Avec un obj. interne désignant le chemin] Boiter son chemin. Aller son chemin en boitant (Gracq, Le Rivage des Syrtes,1951, p. 35).
B.− P. anal.
1. [Avec le mouvement; le suj. désigne un animal qui vole ou un inanimé concr. : voiture, meuble, élément naturel, etc.] Elles [des avocettes] volaient ... tirant de l'aile et boîtant sur l'air (A. Arnoux, Rhône, mon fleuve,1944, p. 495).
2. [Avec le déséquilibre apparent d'un animé atteint de cette infirmité; le suj. désigne un inanimé concr.] :
3. Les deux tours d'Amiens bâties, chacune, à des époques différentes... ne concordent pas entre elles. De hauteur inégale, elles boîtent dans le ciel... Huysmans, La Cathédrale,1898, p. 150.
Spéc., LITT. [Le suj. désigne un genre littér., une phrase, un style, un ouvrage, une rime, un vers, etc.] Manquer de symétrie, d'harmonie, ne pas suivre les normes habituelles. Un vers qui boite (DG); votre style qui boite (Flaubert, Smarh,1839, p. 96);(ex. 7 cf. bégayer).
Rem. On rencontre dans la docum. l'adj. boitant. [En parlant d'un animé] Qui boite. Animaux boitants, cornants ou toussants (Sue, Les Mystères de Paris, t. 3, 1842-43, p. 325).
Prononc. ET ORTH. : [bwate], (je) boite [bwat]. Rouss.-Lacl. 1927, p. 108, ont entendu prononcer, ,,mais aux personnes âgées seulement et de vieille souche parisienne``, bwèt (il) boite. Orth. boîter p. ex. dans Stendhal, Souvenirs d'égotisme, 1832, p. 41; Zola, La Faute de l'Abbé Mouret, 1875, p. 1284; Cocteau, Poésie critique 2, Monologues, 1960, p. 112.
Étymol. ET HIST. − 1539 boister (Est.). Dér. du rad. de boiteux*; s'est substitué au plus anc. boistoier (1358, Deguileville, Trois Pelerinages, fo119a, impr. Inst. dans Gdf.), lui-même dér. de boîte* « cavité d'un os »; suff. -oyer*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 324. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 218, b) 553; xxes. : a) 564, b) 552.
DÉR. 1.
Boitage, subst. masc.,néol. Synon. de claudication(J. Cau, La Pitié de Dieu, 1961, p. 139 dans Rob. Suppl. 1970). 1reattest. 1961, id.; dér. de boiter, suff. -age*.
2.
Boitailler, verbe intrans.,rare, avec une nuance péj. Synon. de boitiller* (Benjamin, Gaspard, 1915, p. 39).Boîtailler dans Id., ibid. 1reattest. 1858 (E. et J. de Goncourt, Journal, p. 462); dér. de boiter, suff. -ailler*.
3.
Boitement, subst. masc.Synon. de claudicationet p. anal. mouvement inégal d'une machine, d'une voiture. Le boîtement du sapin « miteux » à roues de fer (Morand, 1900,1931, p. 211). [bwatmɑ ̃]. 1reattest. 1539 (Est.); dér. de boiter, suff. -ment1*.
BBG. − Rog. 1965, p. 96, 109.

Wiktionnaire

Verbe

boiter \bwa.te\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Clocher, incliner à chaque pas son corps plus d’un côté que de l’autre, ou alternativement de l’un et de l’autre côté.
    • Comme je paraissais faible et que je boitais un peu, ma mère avait voulu me faire apprendre un métier plus doux que ceux de notre village. — (Erckmann-Chatrian, Histoire d’un conscrit de 1813, J. Hetzel, 1864)
    • Une petite levrette, avec une patte déhanchée et des yeux tristes, […], boitait d’un tapis sur l’autre. — (Ivan Tourgueniev, L’Exécution de Troppmann, avril 1870, traduction française de Isaac Pavlovsky, publiée dans ses Souvenirs sur Tourguéneff, Savine, 1887)
    • … mais, quand il vit s’enfuir devant lui, en boitant, l’homme courbé et enveloppé de bandages sanglants, sa pitié l’emporta. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 369 de l’éd. de 1921)
  2. (Figuré) Être bancal ou de qualité discutable.
  3. (En particulier) (Poésie) Qualifie les vers qui manquent d’euphonie avec les autres.
    • Un vers qui boite.

Verbe

boiter \Prononciation ?\ transitif (voir la conjugaison)

  1. Variante de bouter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BOITER. v. intr.
Clocher, incliner à chaque pas son corps plus d'un côté que de l'autre, ou alternativement de l'un et de l'autre côté. Il boite, parce qu'il a une jambe plus courte que l'autre. Boiter d'un pied. Boiter des deux pieds. Boiter des deux hanches. Fig., Un vers qui boite. Boiter tout bas, Fléchir très bas du côté faible ou malade. Il est goutteux, il boite tout bas. Ce cheval boite tout bas.

