La langue française

Bifurquer

Sommaire

Définitions du mot bifurquer

Trésor de la Langue Française informatisé

BIFURQUER, verbe.

I.− [L'idée dominante est celle d'une division en forme de fourche à deux branches]
A.− Emploi trans., peu usité. Diviser en deux, à la façon d'une fourche. Bifurquer une branche.
Au fig. Diviser en deux parties distinctes, qui se prolongent chacune de son côté. On avait bifurqué en France l'enseignement secondaire (infra ex. 7).
Rem. Attesté dans Lar. 20eet Guérin 1892.
Spéc., ÉLECTR. [En parlant d'un électro-aimant] Bifurquer un courant. Lui faire parcourir simultanément les deux bobines pour en diminuer la résistance.
B.− Emploi intrans., vieilli. [En parlant d'une voie de communication] Se diviser en deux :
1. La grande allée des platanes, en effet, bifurque devant le manoir et descend jusqu'à la rivière, qu'elle traverse sur un pont solennel. H. Bazin, Vipère au poing,1948, p. 109.
P. métaph. :
2. − Que si maintenant je creuse au-dessous de ces deux solutions opposées, je découvrirai un postulat commun : les uns et les autres se placent après l'action X accomplie, et représentent le processus de mon activité volontaire par une route MO qui bifurque au point O, les lignes OX et OY symbolisant les deux directions que l'abstraction distingue au sein de l'activité continue dont X est le terme. Bergson, Essai sur les données immédiates de la conscience,1889, p. 141.
3. Voilà le langage bifurquant, dès son origine, dans une double direction, l'une d'utilité externe, l'autre d'utilité interne; (...). L'une servira à la communication entre humains, l'autre au lyrisme. Arts et litt. dans la société contemp.,1935, p. 5009.
C.− Emploi pronom. Se diviser en deux voies, en deux branches :
4. Au bout de trois cents pas, il arriva à un point où la rue se bifurquait. Hugo, Les Misérables,t. 1, 1862, p. 541.
5. Le nœud sinusal est relié, à travers la paroi auriculaire, à un autre noyau, situé à la base de la cloison inter-auriculaire, le nœud septal; de celui-ci part, dans la cloison interventriculaire, un faisceau fibreux (faisceau de Hiss) qui, à la pointe du cœur, se bifurque et dont les deux branches se ramifient à la face interne de chacun des deux ventricules... H. Camefort, A. Gama, Sc. nat.,1960, p. 279.
P. métaph. :
6. − Vous remarquez, Mademoiselle, lui dis-je, qu'ici la route se bifurque; oserai-je vous demander si vos parents se sont décidés pour la Tête-Noire ou pour le col de Balme?... − Je l'ignore, Monsieur, me répondit-elle. Toepffer, Nouvelles genevoises,1839, p. 385.
II.− [L'idée dominante est celle de l'option pour une des deux branches de la fourche] Emploi intrans.
A.− Vieilli. Opter entre deux directions, prendre une des deux directions offertes au choix. Spéc., ENSEIGN. (cf. supra I A) :
7. ... en ce temps-là, les élèves de l'Université de France, mis en demeure, au sortir des classes de grammaire, d'opter sur le seuil de la classe de troisième, pour les lettres ou les sciences, et obligés, à quatorze ou quinze ans, de bifurquer, comme on disait, se décidaient, d'après leurs lumières et celles de leurs parents, pour l'une ou l'autre branche de la fourche pédagogique... A. France, La Vie en fleur,1922, p. 346.
B.− Usuel. [En parlant d'un véhicule ou d'une pers.] Abandonner une direction pour en suivre une autre :
8. Et quand la voiture ayant bifurqué je leur tournai le dos et cessai de les voir, (...), j'étais triste comme si je venais de perdre un ami, de mourir moi-même, de renier un mort ou de méconnaître un Dieu. G. Bataille, L'Expérience intérieure,1943, p. 223.
9. Pour atteindre cette cabane volante [la maison des Bergeaud], on traverse une impasse, on descend des marches, on bifurque, on en remonte, et on entre dans une roulotte gréco-franco-turque. Cocteau, Maalesh,1949, p. 174.
P. métaph. Prendre une autre voie, changer d'orientation :
10. J'allais avec la moins aimée plus qu'avec Noémi, car je la voyais triste. Je laissai ainsi bifurquer mon premier amour, comme plus tard je laissai bifurquer ma politique, de la façon la plus maladroite. Renan, Souvenirs d'enfance et de jeunesse,1883, p. 117.
Péjoratif :
11. Dès le début, la conversation bifurquait. Pierre sentit qu'elle déviait de son livre... Zola, Rome,1896, p. 408.
PRONONC. : [bifyʀke], (je) bifurque [bifyʀk].
ÉTYMOL. ET HIST. − Fin xvies. pronom. « se diviser en deux branches » (Ambr. Paré, IV, 23 dans Hug. : Elle se bifurche en deux insignes et notables rameaux); 1611 bifourché adj. (Cotgr.); 1728 se bifurquer (M. Fauchart [chirurgien dentiste, 1678-1761] dans Trév. Suppl. : On voit des dents molaires, dont les racines se bifurquent vers le bout); employé trans. et intrans. au xixes. (Lar. 19e). Dér. du rad. du lat. impér. bifurcus « en forme de fourche »; dés. -er.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 101.