Littré (1872-1877)

BOITER (boi-té) v. n.
  • Marcher en s'appuyant imparfaitement sur une des jambes et en inclinant par conséquent le corps plus d'un côté que de l'autre. Il boite du pied gauche. Homère dit que, quand les bienheureux immortels virent Vulcain qui boitait dans leur maison, il leur prit un rire inextinguible, La Fontaine, Psyché, I, p. 97. Vous boitez tout bas, Racine, Plaid. II, 13.

    Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.

REMARQUE

Dans boiter, boiteux, etc. l'usage a abrégé la syllabe oi ; et l'orthographe, ne connaissant pas l'étymologie, et ne consultant que l'usage, a écrit boiter ce qui devrait s'écrire boîter, boîteux, etc.

SYNONYME

BOITER, CLOCHER. Autrefois clocher était le seul usité, et il n'y avait pas lieu à synonymie Depuis boiter s'est introduit et a expulsé, à peu près complétement, clocher de l'usage au sens propre. On dit présentement qu'un homme boite, et non qu'il cloche ; et, si on se sert de clocher, c'est dans le style familier et pour donner à l'idée un tour plaisant. Mais clocher est usité au figuré de préférence à boiter, qui n'a guère d'emploi en ce sens : une comparaison cloche ; il y a quelque chose qui cloche dans cette maison. On remarque que, par faute sans doute d'un adjectif répondant à clocher et qui existait dans l'ancien français, clop, l'adjectif boiteux reçoit très bien le sens figuré.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

1. BOITER (être boiteux). Ajoutez : - HIST. XVIe s. Luy, l'ayant un peu contemplée [une femme] et apperçue qu'elle boittoit, Montaigne, I, 296.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

BOITER, (Manege.) se dit du cheval de même que de l’homme. Boiter de vieux ou de vieux tems, signifie qu’il y a long-tems que le cheval boite. (V)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « boiter »

Selon Auguste Scheler et le Dictionnaire d’étymologie française, il est, selon toute probabilité, issu de l’ancien français botter, débotter (« faire sortir un os de son articulation ») et apparenté à bot, boîte,boite ; il s’écrivait aussi avec un accent circonflexe.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Wallon, boistî. Le wallon indique l'étymologie, qui est boiste (boîte), boîte s'employant pour articulation : dé-boiter, faire sortir de l'articulation ; boiter, avoir mal à la boîte, à l'articulation.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « boiter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
boiter bwate

Évolution historique de l’usage du mot « boiter »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « boiter »

  • Si je marche plus droit qu'un autre, C'est que je boite des deux pieds. Gustave Nadaud, Chansons, le Roi boiteux
  • Vous constatez que votre chien boite et vous vous interrogez sur la conduite à tenir ? Les raisons d’une boiterie chez nos amis les toutous peuvent avoir plusieurs origines et causes, mais également plusieurs évolutions. Si certaines situations sont temporaires et bénignes, d’autres sont graves et nécessitent une prise en charge en urgence. Quoi qu’il en soit, un chien qui boite est un chien qui souffre et qui est gêné dans ses déplacements, ce qui peut entrainer un véritable sentiment de mal-être chez l’animal. Découvrez les causes possibles d’une boiterie chez le chien et les bons gestes à effectuer selon la situation. Binette & Jardin, Pourquoi mon chien boite ? Quelles peuvent être les causes ?
  • Pour aujourd'hui, il s'agit des AirPods 2 avec boiter de recharge sans fil. Pour cette seconde itération, Apple a opté pour une toute nouvelle puce H1 optimisée pour réduire le temps de connexion et d'appareillage avec les autres produits de la marque. , Baisse de prix sur les écouteurs sans fil Apple AirPods 2 avec boitier de charge
  • Peu de temps après l'incident, TMZ a publié une vidéo qui montre un groupe de policiers arrêtant le Sefolosha de 6 pieds 7 pouces et l'amenant au sol. Il montre également qu'un officier de ce groupe sort un bâton et l'étend près de lui, mais ce qui peut avoir causé la blessure n'est pas clair dans la vidéo. Sefolosha semble boiter tandis que les officiers l'emmènent. News 24, Le joueur de la NBA Thabo Sefolosha, victime lui-même des violences policières, se confie sur la mort de George Floyd - News 24

Traductions du mot « boiter »

Langue Traduction
Anglais limp
Espagnol cojear
Italien zoppicare
Allemand hinken
Portugais coxear
Source : Google Translate API

Synonymes de « boiter »

Source : synonymes de boiter sur lebonsynonyme.fr

Boiter

Retour au sommaire ➦

Partager