Wiktionnaire

Verbe

bifurquer \bi.fyʁ.ke\ intransitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se bifurquer)

  1. Se diviser en deux.
    • Aussi, quand, après une demi-heure de chemin, ils arrivèrent a un carrefour où la route bifurquait, Gabriel s'arrêta et parut réfléchir. — (Alexandre Dumas, Les Deux Diane, 1847, chap.29)
    • Comme le chemin se bifurquait cent pas plus loin, nous nous arrêtâmes, ignorant laquelle des deux routes il nous fallait prendre; […]. — (Alexandre Dumas, Impressions de voyage, La Revue des Deux Mondes T.1, 1833)
    • Il consiste en une sorte de double tube en U, avec une branche longue unique, et une branche courte qui se bifurque en deux autres branches dont chacune est munie d'un robinet. — (August Wilhelm von Hofmann, Sur la force de combinaison des atomes: leçon faite à l'Institution royale de Londres, traduit de l'anglais par l'abbé Moigno, Paris : Gauthier Villars, 1868, p.24)
  2. (Par extension) Changer de chemin.
    • Son esprit s'apaisa, il avait la possibilité d'être heureux encore ... Recommencer sa vie au moment où il avait bifurqué vers l'ambition !... — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
    • Nous en profitons pour bifurquer brusquement et nous arrivons enfin en zigzaguant à nous mettre hors de la portée de notre intrus. — (Gustave Fraipont; Les Vosges, 1923)
    • Il est expédient de bifurquer à faux pour dérouter les pillards qui braconnent les tenderies dès l'aube, avant le propriétaire. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Il suivit la D 925 sur une vingtaine de kilomètres, puis prit au sud, traversa la forêt de Lancosme jusqu'à Méobecq et bifurqua vers Rosnay par la D 27. — (Jean-Claude Patrigeon, Pitié pour les vivants, Éditions CLÔ, 1994, chap. 4)
  3. (Par extension) Changer de direction.
    • Quittant la vallée de Chuy, la route bifurque vers les Kirghiz Alaa-Tau et se faufile comme un serpent entre les pans d'une muraille déchiquetée. — (Petit Futé Route de la Soie, 2011, p.236)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BIFURQUER. v. intr.
Se diviser en deux. La route bifurque. Il bifurque à cet endroit de la route. Quelquefois les racines des dents molaires bifurquent vers le bout. La tige, les rameaux de cette plante bifurquent.

Littré (1872-1877)

BIFURQUER (bi-fur-ké) v. réfl.
  • Se diviser en deux, à la façon d'une fourche. Cette racine se bifurque. À ce point le ruisseau se bifurquait.

HISTORIQUE

XVIe s. Parvenue environ le milieu du coulde, ceste artere se bifurche en deux insignes et notables rameaux, Paré, IV, 23.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « bifurquer »

Du latin bifurcus (bis + furca). Voir "bi-" et "fourche".
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Bifurcus, bifurqué, de bi pour bis, et furca, fourche (voy. FOURCHE) ; provenç. bifurcar.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « bifurquer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bifurquer bifyrke

Évolution historique de l’usage du mot « bifurquer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bifurquer »

  • Une illumination soudaine semble parfois faire bifurquer une destinée. Mais l’illumination n’est que la vision soudaine, par l’Esprit, d’une route lentement préparée. De Antoine de Saint-Exupéry / Pilote de guerre
  • Bifurquer, c'est le titre du dernier essai de Bernard Stiegler, les décroissants aussi nous invitent à bifurquer mais d'où vient-il ce mot ? , Bifurquer
  • Le second scénario est basé sur l'idée que cette crise serve de déclencheur pour bifurquer d'un modèle vers un autre. Ce sera aux politiques d'en prendre la mesure. Je souhaite que nous tirions des leçons de la période pour accélérer la transition écologique via le développement de filières locales, et ce dans tous les secteurs. https://www.chefdentreprise.com/, Vincent Maillard (Plüm Énergie) : "L'entraide doit être un guide "
  • Alors que nous entrons dans l’été et que ces vacances auront une saveur particulière, Sud Ouest vous propose de devenir touriste de votre propre région en partant à la découverte des 100 plus beaux villages situés à deux pas de chez vous. Dans ce nouveau hors-série sur le patrimoine régional, il est question de donner le temps au temps, de partir sur des routes départementales pour bifurquer hors des lieux où se presse la foule. Dans ces 100 villages que nous avons minutieusement choisis, demeurent un art de vivre et un rapport intime à l’histoire. Mais à l’ombre de pierres grises ou blondes venues du haut Moyen Âge ou de l’époque romantique, ces lieux qu’on penserait figés révèlent leur dynamisme et leur sens de l’accueil. SudOuest.fr, En kiosques : ces 100 villages de rêve dans la région

Images d'illustration du mot « bifurquer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « bifurquer »

Langue Traduction
Anglais fork
Espagnol girar
Italien svoltare
Portugais bifurcar
Source : Google Translate API

Synonymes de « bifurquer »

Source : synonymes de bifurquer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « bifurquer »

Partager